Paul est-il un imposteur ?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Gohan
Excommunicatus
Excommunicatus
Messages : 5
Inscription : mer. 15 févr. 2006, 2:50

Paul est-il un imposteur ?

Message non lupar Gohan » mer. 15 févr. 2006, 21:42

Je suis d'origine catholique. Je reconnais Jésus comme mon seul chef et c'est justement pour cette raison, que je rejète Paul, car ce qu'enseigne Paul est en contradiction évidente avec l'enseignement de mon chef Jésus.

Je vais vous montrez quelques exemple qui sauteront aux yeux de ceux que leur religion et leurs croyances n'ont pas aveuglé.
Ouvrez vos yeux et contemplé qui est Paul en réalité.

----

Jésus enseigne:
Matthieu, chapitre 7, verset 21
Il ne suffit pas de me dire: "Seigneur, Seigneur"! pour entrer dans le Royaume des cieux; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux.

Paul enseigne:
Romains, chapitre 10, verset 9
Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

-----

Jésus enseigne:
Matthieu, chapitre 5, versets 17 à 19
N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abroger, mais accomplir.Car, en vérité je vous le déclare, avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l'i ne passera de la Loi que tout ne soit arrivé.Dès lors celui qui transgressera un seul de ces plus petits commandements et enseignera aux hommes à faire de même sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux; au contraire, celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

Paul dit:
Romains, chapitre 10, verset 4
Car la fin de la loi, c'est Christ, pour que soit donnée la justice à tout homme qui croit.

-----

Jésus enseigne:
Matthieu chapitre 5, versets 11 et 12
Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Paul enseigne:
Romains , chapitre 15, verset 2
Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain en vue du bien, pour édifier.

-----

Comme vous pouvez le constater, Paul s'oppose à Jésus, ce qui veut dire qu'il ne peut être apôtre de Jésus.

Je sais l'importance que Paul à dans le christianisme et c'est dommage qu'il en soit ainsi. Car le faite que vous le suivez aveuglement depuis des lustres sans vous être rendu compte que Paul est un traître, révèle la corruption de vos religions.

J'était catholique, mais je ne le suis plus, en lisant les paroles du Christ, par la confiance que j'ai en lui, j'ai vu que ma religion est corrompu, par Paul et par bien d'autres choses que l'eglise fait qui est contraire à ce que Jésus à dit, mes yeux se sont ouvert.

Alors maintenant je suis seul, sans religions, mais je suis renforcé en moi-même je sais que ce que je dit aujourd'hui est juste, car c'est la confiance en Dieu et en celui qu'il a envoyé pour être notre chef qui m'a ouvert les yeux et m'a fait fuir cette religion.

Dieu existait avant les religions, les religions ne sont pas nécessaire pour croire en Dieu, faire sa volonté et ainsi avoir la vie éternelle.

Quand vous ne chercher pas Dieu, sa justice et son royaume vous-même, vous vous mettez à croire en vos religions et non en Dieu. Là est votre perte. Si Dieu voulait qu'il y ait des religions, il les aurait fondé lui-même, hors il n'en est rien, il a justement fait le contraire, il a envoyé les prophètes comme messager, pour qu'il n'y ai pas d'intermediaire, entre lui et les hommes.

Regardez ce que Jésus dit:
Luc chapitre 12, verset 57.
Pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes de ce qui est juste?
Il nous enseigne à juger nous-mêmes, ce qui est juste, en recherchant nous même la vrai justice.

Regardez ce qu'Esaïe dit:
Esaïe, chapitre 1, verset à partir de 12.
Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous demande de fouler mes parvis?
Cessez d'apporter de vaines offrandes: la fumée, je l'ai en horreur! Néoménie, sabbat, convocation d'assemblée je n'en puis plus des forfaits et des fêtes.
Vos néoménies et vos solennités, je les déteste, elles me sont un fardeau, je suis las de les supporter.
Quand vous étendez les mains, je me voile les yeux, vous avez beau multiplier les prières, je n'écoute pas: vos mains sont pleines de sang.
Traduction: Quand vous allez dans des lieux de cultes, qui vous a demandé d'y allé?(implicitement ce n'est pas moi(Dieu) qui vous est demandez d'y allé) Après il nous dit, que les traditions religieuses et autres fêtes que les hommes disent faire en son nom et en son honneur, lui font en vérité horreur.

Dieu est contre les réligions, car elles sont contre lui. Il nous a donné des prophètes, pour qu'on est ses paroles, même si on a le coeur endurcis.

Je vous appelle à prendre votre indépendance, à jugez vous-même par la vrai justice, ce qui est juste. Lisez les paroles de Jésus, jugez vous même s'il est le Christ ou non. Lisez Esaïe, jugez vous même s'il est prophète ou non, et faites en ainsi pour tout enseignement trouvable en se monde. Jugez vous-même si votre religion, peu importe laquelle, suis réellement Dieu ou non. Jugez vous-même si le monde civilisé, si la civilisation, si la société est contre ou avec Dieu. Déjà la réponse à cette ultime question est simple, si Dieu va détruire le monde civilisé, le jour du jugement, afin de détruire ses ennemis, c'est que le monde civilisé est son ennemi.

Je vous souhaite à tous de trouver la vérité par vous-même.

A ceux qui se demandent pourquoi je fais ceci: Je le fait dans le but de reconcilier les hommes avec Dieu.

A ceux qui se disent en eux-même que mes paroles sont dérangeante je dis cela: Un prophète, ne dit pas ce que les hommes ont envie d'entendre, car c'est votre surdité qui fait que Dieu les envoie. Un prophète porte le message de Dieu qu'il vous fasse plaisir ou pas.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1702
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Paul est un imposteur.

Message non lupar Charles » jeu. 16 févr. 2006, 1:01

A ceux qui se disent en eux-même que mes paroles sont dérangeante je dis cela: Un prophète, ne dit pas ce que les hommes ont envie d'entendre, car c'est votre surdité qui fait que Dieu les envoie. Un prophète porte le message de Dieu qu'il vous fasse plaisir ou pas.
Un enfant saurait résoudre les pseudo-difficultés que vous soulevez. Et vous vous prenez pour un prophète ?

oak
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 15:12
Localisation : 260 km de Canterbury

Message non lupar oak » jeu. 16 févr. 2006, 9:26

A ceux qui se disent en eux-même que mes paroles sont dérangeante je dis cela: Un prophète, ne dit pas ce que les hommes ont envie d'entendre, car c'est votre surdité qui fait que Dieu les envoie. Un prophète porte le message de Dieu qu'il vous fasse plaisir ou pas.
Un grand n'importe quoi ....est ce l'abus de substances toxiques ou hallucinogène ou la "folie des grandeurs".

Larmorencourt
Quæstor
Quæstor
Messages : 205
Inscription : dim. 09 oct. 2005, 23:59

Message non lupar Larmorencourt » jeu. 16 févr. 2006, 11:26

Les musulmans accusent souvent Saint-Paul d'imposture. Il ne m'etonnerait pas que l'auteur soit musulman. Eu égards à l'image execrable que nous renvoie cette religion de nos jours, il préfère sans doute ne pas afficher ses croyances. A moins qu'il soit membre de la secte syncrétique baha'ullah, au demeurant moins sectaire que la religion précitée.

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 946
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Paul est un imposteur.

Message non lupar VexillumRegis » jeu. 16 févr. 2006, 12:46

[align=justify]Bonjour Gohan,
Jésus enseigne:
Matthieu, chapitre 7, verset 21
Il ne suffit pas de me dire: "Seigneur, Seigneur"! pour entrer dans le Royaume des cieux; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux.

Paul enseigne:
Romains, chapitre 10, verset 9
Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.
1 Tm V, 8 : Que si quelqu'un n'a pas soin des siens, surtout de ceux de sa famille, il a renié la foi et il est pire qu'un incroyant.

2 Co V, 10 : C'est pour cela aussi que nous nous efforçons d'être agréable à Dieu, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions. Car nous tous, il nous faut comparaître devant le tribunal du Christ, afin que chacun reçoive ce qu'il a mérité étant dans son corps, selon ses œuvres, soit bien, soit mal.

Ga VI, 6-10 : Que celui à qui on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. Ne vous y trompez pas : on ne se rit pas de Dieu. Ce qu'on aura semé, on le moissonnera. Celui qui sème dans sa chair moissonnera, de la chair, la corruption; celui qui sème dans l'esprit moissonnera, de l'esprit, la vie éternelle. Ne nous lassons point de faire le bien; car nous moissonnerons en son temps, si nous ne nous relâchons pas. Ainsi donc, pendant que nous en avons le temps, faisons le bien envers tous, et surtout envers les frères dans la foi.

1 Co XIII, 13 : Maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, la charité ; mais la plus grande des trois c'est la charité.

Ce n'est point parce que saint Paul insiste tout particulièrement sur la nécessité salvifique de la foi en Jésus-Christ qu'il faut en déduire qu'il nie le caractère sanctificateur des bonnes oeuvres. Car, comme l'enseigne l'épître de saint Jacques : De même que le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les oeuvres est morte (II, 26).
Jésus enseigne:
Matthieu, chapitre 5, versets 17 à 19
N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abroger, mais accomplir.Car, en vérité je vous le déclare, avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l'i ne passera de la Loi que tout ne soit arrivé.Dès lors celui qui transgressera un seul de ces plus petits commandements et enseignera aux hommes à faire de même sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux; au contraire, celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

Paul dit:
Romains, chapitre 10, verset 4
Car la fin de la loi, c'est Christ, pour que soit donnée la justice à tout homme qui croit.
Par fin de la loi, saint Paul entend exactement exprimer ce que Jésus dit dans Mt V, 17-19, à savoir que le Seigneur est le terme, l'accomplissement de la loi mosaïque. Relisez donc l'épître aux Galates !

"La Loi a été notre pédagogue pour nous conduire au Christ" (Ga. III, 24) ; elle contient du provisoire et du perfectible ; elle est une "malédiction" (Ga. III, 13) en ce sens qu'elle rend compte par ses imperfections de l'infidélité d'Israël. "Mais lorsque est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, formé d'une femme, né sous la Loi, pour affranchir ceux qui sont sous la Loi, afin de nous conférer l'adoption" (Ga. IV, 4). Par le Christ, nous sommes délivrés de la Loi de servitude et élevé au rang de fils adoptifs de Dieu ; la grâce a pris la place des préceptes mosaïques.

Jn I, 17 : La Loi fut donnée par Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.
Jésus enseigne:
Matthieu chapitre 5, versets 11 et 12
Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Paul enseigne:
Romains , chapitre 15, verset 2
Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain en vue du bien, pour édifier.
Il suffit de replacer ce passage de saint Paul dans son contexte immédiat :

Rm XV, 1-7 : 1 Nous devons, nous qui sommes forts, supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous plaire à nous-mêmes. 2 Que chacun de nous cherche à complaire au prochain pour le bien, afin de l'édifier. 3 Car le Christ n'a pas eu de complaisance pour lui-même; mais, selon qu'il est écrit : " Les outrages de ceux qui t'outragent sont tombés sur moi. " 4 Car tout ce qui a été écrit avant nous l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience et la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance. 5 Que le Dieu de la patience et de la consolation vous donne d'avoir les uns envers les autres les mêmes sentiments selon Jésus-Christ, 6 afin que, d'un même cœur et d'une même bouche, vous glorifiez Dieu, le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ. 7 Accueillez-vous donc les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

Paul prend l'exemple de Jésus-Christ pour prier les chrétiens de se soutenir les uns les autres : Portez les fardeaux les uns des autres (Ga VI, 2). En quoi cela est-il contraire à l'enseignement de Notre-Seigneur ?

En Christ,

- VR -[/align]

Avatar de l’utilisateur
Gohan
Excommunicatus
Excommunicatus
Messages : 5
Inscription : mer. 15 févr. 2006, 2:50

Message non lupar Gohan » ven. 17 févr. 2006, 1:09

Slt Guillaume, sa me fait plaisir de voir enfin quelqu'un ouvert au dialogue et à la reflexion.
Heureux les artisans de paix, Car ils seront appelés fils de Dieu.
Les artisans dont parle Jésus sont les prophètes dont la mission est de réconcilier les hommes avec Dieu.
Pensez vous que je sois apparu pour établir la paix sur la terre? Non je vous le dis,mais bien la division.
Jésus est en effet venu apporter le glaive pour combattre l'ennemi de Dieu qui demeure sur terre.
En cela Jésus fait oeuvre de paix envers Dieu comme les autres prophètes et prépare la guerre contre le mal comme les autres prophètes.

Avatar de l’utilisateur
SC
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : sam. 11 juin 2005, 21:10
Contact :

Message non lupar SC » ven. 17 févr. 2006, 12:58

Alors ils s'avancèrent, mirent la main sur Jésus et le saisirent. Et voilà qu'un de ceux qui étaient avec Jésus, mettant la main à son glaive, le tira et, frappant le serviteur du grand prêtre, lui emporta l'oreille. Alors Jésus lui dit: "Remets ton glaive à sa place; car toux ceux qui prennent le glaive périront par le glaive."

Mt 26, 50-52

Avatar de l’utilisateur
SC
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : sam. 11 juin 2005, 21:10
Contact :

Message non lupar SC » ven. 17 févr. 2006, 13:59

Jésus enseigne:
Matthieu, chapitre 7, verset 21
Il ne suffit pas de me dire: "Seigneur, Seigneur"! pour entrer dans le Royaume des cieux; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux.

Paul enseigne:
Romains, chapitre 10, verset 9
Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.
Ce n'est pas contradictoire, mais complémentaire. Jésus parle de ceux qui le confesse seulement de bouche et non de coeur, car la confession de bouche n'est rien sans la confession du coeur. Saint Paul marque bien la nécessité de confesser non seulement de bouche mais aussi du coeur.

-----
Jésus enseigne:
Matthieu, chapitre 5, versets 17 à 19
N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abroger, mais accomplir.Car, en vérité je vous le déclare, avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l'i ne passera de la Loi que tout ne soit arrivé.Dès lors celui qui transgressera un seul de ces plus petits commandements et enseignera aux hommes à faire de même sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux; au contraire, celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

Paul dit:
Romains, chapitre 10, verset 4
Car la fin de la loi, c'est Christ, pour que soit donnée la justice à tout homme qui croit.
Il n'y a aucune contradiction, même apparente, entre ces deux textes. Ils disent la même chose, à savoir que le Christ est la fin (au sens de l'accomplissement, pas de l'annulation comme vous semblez le comprendre) de la Loi de Moïse.

-----
Jésus enseigne:
Matthieu chapitre 5, versets 11 et 12
Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi. Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Paul enseigne:
Romains , chapitre 15, verset 2
Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain en vue du bien, pour édifier.
Il s'agit ici de "plaire" en vue d'éviter le scandale envers le prochain, comme le Christ l'a enseigné lui-même: "Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu'on le précipite au fond de la mer." (Mt 18, 6)
Les paroles du Christ que vous nous donnez enseignent la patience dans la persécution à cause de Son Nom. Elles n'ont donc pas le même objet que l'exhortation de saint Paul.

-----

Dieu n'est pas contre la religion, puisqu'elle est un acte de justice qui consiste à lui rendre ce qui lui est dû. Dieu aggrée nos actes de charité ou de culte accomplis pour l'amour de Lui.
Vous nous sortez quelques phrases de leur contexte, alors qu'il y en a mille autres qui vous contredisent. Le texte d'Isaïe enseigne seulement que le culte extérieur et hypocrite est détestable aux yeux de Dieu, ce qui n'est pas le cas du culte intérieur rendu à dieu "en esprit et vérité".

Le Christ a fondé son Eglise en la confiant à saint Pierre, et il lui a demandé de conduire ses fidèles. Le Christ a aussi institué les sacrements (baptême, culte eucharistique, sacerdoce, etc.), signes visibles et efficaces qu'il a demandé à ses disciples de dispenser à ses fidèles. Car c'est ainsi qu'il a décidé que son action aurait désormais lieu ordinairement ici-bas, après son ascension dans le Ciel auprès de son Père.

Des prophètes, des saints qui font des miracles, vous les trouverez en abondance dans l'Eglise catholique si vous vous donniez la peine de mieux la connaître.


Au moins, cher S_A_S, je vois avec plaisir que vous avez abandonné l'Islam.


SC

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 236
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

Contradictions ?

Message non lupar bajulans » ven. 17 févr. 2006, 15:34

Permettez-moi de faire observer que les passages suivants ne se contredisent pas, mais se complètent :
Jésus enseigne:
Matthieu chapitre 5, versets 11 et 12
Heureux êtes-vous lorsque l'on vous insulte, que l'on vous persécute et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Paul enseigne:
Romains , chapitre 15, verset 2
Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain en vue du bien, pour édifier.
En effet Jésus nous dit de nous réjouir si l'on dit FAUSSEMENT du mal de nous. Car si on en dit JUSTEMENT, ce n'est pas un sujet de réjouissance.

Ce n'est pas contradictoire avec St Paul qui au surplus ne demande pas que l'on plaise au prochain pour lui plaire mais lui plaire pour l'édifier.

De même pour les autres passages dont notamment celui relatif à la foi, car une foi vraie entraîne des oeuvres.

De plus si l'on ne comprend pas un passage, on doit en demander l'interprétation à l'Eglise, donc aux prêtres et évêques :

Actes des Apôtres VIII :
26 Or un ange du Seigneur, s'adressant à Philippe, (lui) dit : " Lève-toi, et va,
vers le milieu du jour, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza; elle est
déserte. "
27 Il se leva et partit. Et voici qu'un Ethiopien, eunuque, ministre de
Candace, reine des Ethiopiens, et surintendant de tout son trésor, venu à
Jérusalem pour adorer,
28 s'en retournait, assis sur son char, et lisait le prophète Isaïe.
29 L'Esprit dit à Philippe : " Avance, et tiens-toi près de ce char. "
30 Philippe accourut, l'entendit qui lisait le prophète Isaïe, et dit :
" Comprends-tu bien ce que tu lis? "
31 L'autre dit : " Et comment le pourrais-je, si quelqu'un ne me guide? " Et il
pria Philippe de monter et de s'asseoir avec lui.
32 Or le passage de l'Ecriture qu'il lisait était celui-ci : Comme une brebis, il
a été mené à la tuerie; et comme un agneau muet devant celui qui le tond,
ainsi il n'ouvre pas la bouche.
33 C'est dans son humiliation que son jugement a été enlevé. Sa génération,
qui la racontera? Car sa vie a été retranchée de la terre. "
34 L'eunuque reprit et dit à Philippe : " Je te prie, de qui le prophète dit-il
cela? Est-ce de lui-même ou de quelque autre? "
Il est un peu naïf de critiquer St Paul au moyen de l'Evangile, lesquels sont des textes recueillis et transmis par la même personne morale : l'Eglise
Loué soit Jésus-Christ

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 236
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

Il faut scruter les Ecritures

Message non lupar bajulans » ven. 17 févr. 2006, 23:07

Il faut scruter et donc être très attentif aux formules employées :

Cher Guillaume, je ne pense pas qu'il y ait contradiction entre "bienheureux les artisans de paix" et "ne croyez pas que je sois venu apporter la paix."

En effet malgré ses recommandations d'être pacifique, il existera des guerres :

1) Parce que les disciple de Jésus ne sont pas toujours conséquents avec leur croyance.

2) Parce que malgré le caractère pacifique des chrétiens, ils seront haïs, on leur fera la guerre.

En résumé Jésus 1) donne le conseil, voire le précepte moral d'être pacifique, mais, 2) Jésus prophétise qu'il y aura des guerres à cause de lui, c'est un fait, une prophétie énoncée pour que ses disciples ne se découragent pas.

Il y a donc parfaite harmonie dans l'enseignement de notre Maître.
Loué soit Jésus-Christ

Avatar de l’utilisateur
Gohan
Excommunicatus
Excommunicatus
Messages : 5
Inscription : mer. 15 févr. 2006, 2:50

Message non lupar Gohan » sam. 18 févr. 2006, 2:18

Ce n'est pas contradictoire, mais complémentaire. Jésus parle de ceux qui le confesse seulement de bouche et non de coeur, car la confession de bouche n'est rien sans la confession du coeur. Saint Paul marque bien la nécessité de confesser non seulement de bouche mais aussi du coeur.
Jésus ne dit pas ce que tu dis. Jésus enseigne de faire la Volonté du Père. Au Lieu de dire " Seigneur, Seigneur " comme Paul l'enseigne.

Paul au lieu d'enseigner comme Jésus qu'il faut faire la Volonté du Père: obéir à Loi, lui enseigne qu'il faut confessé que Jésus est Seigneur (ce qui revient à dire "Seigneur, Seigneur ... ") et croire que Jésus a ressucité pour etre sauvé.

Nul part Jésus demande qu'on doit croire qu'il a ressucité pour etre sauvé

Nul part dans ce verset il est demandé mettre en pratique la Loi, donc Paul est clairement dans l'erreure.

C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.


D'ailleurs quand un homme demande à Jésus comment on obtient la Vie éternel, la réponse de Jésus est clair et net, il dit de suivre les commandements (la Loi donc).
Il n'y a aucune contradiction, même apparente, entre ces deux textes. Ils disent la même chose, à savoir que le Christ est la fin (au sens de l'accomplissement, pas de l'annulation comme vous semblez le comprendre) de la Loi de Moïse.
Fin de la Loi, et Annuler la Loi, c'est la même chose ..).

[Inutile / HB] Car Jésus enseigne qu'il est venu abolir ni la Loi ni les Prophètes.
Donc tu es dans l'erreure, et paul aussi.

Demande à un enfant de 10 ans de lire ces versets il te dira la meme chose.
Fin de la Loi, et Ne pas abolir la Loi, c'est contraire.

Et la Loi c'est la Loi de Dieu, il n'y a aucune autre Loi que celle ci. Le reste sont preceptes d'hommes et traditions.
Il s'agit ici de "plaire" en vue d'éviter le scandale envers le prochain, comme le Christ l'a enseigné lui-même: "Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu'on le précipite au fond de la mer." (Mt 18, 6)
Les paroles du Christ que vous nous donnez enseignent la patience dans la persécution à cause de Son Nom. Elles n'ont donc pas le même objet que l'exhortation de saint Paul.
Tu es gravement dans l'erreure. Le verset que tu cites dit qu'il ne faut pas faire du mal aux Enfants.
Mais jamais Jésus enseigne qu'il faut plaire à son prochain.

Si Jésus après son jeûne de 40 jours aurait appliquer cet enseignement de Paul, pour faire plaisir à Satan, il aurait accepté sa proposition qui était de trahir Dieu.

On ne peut pas suivre en meme temps les enseignements de Jésus, et ceux de Paul (Plaire à son prochain).
Il faut choisir.

Un autre passage de l'évangile qui prouve ce que je dis:
Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée.
Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison.


Jésus enseigne qu'on doit suivre Dieu, même si pour cela on doit etre en désacord (ne pas plaire) avec sa famille.

Le Christ a fondé son Eglise en la confiant à saint Pierre
C'est faux. Jamais Jésus a passer le relais à quelqu'un.

Et cette phrase le prouve:

Mathieu 26:31
Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute; car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées.

Si Jésus avait vraiment passer le relais à Pierre: Etre chef de l'humanité, jamais les brebis se seraient dispersé.
En plus pierre à trahis Jésus.

D'ailleurs si les Pape étaient vraiment des representant de Jésus, des véritable serviteur de Dieu, jamais il se ferait appelé Père:

Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.
Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ. (preuve de plus que Jésus n'a jamais passer le relais)

Voilà ces preuves suffisent à montrer que la religion catholique [Il ne vous est pas permis d'insulter la religion que le Christ a instituée pour apporter la Bonne Nouvelle au monde / HB] tout comme le reste des religions.
Car si les catholiques étaient vraiment des Fils de Dieu, il ne suivrait pas [Il ne vous est pas permis d'insulter notre saint Père. Ceci est un premier et dernier avertissement. Cordialement / HB] le Pape.

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 236
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

Message non lupar bajulans » sam. 18 févr. 2006, 7:42

Concile Vatican I :
3007
Etant donné que certains ont présenté de manière défectueuse le décret que le saint concile de Trente, en vue de corriger des esprits effrontés, avait porté sur l'interprétation de la sainte Ecriture, Nous déclarons, en renouvelant ce même décret, que son intention est que, dans les matières de foi et de moeurs qui concernent l'élaboration de la doctrine chrétienne, on doit tenir pour véritable sens de la sainte Ecriture celui qu'a tenu et que tient notre Mère la sainte Eglise, à laquelle il appartient de juger du sens et de l'interprétation véritable des saintes Ecritures ; et que, dès lors, il n'est permis à personne d'interpréter cette sainte Ecriture contrairement à ce sens ni non plus contrairement au consentement unanime des Pères.
3029
4. Si quelqu'un ne reçoit pas les livres de la sainte Ecriture comme sacrés et canoniques, dans leur intégrité et avec toutes les parties, tels qu'ils sont énumérés par le saint concile de Trente 1501-1508, ou s'il nie qu'ils soient divinement inspirés, qu'il soit anathème 3006.
Du Concile Vatican I site jesusmarie.com

Il est nécessaire d'avoir une certaine culture, que je n'ai pas, pour pouvoir proposer une interprétation qu'on aura trouver consentie par l'unanimité des Pères, observez toutefois que dans la première citation ne sont visées que les matières de foi et de moeurs, ce qui est, quand même, l'essentiel des discussions sérieuses. Donc sauf à prouver le consentement unanime des Père, il nous reste le jugement de l'Eglise.

Personnellement je préfère l'interprétation de l'Eglise, à la vôtre, mon cher Gohan, et sans vouloir vous offenser, j'ai quelques raisons de bon sens pour cela. Sans préjudice naturellement de l'obligation morale où je suis de me soumettre au jugement de l'Eglise. Mais il est de l'essence des commandements de l'Eglise d'être à la fois obligatoires en conscience et doux, de préserver du ridicule, et d'être faciles à mettre en pratique.
Loué soit Jésus-Christ

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 946
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Message non lupar VexillumRegis » sam. 18 févr. 2006, 14:23

[align=justify]
D'ailleurs si les Pape étaient vraiment des representant de Jésus, des véritable serviteur de Dieu, jamais il se ferait appelé Père:

Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.
Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ. (preuve de plus que Jésus n'a jamais passer le relais)
Nous ne devons certainement pas lire la même Bible ....

Le mot Pape vient du grec Papas, qui signifie Père. Ce mot est utilisé par saint Paul dans les Écritures: "Auriez-vous en effet des milliers de pédagogues dans le Christ, que vous n'avez pas plusieurs pères ; car c'est moi qui, par l'Évangile, vous ai engendrés dans le Christ Jésus." (1 Co IV, 14-15).

Étienne s'adressait aux chefs des Juifs en ces termes : "Le grand prêtre demanda : En est-il bien ainsi ? - Il répondit : Frères et pères, écoutez. Le Dieu de la gloire apparut à notre père Abraham, encore en Mésopotamie avant de s'établir à Harân..." (Ac VII 1-2).

L'Apôtre Jean s'adresse à ses "petits enfants", se considérant manifestement lui-même comme un Père (1 Jn II, 12) ; tandis que dans le verset 13, il dit : "Je vous nomme Pères".

__________

Autres versets de saint Paul où la notion de paternité spirituelle est exprimée :

1 Th II, 10-12 : Vous êtes témoins, et Dieu aussi, combien sainte, juste et irrépréhensible a été notre conduite envers vous qui croyez ; comment, ainsi que vous le savez, nous avons été pour chacun de vous ce qu'un père est pour ses enfants, vous priant, vous exhortant, vous conjurant de marcher d'une manière digne de Dieu, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire.

Tt I, 4 : à Tite, mon véritable enfant en la foi qui nous est commune (...)

Ph II, 22 : Vous savez qu'il est d'une vertu éprouvée, qu'il s'est dévoué avec moi, comme un enfant avec son père, au service de l'Evangile.

1 Tm I, 2 : à Timothée, (son) véritable enfant en la foi : grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur !

2 Tm II, 1 : Toi donc, mon enfant, affermis-toi dans la grâce qui est dans le Christ Jésus (...)

2 Co VI, 13 : Rendez-nous la pareille, — je vous parle comme à mes enfants, — vous aussi, élargissez vos cœurs.

__________

Commentaire de saint Jérôme trouvé dans la Catena Aurea de saint Thomas d'Aquin me semble intéressant dans le contexte de ce débat :

On se demande comment, contrairement à ce précepte, l’Apôtre s’est appelé lui-même le docteur des nations (1 Tm II, 7), et pourquoi aussi, dans les monastères, les religieux, dans le langage ordinaire, se donnent réciproquement le nom de pères. Nous répondons qu'il y a deux manières différentes d’être père ou maître : l’une par nature, l’autre par condescendance ou par concession. C’est ainsi qu’en donnant à un homme le nom de père nous honorons son âge, sans le reconnaître pour l’auteur de nos jours. Nous l’appelons également maître, à cause de son union avec le véritable Maître, et, pour ne pas me répéter à l’infini, de même qu’un seul Dieu et un seul Fils de Dieu par nature n’empêchent pas que les hommes soient appelés dieux ou enfants de Dieu par adoption, de même un seul Père et un seul Maître ne font pas obstacle à ce que le nom de pères et de maîtres soit donné aux hommes par extension.

En Christ,

- VR -[/align]
Dernière édition par VexillumRegis le sam. 18 févr. 2006, 14:28, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gohan
Excommunicatus
Excommunicatus
Messages : 5
Inscription : mer. 15 févr. 2006, 2:50

Message non lupar Gohan » sam. 18 févr. 2006, 14:28

Maintenant essaye de me prouver que le Pape n'est pas un imposteur à l'aide d'un enseignement juste, celui de Jésus Christ. On verra si sa donne les meme résultats.

[Modéré par Charles]

Larmorencourt
Quæstor
Quæstor
Messages : 205
Inscription : dim. 09 oct. 2005, 23:59

Message non lupar Larmorencourt » sam. 18 févr. 2006, 16:06

Si l'église devait tenir compte de l'avis de ses détracteurs, il y belle lurette qu'elle aurait changer "Saint Père" en "Humble Serviteur", "Tradition" en "Révélation Post-Biblique", etc. Si elle ne l'a pas fait, c'est qu'elle relègue ces accusations au niveau de disputailles clochemerlesques.


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités