le paradis

Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : le paradis

Re: le paradis

Message par Fée Violine » jeu. 12 janv. 2017, 14:13

Et en même temps elle est éternelle : car en Dieu le temps n'existe pas.
Si c'est paradoxal, c'est normal, car tout ce qui concerne Dieu nous dépasse infiniment, et c'est très bien ainsi !

Re: Le Paradis ?

Message par Ciryl » jeu. 12 janv. 2017, 12:16


Donc on peut penser que le Paradis est déjà occupé par un effet de paradoxe temporel.

C'est à dire que c'est nous qui sommes bloqués pour un certain délai dans une dimension du temps qui se trouve en marge de l'éternité. Je peux me tromper mais c'est comme ça que je vois la chose.
Par ailleurs, imaginer que nous rejoignions l'éternité à proprement dite après notre vie sur terre reviendrait à dire que, si nous allons au Paradis, alors nous y sommes déjà! Notre âme deviendrait éternelle, sans début ni fin. On touche là, effectivement, à un paradoxe total, hors de portée de notre logique

Je pense que ce qu'a dit Héraclius à ce sujet devrait nous éclairer, à savoir qu'il ne faut pas confondre l'éternité avec la perpétuité.

La présence au Paradis sera perpétuelle, ce qui implique un début pour nous mais pas de fin. Vu de cette façon ça parait plus acceptable pour l'esprit. Mais je crains de trop simplifier quelque-chose qui est plus complexe que ça.

Re: le paradis

Message par TREBLA » mer. 11 janv. 2017, 15:59

Une possibilité, peut-être hérétique: nous irons au paradis jusqu'à la fin des temps sur terre, c'est-à-dire jusqu'à l'Apocalypse. Ensuite il y aura le Jugement Dernier, puis la résurrection de la chair; ce qui voudrait dire que les hommes qui vivront pendant la fin des temps ne connaitront pas le paradis.

Après, où se passe la résurrection de la chair, c'est une autre histoire.
Cher saperlipopette,

Merci pour votre commentaire. Je dirais que votre proposition est complètement biblique.

Re: Le Paradis ?

Message par Libremax » mer. 11 janv. 2017, 14:54


Donc on peut penser que le Paradis est déjà occupé par un effet de paradoxe temporel.

C'est à dire que c'est nous qui sommes bloqués pour un certain délai dans une dimension du temps qui se trouve en marge de l'éternité. Je peux me tromper mais c'est comme ça que je vois la chose.
On peut éventuellement le poser comme une hypothèse. Mais dans ce domaine, il faut garder en mémoire que l'on ne sait, à vrai dire, rien du tout, parce que nous touchons à des choses qui dépassent notre pensée (limitée par les cadres spacio-temporels).

Jésus lui-même disait que nul, si non le Père, pas même le Fils, ne pouvait savoir le jour et l'heure de la fin tes temps ... Bien sûr, cette phrase du Christ prête à de nombreuses interprétations, mais aucune ne me semble absolument certaine, et il se pourrait bien que par là, Jésus nous montre que, d'une façon ou d'une autre, éternité et temporalité ne sont pas étrangers l'un à l'autre.

Par ailleurs, imaginer que nous rejoignions l'éternité à proprement dite après notre vie sur terre reviendrait à dire que, si nous allons au Paradis, alors nous y sommes déjà! Notre âme deviendrait éternelle, sans début ni fin. On touche là, effectivement, à un paradoxe total, hors de portée de notre logique, et peut-être bien hérétique : on se rapproche bigrement de ce que pensait Origène sur la métempsychose ( notre âme temporelle et mortelle rejoindrait après la mort une condition qui la précède. C'est une vision de la condition humaine rejetée par l'Eglise ).

Re: Le Paradis ?

Message par Ciryl » mer. 11 janv. 2017, 11:04

Le paradis étant hors du temps, notre présence au paradis sera probablement hors de la matière.
Donc on peut penser que le Paradis est déjà occupé par un effet de paradoxe temporel.

C'est à dire que c'est nous qui sommes bloqués pour un certain délai dans une dimension du temps qui se trouve en marge de l'éternité. Je peux me tromper mais c'est comme ça que je vois la chose.

Re: Le Paradis ?

Message par Libremax » lun. 09 janv. 2017, 22:45

Le paradis étant hors du temps, notre présence au paradis sera probablement hors de la matière.
Sans forcément y être totalement étranger.
Le Christ ressuscité est au-delà de la matière, mais il se donne à voir et à toucher.
De même, le paradis, qui est avant toute chose un état, (celui du Christ ressuscité par exemple) permettra-t-il peut-être de revêtir le temps et la matière, mais sans les mêmes contraintes que notre vie ici bas.

Re: Le Paradis ?

Message par Ciryl » sam. 07 janv. 2017, 1:51

Je crois que vous confondez éternité et perpétuité. L'Eternité, c'est un état hors du temps. Le temps ne s'écoule pas. ;)

Je n'avais jamais vu la chose comme ça, cette notion d'éternité et perpétuité qui seraient des choses séparées. J'ai appris quelque-chose ce soir :)

Mais sous quelle forme voyez-vous notre présence au Paradis ? Je veux dire, est-ce une forme humaine physique ou est-ce autre chose ?

Re: le paradis

Message par saperlipopette » mer. 28 déc. 2016, 18:27

Je rejoins ce qu'a dit gerardh: comme nous serons mort, l'âme sera séparé du corps qui pourrira sur terre; seul l'âme va au paradis, il ne s'agit pas d'espace; quant au temps: le paradis est hors du temps, donc il me semble qu'on ne sera pas au paradis pour une éternité ni un très court temps, puisqu'après il y a la résurrection de la chair.
Une possibilité, peut-être hérétique: nous irons au paradis jusqu'à la fin des temps sur terre, c'est-à-dire jusqu'à l'Apocalypse. Ensuite il y aura le Jugement Dernier, puis la résurrection de la chair; ce qui voudrait dire que les hommes qui vivront pendant la fin des temps ne connaitront pas le paradis.
Après, où se passe la résurrection de la chair, c'est une autre histoire.

Re: ou se situe le paradis

Message par gerardh » dim. 18 déc. 2016, 20:52

________

Bonjour,

Le paradis n'est pas un lieu matériel mais un lieu spirituel. La Bible donne peu de détails sur ce lieu, si ne n'est que c'est un lieu de délices. D'ailleurs paradis signifie jardin de délices.


___________

Le Paradis

Message par thx1138 » dim. 18 déc. 2016, 19:52

Bonjour à tous,

Ma question est très simple : ou se situe le paradis par rapport à l'espace temps qu'est l'univers dans le christianisme ? Merci d'avance pour vos réponses.
Cordialement.

Re: le paradis

Message par francismichel » ven. 02 déc. 2016, 18:58

Oui, en effet, le Paradis n’est pas de ce monde, de la même nature que ce monde, mais pourtant il est dans ce monde, depuis l’incarnation, la mort et la résurrection du Christ, depuis Son ascension auprès du Père, depuis la venue du Saint Esprit dans l’Eglise et dans le cœur de ceux qui veulent le recevoir, le garder et le faire fructifier.

Car en fait, parler du Paradis, c’est parler de la présence du Christ parmi nous et en nous par la puissance de l’Esprit Saint.
Paradis, Royaume de Dieu, grâce divine, vie dans l’Esprit Saint sont des expressions différentes pour parler de la même réalité.

Nous vivons dans le Paradis, le Royaume de Dieu, nous en faisons l'expérience, par la grâce de l’Esprit Saint, dans le temps liturgique de la Divine Liturgie (messe), mais aussi quand nous prions véritablement « en Esprit et Vérité », nous y goutons déjà les arrhes du Royaume de Dieu. C'est "l'Ombre de l'Esprit" qui descend sur nous et qui nous introduit dans le Royaume de Gloire du Fils du Père.

Bien à vous

Re: le paradis

Message par Libremax » ven. 02 déc. 2016, 18:36

Bonjour,

le paradis existe réellement, mais comme il n'est pas de ce monde, nous n'avons pas d'autre choix que d'utiliser des métaphores -ou des comparaisons- pour en parler.

le paradis

Message par thx1138 » ven. 02 déc. 2016, 16:43

bonjour à tous

ma question est simple: le paradis est il une métaphore ou existe t il vraiment ?


cordialement


ps:dans le premier post je disais que je voulais me convertir à l'islam mais finallement vos prières pour moi ont été exaucées je suis revenus dans le catholicisme merci beaucoup à vous tous je vous remercie énormément de m'avoir bien guidé.

Re: Le Paradis ?

Message par francismichel » sam. 04 oct. 2014, 14:12

Bonjour,

Le Père Alexandre Schmemann, témoin de l'Evangile, dit : "L’expérience de l’action de grâce, est l’expérience du paradis".

Nous reconnaissons que le paradis est la condition originelle de l’homme et de l’univers, antérieure avant la chute, à l’exil, et qu’il est aussi leur condition depuis le salut par le Christ. Il est la vie éternelle promise par Dieu, et déjà ouvert et donnée à l’homme en Christ.......

Nous reconnaissons que le Paradis est le commencement et la fin auxquels se rapporte et par lequel se détermine, se décide toute la vie de l’homme et, en lui, de la création entière..........Nous sommes créés dans le paradis et pour lui ; nous en sommes chassés, le Christ nous y ramène.

« Or la vie éternelle, c’est pour qu’il te connaisse, toi le seul Dieu » (Jn 17.3). Tout le christianisme est dans cette parole du Christ. L’homme est créé pour connaître Dieu. Sa vie véritable, donc éternelle, consiste à le connaître.

L’action de grâce est le « signe », la présence, la joie, la plénitude de la connaissance de Dieu en tant que rencontre, que communion et unité. Il est impossible de connaitre Dieu et de ne pas le remercier, ni de lui exprimer sa gratitude sans le connaître. Sa connaissance transforme notre vie en reconnaissance et celle-ci transforme l’éternité en vie éternelle.

L’Eglise est la rencontre avec Dieu, réalisée en Christ, la connaissance de Dieu en Christ, qui nous sont accordés comme don de pure gratitude et d’eulogie paradisiaque.......

Autre père: " L'état paradisiaque, c'est à dire l'amour, est potentiellement en nous. Si un homme a semé de l'amour autour de lui, il restera dans l'amour après son trépas. Dieu est amour, Saint Macaire l'Egyptien enseigne qu'après la mort chacun demeurera dans l'état où il aura été trouvé. Si un homme a été surpris par la mort en proie à la haine, à l'égoïsme, à la rancune, il se retrouvera dans son propre enfer".

L'enfer, c'est l'âme qui se place elle-même (et non les autres) en dehors du paradis, c'est à dire de l'amour, par le rejet de l'amour.

La faute la plus grave, qui fait que l'âme s'exclut d'elle-même de l'amour et du salut, consiste dans le jugement d'autrui et le refus de pardonner du fond du cœur à tous ceux qui nous ont fait du mal.

En Christ

Francis

Re: Le Paradis ?

Message par Anne » sam. 04 oct. 2014, 0:05

Pour ce qui est de la question : "Où va-t-on mettre tout ce beau monde", je me dis, en regardant l'immensité de l'univers créé dont on découvre chaque jour qu'il est encore plus immense que ce qu'on imaginait, qu'il n'y a rien à craindre et qu'on ne se marchera pas sur les pieds ! ;)

Haut