Primaire des Républicains (LR) : l’urgence d’un vote de convictions

Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Primaire des Républicains (LR) : l’urgence d’un vote de convictions

Re: Primaire des Républicains (LR) : l’urgence d’un vote de convictions

Message par ange2b » dim. 02 avr. 2017, 6:16

Je n'étais pas décidée à voter Fillon, mais depuis que tout le monde s'acharne contre lui, je suis décidée à voter Fillon. Etes-vous certains que d'autres n'ont pas commis les mêmes erreurs, voire même pire ? Je défends LE catho. J'évite d'abattre les nôtres. M. Fillon, taisez-vous !

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Christophe » sam. 01 avr. 2017, 19:26

Lorsque Fillon était au pouvoir je n'étais pas en France. Quelqu'un pourrait me dire si c'était mieux sous le tandem Sarkozy-Fillon que sous le tandem Hollande-Ayrault/Valls ?
« Mieux » serait peut-être un peu exagéré.
Disons qu'au moins, à défaut d'améliorer sensiblement la situation et d'appliquer son programme, le tandem Fillon-Sarkozy s'est contenté de ne rien faire et donc de na pas trop aggraver la situation…

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Altior » sam. 01 avr. 2017, 18:14

Lorsque Fillon était au pouvoir je n'étais pas en France. Quelqu'un pourrait me dire si c'était mieux sous le tandem Sarkozy-Fillon que sous le tandem Hollande-Ayrault/Valls ?

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Philippe B. » sam. 01 avr. 2017, 15:55

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=JhT3XKmKA98[/youtube]

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=vMFaE4tPtp8[/youtube]
Notre future Président Fillon a bien défendu sa valeur avec fermeté contre journalistes. #FillonPrésident
remarquable prestation de notre candidat, on aimerait que les médias comprennent que les français s'en foutent des soi disant casseroles, les retours du terrain sont formidables, les français sont adultes et savent que notre pays a besoin d'un grand train de réformes pour rentrer dans le XXIeme siècle
Comment ne pas penser que les journalistes ne font pas le même traitement pour François Fillon que les autres candidats ?
Cela étant F.Fillon développe avec beaucoup de calme et de précision sont programme. Je continue à penser qu'il est le seul candidat ayant l'expérience et l’autorité pour gouverner le pays.#FillonPrésident
Fillon excellent dans ses réponses, dans sa fermeté, la clarté de son propos. Il démontre bien par son attitude, au delà du fond de ses réponses, qu'il est bien celui qu'il nous faut à l'Elysée en juin !!
Il est vrai et c'est le meilleur et le seul qui croit vraiment en dieu
Le seul programme qui peut redresser la FRANCE.F.FILLON est un capitaine qui tient le cap malgré les problemes. Ne pas laisser de dettes à nos enfants,alors la FRANCE au boulot.

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Trinité » mar. 21 mars 2017, 1:04

La vidéo a été rendue inaccessible en toute hâte par TF 1!
Elle a été visualisé par 12 millions de personnes!
Voici l'histoire!

En fait Dupont-Aignan fait un audimat record !! sur un message
il n'a pas voulu présenter son programme , ni répondre a TF1 sur son programme estimant que le débat de ce soir à 5 ( ls plus gros dans les sondages ) "élimine de fait les 6 autres candidats " . L'émission de "secours " pour " rattraper " pour Dupont-Aignan.... lui a permis une tribune sans précédent ..... il est venu dire que c'était un délit contre l'égalité de traitement du aux candidats .
Apres 4 minutes non sans interruptions incessantes par l'animatrice , pour le faire taire il s'est levé en refusant donc de présenter ou parler de son programme

Voila en capté ... son message
"nous sommes dans une fausse démocratie" " les élections ont été manipulées , faussée , tout est fait pour poursuivre une politique à petit feu et avec les mêmes " " je ne peux plus cautionner la manipulation médiatique qui est faite pour cette présidentielle " il n'y a pas une chaine pour choisir ceux qui ont le droit de s'exprimer et ceux qui n'ont pas le droit de s'exprimer " "notre démocratie est en danger " " on ne peut pas se laisser voler la présidentielle c'est à dire l'avenir de notre pays " " face aux français qui en ont marre de subir cette loi du plus fort et cette confiscation de la démocratie je le dis au nom des français j'ai le devoir de quitter votre plateau " " et j'espère que votre chaine renoue avec la démocratie je vous remercie , je suis obligé "
Les 40 mn d'émission ont du laisser place à un vide .... existentiel pour TF1
qui sur les videos de ce morceau inédit multiplie les communiqués pour justifier son choix de sélectionner les gros candidats ...

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Trinité » dim. 19 mars 2017, 21:01

Alors là !

Bravo :clap:

http://youtu.be/6m-KEKjSdwg

Cet évènement me fait penser au départ de Daniel Balavoine au journal télévisé en présence de F.Mitterrand!
Il avait été convoqué,pour évoquer les problèmes des jeunes en présence de F. Mitterrand , le journal arrivait à sa fin et il n'avait pas du tout été entendu ,sa réaction a été très rapide ! :D

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Kerniou » dim. 05 mars 2017, 18:41

Emmanuel Macron a opposé un démenti officiel ...

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Sullien » dim. 05 mars 2017, 11:24

Nouveaux scandales ?

En plein "Penelopegate", le député Les Républicains (LR) de l’Aube Nicolas Dhuicq tente manifestement de rediriger les feux médiatiques vers celui qui paraît en ce moment bénéficier de l'effondrement de François Fillon : Emmanuel Macron. Et ce, en n'hésitant pas à alimenter une rumeur dont le camp de l'intéressé attribuait déjà la naissance à la droite : Emmanuel Macron serait homosexuel.

Mais le problème, avec les rumeurs, c'est qu'elles ne sont par définition basées sur rien de concret. Sinon, elles deviendraient des faits. Qu'à cela ne tienne, le député de droite n'a pas besoin de faits. Il lui suffit de déduire, par syllogisme. Il le fait allégrement dans une interview donnée à l'agence de presse russe Sputnik news ce samedi 4 février, dénichée par Le Lab. Accusant d'abord le candidat à l'élection présidentielle d'être "un agent du grand système bancaire américain", il dérive ensuite sur "les détails controversés de sa vie personnelle et ses liens", annonçant que ceux-ci "vont bientôt devenir publics"…


http://www.marianne.net/soutien-berge-l ... 49733.html
Leur argument politique, c'est la prétendue homosexualité de Macron ?
Eh bien, cela ne présage rien de bon sur la santé de leur esprit ni sur la représentation qu'ils semblent avoir de leur électorat...

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par etienne lorant » mar. 07 févr. 2017, 19:24

Nouveaux scandales ?

En plein "Penelopegate", le député Les Républicains (LR) de l’Aube Nicolas Dhuicq tente manifestement de rediriger les feux médiatiques vers celui qui paraît en ce moment bénéficier de l'effondrement de François Fillon : Emmanuel Macron. Et ce, en n'hésitant pas à alimenter une rumeur dont le camp de l'intéressé attribuait déjà la naissance à la droite : Emmanuel Macron serait homosexuel.

Mais le problème, avec les rumeurs, c'est qu'elles ne sont par définition basées sur rien de concret. Sinon, elles deviendraient des faits. Qu'à cela ne tienne, le député de droite n'a pas besoin de faits. Il lui suffit de déduire, par syllogisme. Il le fait allégrement dans une interview donnée à l'agence de presse russe Sputnik news ce samedi 4 février, dénichée par Le Lab. Accusant d'abord le candidat à l'élection présidentielle d'être "un agent du grand système bancaire américain", il dérive ensuite sur "les détails controversés de sa vie personnelle et ses liens", annonçant que ceux-ci "vont bientôt devenir publics"…


http://www.marianne.net/soutien-berge-l ... 49733.html

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Cinci » lun. 12 déc. 2016, 2:17

Bonne remarque.

C'est bien vrai que ce sont les désirs qui sont illimités, pas les besoins. :idea:

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Fée Violine » dim. 11 déc. 2016, 21:59

les gens ont des besoins infinis,
et une capacité de faire des efforts dérisoires,
Pas du tout.
Les besoins sont très limités. Ce sont les désirs qui sont infinis. C'est très différent.
Quant à la capacité à faire des efforts, vous êtes bien pessimiste sur la nature humaine. Quand les gens sont motivés (et pas seulement par l'argent), ils font énormément d'efforts, il n'y a qu'à voir les sportifs qui s'entraînent.

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par prodigal » dim. 11 déc. 2016, 16:24

Je suis désolé mais vous récitez un catéchisme qui n'est pas le mien.
Vous avez le droit d'avoir vos opinions bien entendu, et nul ne peut vous jeter la pierre de croire des absurdités, en appelant "marxiste" tout ce qui n'en est pas, cela ne veut rien dire mais c'est votre affaire.
Ce que je vous demande simplement c'est de bien distinguer votre activité sur le forum, comme catholique, de l'exercice de la propagande politique, puisqu'il apparaît que vous les jugez compatibles.
Il n'est pas utile, je pense, de poursuivre la discussion. Sullien a déjà trouvé la conclusion, en disant ceci:
Le libéralisme que prône M. Fillon ne reviendra pas sur ses acquis.

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par pierresuzanne » dim. 11 déc. 2016, 13:30

Et le coup de prendre aux pauvres pour donner aux riches afin que tout le monde en profite, pardon, mais ce n'est pas un problème de pédagogie si on n'y croit pas.
C'est un peu caricatural, non ?

Si c'est l'augmentation de la TVA que vous présentez comme "prendre aux pauvres pour donner aux riches ",
je vais me permettre de faire un peu d'économie :

Les produits de consommation courante taxés par la TVA sont essentiellement des produits importés.
Or, nous n'avons plus le droit de taxer les importations, car ce serait du protectionnisme.
Donc, augmenter la TVA est la seule façon de taxer les importations, mais sans le dire, sans le montrer, donc sans se le faire interdire par les traités internationaux.

C'est donc une excellente façon de favoriser nos propres exportations, et surenchérissement les produits étrangers.

La crédulité a des limites. Et un programme des années 80 qui se prétend le seul rempart contre l'économie marxiste qui serait la nôtre en France en 2016, comment dire? cela outrepasse quelque peu ces limites, bien au-delà du seuil de mauvaise foi tolérable!
Oui, je suis en colère. :furieux:
Ce que j'appelle une vision marxiste de l'économie,
c'est tout programme économique,
qui sépare ce que gagne une personne en argent, financièrement,
de ce qu'elle a produit concrêtement par son travail.

La vision de l'idéal communisme consistait à prétendre qu'il faudrait qu'un jour,
les gens reçoivent un salaire selon leur besoin,
et qu'il travail selon leur capacité.
C'est une utopie. Car les gens ont des besoins infinis,
et une capacité de faire des efforts dérisoires, et d'autant plus dérisoires qu'ils ne sont pas récompensés à la fin du mois poru leur travail.

Nos politiques sociales tendent à donner de l'argent aux gens, mais sans l'adosser à un travail qui produise de la richesse.
C'est une forme édulcorée de communisme,.. et cela a toujours conduit à la ruine. Nous en avons un exemple en France actuellement.
Cette politique sociale a des effets pervers sur la capacité au travail, si la motivation des gens, sur l’énergie des gens, sur leur envie de se former pour accéder à un poste mieux rémunéré.

Un programme économique libéral n'est pas un programme de traders égorgeurs de pauvres, ou suceurs de sang des prolétaires.
C'est simplement un programme qui permet aux gens de travailler, de créer des entreprises sans les surtaxer, et de ne pas les spolier par l’impôt.

La richesse créée par ce libéralisme entrepreneuriale profitera à tous.

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par pierresuzanne » dim. 11 déc. 2016, 13:15

tous les retraité sont pas toujours bien loti, mes parents sont propriétaire mais faut voir l'état de la maison, ma mère touche 1000E mon pere touche un complément de retrait et ca retrait et obligé de bossé a cote, quand on voit les impôts divers est variée, perso je paie 28% de charge sur mon salaire est je me etre heureuse quand j'arrive a 1000E de paie vu le taf que je fais je suis oblige de demande a la caf la prime d'activité et je même pas imposable et je vis chez papa maman.

Sans compté que l'on paie tout l'impot indirect via la tva
Bonjour Elisabeth.

Quand on lit ce genre de message, on voit combien notre pays s'est appauvri.
Dans un pays développé et qui va bien économiquement, on est censé pouvoir vivre décemment pas son travail,
et gagner suffisamment d'argent pour vivre chez soi.

Je suis convaincu que le programme de M. F. Fillon est le seul qui puisse recréer de la richesse en France et nous protéger de la ruine qui est en train de se mettre en place chez nous.

Ne perdez pas espoir, la ruine n'est pas obligatoire.
Pour s'en sortir, il faut néanmoins changer notre façon de procéder, modifier les recettes économiques qui ont été mises en place depuis 35 ans et qui nous ont conduit à cette faillite.

On ne peut pas continuer à croire que les chefs d'entreprise sont des criminels,
que transmettre son entreprise à son fils est un délit,
et que bien gagner sa vie quand on a un bon diplôme et qu'on fait un travail compliqué est scandaleux.

Re: Primaire : l’urgence d’un vote de convictions

Message par Sullien » sam. 10 déc. 2016, 21:06

Nous verrons bien. Certaines positions de Fillon, en politique internationale par exemple, ou certaines ambiguïtés de son programme, en matière d'enseignement et de santé notamment, me le rendent particulièrement suspect. Juppé est bien plus explicite là-dessus.
J'espère que M Fillon fera une pédagogie sur son programme.
M. Fillon ne veut pas détruire la sécurité sociale, ni les pensions de retraite,
il souhaite juste que la solidarité nationale soit financée par la création de la richesse, et non plus par la dette.


On ne peut pas éternellement vivre à crédit.
Savez-vous qu'il est possible de faire faillite, même pour les états ?
Si la France fait faillite, ce que l'état aura à donner à ses pensionnés.... ce sera zéro.... 0 pointé... plus rien.... et là il ne s'agira plus de diminuer un peu ou beaucoup ce que donnera l'état.. nous n'aurons plus rien, ni pour l'enfant qui a une leucémie, ni pour la personne âgée devenue grabataire, ni pour la personne handicapée vivant de sa pension, ni pour le chômeur.
Pas besoin de pédagogie : tout cela, je l'avais compris : je lis les programmes des candidats.
Là où vous vous fourvoyez, à mes avis, c'est quand vous dites :
Le programme que veut faire M Fillon a été fait ailleurs, en Allemagne ou en grande-Bretagne, il a permis de faire disparaître le chômage. Pourquoi ne pas se remettre au travail, nous aussi ??? Fillon a raison quand il dit qu'en appliquant son programme la France sera la première puissance économique d'Europe dans 10 ans... et alors nous aurons les moyens de payer les retraites, et les soins des malades.

Le libéralisme que prône M. Fillon ne reviendra pas sur ses acquis.

Haut