8 Novembre : Bienheureuse Élisabeth de la Trinité

« Que le juste pratique encore la justice, et que le saint se sanctifie encore. » (Ap 22.11)
Règles du forum
Fêtes et vies des saints et bienheureux, prédécesseurs et modèles dans la Foi
Amica
Ædilis
Ædilis
Messages : 19
Inscription : jeu. 30 sept. 2004, 21:42
Localisation : Suisse

Sainte Élisabeth de la Trinité

Message non lu par Amica » lun. 04 oct. 2004, 20:39

Bonsoir,
Je pense que beaucoup parmi vous ont déjà entendu parler d'Elisabeth de la Trinité. Je profite de la section spiritualité pour en dire quelques mots, si certains ne la connaissaient pas. Bien que montée très haut dans la mystique et la compréhension des mystère divins, elle propose à travers ses écrits un idéal qui peut convenir à tout chrétien quel que soit son état de vie.

Entrée à 21 ans au Carmel, elle y est morte 5 ans plus tard, il y a près d'un siècle. La brièveté de sa vie n'a pas empêché cette âme d'artiste de monter très vite vers les sommets de l'Eternel. La Trinité présente dans son âme, "mes Trois" comme elle les appelait, était le moteur de toutes ses actions, chacun de ses actes se voulait amour et louange de gloire pour Dieu et elle trouvait le bonheur de chaque instant dans la conscience de la présence divine en elle, " le petit ciel de mon âme".
Je suis bien incapable de résumer en quelques lignes la profondeur et la simplicité de la voie de cette carmélite, assez proche de celle de St Thérèse de l'Enfant Jésus, toute d'amour, d'espérance, de foi et d'oubli de soi. Aussi, je préfère lui laisser la plume.
Voici la prière à la Sainte Trinité composée par elle-même

Mon Dieu, Trinité que j'adore,
aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous,
immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité.
Que rien ne puisse troubler ma paix,
ni me faire Sortir de vous, ô mon Immuable,
mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère.
Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel,
votre demeure aimée et le lieu de votre repos.
Que je ne vous y laisse jamais seul,
mais que je sois là tout entière,
tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre Action créatrice.

Ô mon Christ aimé crucifié par amour,
je voudrais être une épouse pour votre Cœur,
je voudrais vous couvrir de gloire,
je voudrais vous aimer... jusqu'à en mourir !
Mais je sens mon impuissance et je vous demande de me «revêtir de vous même»,
d'identifier mon âme à tous les mouvements de votre âme,
de me submerger, de m'envahir, de vous substituer à moi,
afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de votre Vie.
Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur.
Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter,
je veux me faire tout enseignable, afin d'apprendre tout de vous.
Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances,
je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière;
ô mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement.

Ô Feu consumant, Esprit d'amour, «survenez en moi»
afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe :
que je Lui sois une humanité de surcroît en laquelle Il renouvelle tout son Mystère.
Et vous, ô Père, penchez-vous vers votre pauvre petite créature,
«couvrez-la de votre ombre»,
ne voyez en elle que le «Bien-Aimé en lequel vous avez mis toutes vos complaisances»

Ô mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds,
je me livre à vous comme une proie.
Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous,
en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.


Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » jeu. 21 avr. 2005, 9:11

Voilà l'œuvre du Christ en face de toute âme de bonne volonté, et c'est le travail que son immense amour, son « trop grand amour, le presse de faire en moi. Il veut être ma paix afin que rien ne puisse me distraire ou me faire sortir de " la forteresse inexpugnable du saint recueillement ". C'est là qu'Il me donnera « accès auprès du Père » et me gardera immobile et paisible en sa présence, comme si déjà mon âme était dans l'éternité. C'est par le Sang de sa Croix qu'Il pacifiera tout en mon petit ciel, pour qu'il soit vraiment le repos des Trois. Il me remplira de Lui, Il m'ensevelira en Lui, Il me fera revivre avec Lui, de sa vie : « Mihi vivere Christus est » ! Et si je tombe à tout instant, dans la foi toute confiante je me ferai relever par Lui, et je sais qu'Il me pardonnera, qu'Il effacera tout avec un soin jaloux, plus que cela qu'Il me " dépouillera ", qu'Il me " délivrera " de toutes mes misères, de tout ce qui est obstacle à l'action divine, et " qu'Il entraînera toutes mes puissances ", qu'Il les fera ses captives, triomphant d'elles en Lui-même. Alors je serai toute passée en Lui, je pourrai dire : « Je ne vis plus. Mon Maître vit en moi ! » Et je serai « sainte, pure, irrépréhensible » aux yeux du Père. (DR 31)

ami de la Miséricorde
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3171
Inscription : jeu. 15 juin 2006, 15:17
Contact :

8 Novembre : Bienheureuse Élisabeth de la Trinité

Message non lu par ami de la Miséricorde » ven. 07 nov. 2008, 23:49

Poésie
« Tout restaurer dans le Christ »
Pour le 15 juin 1904 (1)

Mère t’en souvient-il ? En sa belle encyclique
Le Souverain Pontife exprimait un désir,(3)
Mon cœur l’a recueilli comme une fleur mystique,
Et voici qu’aujourd’hui je voudrais te l’offrir.
Oui je rêvais vraiment qu’en moi se réalise
Le souhait si divin de notre doux pasteur,
Et j’avais pour cela pris sa grande devise :
« Tout restaurer en toi, mon Christ et mon Sauveur. »

Ce programme si beau, dicté par la Sagesse,
Est celui de Dieu même en son éternité.
Saint Paul dans ses écrits le répète sans cesse,
C’est le trop « grand amour », l’excès de charité,
Ecoutons-le parler, faisons un peu silence,
O Mère, il vous dira le « décret solennel » :
« Pour que nous fussions purs et saints en sa présence,
Dieu nous élut en Lui d’un vouloir éternel. »

Mais nous avons péché, grande est notre misère.
Qu’allons-nous devenir si Dieu ne vient à nous ?
« Riche en Miséricorde », il reste notre Père,
La prière du Christ apaise son courroux,
« Et pour faire éclater la gloire de sa grâce,
Il nous justifia par la rédemption. »
Désormais nous pourrons voir l’éclat de sa Face
Car il nous a nommés ses « fils d’adoption ».

Enfin, pour accomplir sa volonté suprême,
« Restaurons dans le Christ la terre et les Cieux, »
Le Ciel, il est en nous, et l’Esprit Saint Lui-même
Veut le renouveler en l’ardeur de ses feux.
Puis restaurons aussi le Royaume de France,
Offrons « le Sang du Juste », Il est notre rançon,
Par lui nous obtiendrons la paix, la délivrance,
Et Dieu prononcera le suprême pardon.

« O Père, c’est pour eux que je me sanctifie. »
Tel est de Jésus-Christ le dernier chant d’amour.
Recueillons sa prière, elle est source de vie,
Et faisons-la monter jusqu’à Dieu nuit et jour.
A l’heure décisive où tout doit disparaître,
Je voudrais répéter cet hymne de l’Epoux :
« Je vous ai fait aimer, je vous ai fait connaître,
J’ai consommé votre œuvre, ô Dieu je viens à vous. »

« Il nous a transféré, dit encore l’Apôtre,
Des ombres de la mort au royaume éternel. »
« L’héritage des Saints » est devenu nôtre,
Et nous sommes déjà de la cité du Ciel. »
Telle est notre grandeur, telle est notre richesse
Car « nous sommes au Christ et le Christ est à Dieu. »
Pour son immense amour bénissons-le sans cesse,
Chantons à sa louange un hymne glorieux.

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

Note 1 extrait : Cette première « encyclique » du nouveau Pape Pie X ayant été promulguée le 4 octobre 1903.
Note 3 extrait : « Nous déclarons que notre but unique dans l’exercice du Suprême Pontificat est de tout restaurer dans le Christ afin que le Christ soit tout en tous. (…)

Source: Extrait des Œuvres Complètes de Sainte Elisabeth de la Trinité
Dans « Poésies », Editions du Cerf avril 2002

Union de prière
Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

ami de la Miséricorde
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3171
Inscription : jeu. 15 juin 2006, 15:17
Contact :

8 Novembre : Bienheureuse Élisabeth de la Trinité

Message non lu par ami de la Miséricorde » dim. 08 nov. 2009, 15:19

NEUVAINE

O Bienheureuse Élisabeth,
dans ton grand amour de Dieu
tu étais toujours si proche
des besoins de tes amis.
Maintenant que tu es au Ciel
devant la Face du Seigneur,
intercède auprès de Lui
pour le souci que nous te recommandons.

Formule ici ton désir

Apprends-nous,
dans la foi et l'amour,
à vivre avec la Sainte Trinité
au plus profond de notre cœur.
Apprends-nous, comme toi,
à rayonner l'amour de Dieu
parmi les hommes
dans notre vie de chaque jour
pour être une louange de sa Gloire.

Prie lentement un Notre Père, un Ave,
et trois fois Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit.

Source : elisabeth-dijon.org

Union de prière
Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Avatar de l’utilisateur
Flammed'amour
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mer. 14 déc. 2011, 20:42

Pour la canonisation d'Elisabeth de la Trinité

Message non lu par Flammed'amour » dim. 01 janv. 2012, 11:44

Je confie à vos prières, la canonisation de la bienheureuse Elisabeth de la Trinité, pour laquelle des examens sont faits !
Pièces jointes
Visage_d'Elisabeth_de_la_Trinité.jpg
Dernière modification par Anne le lun. 02 janv. 2012, 3:18, modifié 1 fois.
Raison : Insertion de la photo
"Dieu veut établir dans le monde, la dévotion à Mon Coeur Immaculé"

ami de la Miséricorde
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3171
Inscription : jeu. 15 juin 2006, 15:17
Contact :

8 novembre Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

Message non lu par ami de la Miséricorde » ven. 08 nov. 2013, 10:51

O mon Dieu Trinité que j'adore
http://www.mariedenazareth.com/17411.0.html?&L=0

Neuvaine à la Bse Elisabeth de la Trinité
http://imagessaintes.canalblog.com/arch ... 50421.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité