Guénon, Schuon et le système des castes

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 343
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Guénon, Schuon et le système des castes

Message non lupar Geronimo » mer. 02 févr. 2011, 4:39

...

Eh oui... lisez à ce sujet "La crise du monde moderne" de René Guenon et surtout "Castes et Races" de Frithjof Schuon qui, malgré son titre, n'est ni raciste, ni malsain. Il y a un fort intéressant chapitre sur le rôle de l'art sacré et la déviation moderne.

...
Je ne crois pas que la lecture de Guénon soit très recommandable. Son ésotérisme d'inspiration maçonnique a eu un impact plus que malsain sur beaucoup de catholiques de mon entourage.
Si l'on suit Guénon (ce qui demande du courage vu le fatras ésotérique) on doit nécessairement en passer par l'initiation maçonnique pour progresser dans la "spiritualité" c'est à dire l'autodivination.

Voir à ce sujet la passionnante étude d'Antoine de Motreff : "René Guénon jugé par la Tradition" aux éditions du Sel
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

Avatar de l’utilisateur
Jill Valentine
Ædilis
Ædilis
Messages : 19
Inscription : sam. 16 avr. 2011, 22:22

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar Jill Valentine » sam. 16 avr. 2011, 23:01

Je pour ma part vu dans "Castes et races" _ le seul ouvrage que j'ai lu de Schuon _ un recueil de constatations sur la complémentarité des races ( dans la partie intitulée "Sens des races" ) Mais j'y ai relevé par ailleurs cette très intéressante phrase "Dans chaque civilisation seule une minorité participe consciemment et activement à l'esprit de la tradition, les autres restant plus ou moins "en friche" , c'est-à-dire prêts à recevoir n'importe quelles influences" : remplacez "tradition" par "religion" ou "idéologie" et vous obtenez un saisissant raccourci de toute l'histoire de l'humanité, tant il est vrai la plupart des gens ne comprennent pas la religion qu'ils pratiquent , que pour eux elle se limite à quelques rituels, gestes et paroles _ il n'est que de voir combien les gens aiment "la mode" , cette pratique qui consiste à changer de goûts et d'apparence à chaque saison ...

Dans "Sens des castes" est également remarqué qu'il peut y avoir davantage d'affinités entre gens de même caste et de races différentes, qu'entre gens de même race mais de castes différentes . Si on songe que cette observation a été faite en 1975, on ne peut que songer que déjà en ces années-là Schuon avait bien vu la tournure que prenait l'humanité, avec ses oligarchies capitalistes apatrides ... rien d'étonnant que ces dernières aient hâte de faire disparaître toutes les races humaines !

En ce sens je trouve Schuon plus intéressant que Guénon car plus actuel .

lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar lmx » dim. 17 avr. 2011, 13:26

Ces hommes (Guénon et Schuon) animés d'une fascination malsaine pour un orient de carte postale ont trompé beaucoup trop de chrétiens. Toutes les religions ne sont que des formes parmi d'autres disaient-ils, elles sont toutes aussi légitimes les une que les autres, enfin dans leur esprit ... une l'était un peu moins que les autres, c'est le christianisme. Donc si vous vous faites musulman (comme la plupart de leurs disciples qui ont compris ce que voulaient dire leurs maitres) c'est mieux, mais vous n'avez pas besoin de rejeter votre christianisme (!), comme si on pouvait croire en la Trinité en même temps qu'aux mensonges hideux et antichrétiens d'un Kadhafi du 7è siècle. A cet égard il y a là un esprit typiquement babélien à l'arrière plan maçonnique qui s'accorde parfaitement avec l'esprit mondialiste.
Souligner le caractère illégitime des dogmes catholiques pour ensuite défendre la shariah et les castes donne un petit aperçu de leur stratégie et de leurs réelles intentions.

Tout fait feu contre l'Eglise catholique depuis quelques siècles, et il faut résister contre ces sirènes qui prétendent parler le langage de la "tradition" (tradition dont ils ont donné une signification incompatible avec le catholicisme).

Avatar de l’utilisateur
Jill Valentine
Ædilis
Ædilis
Messages : 19
Inscription : sam. 16 avr. 2011, 22:22

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar Jill Valentine » dim. 17 avr. 2011, 15:21

y a là un esprit typiquement babélien à l'arrière plan maçonnique qui s'accorde parfaitement avec l'esprit mondialiste.
Souligner le caractère illégitime des dogmes catholiques pour ensuite défendre la shariah et les castes donne un petit aperçu de leur stratégie et de leurs réelles intentions.
Imx , je crois relever là une contradiction dans votre propos : le système de castes s'accorde fort mal avec "l'idéologie" mondialiste égalitaire ! Ce système tient compte des différences psychiques des personnes en accordant des droits et devoir différents selon la caste à laquelle on appartient, à l'inverse du monde moderne composée de classes sociales superposées entre lesquelles l'individu fait le ludion en fonction de ses revenus annuels, le tout coiffé d'une classe entièrement parasitaire de possédants ( les actionnaires , ou selon la vulgate marxiste les "bourgeois improductifs" ) . Le système des castes est , lui , vertical , et s'il y a une caste dirigeante , elle est au centre de ce faisceau et non au-dessus : c'est une caste organisatrice et gardienne des traditions .

Il y a donc, dans le système de castes, une Verticalité qu'on ne retrouve nullement dans l'Horizontalité du système actuel de "classes sociales" .

( Quant à la conversion à l'islam de toutes ces personnes je crois savoir que c'était parce qu'elles considéraient, qu'étant le dernière religion révélée, elle avait des vertus récapitulative et corrective )

lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar lmx » dim. 17 avr. 2011, 18:59

le système de castes s'accorde fort mal avec "l'idéologie" mondialiste égalitaire !
Il s'agit de prôner le relativisme ici, en convaincant les catholiques que le christianisme n'est qu'une religion parmi d'autres et en relativisant ses dogmes, pendant que de l'autre côté on fait l'apologie de systèmes étrangers et diaboliques comme la sharia et le système de castes. Le travail de sape et d'infiltration de Guénon, alors qu'il était déjà musulman, dans les milieux catholiques est assez révélateur.

Comme pour tous les mondialistes animés par un fantasme babélien, l'ennemi c'est le catholicisme, il faut lui faire accepter qu'il n'est qu'une religion parmi d'autre. Il faut commencer par relativiser la Trinité qui empêche les hommes d'avoir une vue prétendument universelle et plus juste du divin. La stratégie c'est de répandre des mensonges sur un prétendu ésotérisme chrétien en marge de l'Eglise avec ses rites propres, sur la Trinité, sur la nature des dogmes et sur l'esprit originel du christianisme qui n'aurait pas été compris par l'église, sur l'histoire même de la formation du christianisme , etc, pour montrer que le christianisme est une religion mutilée et en fin de cycle qu'il faut abandonner. Dès lors il n'en faut plus beaucoup pour convaincre le lecteur que le véritable tradition se trouve dans des hérésies aussi diaboliques que celle de Mahomet.

Je me sens plus proche de gens comme Péguy ou de Heidegger tous deux fils de paysans aimant se ressourcer dans leur terre, prônant un sein enracinement, que de menteurs et d'apatrides comme Shaykh Isa Nur al-Din Ahmad al-Shadhili al Darquwi al-Alawi al-Maryami et Shaykh Abd al-Wahid Yahya et leur pseudo traditionalisme universaliste à l'origine maçonnique et farouchement anti-catholique.


Si vous voulez répandre leurs bêtises vous vous êtes trompé de forum.

Avatar de l’utilisateur
Jill Valentine
Ædilis
Ædilis
Messages : 19
Inscription : sam. 16 avr. 2011, 22:22

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar Jill Valentine » dim. 17 avr. 2011, 22:01

Le " système de castes" est présent dans tout le millénaire médiéval catholique , sous la forme

- d'une part de la structure tripartite , héritée des indos-européens, des fonctions sacerdotales, guerrières et productrices _ castes vocationnelles pour les unes , héréditaires pour les autres _ connues dans les livres d'histoire de notre enfance sous les vocables clergé , noblesse et tiers-état , et qui furent balayées par la Révolution de 1789 .

- d'autre part des corporations, mode d'organisation de la plupart des professions , là aussi possédant chacune ses propres règles , et abolies par l'Assemblée Constituante en 1793 .

Maintenant, peut-être sera-ce un effet de votre bonté que de bien vouloir m'expliquer en quoi le "système des castes" est diabolique :diable: , mondialiste et, surtout , anti-chrétien ... :clown:

lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar lmx » dim. 17 avr. 2011, 23:07

Le système des castes hindou est ignoble. Des hommes et des femmes sont irrémédiablement enfermés dans une condition sociale déterminée. Certains sont perçus comme sales et inférieurs, en bref certains sont "intouchables". Si vous ne percevez pas le problème , je ne peux rien pour vous.
C'est pourquoi je me réjouis que l'Eglise catholique soit une force libératrice pour les pauvres dallit (intouchables) que peut-être vous considérez être des dégénérés méritant leur sort.
Ainsi, vous crierez sans doute au "démocratisme" niveleur, mais lisant votre votre parcours que je respecte, je ne vois pas ce qui vous permet de vous considérer comme appartenant à une élite quelconque vous plaçant au dessus de ces gens. Par ailleurs, je ne pense pas non que la lecture d'un auteur comme Guénon, qui peut-être vous donne l'impression d'être en la possession d'un savoir supérieur, demande des facultés intellectuelles supérieures susceptibles de vous permettre de vous croire autorisée à mépriser une certaine catégorie de personnes.
Enfin, je ne sais pas non plus en vertu de quoi un guénonien pourrait se croire être un gardien de la tradition occidentale , c'est d'ailleurs cet aspect là qui me fait le plus sourire, étant donné qu'en ce qui concerne le catholicisme tout n'est chez Guénon que mensonge et manipulation visant à faire apostasier les chrétiens.


Ensuite, ce système tripartite que vous soulignez n'a rien d'intrinsèque au christianisme. Le Christ était charpentier, les apôtres étaient des hommes du peuple, St Paul fabriquait des tentes , ils travaillaient comme vous. Leur "élitisme" était purement spirituel. On trouvera des papes venant de milieux modestes, et parmi eux d'anciens esclaves affranchis dans les premiers temps du christianisme.
Si dans le christianisme il est possible à toute personne, homme ou femme, pourvue qu'elle s'en donne la peine, de faire partie de l'élite c'est-à-dire de devenir un saint, il n'en était pas ainsi dans l'hindouisme où seul un brahmin, c'est à dire un membre de la caste des lettrés, peut devenir un samnyasin et par là même guru. Aujourd'hui la situation a peut être changé. Mais il reste que pour Shankara un des fondateurs de la doctrine majoritaire de l'hindousme, la délivrance (qui peut correspondre dans le christianisme à l'état de sainteté) n'était accessible qu'aux membres des castes les plus élevés, les autres devant expier des crimes commis dans un état antérieur et par conséquent supporter leur condition. On voit donc tout ce qu'il y a d'injuste dans cette doctrine et tout ce qu'il y a d'opposé au christianisme.



Quant au système français, il n'a de toute évidence rien de comparable à celui en place en Inde.
Quand St Louis est parti à la croisade, le régent du Royaume était un fils de serf.
Et comme le montre l'historien Jacques Heers l'ascension sociale était possible, difficile, mais possible, c'est ainsi que des familles paysannes ont pu progressivement acquérir des terres et s'élever dans la hiérarchie sociale. Rien de tout ça ne fut possible à une époque pour les intouchables, et encore aujourd'hui ils doivent subir mépris et brimades. D'ailleurs, les massacres de chrétiens en Inde visent principalement les intouchables chrétiens.

Ensuite maintenir des hommes dans la pauvreté, l'oppression et l'asservissement économique n'est pas incompatible avec le projet mondialiste.
Le mondialiste demande l'abolition des frontière, la dissolution de certains éléments culturels, la destruction des frontières et d'organisations comme l'Eglise susceptibles d'entraver son évolution dans l'espace mondiale qu'il considère comme son terrain de jeux (un peu comme Schuon voulant être chez lui dans toutes les religions et prétendant pouvoir légiférer sur elles, mais pour cela il faut fustiger hypocritement le "dogmatisme" catholique car il constitue un rempart à ses foutaises pseudo universalistes) . Mais il ne demande en rien plus d'égalité, il cherche simplement à assoir son privilège de classe, ainsi de la main d'oeuvre corvéable à merci à porter de main n'est pas pour lui déplaire.
Avoir une caste en réserve pour fabriquer des nike et du coca c'est très commode.

- d'autre part des corporations, mode d'organisation de la plupart des professions , là aussi possédant chacune ses propres règles , et abolies par l'Assemblée Constituante en 1793 .
Qu'est ce que le système des corporations qui faisait contre poids au pouvoir patronal à avoir avec le système des castes hindoux ?



Je ne sais pas si vous êtes chrétienne mais si vous l'étiez vous comprendriez naturellement le problème du système de caste hindou. Vous pouvez dorénavant lire les encycliques des papes, vous intéresser à la doctrine sociale de l'Eglise, à Rerum Novarum de Léon XIII, aux écrits de JP II et de Benoit XVI. J'espère que leur point de vue ne vous paraitra pas trop "exotérique" et trop "psychique".


Et puisque il faut regretter le système social de ce temps, peut on aussi regretter le temps des buchers pour les blasphémateurs comme Guénon, Schuon et leurs disciples ?

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6764
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Cherche contre arguments

Message non lupar Anne » mar. 19 avr. 2011, 2:56

Quant au système français, il n'a de toute évidence rien de comparable à celui en place en Inde.
Quand St Louis est parti à la croisade, le régent du Royaume était un fils de serf.
Et comme le montre l'historien Jacques Heers l'ascension sociale était possible, difficile, mais possible, c'est ainsi que des familles paysannes ont pu progressivement acquérir des terres et s'élever dans la hiérarchie sociale.
Voir un certain Maurice de Sully, fils de bûcheronne, né au XIIe siècle, devenu évêque et qui est à l'origine d'un certain édifice de Paris reconnu mondialement:

Image
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Gaëlle
Barbarus
Barbarus

Re: Guénon, Schuon et le système des castes

Message non lupar Gaëlle » jeu. 19 janv. 2017, 17:31

Pour répondre à Geronimo,

Je ne crois pas que selon Guénon il faut obligatoirement passer par la maçonnerie, surtout étant donné l'état de la maçonnerie actuelle. Les catholiques de ton entourage ne l'ont peut-être pas bien compris, il ne faut pas se servir de cette œuvre pour se croire autonome par rapport à sa religion. Cette attitude on la doit plutôt à la tendance moderne qui consiste à faire tout ce que l'on veut, quand on veut et comme on veut, parce que la religion ne fait plus autorité dans notre vie, et c'est quelque-chose qu'il a toujours dénoncé, le détachement des individus à leur tradition, le sentiment d'autosuffisance de l'homme moderne à l'égard de tout ce qui est transcendant par rapport à lui, le rejet de toute autorité. La séparation de la vie courante et du sacré, comme si l'être était scindé en deux, le fait de relégué le sacré dans un domaine fermé, extraordinaire, sans lien avec la vie humaine alors que l'objet de la foi chrétienne est au contraire quelque-chose de bien réel, tout ça a détruit le sens du sacré dans le cœur de l'homme. Dit autrement on devrait chercher Dieu dans toutes les circonstances de la vie, et ces circonstances, ce milieu dans lequel nous vivons devrait nous pousser à le chercher de toutes nos forces. Mais ce n'est pas le cas. Ce milieu cherche au contraire à détourner notre attention de tout ce qui est sacré pour tourner notre regard vers des considérations d'ordre purement matérielles, pour disperser notre attention sur des tas d'images, de sensations, de bruits qui empêchent la concentration indispensable à toute quête spirituelle. Et une grande partie de son œuvre est consacré à la critique de cette déviation humaine, alors après il en explique les causes, mais ça ne légitime en rien les faits et on a le devoir, si on est vraiment sincère, d'aller dans la direction contraire à celle-là.
Guénon n'est pas un auteur qu'il faut se contenter de lire superficiellement, il faut le comprendre en profondeur.


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités