Le Renouveau charismatique catholique

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le Renouveau charismatique catholique

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Kerniou » sam. 07 oct. 2017, 15:09

Chère Philon,
Vous semblez souffrir beaucoup de la relation dévalorisante que vous connaissez avec votre mère. Vous savez l'humilité n'a rien à voir avec l'humiliation.
L'humilité relève d'un choix de vie tandis que l'humiliation est infligée de l'extérieur et fait souffrir. Le humiliations subies laissent des traces dans la construction de soi et, parfois même, elle peut entraver la valorisation de soi minimum et nécessaire à l'élaboration de la personnalité ... Je vous conseillerais d'aller voir un psy. Renseignez-vous dans votre diocèse, on pourra vous conseiller un catholique si vous le souhaitez. Même incroyants ou athées, les psy prennent en compte la place de la religion dans la construction de soi et n'interviennent que si l'investissement de la foi revêt un caractère névrotique.
S'aimer soi-même veut dire , aussi, prendre soin de soi: de sa santé physique , morale et psychique ..
Il existe partout, en France, des antennes de consultations gratuites.
Les psys sont là pour écouter la souffrance et vous aider à vous (re)contruire.
Vous êtes jeune et il serait dommage que les lacunes de votre mère en matière d'éducation et de soutien laissent des séquelles affectives qui risquent entraver toute votre vie ...

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » jeu. 05 oct. 2017, 10:43

Sur Wikipédia j'ai regardé à l'article "personnalité narcissique" et j'avoue me sentir concernée, pas de la même manière apparente mais quand même . Ce sont des gens craignant la honte d'être dévalorisés.
Je ne pense pas que l'expression "s'aimer soi même" fasse du sens ni en ait un. En revanche je crois en la vulnérabilité de beaucoup de monde dans une époque déchristianisée qui affirme que l'Homme est son propre créateur : on n'a plus droit à l'erreur ni à l'échec ! Nous ne nous référons plus à Dieu mais à nos prochains et cherchons à lire dans leurs yeux le signe qu'on est des gens "bien", et comme eux cherchent la même reconnaissance, tout le monde est en guerre pour la Reconnaissance. Qui va l'arracher aux autres de haute lutte, telle est la question.
En craignant la dévalorisation nous pouvons nous replier sur nous, éviter les contacts, car nous craignons de ne pas pouvoir supporter une humiliation ( c'est mon cas). Il y a des gens qui n'ont jamais fait l'expérience d'une relation honnête et constante, d'un vrai soutien amical ou d'une affection sincère. Qui ont subi pas mal de rejets, donc dans ces cas cela se comprend.
Un autre type de réaction est qu'on peut devenir combattant, ambitieux, que chaque occasion dans la vie est un challenge pour devenir le Meilleur, montrer de quoi on est capable, attirer sur soi les applaudissements. On va prendre une revanche sur le destin.
Dans tous ces cas, à partir de la honte de la dévalorisation par autrui, nous devrions garder présent à l'esprit l'amour de Dieu et Son infinie Miséricorde.
J'avoue que vraiment dans des cas comme cela, quand on m'a blessée ou humiliée, il n'Y A QUE LA PRIERE !

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » jeu. 05 oct. 2017, 8:34

Kerniou,
non, hélas, mis à part mon ange gardien, il n'y a pas dans ma vie une telle personne...souvent je plie ( mais ne romps pas) devant les opinions des uns et des autres sans y trouver aucun appui car ils ont les opinions politiquement très correctes qu'on a en général dans mon milieu et c'est très loin de mes convictions. Très loin surtout de mon expérience.

C'est vrai que ma mère n'a pas vraiment cherché à me comprendre ni à tenir compte de certaines choses, tant elle tenait à sa bonne image.
Elle est en outre mal entourée et donne priorité à son époux et son fils, tous deux militants gays friendly.
Très féministe, elle s'est construite sur un rejet de la féminité classique et a développé une personnalité de femme combattive, libérée, garçon manqué. Elle souhaitait me voir suivre ses pas mais seule ma petite sœur avait cette "vocation".
J'ai été incitée si on veut à la "débauche" et dans ma jeunesse j'ai fait plain d'erreurs en croyant bien faire ( inversion des valeurs). J'ai finalement "pris parti" pour un modèle de femme douce et chrétienne, le modèle de Marie. Je me suis convertie.

Ma mère a toujours voulu qu'on l'intègre dans la parentele bretonne de mon père, ce sont des cathos pratiquants. Et elle a joué un double jeu, à l'"intérieur" il y avait ce côté "libéré", féministe, passant les bornes de la bienséance et de la pudeur, très dure aussi( je passe les détails)....mais à l'extérieur elle jouait comme si elle avait été de la même sorte que mes tantes bretonnes et ces dernières n'y voyaient que du feu, puisque nous étions tous baptisés, confirmés, etc . Mes parents sont athées mais ils ont tenu à nous donner des bases de culture chrétienne quand me^me.
A l'adolescence mes cousines bretonnes se sont éloignées de moi qui poursuivait une voie de fille "libérée", et quand j'ai eu des ennuis graves, personne ne m'a vraiment tendu m la main, pour ma mère j'étais comme une tumeur à opérer pour sauver le tout.
Déjà avec l'anorexie elle ne se sentait pas très bien car cela signifiait qu'il y avait un problème quelque part, elle souhaitait donc que le symptome disparaisse.
C'est étrange qu'elle n'ait pas cherché à entendre ce que je disais. Au contraire elle a de son côté une armada militante très féministe et gay friendly, il n'y a plus moyen de lui parler sans que cela tourne au clash et à la lutte de pouvoir.
Toute mise en cause de son système idéologique est intolérable, on est tout de suite dans les "méchants".
La politique actuelle lui donne en outre raison depuis 2013...

J'ai eu en 2008 l'occasion de raconter sur ce forum comment mes parents ont été complices d'un homme accusé de pédophilie par sa fille qui a perdu le procès et tenté de se tuer quand la justice l'a obligée à revenir vivre chez ses parents ( elle était dans un foyer d'accueil). Le père ( l'ami de mes parents) a essayé de me soudoyer à l'occasion de mon mariage !
Sur quoi j'ai rompu avec mes parents par souci d'abord de protéger mes enfants et ma famille. Ma mère dès lors a recommencé à me faire une mauvaise réputation dans la parentèle, me faisant passer pour une folle. Mon père a écrit à mon époux pour lui dire qu'il était marié avec une folle furieuse.

Tout cela explique bien des choses.
Je me méfie donc beaucoup du pouvoir féminin.
Un jeune auteur catholique , Philippe de Vulpillières, explique dans "l'homme tue et la femme rend fou" ( Editions Retour aux Sources) , que la libération féminine a inversé les valeurs, qu'elle n'a en rien créé un monde "meilleur" . En fait on a mis au pouvoir Hérodiade et Salomé. Plus les femmes revendiquent de ressembler aux hommes, plus on va créer selon Vulpillières une société de fous.
Les garçons manquent de modèles masculin virils à imiter. Ils deviennent très "gamins" dans leur mentalité et se soumettent aux femmes, ils deviennent aussi parfois "jouisseurs".
Quant aux filles, c'était mon cas, elles développent souvent un sentiment de "honte" d'être trop féminines ( trop "grosses", trop sensibles, trop "dépendantes", ayant "trop" besoin de respect et de protection en amour, etc.). Celles qui le peuvent développent aussi un gout de commander les autres et font passer cela pour le "progrès" du féminisme. J'ai vu cela aussi dans les milieux cathos.
C'est tout cela qui me rend méfiante par rapport à la "modernisation" de l'Eglise catholique.
Pourquoi devrait-elle devenir festive, émotionnelle, féministe, "psychologisée" ?
Pourquoi lui faudrait-il un "renouveau" ?

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » jeu. 05 oct. 2017, 8:03

Relief,
je comprends bien mais comment expliquer cela chez une Chrétienne aussi fervente que cette personne ?

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Relief » mer. 04 oct. 2017, 20:33

De fait ces femmes sont en général très entourées, très adulées, ce qui rend difficile une critique ou une prise de distance.
Mais je me demande en quoi elles peuvent avoir besoin de tout cela.
C'est à priori dû à ce que l'on appelle en psychologie "le trouble de la personnalité narcissique". Un trouble en constante augmentation dans nos sociétés occidentales déchristianisées.

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Kerniou » mer. 04 oct. 2017, 19:54

Chère Philon,
Oui, je suis bretonne et j'habite en Bretagne.
Votre mère pourrait ne pas être aussi sûre d'elle que ce qu'elle veut bien le laisser paraître ... Elle est peut-être plus fragile qu'on ne le pense. Certaines personnes peuvent avoir un continuel besoin de réassurance à satisfaire; parfois même au détriment de leur entourage voire, même de leur propre fille ...
Le fait de toujours chercher la valorisation de soi et la reconnaissance perpétuelle peut masquer le doute, voire la fragilité.
Quand on est conscient de sa propre valeur, a-t-on besoin de se faire valoir sans cesse aux yeux des autres ? ... Qui, d'ailleurs, peuvent s'en rendre compte sans qu'on les y invite en permanence.
Vous savez, on essaie de donner à ses enfants la meilleure éducation possible en référence à sa propre éducation. On essaie, parfois, de donner ce que l'on n'a pas reçu ...
Vous semblez faire preuve de lucidité; c'est important pour vous.
j'espère que vous avez la possibilité de pouvoir vous confier à quelqu'un en qui vous avez pleinement confiance et qui peut vous guider, vous conseiller et, surtout, vous apprécier telle que vous êtes ...

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » mer. 04 oct. 2017, 18:01

Et ce mélange de gout du pouvoir et de la reconnaissance avec une foi profonde et enthousiaste me met mal à l'aise.
Elle n'est surement pas la bonne personne pour me parler de Dieu.

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » mer. 04 oct. 2017, 8:42

Merci Kerniou de votre réponse ( vous êtes d'origine bretonne ?)

mais dans ce cas présent cette jeune femme était en compagnie de son conjoint quand elle a dit cela. Et celui-ci a hoché la tête de façon positive en souriant, donc la reconnaissance est là, je pense.

Cela m'a juste fait un grand chagrin car cela me fait penser à ma mère et à sa politique.

Egalement très autoritaire, très affirmée, elle a toujours proclamé haut et fort le bien qu'elle faisait à ses enfants, se présentant comme "meilleure" mère. Meilleure que sa propre mère, meilleure que celles de sa génération ( elle est très 68tarde), etc. Son slogan favori était "tu en connais beaucoup des parents qui feraient ceci ou cela".
20 ans plus tard il s'avère que ses 3 enfants ont été gravement perturbés chacun à sa façon, par cette éducation laxiste forcée ( c'est un paradoxe) et sexuellement "libérée". Le rôle que joue la mère là-dedans me semble difficile à déterminer. Sans doute pas aussi définitif que ce qu'affirment certains psys mais quand même....et cela ne l'a pas empêché de continuer ses slogans.
Comme élément dérangeant qui n'adhérait plus à cette idée de son excellence en tant que mère, je me suis vue bannir de la famille et elle a gâché ma réputation chez toutes nos connaissances communes ( mon conjoint, mes amis d'enfance, la parentèle, les relations...) en me présentant comme "folle" et "déséquilibrée", et elle-même comme " vachement sympa". Tout en continuant un colossal travail de "com" afin de préserver la bonne image qu'elle sait donner d'elle-même.
Mon frère est homosexuel, elle a violemment repoussé les interprétations impliquant la relation à la mère ( pourtant évidentes) et s'est lancée avec lui dans le militantisme" gay friendly "qui proclame que "c'est inné, c'est une sexualité comme une autre".

Je me méfie donc beaucoup, après cette expérience, des femmes autoritaires qui dominent leurs proches tout en se faisant leur propre "pub". Cette pub rend aveugle !
De fait ces femmes sont en général très entourées, très adulées, ce qui rend difficile une critique ou une prise de distance.
Mais je me demande en quoi elles peuvent avoir besoin de tout cela.
Les femmes chrétiennes sont plutôt invitées à la modestie. C'est pourquoi je me sens un peu mal avec cette personne du renouveau charismatique dont je parlais, mais ce doit être aussi probablement de sa part un désir d'évangéliser les autres.

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » mer. 04 oct. 2017, 8:26

C'est surnaturel pour une jeune fille de cet âge !

Pareillement Charlotte Bronte met en scène un personnage secondaire plein de sainteté dans son roman "Jane Eyre".
Au pensionnat Jane qui est rebelle, vindicative et colérique a une amie, Helen. Helen se laisse fouetter par la prof parce qu'elle manque de soin et de propreté. Cette punition attire de vives critiques chez Jane qui demande à Helen si elle ne déteste pas cette enseignante cruelle. Mais Helen lui répond qu'elle sépare le péché du pécheur et que, si elle déteste être fouettée, elle pardonne à Miss Scarchted et continue de l'aimer bien et de lui obéir avec douceur. Et pourtant Helen est une élève de cinquième ! Quelle maturité pour une personne si jeune !
J'ai vu un enfant de six ans repondre de façon etonnante à une infirmière qui lui faisait un traitement très douloureux; après la première séance l'enfant pleurait de douleur. L'infirmière lui demande :"tu ne m'en veux pas ? Il y aura encore huit autres fois où je vais venir te soigner et te faire bien mal en le faisant. Tu ne m'en veux pas ?" "oh non, mademoiselle, répond l'enfant, c'est nécessaire pour me soigner". L'enfant comprenait que l'infirmière n'agissait pas par cruauté.

Il me semble à la reflexion que l'adulation béate et la rebellion vindicative procèdent toutes deux de la même source qui est l'adoration de l'ego. Dans un des cas il se soumet à son idole sur laquelle il se projette ( ce qui revient à s'adorer soi-même) et dans l'autre il se défend vigoureusement avec un sens très fort de son propre intérêt.
On a cela dans notre société depuis 70 ans environ, une déchristianisation accompagnée de rejet de l'autorité, de rébellions et d'une multitudes d'idoles véhiculées par les médias.

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par axou » lun. 02 oct. 2017, 15:09


Plus profondément je pense avec Philippe Muray que ce n'est pas bête de critiquer des phénomènes nouveaux au sein de l'Eglise qui "se modernise", et devient "festiviste", ce mode de vie star-système, les JMJ, la variété chrétienne; etc.
Car si d'un côté on se dit que c'est tant mieux puisque cela plait aux jeunes et les ramène vers la foi, d'un autre côté on peut observer aussi une sorte de "culte" de certaines personnes stars ( cette personne par exemple) qui ressemble beaucoup aux idolâtries modernes...comme par hasard !
On se demande si c'est réellement pour le bon Dieu que ces jeunes vont participer ou si c'est pour idolatrer des stars "permises" parce que estampillées cathos.
La Petite Thérèse était également très concernée par le grand risque moral du culte de la personnalité : la Mère Marie de Gonzague, supérieure du Carmel, était une gourelle patentée, extrêmement autoritaire et imbue de son pouvoir, exerçant une mainmise abusive et clivante sur les soeurs, on était pour elle ou contre elle.
Thérèse en a beaucoup souffert et dans le même temps, en tant que maîtresse des novices, mettait clairement en garde les jeunes soeurs contre la tentation de l'adoration béate de la supérieure, sans discernement aucun. Elle appelait à l'obéissance avec une saine distance.
Comment cette gamine de 20 ans pouvait-elle comprendre et dominer tout cela !

Bien à vous,

Axouu

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » lun. 02 oct. 2017, 9:38

Merci Axou,
:clap:
oui, j'avais entendu parler de cette démarche de sainteté chez la petite Thérèse. :clap:
C'est pas évident quand même.
Dans la vie en général les gens qui font du bien à leurs ennemis se voient rapidement exploités par ces derniers qui vont penser "avec celui-là, on peut ne pas de gêner". Cela s'est vu.

Plus profondément je pense avec Philippe Muray que ce n'est pas bête de critiquer des phénomènes nouveaux au sein de l'Eglise qui "se modernise", et devient "festiviste", ce mode de vie star-système, les JMJ, la variété chrétienne; etc.
Car si d'un côté on se dit que c'est tant mieux puisque cela plait aux jeunes et les ramène vers la foi, d'un autre côté on peut observer aussi une sorte de "culte" de certaines personnes stars ( cette personne par exemple) qui ressemble beaucoup aux idolâtries modernes...comme par hasard !
On se demande si c'est réellement pour le bon Dieu que ces jeunes vont participer ou si c'est pour idolatrer des stars "permises" parce que estampillées cathos.

Cette personne a tout des styles de personnes qui me font fuir de par son modernisme ( battante, positive, manager, "il n'y a aucun problème mais seulement des solutions", etc.) , elle répond à toutes les normes de la modernité libérale sauf que "en plus" elle est croyante et pratiquante. Il y a un paradoxe.
En face d'elle j'ai toujours eu ce sentiment de "passer un entretien d'embauche" et d'être recalée, pas assez bien.

Les personnes humbles, douces, modestes, un peu isolées et qui ont connu la souffrance et l'exclusion ne se trouvent pas comme elle entourées, aimées, placées sur la scène et sous les projecteurs et ne se vantent pas de faire le bien, ne se donnent pas en modèle à imiter parce qu'elles ont conscience de leurs échecs et de leurs failles. Et il y a parmi elles plein de personnes rejetées ou trompées sans avoir rien fait pour le mériter.

J'en viens à penser que d'inspirer l'amour et la popularité , de pouvoir commander, réformer, influencer, n'est pas toujours lié à des vertus morales mais plutôt à des valeurs mondaines. On croit aimer les vertus morales mais en réalité on est d'abord attiré par les valeurs mondaines ( et avec le Renouveau je suis comme de juste "tombée dans le panneau" !!!)

Mais c'est cela aussi la grandeur de Notre Seigneur, Il s'est fait petit au point de naitre dans une étable, sur de la paille, et pas dans les paillettes.

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par axou » lun. 02 oct. 2017, 0:41

Le problème c'est que je n'ai pas la possibilité de cesser tout contact (pour des raisons familiales), je peux donc dire que je "subis" cette personne quand il faut se voir.
Comment on fait pour aimer ses ennemis ? On fait semblant, j'espère que cela sera suffisant.
Il me semble que "aimer ses ennemis" veut dire : ne pas les détester, ne pas cultiver la rancoeur, l'amertume à leur égard. Etre lucides sur le mal qu'ils nous font mais ne pas transformer cette souffrance en rancoeur ou en désir de vengeance. Garder sa liberté intérieure et même... renoncer à les juger (bon ça , c'est la sainteté !). C'est mon interprétation de l'amour des ennemis.
Ensuite, demeurer ainsi dans l'amour des ennemis n'induit pas forcément que l'on doit subir ces personnes. On peut et parfois on doit se défendre face une personne indélicate voir abusive.

Comment trouver la parade face à telle personne et dans telle situation ? Et sans tomber dans la même agressivité ?
L'Esprit saint nous est donné si nous le demandons.Personnellement, je demande l'aide de la petite Thérèse et elle m'inspire toujours très bien.

"Faire semblant" ? Cela m'est étranger mais la petite Thérèse en parle elle aussi : elle donnait toujours son plus beau sourire à une religieuse qu'elle ne pouvait absolument pas blairer. Elle disait que c'était cela l'amour, la volonté d'aimer.

Bien à vous,

Axou

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Kerniou » dim. 01 oct. 2017, 19:39

Je ne dirai rien sur le renouveau charismatique, que je connais pas.
Par contre, à propos des femmes qui se répandent sur le bien qu'elles apportent à leur entourage comme à leur conjoint, je dirais qu'elles parlent de ce qu'elles aimeraient qu'il soit. Quand on fait tout et que l'on s'implique pour que son entourage soit heureux, cela paraît tellement normal qu'on n'éprouve pas le besoin de le crier sur les toits !
Peut-être attendent-elles une forme de reconnaissance de la part des gens auxquels elles dispensent toutes leurs bonnes actions ... et comme la reconnaissance attendue ne vient pas, elles proclament, haut et for, et , qui plus est, pas aux personnes concernées, ce que, secrètement, elles aimeraient entendre ...
Ce processus n'est pas toujours conscient ...

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par Philon » dim. 01 oct. 2017, 16:42

Merci Edelweiss,

je pense que vous comprenez ce que je ressens actuellement.

Une personne qui se vante en société d'avoir apporté le bien, fait le bien, dans la vie de son conjoint, qui dit que "depuis qu'elle est entrée dans sa vie tout a changé en mieux", cela me gêne un peu.
C'est une personne très bien située dans la vie et dans le charismatisme, un des éléments leaders, une star de la variété chrétienne. Quand je l'entends parler comme cela, je me dis que ce n'est pas très modeste, ce serait plutôt au conjoint de dire "depuis qu'elle est entrée dans ma vie elle a changé cela, cela et ceci en mieux". Même si c'est vrai ! Et d'ailleurs c'est vrai, et cela je l'avais souhaité à son conjoint qui est notre copain et ami.
Et c'est encore moins délicat quand on sait que les gens présents ont des problèmes de couple graves et chroniques...c'est presque comme leur flanquer à la figure que "eux, ils sont mieux", qu'ils ont une vie plus proche de la volonté de Dieu et qu'ils méritent d'être heureux alors que les autres, hélas, non. Voilà, c'est le genre de petites remarques dont une personne charismatique de ma connaissance est capable.
En fait toutes les femmes rêvent de faire du bien à l'homme qu'elles aiment et se découvrir trompée ( comme moi) fait très mal car on se dit "je n'ai pas réussi à le rendre heureux puisqu'il va chercher ailleurs".... Cette personne charismatique sait cela de moi, apparemment cela ne l'a pas gênée de m'en remettre une louche alors même...qu'elle était invitée chez moi !
C'est comme une personne hypermince qui se vanterait de mettre du 36 en présence d'une personne en surpoids qui souffre de boulimie !

Honnêtement je pense que psychiquement les femmes sont capables de faire très mal, elles sont peut-être moins agressives physiquement que les hommes, moins portées à tuer directement, mais il y a cette guerre entre femmes, ces phrases assassines. Les mots, c'est cela leur arme.

J'ai connu plein de femmes comme cela, très sûres d'elles, qui me dézinguaient subtilement du haut d'une position d'autorité ou de supériorité ( en succès, en nombre d'amis, en beauté, en amour, en équilibre psychique...)mais là, venant de quelqu'un d'un mouvement chrétien, je suis encore abasourdie ( et cela s'est passé il y a 6 semaines) parce que j'avais une image plutôt inverse des femmes chrétiennes, celles que j'ai connues ou connaîs sont plutôt pas du genre "battante" ou "rivalitaire".

Le problème c'est que je n'ai pas la possibilité de cesser tout contact (pour des raisons familiales), je peux donc dire que je "subis" cette personne quand il faut se voir.
Comment on fait pour aimer ses ennemis ? On fait semblant, j'espère que cela sera suffisant.

Re: Le Renouveau charismatique catholique

Message par edelweiss8 » lun. 25 sept. 2017, 17:28

Bonjour à tous,

Philon ce que vous écrivez reflète bien la triste réalité. Il est normal qu'une personne encore capable de raisonner et de voir la réalité des choses ne soit pas bien venue dans ces milieux Les gens éclairés sont vite éjectés

Exploiter la misère spirituelle est une aubaine pour introduire de fausses doctrines. En se montrant infaillible, supérieur et autoritaire et en utilisant les bonnes techniques de manipulation sur des personnes vulnérables, il est possible de bien les infantiliser afin qu'elles croient en n'importe quoi.

Il règne sous un sourire avenant un autoritarisme incroyable. C'est exactement comme dans les sectes. Les gourous ont toujours le sourire et montrent toujours une joie profonde qui est fausse. Dans certaines sectes il est même obligatoire de sourire tout le temps devant un inconnu sous peine de sanctions.

Il y a aussi le problème de l'argent qui est toujours demandé à tout propos. Cela a été fait pour agrandir les sanctuaires de Paray le Monial il y a quelques années. Où sont les traces des travaux pharaoniques prévus ? C'est pour créer un site internet alors qu'il y a bien des membres pour le faire gratuitement. C'est pour payer un professionnel pour filmer les sessions là aussi un jeune peut le faire gratuitement
Vous recevez même à domicile des propositions de dons sans qu'il soit question du renouveau mais avec un peu d'expérience vous voyez tout de suite la source. Regardez le prix des sessions d'été, multipliez par le nombre de participants, ajoutez les dons, les quêtes, les ventes de livres, CD etc... et vous arriverez à des sommes très importantes.

L'exploitation de la détresse humaine en se servant de Dieu est très facile. Faire croire au merveilleux, aux miracles de guérisons qui n'existent pas, faire aduler des orateurs devient la nouvelle religion catholique. Ce ne sont plus les Saintes Ecritures qui inspirent les orateurs mais les techniques de la manipulation mentale. Quand vous entendez dire "Nous allons louer en levant les bras" cela ne signifie pas pour l'orateur "nous allons lever les bras pour prier" mais "Je vais vérifier mon emprise sur l'auditoire". Quand vous tombez en arrière ce n'est pas le saint Esprit "le repos dans l'esprit" mais de l'hypnose. Le repos dans l'esprit des grands mystiques n'est pas cela. Personne ne vient leur imposer les mains sous un flot de paroles pour qu'ils tombent.

Le parler en langues est à la portée de tous en 2 minutes. Un bébé sait dire : Papa, bobo, pipi, lulu, sisi ,lala Il suffit de prendre les deux premières lettres . Cela fait PA BO PI LU SI dit vite nous composons le mot PABOPILUSI. Ensuite il suffit de prendre les deux première lettres en les inversant comme bon semble exemple : PABOPILUSI PABO BOPA PILUSI SILUPI LALASI . Il faut ensuite prendre une bonne vitesse de diction, le ton qu'il convient, avoir l'air inspiré pour faire croire que c'est le Saint Esprit qui parle. Parfois un compère sort une phrase de sa bible ou fait semblant de traduire le message divin. C'est du style "un homme de 40 ans qui a une peugeot guérit d'un mal de dos". Dans une assistance de milliers de personnes il y en a toujours une de 40 ans qui a un peu mal au dos et qui a une peugeot.

Cela pourrait être un exercice amusant mais il y a le danger qu'après un certain temps des démons poussent à composer des mots qui ne soient plus de l'amusement mais des louanges sataniques.

Les mouvements charismatiques ont fait du bien pendant un temps à l'église catholique en ramenant bien des personnes à l'église
Mais c'est pour une foi basée sur la personnalité de l'orateur, sur de faux miracles, sur de fausses prétendues inspirations du Saint Esprit
Le jour où les gens s'en apercevront que les miracles n'existent pas et que leur orateur préféré prendra sa retraite ils quitteront l'Eglise définitivement et deviendront athées.

Comme pratiquement tous les lieux de pèlerinages (Lisieux, Paray, Ars, Lourdes etc... ) ont été confiés aux charismatiques, lorsque la supercherie sera connue plus personne ne croira en rien

Une vraie foi ne peut pas se baser sur de l'extraordinaire, du sensationnel, les prétendues révélations des uns ou des autres. Le bruit, les grands gestes, les hurlements, le culte de la personnalité, l'infantilisation d'un auditoire n'ont jamais conduit à la vie éternelle.

La seule source de notre foi devrait être les Saintes Ecritures et non pas les inventions humaines des uns ou des autres. Il est dit dans l'Evangile de Marc : "Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé"

Il n'est pas demandé de croire en n'importe qui ou quoi. Il est demandé de croire que Jésus-Christ est mort par amour pour nous sur la croix pour nous sauver et de l'accepter comme notre unique Seigneur et Sauveur

Haut