L'hôtellerie de Bethléem

Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : L'hôtellerie de Bethléem

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Carolus » sam. 16 févr. 2019, 19:10

Alexandre :
Nous sommes effectivement d'accord Carolus !
Merci, cher Alexandre. :)

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Alexandre. » mer. 09 janv. 2019, 10:22

Nous sommes effectivement d'accord Carolus !

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Carolus » mar. 08 janv. 2019, 23:52

Alexandre :

La phrase "il n’y avait pas de place pour eux dans la salle" est suffisamment explicite en soi, [...]
Bien sûr, cher Alexandre. :oui:

Il faut considérer le contexte :
mikeadoo :
Je cite Luc : Or, pendant qu’ils étaient là, le jour où elle devait accoucher arriva. Elle enfanta son fils, le premier-né ; elle l’emmaillota et l’installa dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. ( Luc 2,6-7 )
Le contexte : Or, pendant qu’ils étaient là, [...] il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

Il n'y a aucune mesure discriminatoire impliquée dans la phrase ci-dessus. Sans doute, il y avait d'autres personnes qui manquaient également de place dans la salle, mais S. Luc ne parle que de Joseph et Marie.
Bible de Jérusalem : Or il advint, comme ils étaient là (à Bethléem), [...] ils manquaient de place dans la salle.
Comparons également :
New International Version : While they were there, [...] there was no guest room available for them.
Et encore :
EINHEITSÜBERSETZUNG : Als sie dort waren, [...] weil in der Herberge kein Platz für sie war.
"Le fait que Marie et Joseph ne puissent être logés dans la salle commune de l'hôtellerie est uniquement dû au manque de place."

Il n'y a aucune mesure discriminatoire impliquée dans le récit de S. Luc.

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Alexandre. » mar. 08 janv. 2019, 16:12

Le livre du Lévitique indique seulement qu'une femme qui accouche doit se tenir éloignée du sanctuaire et des objets consacrés. Il n'est nullement question de se tenir à l'écart de la communauté.

Le fait que Marie et Joseph ne puissent être logés dans la salle commune de l'hôtellerie est uniquement dû au manque de place (et est au service de la théologie de Luc). La phrase "il n’y avait pas de place pour eux dans la salle" est suffisamment explicite en soi, mais puisqu'elle ne permet pas de vous ôter le doute, voyez la traduction de la Bible de Jérusalem qui est sans appel :

"Elle enfanta son fils premier-né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu’ils manquaient de place dans la salle."

Les traductions anglaises sont tout autant claires. New International Version et Christian Standard Bible :

"because there was no guest room available for them."

Pareil en allemand :

"denn sie hatten sonst keinen Raum in der Herberge".

Cordialement.

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Jean-Mic » mar. 08 janv. 2019, 15:29

Je ne crois pas que l'impureté de l'accouchement soit une explication satisfaisante pour justifier l'absence de place pour Marie et Joseph dans l'hôtellerie.
J'y vois plutôt une préfiguration du rejet dont sera l'objet le Christ et qui se manifeste dès sa naissance. Ainsi la parole « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête » (Lc 9,58) prend elle déjà tout son sens ici.
Les deux sont compatibles.

Une seconde interprétation complémentaire me semble pertinente : celle de Dieu qui se fait homme dans la plus extrême pauvreté et humilité.
A plus forte raison, cette interprétation est compatible avec les deux assertions précédentes.
Les différentes interprétations ne sont pas exclusives les unes des autres.

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Alexandre. » mar. 08 janv. 2019, 9:01

Merci Carolus pour votre explication.

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Carolus » mar. 08 janv. 2019, 3:52

Alexandre :

Une seconde interprétation complémentaire me semble pertinente : celle de Dieu qui se fait homme dans la plus extrême pauvreté et humilité.
Votre interprétation est très pertinente, cher Alexandre. :oui:
Lc 2, 6-7 Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
Le Catéchisme nous dit ceci :
CEC 525 Jésus est né dans l’humilité d’une étable, dans une famille pauvre (cf. Lc 2, 6-7) ; de simples bergers sont les premiers témoins de l’événement. C’est dans cette pauvreté que se manifeste la gloire du ciel (cf. Lc 2, 8-20).
« Jésus est né dans l’humilité d’une étable, dans une famille pauvre » (CEC 525).

En effet, Dieu « se fait homme dans la plus extrême pauvreté et humilité. »

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Alexandre. » mar. 08 janv. 2019, 0:37

Je ne crois pas que l'impureté de l'accouchement soit une explication satisfaisante pour justifier l'absence de place pour Marie et Joseph dans l'hôtellerie.

J'y vois plutôt une préfiguration du rejet dont sera l'objet le Christ et qui se manifeste dès sa naissance. Ainsi la parole « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête » (Lc 9,58) prend elle déjà tout son sens ici.

Une seconde interprétation complémentaire me semble pertinente : celle de Dieu qui se fait homme dans la plus extrême pauvreté et humilité.

Re: L'hôtellerie de Bethléem

Message par Fée Violine » lun. 09 déc. 2013, 13:03

Oui, c'est probable. Salle commune, ou hôtellerie, c'est pareil en l'occurrence. Tout le monde dormait dans une grande pièce.
De plus, c'était aussi dans l'intérêt de Marie, car accoucher dans une salle commune pleine de monde, ce n'est vraiment pas le rêve ! Elle était beaucoup plus tranquille dans cette étable, et la mangeoire est idéale comme berceau (bien sûr à condition que les bêtes ne soient pas là. Mais justement l'évangile nous précise que les bêtes étaient dans les pâturages).

L'hôtellerie de Bethléem

Message par mike.adoo » lun. 09 déc. 2013, 12:19

Bonjour à tous

Je cite Luc : Or, pendant qu’ils étaient là, le jour où elle devait accoucher arriva. Elle enfanta son fils, le premier-né ; elle l’emmaillota et l’installa dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. ( Luc 2,6-7 )

D'autres traductions utilisent le terme d'hôtellerie .
J'ai longtemps pensé que le manque de place s'expliquait aisément à cause du nombre de personnes qui s'étaient déplacées mais Luc n'a pas écrit qu'il n'y avait plus de place ; Il a précisé : Il n'y avait pas de place pour eux . Il n'est pas impossible que les aubergistes , voyant l'état de Marie , leur aient délibérément refusé l'accès dans leurs demeures . En effet ,une femme qui accouchait était considérée comme impure pendant sept jours ( Cf Lévitique , chapitre 12 ) et rendait impur tout ce qu'elle touchait ...

Qu'en pensez-vous ?

Haut