Big pharma, la vaccination et les médicaments

Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Big pharma, la vaccination et les médicaments

Re: Abus de "soins"?

Message par Boris II » jeu. 05 juil. 2018, 16:32

Bonjour,

Je crois qu'il vous faut d'urgence visiter le blog du docteur Michel de Lorgeril du CNRS... cela fait 20 ans qu'il dénonce les statines... encore un scandale sanitaire... un de plus... mais jusques à quand tout ce cirque va durer ?

Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Nanimo » jeu. 05 juil. 2018, 14:32

Je me suis posée des questions au sujet des statines que l'on trouve dans les médicaments contre le mauvais cholestérol (LDL).

J'ai des amis qui à la suite de la prise de ce médicament se sont mis à marcher avec difficulté. L'un d'entre eux souffre maintenant d'un handicap. D'un handicap! Là on ne parle plus d'effets secondaires! Il me semble qu'il revient au patient de décider du risque à prendre et non à son médecin : en toute connaissance de cause, le patient est-il prêt à adopter un régime draconien excluant tous les gras d'origine animale? Ou, préfère-t-il le risque d'un "effet secondaire" très grave? J'estime que le choix lui revient, mais on ne lui dit rien.

Autre "effet secondaire" de ce médicament : la fatigue extrême que ressentent les patients. Passer des journées allongé, je ne sais pas qui veut vivre comme cela. Faire périr l'âme! Ceci dit, on peut probablement prendre le médicament pour quelques semaines au début pour aider l'organisme à lutter contre le mauvais cholestérol, inverser la tendance, sans que cela soit risqué. Je ne sais pas.

(Par ailleurs, une étude canadienne a remis en cause l'ordonnance systématique de ce médicament pour les patients ayant un coeur solide. Apparemment, il n'y aurait aucune raison d'éliminer le mauvais cholestérol dans ce cas. Je ne sais...)

Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Boris II » lun. 02 juil. 2018, 8:10

Ce qui est tout à fait fascinant dans cette histoire de pro ou antivaxx, c'est que chacun avance des idées sans même la plupart du temps avoir "étudié le dossier", lu des documents, avoir analysé des statistiques.

Il y a sur le "tube", une émission avec le Dr Vercoutère interrogé par J.C. Carton. L'émission "la face cachée des vaccins" dure 5 heures 40, cela se passe de nuit. On a la parfaite illustration que les gens répètent des idées considérées vraies sans aucune vérification de leur part.

Si la télévision ou la radio mettait autant de moyens dans le démontage des idées reçues qu'elle en met dans l'industrie du divertissement (tiens, d'ailleurs, pourquoi autant de moyens ??)... que se passerait-il ? On arrive à une question essentielle : au fond, qui cherche vraiment la vérité ?

Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Boris II » sam. 30 juin 2018, 14:27

En outre, petit témoignage personnel véridique.
Tous les ans, je me rends chez mon médecin traitant pour obtenir un certificat me permettant de travailler au contact d'enfants pendant les mois d'été. il est demandé par l'administration une attestation avec les mentions : à jour dans ses vaccins + apte à manipuler des denrées alimentaires.

Jusqu'ici, par trois fois, j’obtenais que le médecin signe cette attestation sans plus de complications.
Et puis, un jour, il me dit : bon, il faudrait regarder à la vaccination ...
Écoute, tu vas chercher la dose à la pharmacie et tu reviens ici. Je te vaccine et je ne te ferai pas payer.
Évidemment, je n'ai pas été chercher la dose en question (DTP)

Que faut-il en conclure ? Que vacciner rapporte de l'argent (une bonne prime ?) ou que le médecin qui ne vaccine pas assez se fait taper sur les doigts ?

Question...

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Boris II » sam. 30 juin 2018, 11:15

Pour revenir sur la question de l'épouvantail TÉTANOS.

Une intervention du professeur de biologie Michel Georget. Vous aurez aussi une information sur le chlorure de magnésium.

https://youtu.be/UZAEGOy5Z28

On peut en profiter aussi pour étudier le cas Pasteur (l'imposture Pasteur) :

http://www.histoireebook.com/index.php? ... s-Volume-1

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Boris II » ven. 29 juin 2018, 17:24

Bonjour

Quelques pistes issues de mes lectures :

Chez les médecins exerçant encore : Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS

http://michel.delorgeril.info/ethique-e ... -simposent

Par ailleurs, si vous cherchez un peu, vous trouverez l'info que le vaccin anti-tétanique ne sert strictement à rien. Étonnant non ?

Question médicaments et maladie, regardez les publications de Philippe Even et de Lorgeril sur la question des statines et du cholestérol. L'arnaque totale....

Pour en revenir aux vaccins, vous pouvez écouter si la curiosité vous en dit : les médecins suivants (tous radiés de l'ordre) pour délit d'opinion :

- Marc Vercoutère

- Didier Tarte

- Alain Scohy

Que chacun se forge sa réflexion et choisisse en conscience.

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par elenos » ven. 29 juin 2018, 16:40

Ce n'est que justice

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Fée Violine » jeu. 28 juin 2018, 0:58

Pour une fois qu'il y a une bonne nouvelle ! La radiation du Pr Joyeux est annulée. :)

https://www.lequotidiendumedecin.fr/act ... newsletter

Vaccins obligatoires pour les nourrissons

Message par axou » dim. 17 déc. 2017, 0:34

Bonjour à tous,

A l'approche de l'obligation vaccinale de 11 vaccins pour les nourrissons nés à partir de 2018, 120 généralistes publient leur opposition, en soulignant les risques très supérieurs aux bénéfices concernant 3 vaccins : l'hépatite B, la méningocoque C et le pneumocoque. Il y a de quoi s'arracher les cheveux devant une décision aussi inconsidérée que cette obligation qui s'approche.

http://www.parismatch.com/Actu/Sante/Va ... nt-1398785

https://drive.google.com/file/d/0B5uL3q ... xoRm8/view

http://www.parismatch.com/Actu/Sante/Va ... ts-1355621

Bien à vous,

Axou

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Altior » mar. 08 août 2017, 20:12

Manifestation à Paris samedi le 9 septembre, organisé par la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccination (c'est ici). Rendez-vous à 14 heures devant le Ministère de la Santé.

J'y serais là-bas, probablement. Quoique les grandes manifestations contre le mariage partouze ont démontré que manifester ne sert à rien si la franc-maçonnerie s'ambitionne, je ne peux pas rester bras croisés en tant que citoyen, en tant que père de famille, en tant que médecin devant cette nouvelle atteinte à la liberté des gens et surtout des plus petits, devant ce nouveau signe de soviétisation de notre pays. Et de notre continent tout entier, car grâce à la coordination des loges des mesures pareils sont avancées dans d'autre pays européens.

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par zelie » mar. 25 juil. 2017, 21:32

en février 2017, suite à une pétition où l'IPSN était partie prenante, le conseil d'état a demandé à la ministre de la Santé MArisol Touraine de remettre le DTpolio en commercialisation (moins de vaccins associés qu'aujourd'hui en bref)

IPSN a dit :
Mercredi 8 février 2017, le Conseil d’État a fait part des ses conclusions concernant l’action lancée par l’IPSN pour obliger la Ministre à rendre disponibles les 3 vaccins obligatoires DTPolio.

L’injonction du Conseil d’État envers la Ministre est très claire. Voici ce qu’il dit:

» Dans ces conditions, le Conseil d’État estime que le ministre chargé de la santé ne pouvait pas refuser de faire usage de ses pouvoirs pour permettre de rendre disponibles des vaccins ne contenant que les trois vaccinations obligatoires.

Le Conseil d’État annule donc le refus du ministre. Il lui enjoint, par conséquent, dans un délai de six mois, et sauf à ce que la législation évolue en élargissant le champ des vaccinations obligatoires, de prendre des mesures ou de saisir les autorités compétentes pour permettre de rendre disponibles des vaccins correspondant aux seules obligations de vaccination prévues par le code de la santé publique. »
Aujourd'hui, Atlantico nous informe de la visite secrète de Mr Phillipe à Sanofi ce jour:
Il faut dire que la visite était, sur le fond, extrêmement maladroite. Alors que le Conseil d'État avait fortement incité Marisol Touraine à taper du poing sur la table pour que Sanofi commercialise les vaccins prévus par la loi, le gouvernement Philippe a décidé de passer outre et de changer les règles publiques pour faire plaisir à Sanofi.

L'article en entier : http://www.atlantico.fr/decryptage/vacc ... DdPzr6c.99


Voilà. Il faudrait qu'un jour tous ceux qui ont voté pour Macron réalisent pour qui ils on voté...

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par zelie » mar. 25 juil. 2017, 18:10

Il existe deux pétitions décisives pour la santé de nos enfants sur le site IPSN déjà cité par Fée Violine.
Pour que ce soit clair pour tous, ce site a été lancé à l'initiative de plusieurs médecins, dont principalement le fameux Pr Joyeux qui a déjà beaucoup fait parler de lui avec la pilule, la chimiothérapie et les vaccins. Son positionnement sur ces derniers lui ont valu de lourdes sanctions (rayé de l'ordre des médecins, mais il était déjà à la retraite). Sur le site, on peut se renseigner sur les actions et les webmasters-médecins avant de signer.
La première pétition, déjà 630 000 signataires, est sur le fait de n'associer que trois vaccins dans une seule injection et pas 6 à 11 comme maintenant. Si vous avez lu le fil on comprend aisément l'enjeu.
La deuxième pétition, qui dépasse les 1 100 000 signataires, est sur l'abandon de l'aluminium dans les vaccins en France: car non, personne ne serait contre une vaccination efficace et anodine, mais tout le monde est contre un empoisonnement ou une gabegie pharmaceutique, le coeur du sujet est là!

lien avec les deux pétitions: (aller en bas de page)
https://www.ipsn.eu/action-cours-petition-dt-polio/
C'est le genre de lien à faire circuler par tous les moyens avant la rentrée, car c'est en septembre que les lois concernant l'obligation vaccinale de 11 vaccins pour nos enfants sera ratifiée; il faut agir avant cette date, même et surtout si on est en vacances!

Au passage, renoncer à l'aluminium pour revenir au potassium comme avant, pour les laboratoires pharmaceutiques, prendrait tout au plus 15 jours (selon le site) et pas six mois (selon les labos). Et ne coûterait pas grand chose, juste le prix d'un stock d'adjuvant potassium... donc le même prix que l'adjuvant à l'alu-mercure!

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Fée Violine » dim. 16 juil. 2017, 20:41

Et je reçois la newsletter néo-nutrition, article signé Bernard Goteval :
Les mensonges du gouvernement sur les vaccins

Chère lectrice, cher lecteur,

Ministres, journalistes, donneurs de leçons...

... tout le monde veut vous convaincre que « sans vaccination nous serions au Moyen-Âge ».

C'est le plus gros mensonge de nos élites ultra-libérales. Je vais vous montrer pourquoi en deux minutes.

Ce qu’on vous cache sur le vaccin contre la rougeole
Un exemple emblématique. Le graphique ci-dessous traduit la régression du nombre de décès dus à la rougeole :
[désolée, le graphique ne s'affiche pas]

Décès dû à la rougeole en France de 1906 à 1988 (Annuaire statistique de la France)

En clair : la vaccination de masse contre la rougeole a éliminé les tout derniers cas mortels de rougeole après 1985. Mais le gros des vies ont été sauvées par une meilleure alimentation, une meilleure hygiène et les efforts de prévention. PAS PAR LE VACCIN.

Mais tout est organisé pour vous laisser dans l’ignorance d’une vérité aussi importante. On brasse du vent, on vous enfume et on fait beaucoup de bruit pour vous faire passer à la caisse de Big Pharma.

Seules quelques personnes courageuses et bien informées vous disent la vérité sur les vaccins
Saviez-vous par exemple que ?

La rougeole est une maladie bénigne qui guérit en quelques jours. Seuls les malades du Sida, les enfants souffrant de malnutrition, les femmes enceintes et les nourrissons de moins de un an peuvent souffrir de complications.

Et même : ça ne veut pas encore dire qu’ils en mourront forcément…

Il est impossible de vacciner un bébé contre la rougeole avant l’âge d’un an.

Avant 12 mois le bébé est protégé par les anticorps de sa mère (placenta, sein).

Mais si la mère a été vaccinée, elle produit moins d’anticorps que si elle avait vraiment eu la rougeole ! Donc une mère vaccinée contre la rougeole est un danger pour son bébé !

Le vaccin contre la rougeole ne fonctionne pas à 100% (aucun vaccin ne marche à 100%) :

Par exemple au Québec en 1989 il y a eu 1.363 cas de rougeole, alors que la population est vaccinée à 99%. Et 85% des personnes infectées étaient vaccinées.

Selon le Dr Poland cité par mon ami Xavier Bazin dans sa lettre Santé Corps Esprit cette semaine :

« Plusieurs études ont démontré que 2 à 10 % des personnes immunisées avec deux doses du vaccin contre la rougeole n’arrivent pas à développer des niveaux protecteurs d’anticorps, et que cette immunité peut diminuer au cours du temps et résulter en une infection.

Par exemple, pendant les éruptions de rougeole aux États-Unis entre 1989 et 1991, 20 à 40 % des individus affectés avaient été immunisés avec une ou deux doses du vaccin. Pour une éruption en octobre 2011 au Canada, plus de 50 % des 98 individus avaient reçu deux doses du vaccin anti-rougeole. »

(Dr Poland est un chercheur pro-vaccin de la Société internationale des Vaccins qui a des liens notoires avec le laboratoire pharmaceutique Merck)

La vaccination contre la rougeole est systématique depuis les années 1980 en France.

Entre 1960 et 1980, il y avait maximum une trentaine de morts par an. Bien sûr c’est toujours trop. Avouons cependant que c’est loin d’être un drame de santé publique, comme on nous rebat les oreilles…

Pour comparer, il y a :
3.000 morts sur la route dont plein d’enfants

30.000 morts empoisonnés par des médicaments

40.000 morts de la pollution, etc.

Mon ami Xavier Bazin posait cette semaine dans sa lettre Santé Corps Esprit LA question qui fait mal au lobby des vaccins infiltré dans la République :

« Pourquoi la critique des vaccins relève-t-elle du sacrilège, plutôt que de la discussion scientifique raisonnable et apaisée ? »

Et c’est pareil pour la variole, la tuberculose et les oreillons.

Le vaccin pour les oreillons n'offre aucune garantie
Le vaccin pour les oreillons n’est pas plus efficace que celui pour la rougeole.

La proportion des cas survenus chez les vaccinés n'a cessé de croître :

22 % en 1992

30 % en 1993

37 % en 1994

et 61 % en 2001.

En Suisse, cette proportion a même atteint 75 %.

Même l'OMS avoue que la variole n'a pas été éradiquée par le vaccin

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), ce n’est pas la vaccination de masse qui a éradiqué cette maladie, mais des mesures d’hygiène. Vous pouvez le lire vous-même page 32 du rapport de l’OMS disponible ici. http://apps.who.int/iris/bitstream/1066 ... 64_fre.pdf

Affirmer le contraire est la plus grosse "fake news" – fausse info – répétée en boucle par les médias et les idiots utiles de Big Pharma.

Le 28 juin 2017, 200 personnalités perpétuaient ce mythe dans leur appel en faveur des onze vaccins de Macron… Ils devraient être jugés pour propagande mensongère et mise en danger de la vie d’autrui !

Vous voulez parler de la tuberculose ? D'accord !
Encore un exemple : le déclin de la tuberculose était très largement enclenché quand le vaccin BCG a été introduit. Le graphique qui suit le prouve pour l’Allemagne :



J’ai les mêmes graphiques pour la diphtérie, le tétanos, les oreillons, l’hépatite B et la coqueluche.

Parfois c’est même pire : quand la vaccination devient obligatoire la maladie se met à progresser !

Actuellement, les immunologistes s’interrogent sur les poussées épidémiques qui surviennent dans les populations vaccinées. Ce constat est évidemment embarrassant pour eux. À l’évidence il s’agit d’une faillite de la vaccination, qui non seulement a de terribles effets pervers mais n’a jamais « éradiqué » une maladie.

Les fausses informations sur les vaccins viennent du gouvernement !
C’est le professeur Bernard Bégaud, ancien président de l’Université de Bordeaux, spécialiste de santé publique, qui accuse le gouvernement de mentir dans Libération du 12 juillet :

« Il est malhonnête et contre-productif de nier » que 2000 personnes sont touchées par la sclérose en plaques après qu’on leur a injecté le vaccin de l’hépatite B. Il existe « au moins une étude » ayant montré un lien entre sclérose en plaques et vaccin contre l’hépatite B. « Pourquoi mentir ? » demande-t-il. « De même, pour défendre la vaccination contre l’hépatite B, on a exagéré le risque de cancer du foie par 100 ! ».

Car n’en doutez pas : les excités et les extrémistes sont bien au gouvernement, dans les labos et dans les journaux ! Nous, nous sommes du côté de la science, eux sont dans l’invective et le fanatisme.

Le futur scandale sanitaire sera celui des 11 vaccins de Macron
La vaccination c’est un peu comme les antibiotiques. C’est un progrès fabuleux pour la santé de l’humanité. Là n’est pas la question.

Mais trop d’antibiotiques tue les antibiotiques… Et trop de vaccins affaiblit l’immunité de populations entières. Si on en abuse trop on ne pourra même plus se soigner.

C’est ce qui arrive quand on traite la santé des Français comme une administration ou une entreprise, avec des réglements, des procédures anonymes, des textes appliqués aveuglément, quand on oublie qu’on a affaire à des vrais gens avec des visages.

Mais tout ça cache de sinistres questions d’argent et de profits. Résultat : on vous injecte des super-vaccins bourrés de toxiques avec des conséquences forcément incalculables. Tout ça est CONNU. C’est une certitude.

La sagesse populaire dit : « ne pas abuser des bonnes choses ». On accepte les trois vaccins actuellement obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite). Mais là où ça dérape c’est quand les labos prennent le pouvoir pour nous pousser à la folie vaccinatoire avec ONZE vaccins !

Tout ça engage la responsabilité future de nos dirigeants, personnellement et pénalement. Voilà ce qui arrive quand l’argent de Big Pharma corrompt nos élites politiques et scientifiques.

Et ça nous le dénonçons avec force !

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Fée Violine » dim. 16 juil. 2017, 18:29

Lu aujourd'hui dans la lettre "Santé Nature Innovation", l'article d'un économiste :
...Voilà ce que nous rapporte cette dépêche de la très officielle agence AFP.

« Sanofi va faire l’acquisition de l’américain Protein Sciences pour un montant pouvant aller jusqu’à 750 millions de dollars, une opération relativement modeste à l’échelle du groupe, mais qui devrait lui permettre de se renforcer dans les vaccins antigrippaux aux États-Unis.

Fondé en 1983 dans le Connecticut (nord-est des États-Unis), Protein Sciences a obtenu en octobre dernier l’autorisation de commercialiser aux États-Unis son vaccin antigrippal quadrivalent Flublok, le premier vaccin antigrippal à base de protéine recombinante approuvé dans le pays.

Cela va permettre à Sanofi d’élargir son portefeuille de vaccins antigrippaux «et de lui adjoindre un vaccin produit sans avoir recours à des œufs», a souligné David Loew, responsable de Sanofi Pasteur, la division vaccins du groupe, cité dans le communiqué.

«Un vaccin à base de protéine recombinante permet d’éviter tout risque infectieux» en cas d’œufs contaminés, car le procédé «n’implique aucun produit vivant au départ, tout se fait dans des bioréacteurs», a expliqué à l’AFP Éric Le Berrigaud, analyste du secteur pharmaceutique chez Bryan Garnier.

Sanofi Pasteur est l’un des leaders mondiaux du marché très concentré des vaccins, et notamment des vaccins saisonniers contre la grippe.

En 2016, cette division a ainsi produit 40 % des vaccins antigrippaux distribués dans le monde, qui représentent un marché global de 5 milliards de dollars, dont la moitié environ aux États-Unis. »

On voit bien que les vaccins ne sont qu’un marché comme les autres.
L’alibi de la santé ne reste qu’un alibi…
Pendant que l’on veut vous piquer, de grands labos se frottent les mains pour les bénéfices futurs et prennent des positions, font des acquisitions.

Les vaccinations massives seront le prochain scandale sanitaire. Édouard Philippe sera sans doute le futur « responsable mais non coupable ».

Mais ce jour-là on pourra ressortir cet article et tous les autres, et lui dire “VOUS êtes responsable. Vous êtes coupable, car VOUS saviez ou vous auriez dû savoir”.

Et c’est sur cet angle-là que nous devons axer la lutte.

Mettre en cause dès maintenant la responsabilité future de nos dirigeants pour engager dès à présent leur responsabilité personnelle et pénale.

Nous devons dénoncer avec force, pas tant la vaccination, que le totalitarisme marchand qui s’est emparé de notre santé par la corruption massive de nos élites dirigeantes.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »
Cet article, comme Axou l'autre jour, suppose qu'un scandale sanitaire risque d'éclater à propos de ces vaccins. Je l'espère, mais combien faudra-t-il de victimes pour cela?

Le 21 juin 2017, un tribunal a reconnu la responsabilité du vaccin hépatite B dans la sclérose en plaques d'un plaignant. Aussitôt après ça, l'État veut imposer ce même vaccin à tous nos enfants. Et Agnès Buzyn se plaint que les Français soient rebelles !!! 40% des Français se méfient des vaccins. Moi ce qui m'étonne, c'est qu'il y en ait 60% qui ne soient pas méfiants.
C'est sûr que les habitants des autres pays n'ont pas l'occasion d'être rebelles, puisque pour la plupart ils n'ont pas de vaccins obligatoires. Et pourtant, bizarrement, ils ne se portent pas plus mal que nous... ?

Re: Big pharma, la vaccination et les médicaments

Message par Wazabi » dim. 16 juil. 2017, 13:20

On ne peut nier l'intérêt des vaccins : recul voire éradication de la rage, idem pour le tétanos, la poliomyélite…
Un monde sans vaccins ne serait pas beau à voir.
ou de l'hygiène de vie... On ne peut rien prouver à ce sujet...


En annexe comme causes connexes à ce sujet :

Gérard Delépine - Comment sauver la sécurité sociale
https://www.youtube.com/watch?v=fE_vXHgqYvc

Eloïse Benhammou Le scandale du RSI et des cotisations sociales
https://www.youtube.com/watch?v=hfxdYQTHdbs

Haut