Rejeter des gens stupides

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Rejeter des gens stupides

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Foxy » sam. 10 nov. 2018, 19:31



Par exemple, un individu simple d'esprit, bête intellectuellement, mais charitable, peut en être conscient et se dire : comme dit Rousseau, je pratique l'intelligence du cœur. Je suis bête pour certaines choses pratiques, mais je vaux mieux que d'autres dans les choses les plus importantes, comme la charité.

En se disant cela, il fait preuve d'un orgueil d'une bêtise monumentale. Il retombe dans sa bêtise première, d'une certaine façon.

Bof!
J'aurai tendance à penser que s'il garde cette réflexion en lui, sans la faire partager à des tiers, c'est plutôt louable!
Tout à fait Trinité ;)

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Trinité » sam. 10 nov. 2018, 17:39



Par exemple, un individu simple d'esprit, bête intellectuellement, mais charitable, peut en être conscient et se dire : comme dit Rousseau, je pratique l'intelligence du cœur. Je suis bête pour certaines choses pratiques, mais je vaux mieux que d'autres dans les choses les plus importantes, comme la charité.

En se disant cela, il fait preuve d'un orgueil d'une bêtise monumentale. Il retombe dans sa bêtise première, d'une certaine façon.

Bof!
J'aurai tendance à penser que s'il garde cette réflexion en lui, sans la faire partager à des tiers, c'est plutôt louable!

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Ephraim » sam. 10 nov. 2018, 10:49

Si on parle de rejeter l'idiot du village, ou un personne un peu limitée intellectuellement ou n'ayant pas minimum bac +6, c'est en effet peu charitable, et ça ne ressemble pas beaucoup à la doctrine évangélique.

En revanche, en parlant de religion, il existe des gens vraiment "sots", c'est à dire bornés, enfermés dans leurs préjugés et leur haine et absolument sourd à tout argument.

Chaque fois que j'en rencontre, cette parole du Christ me vient à l'esprit :
"« Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer." Mathieu 7.6

Quand au fait de fréquenter ces gens-là, voici ce qui me viens à l'esprit :
"09 Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu. Mais celui qui se tient à cet enseignement, celui-là reste attaché au Père et au Fils.
10 Si quelqu’un vient chez vous sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas dans votre maison et ne lui adressez pas votre salutation,
11 car celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises." 2 Epitre de Jean.

et ceci :
"14 Ne formez pas d’attelage mal assorti avec des non-croyants : quel point commun peut-il y avoir entre la condition du juste et l’impiété ? quelle communion de la lumière avec les ténèbres ?" 2 Epitre aux Corinthiens. chapitre 6.

On voit d'ailleurs régulièrement le Christ dans les Evangiles s'énerver et traiter ses interlocuteurs de "Serpents, engeance de vipère", traîter Hérode de renard, traiter le pharisien qui l'héberge et ne nourrit d'hypocrite (ce qui est gravissime au regard des lois de l'hospitalité).

Et pour finir une petite citation de Saint José Maria Escriva :

"Quelles conversations ! Quelles bassesses et quel dégoût ! — Et il te faut vivre avec eux, au bureau, à l’université, dans la salle d’opérations…, dans le monde.
Si tu les pries de se taire, ils se moquent de toi.
— Si tu fais la grimace, ils insistent. — Si tu t’en vas, ils continuent.
La solution ? D’abord, les recommander à Dieu et faire réparation ; puis… les affronter virilement et employer “ l’apostolat des gros mots ”. — Lorsque je te verrai, je t’en dirai au creux de l’oreille tout un répertoire." Chemin . 850.

Il faut certes savoir faire preuve de patience, pardonner 77 fois 7 fois, mais sans pour cela avoir peur ni des mots ni des actes, surtout dans notre époque où la sottise (en matière religieuse) est si répandue!

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Carhaix » ven. 02 nov. 2018, 18:24

Je crois me souvenir que Rousseau parlait de l'intelligence du cœur. On peut être très bête sur le plan intellectuel, faire des bêtises monumentales, et en même temps percevoir des choses plus essentielles en lien avec la charité, que peuvent négliger des gens très savants et adroits intellectuellement.

On peut aussi considérer que l'orgueil dans sa forme la plus primaire est une forme de bêtise.

Par exemple, un individu simple d'esprit, bête intellectuellement, mais charitable, peut en être conscient et se dire : comme dit Rousseau, je pratique l'intelligence du cœur. Je suis bête pour certaines choses pratiques, mais je vaux mieux que d'autres dans les choses les plus importantes, comme la charité.

En se disant cela, il fait preuve d'un orgueil d'une bêtise monumentale. Il retombe dans sa bêtise première, d'une certaine façon.

Mais tout ceci est hors sujet puisque le passage visé de l'Ecriture ne s'applique pas à la stupidité proprement dite, mais à la folie de l'homme qui se détourne de Dieu. C'est un tout autre sujet.

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Archidiacre » ven. 02 nov. 2018, 12:42

Certains ne veulent pas en sortir. On peut être "stupide" et de mauvaise volonté.

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Bassmeg » ven. 12 oct. 2018, 2:42

Pour en revenir au sujet de la stupidité (et non de la méchanceté ou de la sottise)

je pense vraiment qu ' il ne faut pas rejeter les gens stupides.
Après tout, ce n' est quand meme pas de notre faute si on est stupide.

Pourquoi nous rejeter? Nous sommes peut etre stupides mais nous pouvons etre utiles.
Et en nous éduquant, vous pouvez nous rendre moins stupides.

Sinon quoi? Nous allons rester dans notre stupidité pendant que d' autres se vautreront dans le savoir et la connaissance?
Ce ne serait pas juste.

Ne rejetez pas les gens stupides. S' il vous plait, gens intelligents.
On a besoin de vous.

Re: Rejeter des gens stupides

Message par antoine75 » jeu. 11 oct. 2018, 21:22

Je ne sais pas si il faut s'éloigner des sots, mais il faut lutter contre la bêtise humaine : les préjugés, les rumeurs, les calomnies, les idolâtries, les hérésies, etc … et pour ça il faut des sages qui ne sont pas influencés par le "monde ambiant".

Re: Rejeter des gens stupides

Message par prodigal » sam. 29 sept. 2018, 9:30

Je crois que vous avez tout à fait raison, cher Carhaix. Mais il n'est pas indifférent que les "méchants" qu'il faut fuir soient appelés des sots. La sottise est donc une faute grave! (nouvelle raison de la distinguer de la stupidité, qui n'est pas de cet ordre).

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Carhaix » sam. 29 sept. 2018, 0:13

Merci pour vos réponses :)

Pour ceux qui me demandent si j'ai changé de sujet par rapport au dernier message que j'ai posté, je réponds que dans Proverbes 14:7, à première vue, une certaine catégorie de personnes "les insensé" est vu de manière négative et dans Matthieu 18:17 une certaine catégorie de personnes "les païens" est vu aussi de manière négative , donc j'y ai vu là un parallèle peut-être utile pour le sujet.

Je fais une nouvelle remarque, Proverbe 13:20 a un sens proche de Proverbes 14:7:
Bible de la Liturgie: "Qui fait route avec les sages deviendra sage ; qui fréquente les insensés tournera mal. "
Bible de Jérusalem: "Qui chemine avec les sages devient sage, qui hante les sots devient mauvais."

Donc pour revenir Pr 14:7, personne ne veut le suivre dans son sens littéral car c'est contraire à la charité, qui je le rappelle consiste à aimer en attendant rien en retour. Peut-on aimer une personne tout en refusant qu'elle s'approche de nous ? A moins qu'elle soit dangereuse pour nous je pense que vous répondrez non.

Une façon de résoudre Pr 14:7 que vous m'avez donnez: le sot signifie celui qui ne veut rien entendre. Ce ne serait pas donc pas une affaire d'intelligence mais de volonté, le sot est celui qui est de mauvaise volonté.

La clef de la résolution semble de définir habilement le mot traduit par sot pour ne pas créer d'incohérences avec les vertus que le catholique est censé avoir comme la charité.

J'avoue que la réponse que je trouve la plus cohérente jusqu'ici est celle de Bassmeg qui nous propose tout simplement d'ignorer ce genre de versets.
L'idée qui revient souvent dans les livres sapientiaux est qu'il faut fuir la compagnie des méchants. Ce n'est pas une question de stupidité, mais de penchant au mal. La compagnie des méchants est effectivement dangereuse pour celui qui souhaite vivre saintement, parce qu'il sera entraîné sur la pente du péché.

L'extrait dans saint Mathieu n'a rien à voir, à mon avis, car il concerne surtout l'acceptation de vérités théologiques. Il n'y est pas question de conduite morale comme dans les Proverbes.

Re: Rejeter des gens stupides

Message par gateau » ven. 28 sept. 2018, 8:42

Et le verset Pr 14:7 parlerait du savoirs théologiques et non de savoirs en général (car il existe des athées scientifiques par exemple) ?
Tous les proverbes du chapitre 14 parlent grosso-modo des vertus théologales qui sont opposées (Vous avez un "Mais") aux comportements contraire aux commandements de Dieu : aimer Dieu et aimer son prochain comme soi-même. La science dont il est question, c'est la connaissance de Dieu, donc comme vous l'avez fait remarquer, il ne s'agit pas de connaissance générale ou scientifique, et ces proverbes vous donnent deux voies, en choisissant la bonne vous vous éloignez de l'autre. Il ne s'agit pas d'opposition entre tel tel groupe de personne, mais de combat intérieur comme par exemple : se détourner de l'insensé qu'on pourrait être soi-même.

le verset 2 me semble récapituler ces proverbes :
2Celui qui marche dans la droiture craint l'Eternel, Mais celui qui prend des voies tortueuses le méprise.

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Croco » ven. 28 sept. 2018, 1:30

Merci pour vos réponses :)

Ignorer n'est pas une réponse. Cependant avouer son ignorance est une grande qualité, qui nous préserve de la sottise. La revoilà!
Effectivement.

Rejeter Dieu est insensé et sot, c'est rejeter son salut.
Donc les athées sont des insensé dont il faut s'éloigner selon vous ?
Et le verset Pr 14:7 parlerait du savoirs théologiques et non de savoirs en général (car il existe des athées scientifiques par exemple) ?

qui ne sont pas propriétaires de leur propre justice
Je ne comprends pas cette phrase. Pouvez-vous me donnez sa signification s'il vous plait ? Ca doit être une citation comme elle est écrit en italique donc si vous ne pouvez pas ce n'est rien, je comprendrais.

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Cinci » jeu. 27 sept. 2018, 12:05

(faire suite à la page 1)


Trinité,

Dans le "sermon sur la montagne", Jésus évoque les humbles lorsqu'il décline les béatitudes. Le traducteur de ma Bible Osty fait remarquer que les "pauvres en Esprit" sont ceux qui ont une "âme de pauvre" . On le voit bien si on passe par Isaïe 29, 19 :

"... les humbles auront joie sur joie en Yavhé,
les hommes les plus indigents jubileront dans
le Saint d'Israël, Car il n'y aura plus de violent,
le moqueur disparaîtra et seront supprimés
tous ceux qui guettent le mal, ceux qui d'un
mot font condamner un homme, qui tendent
des pièges à celui qui rend des arrêts à la
Porte et pour un rien font tort au juste."

- Isaïe 29,19

Le "pauvre en Esprit" c'est le publicain de la parabole de Jésus, qui confesse sa faute, reconnaît sa propre misère et son indignité face à Dieu. Jésus dit de lui qu'il s'en retourne justifié.

Donc, Jésus ne fait pas allusion aux sots en effet. Vous aviez raison. Jésus ne fait pas allusion aux sots, évoquant les pauvres de coeur, les humbles ... ou ceux qui ont une âme de pauvre, qui ne sont pas propriétaires de leur propre justice.



Trinité a écrit :

Dans tout cela, il y a une chose qui me gène, c'est la réflexion de Jésus!
"Heureux les pauvres en Esprit, car le royaume des cieux est à eux"
Je suppose que Jésus ne faisait pas allusion aux sots, quand il évoquait "les pauvres en Esprit"

Re: Rejeter des gens stupides

Message par gateau » mer. 26 sept. 2018, 13:46

Rejeter Dieu est insensé et sot, c'est rejeter son salut. De même pour votre exemple de l'évangile, il y a une obstination dans le refus de Dieu, de la repentance, du salut.

actes I
40 Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant : « Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. »

Re: Rejeter des gens stupides

Message par prodigal » mer. 26 sept. 2018, 8:25

Ignorer n'est pas une réponse. Cependant avouer son ignorance est une grande qualité, qui nous préserve de la sottise. La revoilà!

Re: Rejeter des gens stupides

Message par Croco » mer. 26 sept. 2018, 3:31

Merci pour vos réponses :)

Pour ceux qui me demandent si j'ai changé de sujet par rapport au dernier message que j'ai posté, je réponds que dans Proverbes 14:7, à première vue, une certaine catégorie de personnes "les insensé" est vu de manière négative et dans Matthieu 18:17 une certaine catégorie de personnes "les païens" est vu aussi de manière négative , donc j'y ai vu là un parallèle peut-être utile pour le sujet.

Je fais une nouvelle remarque, Proverbe 13:20 a un sens proche de Proverbes 14:7:
Bible de la Liturgie: "Qui fait route avec les sages deviendra sage ; qui fréquente les insensés tournera mal. "
Bible de Jérusalem: "Qui chemine avec les sages devient sage, qui hante les sots devient mauvais."

Donc pour revenir Pr 14:7, personne ne veut le suivre dans son sens littéral car c'est contraire à la charité, qui je le rappelle consiste à aimer en attendant rien en retour. Peut-on aimer une personne tout en refusant qu'elle s'approche de nous ? A moins qu'elle soit dangereuse pour nous je pense que vous répondrez non.

Une façon de résoudre Pr 14:7 que vous m'avez donnez: le sot signifie celui qui ne veut rien entendre. Ce ne serait pas donc pas une affaire d'intelligence mais de volonté, le sot est celui qui est de mauvaise volonté.

La clef de la résolution semble de définir habilement le mot traduit par sot pour ne pas créer d'incohérences avec les vertus que le catholique est censé avoir comme la charité.

J'avoue que la réponse que je trouve la plus cohérente jusqu'ici est celle de Bassmeg qui nous propose tout simplement d'ignorer ce genre de versets.

Haut