Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Re: Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Message par Altior » jeu. 15 févr. 2018, 0:46

Peut-on expliquer cette hostilité à l'encontre du catholicisme ?
Mais bien sûr. C'est l'hostilité de toujours de l'ombre contre la lumière. C'est l'hostilité de l'ancien Serpent.

Et puis, cette hostilité a aussi un rôle à jouer. Le bon Dieu ne saurait pas tirer le bien du mal ? Sans cette hostilité, sans cette odium fidei, j'aurais d'avantage des difficultés à me rendre compte que le christianisme est la vraie religion, que l'Église Catholique est Ecclesia Dei.

Re: Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Message par Cepora » mer. 14 févr. 2018, 14:42

Parmi les non adorateurs de Mammon il y a encore des gens en recherche mais tout a été fait pour rendre l’Église inaudible d'un côté tout en la discréditant de l'autre.
Ainsi par exemple, les mêmes qui s'extasient devant les chortens, stupas et drapeaux de prières lors de leur voyage touristique au Népal ou au Tibet vous diront que les monastères dans les montagnes de France et les croix sur les sommets ne devraient pas exister.
Ces propos, je les ai entendus à plusieurs reprises de la part "d'amoureux de la montagne".
Peut-on expliquer cette hostilité à l'encontre du catholicisme ?

Dans son rapport, l'Observatoire se réjouit de l'échec de la politique européenne actuelle, car cela permettrait de s'atteler à la recherche de la vérité ; comme nos ancêtres grecs, comme Socrate, dit-on. Mais cette Europe, mue par un matérialisme mercantile qui est devenu comme son horizon indépassable, n'accepte plus l'existence même du concept de vérité. Aujourd'hui la vérité est scandaleuse ; annoncer la vérité c'est aller contre la tolérance. L'Europe d'aujourd'hui a besoin de consensus, elle a besoin de tolérance, pas de vérité. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que certaines personnes, même bien intentionnées, mais en perte de repère, se tournent vers des croyances qui paraissent tolérantes, et surtout sans prétention à annoncer la vérité.

Re: Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Message par Relief » mar. 13 févr. 2018, 20:24

Quel aveu. Voilà donc la veille Europe revenue au temps du paganisme… Oui, toutefois, il s’agit aujourd’hui d’un paganisme sans précédent, qui n’a rien à voir avec celui de nos ancêtres grecs. Car l’antique paganisme, dans ses différentes expressions, était le reflet d’une civilisation : il exprimait un lien social, une religion. En revanche, notre paganisme moderne ne reflète qu’un commerce, c’est la religion de Mammon. Il faudrait commencer par parler de Dieu dans la constitution de l’Europe, dit le rapport à la suite de Jean Paul II. Ce serait en effet un bon début. Mais qui ? qui donc veut entendre parler de Dieu, parmi les adorateurs de Mammon ? L’Evangile nous a avertis de cette antinomie.
Ce que vous dites est très juste.

Re: Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Message par Cepora » mar. 13 févr. 2018, 20:09

Je cite l'article :
Face au spectacle douloureux de l’échec de l’Europe, les Européens ont la « nausée ».

Mais, au point de vue anthropologique, social et religieux, c’est salutaire, se réjouit-on à l’Observatoire. Cela permet de s’interroger sur le futur : c’est une réaction positive car elle permet de s’atteler à la tâche de la recherche d’une réponse. En ligne de mire, c’est la recherche de la vérité qui se trame. Comme nos ancêtres grecs. Comme Socrate, comme Platon, comme Aristote. Mais aussi comme Schuman, comme Adenauer, Monnet. Et aujourd’hui le peuple européen, dont les idées sont balayées par les élites et qualifiées de « populistes » ou de « nationalistes », s’interroge et recherche. « De l’Est à l’Ouest », les valeurs profondes et vraies sont considérées avec attention par les peuples : la famille, la vie, le mariage, le sacrifice, le sens du devoir.

https://fr.aleteia.org/2018/02/13/le-ra ... -europeen/
Quel aveu. Voilà donc la veille Europe revenue au temps du paganisme… Oui, toutefois, il s’agit aujourd’hui d’un paganisme sans précédent, qui n’a rien à voir avec celui de nos ancêtres grecs. Car l’antique paganisme, dans ses différentes expressions, était le reflet d’une civilisation : il exprimait un lien social, une religion. En revanche, notre paganisme moderne ne reflète qu’un commerce, c’est la religion de Mammon. Il faudrait commencer par parler de Dieu dans la constitution de l’Europe, dit le rapport à la suite de Jean Paul II. Ce serait en effet un bon début. Mais qui ? qui donc veut entendre parler de Dieu, parmi les adorateurs de Mammon ? L’Evangile nous a avertis de cette antinomie.

Le rapport sans concession sur l’état actuel du projet européen

Message par Relief » mar. 13 févr. 2018, 18:19

Créé pour promouvoir la doctrine sociale de l’Église dans le monde entier, l’Observatoire Van Thuan vient de publier un rapport sur l’Europe qui fera date.

A un an des élections européennes, voilà un rapport qui promet de faire du bruit. En apparence, ses rédacteurs paraissent danser sur les décombres encore fumantes d’une Europe ruinée. À y regarder de plus près, on remarque que cette danse n’est ni macabre ni guillerette. Réaliste, réfléchie et optimiste, elle se danse en trois temps : voici la valse de l’Observatoire Cardinal Van Thuan.

La suite ici https://fr.aleteia.org/2018/02/13/le-ra ... -europeen/

Haut