Question sur l'évangile du jour

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Question sur l'évangile du jour

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » mar. 31 juil. 2018, 21:58

En ce temps-là, laissant les foules, Jésus vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. »
Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ;
le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais.
L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde.
Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ;
ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
Il est répété plusieurs fois dans les évangiles, que celui qui a des oreilles, qu'il entende. Devons-nous attendre quelque chose par l'ouie à la fin du monde ? Est-ce une piste ? Entendrons-nous par exemple la Vierge Marie ? (je fais le lien avec mes posts sur d'autres fils …)

Ou alors est-ce une simple parabole et cela n'a rien à voir avec l'organe de l'ouie ?

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » sam. 09 juin 2018, 22:09

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
Il y a peut-être un problème de traduction mais il est dit que Jésus écoutait les docteurs de la Loi et leur posait des questions, puis que ceux qui l'entendaient s'extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. Il posait donc des questions ou répondaient aux questions ? Il faisait les questions et les réponses en même temps ? Peut être posait il des questions pour tester leur connaissance de la Loi sachant que lui avait déjà les réponses ? Il est évident que Jésus est le Verbe et l'origine de la Loi. Il la connait parfaitement en étant à l'origine.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » dim. 20 mai 2018, 23:11

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.
Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.
J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.
Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.
Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »
L'Esprit Saint parle. Il faut l'écouter ! Mais par quelle intermédiaire parle-t-il ? Par la nature, les oiseaux (l'Esprit Saint est parfois comparé à une colombe) ? Par les saints ? Par les baptisés tout simplement ? Par les révélations privées de la Vierge Marie ? Par l'Eglise ?

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Trinité » ven. 18 mai 2018, 0:07

Sur le site L'EVANGILE AU QUOTIDIEN, l'évangile de ce mercredi est le même que l'évangile d'hier. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer si c'est un bug du site ou si effectivement l'évangile de ce jour est le même qu'hier ? Et si c'est le cas, pour quelle raison ?

Edit : Ce n'est pas le même évangile, c'est moi qui ait des hallucinations.
En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.
Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.
Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.
De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »
Jésus étend la trinité à ceux qu'Il a envoyé. L'Eglise a pour vocation de devenir un dans le sang de Jésus Christ. Doit-on en déduire que l'Eglise est uni à Jésus Christ comme Jésus est uni au Père ? Nous pourrions prolonger l'invocation au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit en au nom de Jésus Christ, de moi (pour les baptisés) et du Saint Esprit ? En fait, au nom du Père, du Fils et du saint esprit peut peut-être s'appliquer à la trinité, mais pas seulement ... C'est applicable à tout baptisé et au Père Jésus-Christ (pour nous en quelque sorte) et au Saint Esprit car il est envoyé à tout baptisé, donc cette question ne se pose pas.
Bonsoir Antoine 75?

Moi je trouve dans l'évangile du jour, l'évangile de (JN,20-26)

Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi...

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » mer. 16 mai 2018, 23:26

Sur le site L'EVANGILE AU QUOTIDIEN, l'évangile de ce mercredi est le même que l'évangile d'hier. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer si c'est un bug du site ou si effectivement l'évangile de ce jour est le même qu'hier ? Et si c'est le cas, pour quelle raison ?

Edit : Ce n'est pas le même évangile, c'est moi qui ait des hallucinations.
En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.
Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.
Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.
De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »
Jésus étend la trinité à ceux qu'Il a envoyé. L'Eglise a pour vocation de devenir un dans le sang de Jésus Christ. Doit-on en déduire que l'Eglise est uni à Jésus Christ comme Jésus est uni au Père ? Nous pourrions prolonger l'invocation au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit en au nom de Jésus Christ, de moi (pour les baptisés) et du Saint Esprit ? En fait, au nom du Père, du Fils et du saint esprit peut peut-être s'appliquer à la trinité, mais pas seulement ... C'est applicable à tout baptisé et au Père Jésus-Christ (pour nous en quelque sorte) et au Saint Esprit car il est envoyé à tout baptisé, donc cette question ne se pose pas.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » mar. 15 mai 2018, 20:28

Le Père n'est pas un enfant. C'est le PERE, les mots ont un sens ...
Oui, les mots ont un sens c'est vrai que parfois je ne saisis pas la portée de ce que je dis ou je pense. Pour exemple, la mention du diable chez moi est parfois limite. Mais le diable est l'ennemi de Dieu, je ne devrais pas jouer avec ça.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Libremax » mar. 15 mai 2018, 19:57

Les paroles que le Père a donné à ses disciples sont-ils connus de toute l'Eglise ou existe-t-il des choses cachées disponibles à quelques "élus" ? Sinon, Jésus dit qu'il vient vers le Père, et dans l'apocalypse il est dit, de mémoire, que celui qui entend les paroles de ce livre dise Viens ! Oui, viens Seigneur Jésus ! Jésus viendra donc vers nous également, comme il vient vers le Père ? Sommes-nous donc pour Jésus en quelque sorte le Père ? Il suffirait que quelqu'un d'entre nous soit pour Jésus le Père pour qu'il revienne. Mais le Père ne peut être un homme, car il est créateur du Ciel et de la Terre. A moins que ce ne soit un titre que Jésus lui donne pour révéler sa royauté, qu'il est au-dessus de toute royauté, le roi des rois, donc Dieu. Et pourtant, toujours de mémoire, quand ces disciples lui demandent de leur montrer le Père, il met un enfant au milieu d'eux, et il dit que le Père est semblable à ce petit enfant. Ou est la vérité sur l'identité du Père ? Les disciples même du temps de Jésus ne comprennent pas car ils lui posent la question à plusieurs reprises.
Non, il n'y a rien de caché ni de réservé à des élus. L'enseignement du Christ et de l'Eglise peut être connu de tous ; en revanche, il est à méditer pour en comprendre toujours plus le sens.
Dans l'Apocalypse, il n'est pas question que Jésus vienne vers nous comme il vient vers le Père. Dans l'Evangile, Jésus dit qu'il monte vers le Père, la comparaison s'arrête là, et on peut aisément se rendre compte qu'il ne s'agit pas du tout de la même venue. Nous ne sommes en rien le Père pour Jésus, en quelque sorte que ce soit.
Quand les disciples demandent à Jésus de leur montrer où est le Père, il ne leur montre pas d'enfant, ne vous fiez pas trop à votre mémoire, elle vous fait dire des choses inexactes, pardon : a cette question, Jésus répond lors de son dernier repas : "qui me voit, voit le Père" , c'est très différent. Il leur montre un enfant à un autre moment, pour leur enseigner que le royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent.
Le Père n'est pas un enfant. C'est le PERE, les mots ont un sens ...

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » mar. 15 mai 2018, 19:27

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie.
Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.
Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire.
Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe.
J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole.
Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi,
car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé.
Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi.
Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux.
Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi.»
Les paroles que le Père a donné à ses disciples sont-ils connus de toute l'Eglise ou existe-t-il des choses cachées disponibles à quelques "élus" ? Sinon, Jésus dit qu'il vient vers le Père, et dans l'apocalypse il est dit, de mémoire, que celui qui entend les paroles de ce livre dise Viens ! Oui, viens Seigneur Jésus ! Jésus viendra donc vers nous également, comme il vient vers le Père ? Sommes-nous donc pour Jésus en quelque sorte le Père ? Il suffirait que quelqu'un d'entre nous soit pour Jésus le Père pour qu'il revienne. Mais le Père ne peut être un homme, car il est créateur du Ciel et de la Terre. A moins que ce ne soit un titre que Jésus lui donne pour révéler sa royauté, qu'il est au-dessus de toute royauté, le roi des rois, donc Dieu. Et pourtant, toujours de mémoire, quand ces disciples lui demandent de leur montrer le Père, il met un enfant au milieu d'eux, et il dit que le Père est semblable à ce petit enfant. Ou est la vérité sur l'identité du Père ? Les disciples même du temps de Jésus ne comprennent pas car ils lui posent la question à plusieurs reprises.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Libremax » mar. 15 mai 2018, 15:54

Son commandement est de s'aimer les uns les autres. Il ne s'agit pas d'amour charnel évidemment. Mais de quel amour s'agit-il ? De donner sa vie pour les autres ? De faire des sacrifices pour le bien des autres ? Jésus est mort sur la croix pour notre bien et pour la rémission des péchés. C'est le plus grand amour qui soit d'après ce que dit Jésus. En bref, il faut aimer les autres en demandant au Père par le nom de Jésus Christ de supporter les faiblesses et les péchés des autres qui peuvent parfois nous offenser. (comme nous pouvons en offenser aussi) Mais peut-on tout accepter ? Et au passage, c'est pas forcément par cet amour que nous aurons une descendance ... à moins que ce ne soit qu'un fruit spirituel, une sorte de descendance spirituelle !
Jésus ne donne pas seulement un idéal d'amour, il en donne la définition:
Aimer, c'est donner sa vie, c'est se donner. Cela revêt le sacrifice (qui consiste à donner ce qu'on possède, donner son temps, renoncer à ce qu'on a et à ce qu'on est), mais cela concerne aussi la consécration : l'amour consiste à se consacrer à l'Autre, pour l'Autre (c'est à dire, se rendre disponible, s'impliquer, offrir le meilleur de ce qu'on est et de ce qu'on a) . On voit bien dans ces termes, sacrifice, consécration, qu'on est dans l'essence même du religieux.
Bien sûr, il s'agit d'aimer malgré, envers et contre tout péché, et c'est en ce faisant qu'on participe au salut de nos frères.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Trinité » mar. 15 mai 2018, 15:22

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »
Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »
Son commandement est de s'aimer les uns les autres. Il ne s'agit pas d'amour charnel évidemment. Mais de quel amour s'agit-il ? De donner sa vie pour les autres ? De faire des sacrifices pour le bien des autres ? Jésus est mort sur la croix pour notre bien et pour la rémission des péchés. C'est le plus grand amour qui soit d'après ce que dit Jésus. En bref, il faut aimer les autres en demandant au Père par le nom de Jésus Christ de supporter les faiblesses et les péchés des autres qui peuvent parfois nous offenser. (comme nous pouvons en offenser aussi) Mais peut-on tout accepter ? Et au passage, c'est pas forcément par cet amour que nous aurons une descendance ... à moins que ce ne soit qu'un fruit spirituel, une sorte de descendance spirituelle !
Bonjour Antoine 75,

L'Amour de Dieu englobe l'Amour physique également!
Ne nous a t'il pas conçu dans sa grande sagesse pour la procréation!
Le problème c'est que le "malin" utilise cet instrument pour nous faire tomber, en faisant n'importe quoi!
Haut

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » mar. 15 mai 2018, 0:30

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »
Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »
Son commandement est de s'aimer les uns les autres. Il ne s'agit pas d'amour charnel évidemment. Mais de quel amour s'agit-il ? De donner sa vie pour les autres ? De faire des sacrifices pour le bien des autres ? Jésus est mort sur la croix pour notre bien et pour la rémission des péchés. C'est le plus grand amour qui soit d'après ce que dit Jésus. En bref, il faut aimer les autres en demandant au Père par le nom de Jésus Christ de supporter les faiblesses et les péchés des autres qui peuvent parfois nous offenser. (comme nous pouvons en offenser aussi) Mais peut-on tout accepter ? Et au passage, c'est pas forcément par cet amour que nous aurons une descendance ... à moins que ce ne soit qu'un fruit spirituel, une sorte de descendance spirituelle !

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Libremax » lun. 14 mai 2018, 9:21

Mais d'où vient le fait que l'évangéliste mette une majuscule à Père ? N'est-ce pas la particularité d'un nom propre qui identifie une personne ?
Bonjour antoine75,
attention : ce n'est pas l'évangéliste, qui met une majuscule, c'est la traduction française. Les textes grecs et araméens n'utilisent pas de majuscule. Ceci dit, Jésus appelle Dieu "Père", c'est donc un "nom" qu'il lui donne. Mais en dehors de Jésus, personne n'appelle vraiment Dieu de la sorte.
Or, Jésus parle plutôt d'un "nom" que le Père lui donne à lui, le Fils. Et Jésus ne se nomme jamais lui-même "Père".

Dans la tradition biblique et hébraïque, le Nom de Dieu, c'est celui qu'il révèle à Moïse, et c'est un nom sacré, tellement sacré qu'on n'a pas le droit de le prononcer. Sa présence sur des manuscrits interdisait de détruire ceux-ci. Et quand Jésus dit qu' "avant Abraham, Je suis" il est évident que Jésus révèle le Nom que Dieu lui donne. (YHWH signifie "Je Suis").

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » dim. 13 mai 2018, 20:44

Jésus nomme celui qui l'a envoyé Père, c'est le nom qu'il lui donne. Et le Père saint donne aussi le nom de Père à Jésus pour que ses disciples soient comme des fils pour Jésus comme Jésus est aussi le fils du Père. Est-ce juste ?
Bonjour antoine75,
moi je dirais que le nom que le Père donne au Fils, c'est le nom de Dieu. Le nom du Père, c'est Dieu, c'est le même nom que le Fils. Ils sont tous les deux YHWH. Le nom, c'est ce qui désigne l'identité ou la nature de la personne ou de l'objet.
Mais d'où vient le fait que l'évangéliste mette une majuscule à Père ? N'est-ce pas la particularité d'un nom propre qui identifie une personne ?

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Libremax » dim. 13 mai 2018, 17:46

Jésus nomme celui qui l'a envoyé Père, c'est le nom qu'il lui donne. Et le Père saint donne aussi le nom de Père à Jésus pour que ses disciples soient comme des fils pour Jésus comme Jésus est aussi le fils du Père. Est-ce juste ?
Bonjour antoine75,
moi je dirais que le nom que le Père donne au Fils, c'est le nom de Dieu. Le nom du Père, c'est Dieu, c'est le même nom que le Fils. Ils sont tous les deux YHWH. Le nom, c'est ce qui désigne l'identité ou la nature de la personne ou de l'objet.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » dim. 13 mai 2018, 2:54

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.
Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.
Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.
De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »
Jésus nomme celui qui l'a envoyé Père, c'est le nom qu'il lui donne. Et le Père saint donne aussi le nom de Père à Jésus pour que ses disciples soient comme des fils pour Jésus comme Jésus est aussi le fils du Père. Est-ce juste ?

Haut