Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par zelie » lun. 21 oct. 2019, 21:40

Je me permets un apparté puisque la réflexion est déjà amenée dessus:

C'est étonnant... comme des auteurs dotés d'un vrai talent, qui écrivent par ailleurs des romans captivants, et sont capables d'un travail pré-rédactionnel de recherche époustouflant, ne prennent pas la peine de cultiver leurs dons jusqu'au bout quand il s'agit de Jésus... Et décrivent, livre après livre, une vision défigurée, incroyablement appauvrie et décontextualisée de Notre Sauveur à leurs lecteurs. Nonobstant le fait qu'il ne s'agit que d'un livre où l'auteur est libre, cet appauvrissement systématique est problématique:
- quand on voit comment le public a accueilli le Da Vinci Code pour argent comptant, à tel point qu'il a fallu que des prêtres remettent les choses en perspective, et alertent les spectateurs suivants via les médias. N'oublions pas la force de persuasion des écrans, objet de nombreuses études convergentes. De la même façon, le livre d'un auteur connu pour son érudition et sa puissance de recherche sera pris beaucoup plus comme un documentaire romancé que comme ce qu'il est en réalité, un simple roman. Des lecteurs m'ont dit avoir appris des choses sur Jésus après avoir lu "l'évangile selon Pilate" de Eric-Emmanuel Schmidt! C'est consternant, tellement ce livre est une libre réinterprétation de toute la vie de Jésus et de fait un tissu d'âneries si le cadre référentiel est Les Evangiles.

- la propension actuelle du lecteur de préférer une version romancée aux versions d'origine interroge sur tout un ensemble d'attitudes de l'homme face à sa propre culture, et face à l'accès à sa culture. La voie de la facilité devient la seule et unique voie envisageable, par perte de connaissance qu'il pourrait y avoir d'autres voies d'accès à la figure de Jésus. Et encore, nous n'avons pas tout vu. Quand les élèves d'aujourd'hui seront grands et parents, comment cet accès à Jésus, le Jésus véritable, se fera-t-il, quand aujourd'hui toute une classe de CE2 bute sur le mot "église" dans un texte et ne voit pas de quoi l'auteur parle! (ils butent aussi sur le mot "tabouret", on en est là...).

Et enfin, cela m'est douloureux de constater combien la mère de Jésus est elle aussi trainée dans la boue des vicissitudes humaines, comme s'il était inconcevable de la laisser un peu tranquille, de lui accorder la sainteté que l'Eglise lui a reconnue, car la figure de Marie a été souvent donnée comme le chemin ultime qui fleurira au XXI ème siècle pour ramener les enfants perdus vers Jésus. C'est une figure évangélique dont nous avons encore beaucoup, beaucoup à découvrir. Mais comment partir à la découverte d'une grande figure en partant d'une représentation aussi éloignée d'elle que possible, d'une représentation initiale qui d'emblée nous coupe de la Puissance de Dieu en Elle? Car ne nous y trompons pas : aborder la figure de Marie, c'est s'ouvrir à Dieu d'une manière singulière pour Le laisser respirer en nous, et comprendre par le ressenti ce qu'à pu être "vivre de la Grâce" pour Marie. Si d'emblée nous sommes hermétiques à ce lâcher prise si particulier, ce dénuement pour revêtir autre chose, comment se fera la compréhension de l'enseignement marial? L'évangile est clair, à donner des perles aux pourceaux, l'animal ne change pas d'un iota, et l'évangéliste perd son temps. Nos romans modernes ne résonnent-ils pas, quelquefois, comme des machines à accoucher de pourceaux?
Pourquoi ne voit-on pas, ne veut-on pas voir ce qu'engagent nos actes?
Pourquoi, devant un livre, un film, avant même de l'avoir fini, à chaque page s'il le faut, ne s'interroge-t-on pas: est-ce que Jésus serait heureux et honoré que je lise ce livre? Est-ce qu'en le lisant je Le glorifie, ou je Lui enfonce sa couronne d'épines en pesant dessus?

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Pathos » ven. 20 sept. 2019, 23:09

Le Christ ivre,
Sa "bonne femme de mère" pompette...et rarement heureuse...
Et bien... Après Marek Alter nous voilà gâté avec Amélie Nothombe.
A force de vouloir rendre familier Jésus et sa mère nous les rendons quelconque.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Teano » ven. 20 sept. 2019, 17:11

Bonjour lectrices et lecteurs,

C'est très tendance ! Je lis "Soif" d'Amélie Nothomb

Voici un extrait :

"Je ne veux me rappeler que la liesse de Cana, l'innocence de notre bonheur à boire ce vin venu de nulle part, la pureté de cette première ivresse. Celle-ci ne vaut que partagée. Le soir de Cana, ivres, nous l'étions tous, et de la meilleure façon. Oui, ma mère était pompette, et cela lui allait bien. Depuis la mort de Joseph, je l'avais rarement vue heureuse. Ma mère dansait, j'ai dansé avec elle, ma bonne femme de mère que j'aime tant. Mon ivresse lui disait que je l'aimais et je sentais sa réponse que pourtant elle taisait"

Dans la joie du Christ,

Teano

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par zelie » mar. 27 août 2019, 10:10

Serait-il possible qu'en citant un livre, un auteur, vous citiez aussi un passage du livre qui vous a marqué, un moment particulièrement beau, ou particulièrement pertinent? Quelque chose qui pourrait nous éclairer ou nous accrocher sur tel ou tel livre?
Merci pour nous, vos lecteurs!

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Foxy » mer. 21 août 2019, 13:37

Mon bouquin actuel :

"Le sortir de son monde" (le combat d'une mère pour son enfant autiste) de Florentine Leconte.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Fée Violine » mar. 20 août 2019, 22:23

Mes dernières lectures :

*Les employés, de Balzac, qui décrit avec humour les "mammifères à plumes",
*un livre sur "les miracles de Lourdes" qui affirme que Bernadette était névrosée et hallucinée, et que l'affaire a été montée par le clergé local !!!,
*deux romans palpitants de Didier van Cauwelaert : Les témoins de la mariée, et Hors de moi,
*Le seigneur du fleuve, de Bernard Clavel (roman qui décrit les bateliers du Rhône au XIXe siècle),
*trois romans de Jean-Louis Curtis, notamment Un jeune couple qui m'a bien plu,
*Le bouc émissaire, de Daphné du Maurier, un beau livre qui commence sur une situation intrigante et on a envie de savoir la suite,
*relu La dame de pique, de Pouchkine,
*des nouvelles d'Hervé Bazin,
*Debout-payé, de Gauz, http://www.lenouvelattila.fr/debout-paye/,
*et quelques centaines d'autres... :lecteur:

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par apatride » lun. 19 août 2019, 4:02

En ce moment deux lectures en parallèle :

Le Choix de Dieu - livre d'entretiens avec Jean-Marie Lustiger, un ouvrage d'une profondeur inouïe qui me donne beaucoup à réfléchir là où je ne m'y attendais pas, et qui me livre beaucoup de réponses à des questions que moi-même j'ignorais parfois me poser.

Cambodge, année zéro - ou le récit de la révolution des khmers rouges par François Ponchaud, Prêtre des Missions Etrangères de Paris (MEP) et vicaire général du diocèse de Kompong Cham.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Cinci » lun. 19 août 2019, 0:48

Un ouvrage de Louise Michel sur la Commune, de Jean-Baptiste Clément, La Revanche des Communeux; des textes d'Oscar Wilde; du Julien Green aussi.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Anne » dim. 18 août 2019, 22:41

:lecteur: Comme d'hab, plusieurs lectures simultanément:

* Les paraboles de Jésus, un trésor à redécouvrir de Jean-Pierre Prévost
* Les piliers de la terre de Ken Follet
* La Renaissance de Stéphane Bern
* My guy Barbaro d'Edgar Prado & John Eisenberg

En relecture:

* Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

Et je viens de terminer:

* The Romanov sisters et The last days of the Romanovs d'Helen Rappaport
* La série des Victor Lessard de Martin Michaud
* Dans les flammes de Notre-Dame de Sébastien Spitzer

Un peu de tout, quoi!

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Hantouane » dim. 18 août 2019, 13:37

Je lis histoire d'une âme de sainte Thérèse de Lisieux

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Fée Violine » dim. 06 mai 2018, 21:36

Moi j'ai plutôt une préférence pour Le marin de Gibraltar, qui est plus léger, loufoque et plein d'humour !

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par prodigal » dim. 06 mai 2018, 17:30

J'ai un peu la même expérience! :)
J'ai longtemps été allergique à Marguerite Duras et à ses tics d'écriture, et d'autre part je n'ai jamais beaucoup aimé son univers.
Mais j'avoue avoir modifié mon opinion globale sur elle, et je reconnais maintenant son génie littéraire, grâce en particulier aux deux romans que vous citez, surtout Un barrage contre le Pacifique.
J'ai même fini par goûter des choses plus difficiles, comme Le vice-consul ou Des journées entières dans les arbres, pour ceux qui veulent tester leur tolérance à la littérature contemporaine (j'emploie cet adjectif dans le même sens que lorsqu'on dit "musique contemporaine").
Et je me promets de lire un jour La douleur et La pluie d'été, après avoir été impressionné par la découverte de quelques extraits de ces deux livres.
Par ailleurs, la biographie de Marguerite Duras par Laure Adler est vraiment excellente.

Marguerite Duras

par Fée Violine » ven. 04 mai 2018, 20:24

Je viens de lire deux romans de Marguerite Duras qui m'ont agréablement surprise, car je ne connaissais d'elle qu'un seul livre, L'amant je crois (c'est tellement ennuyeux que je ne suis même plus sûre du titre). Mais là j'ai lu des oeuvres de jeunesse, quand elle écrivait des histoires avec des personnages, une action, bref de l'intérêt : Un barrage contre le Pacifique, et Le marin de Gibraltar.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

par Milla » sam. 24 mars 2018, 20:15

J'avais beaucoup aimé La nuit des temps de René Barjavel, j'ai apprécié Ravage et adoré L'enchanteur. Ce dernier est une jolie réinterprétation du cycle arthurien, très bien écrit. Ravage est un roman post-apocalyptique écrit en 1943. L'action se déroule en France, en 2052. Tout marche à l'électricité, et lorsque celle-ci se coupe brusquement, c'est le début des ennuis... Intéressant, sauf la dernière partie (courte, heureusement) que j'ai détesté.

Pour rester dans les littératures de l'imaginaire, j'ai lu La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, un autre auteur français, qu'on m'a beaucoup conseillé. Le début est un peu déstabilisant puisque les vingt-trois membres de la Horde s'expriment à tour de rôle, chacun étant représenté par un symbole. J'ai aimé, il y a des passages prenants et magnifiques, mais là aussi j'ai trouvé que la fin n'était pas à la hauteur.

J'ai relu quelques livres, comme Au bonheur des dames de Zola. La BNF en a fait un livre enrichi. Je ne me souvenais pas qu'il était aussi bien ! Très actuel par certains aspects. Également relu Les Frères Karamazov, magnifique.
Mon compagnon m'a offert une liseuse, alors je me sers de ce genre de sites pour faire le plein de "classiques".

Enfin, j'ai lu l'essai Reflets dans un œil d'homme de Nancy Huston, que je connaissais comme romancière (Lignes de faille). Son parti-pris est clair : notre sexe biologique nous influence beaucoup plus que ce qu'en disent les études de genre. Le livre part un peu dans tous les sens (je ne m'attendais pas à ces longues parties sur la prostitution) et c'est souvent un peu léger ("j'ai interrogé mes amis, ils disent que"). Il y a de bons passages mais je suis plutôt déçue !

On ne badine pas avec l'amour

par elenos » ven. 01 déc. 2017, 23:09

On ne badine pas avec l'amour, de Alfred de Musset

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ;

toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ;

mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.

On est souvent trompés en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.

Musset

Haut