Les évangéliques

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Le Pape et les évangéliques

Message non lu par jean_droit » lun. 29 juil. 2013, 10:58

Le Pape a abordé publiquement le problème des évangéliques.

D'abord en allant devant une église pentecôtiste et en priant avec le pasteur et ses fidèles. A leur demande il les a béni.

C'était le jour où il est allé dans une favela ... lieu où il doit y avoir beaucoup d'évangéliques.

Je ne sais si cette information est parue en France.

http://fratresinunum.com/page/2/

Voilà le début du texte en portugais. Excusez moi.
Papa Francisco rezou com evangélicos em Manguinhos.

Pontífice parou em uma igreja evangélica da Assembleia de Deus Complexo de Manguinhos e fez uma oração com o pastor e os cristãos protestantes

Exame.com – Rio de Janeiro – Em sua caminhada pela comunidade de Varginha, no Complexo de Manguinhos, na zona norte da capital fluminense, o papa Francisco parou em uma igreja evangélica da Assembleia de Deus e fez uma oração com o pastor e os cristãos protestantes, informou o padre Márcio Queiroz, que acompanhou o pontífice na visita à favela.

“Caminhando pela comunidade, chegamos até a igreja evangélica. Eu mostrei a ele que eles estavam no templo, e ele pediu para ir até lá para cumprimentá-los. O papa falou com o pastor e com as pessoas que estavam lá, e os convidou a rezarem um Pai Nosso”, disse.

O porta-voz do Vaticano, padre Federico Lombardi, também comentou a parada do pontífice na Assembleia de Deus. “O papa parou em frente à igreja e rezou com os fiéis da Assembleia de Deus que estavam na porta. Até eles pediram bênção. Foi um momento ecumênico, espontâneo e muito bonito”, ressaltou.
Mais, aussi, il s'est inquiété de savoir comment faire revenir dans l'Eglise les évangéliques.
Cette fuite de tant de catholiques de par le monde est, en effet, inquiétante. Je trouve courageux de la part du Saint Père d'en parler .... aux évêques brésiliens.

Je suis, par contre, assez réservé sur le diagnostic des causes de ce phénomène.

Sur les solutions à mettre en oeuvre il est certain que le manque de "proximité" des nombreux catholiques et de nombreux clercs est un handicap.

Et ce n'est pas ces pas de danse des évêques brésiliens en soutane aux JMJ qui vont changer que ce soit. Ils se sont comportés en "zozos" ridicules. Ils ont en fait fuir certains mais en gagner aucun.

http://www.20minutes.fr/article/1193287 ... or=RSS-176
JMJ: Le pape appelle l'Eglise brésilienne à faire revenir les fidèles partis chez les évangéliques

Créé le 27/07/2013 à 20h46 -- Mis à jour le 27/07/2013 à 20h55

MONDE - Il prône pour cela une attitude crédible basée sur la simplicité et la proximité...

Le pape François a appelé samedi l'Église brésilienne à faire revenir les fidèles partis massivement depuis trente ans vers les Églises évangéliques en adoptant une attitude crédible basée sur la simplicité et la proximité.

Pour ceux «qui cherchent des réponses dans les nouveaux et répandus groupes religieux, il faut une Église capable de croiser leur route, une Église en mesure de s'insérer dans leurs conversations, une Église qui sait dialoguer», a dit le pape devant les évêques brésiliens, analysant les raisons de la désaffection qui frappe l'Église catholique.

«Beaucoup ont cherché des faux-fuyants parce que la ''mesure'' de la Grande Église apparaît trop haute. Beaucoup ont pensé: l'idée de l'homme est trop grande pour moi, l'idéal de vie qu'elle propose est en dehors de mes possibilités, le but à atteindre est inaccessible, hors de ma portée», a déclaré le pape qui n'a pas cité directement les groupes néo-pentecôtistes.

«Avec la désillusion dans le coeur, ils sont allés à la recherche de quelqu'un qui les illusionne encore une fois», a jugé le pape.

L'Église catholique a perdu beaucoup de terrain face aux églises évangéliques

Le Brésil est le pays qui compte le plus de catholiques au monde, avec 123 millions de fidèles, soit 65% de la population. Mais ils étaient 92% en 1970 et l'Église catholique a perdu beaucoup de terrain face aux églises évangéliques en particulier pentecôtistes, très actives dans tout le pays.

Présentess partout, en particulier dans les périphéries pauvres des grandes villes, elles promettent guérison et prospérité lors de prières quotidiennes et enflammées, contrôlent d'importants médias, forment un bloc important au Parlement. Les évangéliques représentent désormais plus de 22% de la population, soit 42,3 millions de personnes et sont en progression constante.

«Beaucoup sont partis parce qu'on leur a promis quelque chose de plus haut, quelque chose de plus fort, quelque chose de plus rapide», a observé le pape, condamnant «la mondialisation implacable» qui contribue à ce phénomène.

Parfois, nous perdons ceux qui ne nous comprennent pas parce que nous avons oublié la simplicité», a aussi remarqué François, parlant aussi d'une «rationalité étrangère» imposée aux Latino-Américains.

«L'Église est peut-être trop éloignée de leurs besoins, peut-être trop pauvre pour répondre à leurs inquiétudes, peut-être trop froide dans leurs contacts, peut-être trop auto-référentielle, peut-être prisonnière de ses langages rigides ? Le monde semble avoir fait de l'Église comme une survivance du passé, insuffisante pour les questions nouvelles. Peut-être l'Église avait-elle des réponses pour l'enfance de l'homme mais non pour son âge adulte», a remarqué le pape dans ce discours, l'un des plus personnels depuis son élection.

«Aujourd'hui, il faut une Église en mesure d'aller au-delà de la simple écoute, une Église capable de déchiffrer la nuit contenue dans la fuite de tant de frères et soeurs», a-t-il recommandé aux évêques brésiliens. L'église doit réapprendre «la grammaire de la simplicité», ainsi que la vertu de l'humilité, qui est «l'ADN de Dieu», a-t-il dit.

Plus tôt, Il avait exhorté les prêtres «à ne pas rester enfermés dans leur paroisse» mais à «sortir» pour évangéliser ceux qui sont loin et à «aller dans les favelas chercher et servir le Christ».

.........................

Avec AFP

Vincichristi
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : mar. 15 juin 2010, 16:17

Re: Les évangéliques

Message non lu par Vincichristi » ven. 03 janv. 2014, 22:19

Pour parler du cas de la France, il est possible aussi que l'opinion négative constamment construite dans les milieux politiques, médiatiques, culturels et éducatifs, sur le catholicisme en particulier et la religion en général, pousse les personnes en mal de religieux à se tourner vers des confessions à qui on impute pas les crimes et l'obscurantisme que l'on réserve au catholicisme.
D'autre part, le passé, la tradition, la coutume, tout cela est rejeté par la jeunesse, à qui on présente la modernité comme la ligne d'horizon merveilleuse vers laquelle il faut tendre si on veut être progessiste donc moralement "in"
Qui plus est , catholicisme fait penser à histoire de France monarchique et dans un pays si républicanisé à outrance, le protestantisme qui a eu envers le système républicain une attention enthousiaste, devient une religion qui se fonde dans la modernité politique si sensible en FRance à une laïcité stricte et totale ( sauf pour l'autre religion " montante, bien entendu !!!)
en gros : catho = pas beau

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités