Le célibat ecclésiastique

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le célibat ecclésiastique

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Kerniou » mar. 10 juil. 2018, 17:44

Il faut, en effet, avoir des convictions solides et, comme vous le dites, avoir une confiance à toute épreuve pour prendre quelque engagement que se soit : engagement religieux, engagement dans le mariage ...

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Alizee » mar. 10 juil. 2018, 15:43

Par les temps qui courent, je pense qu'il faut une immense confiance pour s'engager dans la vie sacerdotale ou religieuse, y compris d'un point de vue bassement matérielle.

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Kerniou » mar. 10 juil. 2018, 14:16

Dans mon entourage, j'entendais des commentaires comme:
_" c'est facile de faire le voeu de pauvreté quand on sait qu'on ne manquera de rien !"
_ " Les gens qui travaillent durement pour élever leurs enfants n'ont pas fait voeu de pauvreté et, pourtant, ils se retrouvent plus pauvres que ceux qui l'ont fait ... et avec des enfants à charge ! "
ETC ...

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Cinci » mar. 10 juil. 2018, 2:47

C'est vrai qu'anciennement des paysans pouvaient trouver que la vie des religieux était une vie facile par rapport à la leur. J'ai encore le souvenir de ma propre grand-mère qui disait cela de sa soeur qui était religieuse.

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Fée Violine » ven. 06 juil. 2018, 12:40

Pour répondre à Cinci à propos du souhait de l'Eglise que les prêtres ne deviennent des fonctionnaires de Dieu et qu'ils ne bénéficient d'une planque ... Je ne crois pas que la prêtrise ait jamais été une planque ...
Certes, les prêtres pouvaient inviter au respect, mais aussi, parfois, susciter la méfiance chez certains voire, même, de l'agressivité chez d'autres ... Certains prêtres et religieux(ses) lorsqu'ils portaient l'habit se faisaient apostropher voire insulter dans la rue ...
En ce sens, je ne crois pas que la prêtrise fût une planque, bien au contraire.
Peut-être, Cinci, vouliez-vous signifier autre chose.
Peut-être une planque par rapport à la dureté du travail de la terre, qui était le destin de la majorité des hommes autrefois. Ceux qui avaient la chance de bien apprendre à l'école y échappaient en devenant prêtres, et les autres pouvaient les soupçonner de paresse.

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Cinci » mer. 04 juil. 2018, 18:06

gérardh a écrit :
Ce commentaire me semble capillotracté et orienté.
En rien.

C'est même le seul sens intelligible et naturel que l'intervention de Paul peut manifester. Il serait parfaitement ridicule d'Imaginer des chrétiens de l'an 50 se scandalisant du fait qu'un apôtre puisse amener son épouse légitime avec lui en voyage missionnaire. Il est hautement fantaisiste d'aller se figurer qu'un apôtre devrait justifier ses déplacements avec son épouse; sans même parler du fait que l'apôtre Paul était véritablement célibataire à l'époque de ses voyages missionnaires, ce qui vient nullifier d'avance une hypothétique réclamation de sa part en ce sens cf amener son épouse avec lui.

On comprend bien que Paul réclame le même droit que les autres (Pierre, Jacques, etc.) et qui est de pouvoir être assisté par quelque soeur lors de ses missions. Les ennemis de Paul dans le sein de l'Église font tout pour l'empêcher de pouvoir travailler efficacement. Ses ennemis ne disent rien si c'est Jésus qui est assisté par des femmes, ou si c'est Pierre ou si c'est Jacques et autres. Par contre, ce serait "scandaleux" si c'est Paul ...

On comprend que les adversaires de Paul n'ont pas confiance en lui, le soupçonne d'un travers caché ... Les médisances peuvent avoir de la force parce que l'Apôtre n,est pas marié justement. La nature humaine est toujours la même, et ses procédés ne changent pas beaucoup avec le temps. Paul est une cible à cause de ses libertés qu'Il prend avec la loi de Moïse et une certaine pesanteur sociologique entre autres choses.

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Archidiacre » mer. 04 juil. 2018, 14:48

Il est orienté contre les versions protestantes, et c'est normal. Qu'il ait une belle-mère n'est pas un problème vu qu'il avait une femme. Cela n'indique rien quant à sa vie conjugale.

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par gerardh » mer. 04 juil. 2018, 9:47

________

Bonjour Archidiacre,

Ce commentaire me semble capillotracté et orienté.

Je rappelle aussi que Pierre avait une belle-mère, Jésus a guéri.



________

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Archidiacre » mer. 04 juil. 2018, 9:26

Ils sont encouragés à se marier car c'est mieux, justement. Si le prêtre doit être au mieux, alors c'est bon pour lui. Ces raisons sont aussi mises en avant pour les prêtres orientaux qui a posteriori ne peuvent plus se marier. C'est simplement une question d'utilité relative aux lieux/temps, et de dérogations particulières ( vu qu'au final la norme est au célibat). Suliko vous a donné un bon exemple.
La pure spéculation justificative c'est de dire que St Pierre avait encore des relations conjugales avec sa femme, je dis qu'on ne sait pas. Quant à votre verset sur St Pierre, on peut contester que le terme renvoie à une épouse:
Image
Image

(Bible Fillion)

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par gerardh » mar. 03 juil. 2018, 21:12

Archidiacre écrit :
Si un prêtre doit être exemple et représenter Dieu sur terre, se distinguant des laïcs, il est légitime de lui exiger cette situation.
Je ne savais pas qu’un prêtre représentait Dieu sur terre : je pensais que rôle était celui du Saint Esprit.

Les laïcs aussi sont encouragés à ne pas se marier, du moins les personnes qui en sont capables. En tout cas rester célibataire est une situation comme une autre : plusieurs peuvent être des exemples
Mais il n'y a pas d'incohérence à ce que des rites différents (qualitativement) résident dans la même Eglise Catholique, dans la mesure où ils sont liés à des traditions qui leur sont propres.
Je prends note que pour vous, il n’y a pas d’incohérence. Pourtant quelles sont les motivations affichées pour le célibat des prêtres ? Ne sont-elles pas valables pour les prêtres orientaux ?
On ne sait pas par contre si St Pierre avait gardé des relations conjugales avec sa femme.
C’est une pure spéculation justificative, qui semble rendue peu probable par la remarque de Paul en 1 cor 9, 5, concernant aussi les autres apôtres : N’avons-nous pas le droit de mener avec nous une sœur comme femme, comme [font] aussi les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas ?


______

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Archidiacre » mar. 03 juil. 2018, 16:40

On ne sait pas par contre si St Pierre avait gardé des relations conjugales avec sa femme (ce qui était interdit a plusieurs reprises dans les églises des premiers siècles), lui qui dit qu'ils ont tout quitté:
Mt 19,27. Alors Pierre, prenant la parole, Lui dit: Nous, voici que nous avons tout quitté, et que nous Vous avons suivi; qu'y aura-il-donc pour nous?
Mt 19,28. Jésus leur dit: En vérité, Je vous le dis, vous qui M'avez suivi, lorsque, au temps de la régénération, le Fils de l'homme siégera sur le trône de Sa gloire, vous siégerez, vous aussi, sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël.
Mt 19,29. Et quiconque aura quitté sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses champs, à cause de Mon nom, recevra le centuple, et possédera la vie éternelle.

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Marc Oh » mar. 03 juil. 2018, 15:11

Bonjour, pour être plus précis il peu être nécessaire de rappeler que d'un point de vu catholique les anglicans sont des protestants. Le fait qu'ils ont gardé un certain nombre d’apparence de l’Église catholique et que leurs pasteurs portent notamment la dénomination de prêtres peu mener à certaine confusion. Étant validement (encore une foi d'un point de vie catholiques) des baptisés, ils sont validement marié même si c'est dans une autre confession. Le mariage civil confère le mariage chez des protestants, si j'ai bien compris. Tous ceci n'est pas forcément évident!
bonne journée

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par gerardh » mar. 03 juil. 2018, 14:21

_______

Bonjour Suliko,

Je vous donne acte des précisions que vous apportez, et que je regrette de ne pas avoir noté dans les messages antérieurs (qui sont certes un peu nombreux).

Ce que je sais c'est que l'apôtre Pierre était marié, et que les responsables chrétiens des premiers temps pouvaient l'être.



________

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par Suliko » mar. 03 juil. 2018, 14:11

Vous indiquez que dans le clergé oriental un homme marié peut devenir prêtre mais un prêtre ne peut pas se marier". Dont acte. Je ne connaissais pas cette distinction.
Cela signifie donc que vous n'avez pas lu ce fil...
Par ailleurs vous ne répondez pas sur le fait que cette interdiction du mariage des prêtres n'existait pas dans les premiers siècles.
C'est faux. Lisez ce fil... Dans la tradition orientale comme latine, une fois ordonné prêtre, un homme ne peut plus se marier. Et la tradition latine du célibat des prêtres est très ancienne. Toto citait le concile d'Elvire, qui eut lieu au tout début du 4e siècle. De plus, comme je le rappelais dans un autre fil, les prêtres orientaux doivent respecter une période de continence avant et après la célébration de la messe. Or, comme dans le monde latin, il était et demeure très courant pour un prêtre de célébrer la messe tous les jours, - ce qui n'est pas le cas en Orient, - un prêtre latin marié ne pourrait de toute façon vivre avec son épouse que comme un frère...
Aussi vous ne traitez pas le cas des prêtres anglicans qui sont revenus dans le giron de l'Eglise catholique.
Les anglicans se convertissant au catholicisme deviennent prêtres après leur conversion (évidemment !) et donc en étant déjà mariés. Il ne s'agit donc pas, comme vous le prétendez, de prêtres se mariant après leur ordination...

Re: Le célibat ecclésiastique

Message par gerardh » mar. 03 juil. 2018, 9:46

________

Bonjour Relief,

Je ne pense pas que l'objet de ce forum soit une discussion entre des spécialistes ou des docteurs en théologie. Les forumeurs ont le droit de poser des questions, sans pour autant douter de la sincérité de leurs interlocuteurs. Ainsi vous affirmez que la population orientale a moins d'estime pour les prêtres mariés, à la suite de quoi je vous demande de vous justifier, ce que vous pourriez faire sans arrières pensées si vous possédez des éléments.

Sur le fait que j'appartiens à la sphère protestante et qu'il y a des pasteurs, j'ai tenté de développer ce thème mais il a été censuré par la modération. Il n'en est resté que des (...). Je le regrette. J'avais indiqué que [Ce sujet n'est pas en apologétique; nous vous demandons d'éviter toute comparaison.]

Mes motivations sur ma présence sur le forum ne sont pas le prosélytisme (on ne prêche pas des convertis), mais de faire bénéficier mes frères en Christ de quelques petites choses qu'il ma été donné, par grâce, de réaliser.


_____

Haut