Sur l'origine du mal

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Sur l'origine du mal

Re: Sur l'origine du mal

Message par Christophe B » il y a 31 minutes

Cinci,
Christophe B a écrit :
S'il n'y avais pas le mal, comment connaîtrions nous le bien ?
Peut être que si Dieu ne permettait pas le mal, il n'aurait rien à pardonner.
Peut être que le mal est un bien !
Il ne sert à rien de jouer sur les mots. Le mal n'est jamais un bien.
Je rectifie ma position, je me trompe en parlant du mal qui serait un bien. Dans ma pensé il s'agit plutôt d'un bien qui peu provenir d'un mal, exemple la rédemption à la suite de la crucifixion.

Pardon de cette erreur :oops:

Re: Sur l'origine du mal

Message par Christophe B » il y a 52 minutes

Didyme,
Écoutes, moi je veux bien qu'elles puissent choisir de par leur libre-arbitre le mal, la question est pourquoi ? Qu'est-ce qui fait qu'une créature de Dieu choisisse le mal ? D'ailleurs, il ne me semble pas me tromper en disant que l'Eglise parle bien d'inclination.
Par recherche de son propres plaisir, par amour de soi même.
Peut être est ce aussi que l'ont cherche à ce consoler, de l'absence de Dieu. Il est si facile de combler notre manque par des plaisir illusoire.

Re: Sur l'origine du mal

Message par Didyme » Aujourd’hui, 1:39

Pour en revenir au livre sur le péché originel de Michel Salamolard.

Si c'est la seule question de choix alors ce n'est pas une question d'inclination. Et si ce n'est pas une question d'inclination alors pourquoi tous les hommes pêchent ? Le péché originel ? Donc cela signifierait que sans péché originel, de nombreux hommes n'auraient jamais de jamais péché ? Et donc l'humanité n'aurait pas eu besoin de l'incarnation sans le péché originel ?

J'avoue que ça me paraît difficilement tenable.

Re: Sur l'origine du mal

Message par Didyme » Aujourd’hui, 0:58

Je reprend la question de départ :
Didyme a écrit :
Je me pose la question de savoir si l’inclination des êtres créés vers le péché ne serait pas dû au fait de son caractère fini résultant de sa condition d’être créé.
La réponse c'est non.

Car les purs esprits sont des créatures finies. Et pourtant plusieurs de ces purs esprits qui deviendront nos "bons anges" n'auront jamais incliné vers le péché. Ce n'est donc pas le caractère de finitude des êtres crées qui force une sorte de nécessité pour le mal. Par ailleurs, l'Église nous parle de la sainte Vierge qui n'aura jamais inclinée vers le mal elle non plus. Or la mère de Jésus est bel et bien une créature finie.

Je ne pense pas que l'on puisse parler de nécessité vers le mal produite par la finitude, mais plutôt de source d'inclination.
Après, encore une fois, que sait-on vraiment de la condition angélique ? Ces bons anges ne pécheront-ils jamais désormais ? Pour quelles raisons ? Peuvent-ils choisir Dieu éternellement de par leur seul libre-arbitre ?
D'ailleurs, les hommes pèchent tous mais pas les anges, c'est qu'il y a déjà une différence de condition.

Marie, c'est particuliers. Ne péche-t-elle pas de par sa propre force ou jouit-elle d'une grâce particulière (ce qui ne retire en rien ses qualités, c'est une magnifique, la plus magnifique des créatures de Dieu) ? Si c'est de sa propre force, il est tout de même très étonnant que parmi les milliards et milliards d'êtres humains, il n'y en ait qu'une seule pour ne jamais avoir péché, contrairement aux anges d'ailleurs.

Le mal moral provient véritablement d'une décision qui est prise par une créature jouissant de son libre-arbitre. La créature peut choisir de préférer Dieu avant tout ou se préférer soi-même par-dessus tout.
Écoutes, moi je veux bien qu'elles puissent choisir de par leur libre-arbitre le mal, la question est pourquoi ? Qu'est-ce qui fait qu'une créature de Dieu choisisse le mal ? D'ailleurs, il ne me semble pas me tromper en disant que l'Eglise parle bien d'inclination.

Par ailleurs, il serait étonnant que malgré que l'on soit autre que Dieu, créés et non pas incréés, faillibles et non pas infaillibles, etc. Que l'on soit capables des mêmes qualités que Dieu pour ne jamais pécher de par notre seule libre-arbitre, notre seule décision, qui serait seule en cause. Parce que là, on parle du fait de pécher tout court à la base, non pas de la conversion.

Et puis c'est tout 1 corinthiens 15 qui serait remis en cause ici. Paul dit bien que nous semés faillibles, corruptibles...

Re: Sur l'origine du mal

Message par JCNDA » Hier, 23:05

Bonsoir,
De nos jours, le mal devient compliqué et par conséquent le bien également.

Re: Sur l'origine du mal

Message par Christophe B » Hier, 19:53

Cinci,

Je ne cherche pas à jouer sur les mots, je cherche en moi où ce trouve les maux ;)
désolé :(

Pour me citer moi même ...
Alors je dis que le mal, qui est en fait la corruption, est peut-être un bien, car s'il n'existait pas il n'y aurait pas d'entropie, la matière ne ferait que croître sans jamais s'arrêter, et à quoi bon un commencement si il n'y a pas de fin.
Didyme ma répondu :
La matière est la matière, elle est périssable. Ce qui est semé est semé terrestre, naturel et mortel, c’est ce qui est spirituel qui est immortel. Or le premier Adam est terrestre (voir 1 Corinthiens 15).

« Insensé ! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt. »

« il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel »

« Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel. »

« Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité. »
En fait, je me demande si ce qui est vrais pour le corps ne peu pas l'être pour l'esprit. Je pense que la réponse est cachée en nous, ont la trouvera :oui:

Si Dieu la voulu, ça ne peut être que bon pour nous !

Re: Sur l'origine du mal

Message par Cinci » Hier, 19:36

Christophe B a écrit :
S'il n'y avais pas le mal, comment connaîtrions nous le bien ?
Peut être que si Dieu ne permettait pas le mal, il n'aurait rien à pardonner.
Peut être que le mal est un bien !
Il ne sert à rien de jouer sur les mots. Le mal n'est jamais un bien.

Re: Sur l'origine du mal

Message par JCNDA » Hier, 19:28

Le mal moral provient véritablement d'une décision qui est prise par une créature jouissant de son libre-arbitre. La créature peut choisir de préférer Dieu avant tout ou se préférer soi-même par-dessus tout.
Bonsoir Cinci,
Je pense que vous avez raison.

Re: Sur l'origine du mal

Message par Cinci » Hier, 19:07

Je reprend la question de départ :
Didyme a écrit :
Je me pose la question de savoir si l’inclination des êtres créés vers le péché ne serait pas dû au fait de son caractère fini résultant de sa condition d’être créé.
La réponse c'est non.

Car les purs esprits sont des créatures finies. Et pourtant plusieurs de ces purs esprits qui deviendront nos "bons anges" n'auront jamais incliné vers le péché. Ce n'est donc pas le caractère de finitude des êtres crées qui force une sorte de nécessité pour le mal. Par ailleurs, l'Église nous parle de la sainte Vierge qui n'aura jamais inclinée vers le mal elle non plus. Or la mère de Jésus est bel et bien une créature finie.

Le mal moral provient véritablement d'une décision qui est prise par une créature jouissant de son libre-arbitre. La créature peut choisir de préférer Dieu avant tout ou se préférer soi-même par-dessus tout.

Re: Sur l'origine du mal

Message par Christophe B » Hier, 18:31

Antoine,

Avoir des problèmes psychique ce n'est pas forcément être mauvais.
Dire que l'âme est mauvaise, non, mais elle peu produire le mal.
L'âme peut être perturbé, on parle parfois d'avoir des état d'âme, ou du vague à l'âme.
Je ne parle pas de maladie psychologique, mais s'est t'on vraiment ce que l'âme régit en nous.

L'amour n'a t'il pas son siège dans notre psychisme, l'amour ne vient il pas de notre âme ?

Re: Sur l'origine du mal

Message par antoine75 » Hier, 16:16

Je pense qu'on peut dire que c'est l'âme.
A mon avis l'âme est le lien entre le corps et l'esprit, elle serait le psychisme, et l'esprit la conscience qui nous relie à Dieu.
L'âme n'est pas le psychisme, je ne pense pas. Ceux qui ont des problèmes psychiques auraient-ils une âme mauvaise ?

Re: Sur l'origine du mal

Message par Christophe B » Hier, 15:43

Pardon ma question était mal posé, je souhaitais avoir des précisions sur cette phrase
Ces notions sont enseignées par l'église.
Mille excuses

Re: Sur l'origine du mal

Message par JCNDA » Hier, 15:36

Christophe,
Prenons l'exemple de l'IVG.
Une femme de 17 ans est enceinte. Les règles de l'église interdira cette avortement.
Par contre, la raison va l'y pousser.

Re: Sur l'origine du mal

Message par Christophe B » Hier, 12:28

Le bien et le mal ne sont pas innés à l'être.
avez vous des précisions ?

Dieu met le bien dans l'esprit, il ne pourrait pas être sans. Le mal étant la privation du bien , il en est dépendant. Ce qui n'est pas inné c'est la raison, qui vient en son temps par acquis d'expérience.

Re: Sur l'origine du mal

Message par JCNDA » Hier, 10:35

nous connaissons le bien et le mal dès la naissance
Bonjour Christophe,
Le bien et le mal ne sont pas innés à l'être.
Ces notions sont enseignées par l'église.
Cordialement

Haut