Origine de l'Homme

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Origine de l'Homme

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Trinité » mar. 09 janv. 2018, 20:32

Cher Trinité,

Merci pour votre réponse.
Trinité : mar. 09 janv. 2018

Bonsoir Trebla!

Bien sûr que je crois en la virginité de la vierge !
Je vous remercie de cette confession d'une vérité primordiale.

St Irénée de Lyon affirme que tout ce qui est vrai dans le rapport entre la conception de Jésus et l'hymen intact et vierge de Marie, l'est aussi dans le rapport entre la création d'Adam et la matière jamais utilisée et vierge du sol.

Donc, la substance d'Adam n'a jamais avant été utilisé pour en faire « de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine ».

Que le Seigneur vous bénisse.
J'avais bien compris son point de vu !
Je regrette je ne vois pas cela comme lui!

Au demeurant ,il est fort probable que St Irénée de Lyon vivant à notre époque ,n'aurait peut être pas eu la même interprétation des textes!

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » mar. 09 janv. 2018, 14:43

Cher Trinité,

Merci pour votre réponse.
Trinité : mar. 09 janv. 2018

Bonsoir Trebla!

Bien sûr que je crois en la virginité de la vierge !
Je vous remercie de cette confession d'une vérité primordiale.

St Irénée de Lyon affirme que tout ce qui est vrai dans le rapport entre la conception de Jésus et l'hymen intact et vierge de Marie, l'est aussi dans le rapport entre la création d'Adam et la matière jamais utilisée et vierge du sol.

Donc, la substance d'Adam n'a jamais avant été utilisé pour en faire « de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine ».

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Trinité » mar. 09 janv. 2018, 0:16

Cher Trinité,

Merci pour votre réponse.
Trinité : lun. 08 janv. 2018


Alors je ne suis pas étonné!
Evidemment, vous ne prenez pas au sérieux ce Père de l'Église.
Pourquoi pas ?
Il vivait au deuxième siècle donc il ne savait pas encore grand-chose.

Franchement c'est lamentable !

St Irénée de Lyon était un penseur très logique. Dans sa défense de la naissance virginale de notre Seigneur Jésus-Christ, il se sert du raisonnement par analogie.

La définition stricte de l'analogie : A est à B ce que C est à D.
Et de même que ce premier homme modelé, Adam [A], a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge encore [-B-] — « car Dieu n'avait pas encore fait pleuvoir et l'homme n'avait pas encore travaillé la terre » — et qu'il a été modelé par la Main de Dieu, c'est-à-dire par le Verbe de Dieu — car « tout a été fait par son entremise », et : « Le Seigneur prit du limon de la terre et en modela l'homme» —, de même, récapitulant en lui-même Adam, lui, le Verbe [C], c'est de Marie encore Vierge [D] qu'à juste titre il a reçu cette génération qui est la récapitulation d'Adam.

IRENEE DE LYON
CONTRE LES HÉRÉSIES
St Irénée de Lyon affirme que tout ce qui est vrai dans le rapport entre A et B, l'est aussi dans le rapport entre C et D.

Selon LAROUSSE, l'adjectif "vierge" fait référence à ce « qui est encore intact, qui n'a pas été touché, utilisé ».

Adam [A] a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge [-B-].
Donc, la substance d'Adam n'a pas encore été utilisé pour en faire « de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine ».

Jésus [C] a reçu sa substance de Marie encore Vierge [D]. L'hymen intact est une condition indiscutable pour juger la virginité d'une jeune fille.

St Irénée comprend aussi que tout ce qui est faux dans le rapport entre A et B, l'est aussi dans le rapport entre C et D.

Donc, si Adam n'est pas pris d'une terre vierge, Jésus n'est pas non plus né d'une jeune fille vierge.

Question rhétorique : Vous savez que Jésus est né d'une jeune fille totalement vierge, n'est-ce pas ?

Que le Seigneur vous bénisse.
Bonsoir Trebla!

Bien sur que je crois en la virginité de la vierge !

Pour moi le souffle spirituel de Dieu dans le corps de la Vierge Marie (femme) ,pour l'incarnation de Jésus, est complètement identique au souffle spirituel de Dieu dans le corps de l'homo sapiens pour la création de l'homme (Adam)à l'image de Dieu!

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » lun. 08 janv. 2018, 23:42

Cher Trinité,

Merci pour votre réponse.
Trinité : lun. 08 janv. 2018
Trebla : lun. 08 janv. 2018

St Irénée de Lyon vivait au deuxième siècle. Il est l'un des Pères de l'Église. Il est fêté le 28 juin dans l'Église catholique.
Alors je ne suis pas étonné!
Evidemment, vous ne prenez pas au sérieux ce Père de l'Église.
Pourquoi pas ?
Il vivait au deuxième siècle donc il ne savait pas encore grand-chose.

Franchement c'est lamentable !

St Irénée de Lyon était un penseur très logique. Dans sa défense de la naissance virginale de notre Seigneur Jésus-Christ, il se sert du raisonnement par analogie.

La définition stricte de l'analogie : A est à B ce que C est à D.
Et de même que ce premier homme modelé, Adam [A], a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge encore [-B-] — « car Dieu n'avait pas encore fait pleuvoir et l'homme n'avait pas encore travaillé la terre » — et qu'il a été modelé par la Main de Dieu, c'est-à-dire par le Verbe de Dieu — car « tout a été fait par son entremise », et : « Le Seigneur prit du limon de la terre et en modela l'homme» —, de même, récapitulant en lui-même Adam, lui, le Verbe [C], c'est de Marie encore Vierge [D] qu'à juste titre il a reçu cette génération qui est la récapitulation d'Adam.

IRENEE DE LYON
CONTRE LES HÉRÉSIES
St Irénée de Lyon affirme que tout ce qui est vrai dans le rapport entre A et B, l'est aussi dans le rapport entre C et D.

Selon LAROUSSE, l'adjectif "vierge" fait référence à ce « qui est encore intact, qui n'a pas été touché, utilisé ».

Adam [A] a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge [-B-].
Donc, la substance d'Adam n'a pas encore été utilisé pour en faire « de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine ».

Jésus [C] a reçu sa substance de Marie encore Vierge [D]. L'hymen intact est une condition indiscutable pour juger la virginité d'une jeune fille.

St Irénée comprend aussi que tout ce qui est faux dans le rapport entre A et B, l'est aussi dans le rapport entre C et D.

Donc, si Adam n'est pas pris d'une terre vierge, Jésus n'est pas non plus né d'une jeune fille vierge.

Question rhétorique : Vous savez que Jésus est né d'une jeune fille totalement vierge, n'est-ce pas ?

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » lun. 08 janv. 2018, 18:08

Cher Xavi,

Merci pour votre réponse.
Xavi : lun. 08 janv. 2018

Et, avec Saint Irénée, nous pouvons certainement affirmer que cette terre était « intacte et vierge » lorsque l’humanité à l’image de Dieu a été créée.
Oui, « avec Saint Irénée, nous pouvons certainement affirmer que cette terre était "intacte et vierge " » comme Marie était encore Vierge lorsqu'elle « a reçu cette génération qui est la récapitulation d'Adam. »

Qui est « cette récapitulation d'Adam » ?
C'est notre Seigneur Jésus-Christ, bien sûr !

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Trinité » lun. 08 janv. 2018, 16:16

Je vous trouve comme toujours très clair mon cher Xavi! :)

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Trinité » lun. 08 janv. 2018, 16:15

Cher Trinité,

Merci pour votre question.
Trinité : lun. 08 janv. 2018

Question :
A quelle époque vivait St Irénée de Lyon ?
St Irénée de Lyon vivait au deuxième siècle. Il est l'un des Pères de l'Église. Il est fêté le 28 juin dans l'Église catholique.

Que le Seigneur vous bénisse.
Alors je ne suis pas étonné!

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Xavi » lun. 08 janv. 2018, 13:56

Bonjour Trebla,

Oui, la création de l’homme à l’image de Dieu fut directe et instantanée. Les premières âmes immortelles (d’Adam et Eve) capables de partager la vie de Dieu ont été créées directement par Dieu.

Mais, le corps de ces premières âmes a été « façonné » avec de la poussière du sol.

Le texte littéral de la Genèse n’impose pas de penser que cette création du corps de l’homme fut instantanée de sorte que de la poussière matérielle serait devenue instantanément un corps d’homo sapiens, ni qu’une telle transformation se serait produite durant un jour de 24 heures d’une durée égale à ce 8 janvier 2018.

Nos connaissances scientifiques actuelles ne permettent plus de penser que l’humain soit sorti entièrement du néant en un instant sans que son corps ait été façonné dans le temps des milliards d’années écoulées depuis le Big Bang.

Cette progressivité de la création se retrouve dans le texte biblique lorsque le lecteur accepte de ne pas se limiter à une lecture littérale qui n’est qu’une interprétation particulière réduite à des connaissances scientifiques d’une époque révolue.

La création nous est présentée par le récit biblique dans une succession de "jours" au cours desquels c’est la terre, et non directement Dieu lui-même, qui produit les créatures vivantes, en exécution d’une volonté et d’une parole créatrices de Dieu. Le corps de tout être animé a été lentement produit par la terre, et il en va de même du corps animal humain.

Notre corps provient de la terre. Notre esprit provient du ciel de Dieu. Notre âme est le produit indivisible de cette union par Dieu d’un esprit et d’un corps.

C’est précisément parce que les humains à l’image de Dieu sont créés, non seulement par le souffle spirituel de Dieu qui fait de nous des enfants de Dieu, mais aussi par la terre créée qui a produit leur corps, que des êtres humains n’ont pas d’existence ailleurs.

En effet, notre corps terrestre est essentiel à notre création et, dès lors, si on veut imaginer que Dieu, qui peut tout n’importe où, aurait créé ailleurs d’autres êtres similaires (ce qui est une pure spéculation), ce ne seraient pas des êtres « humains », dont le corps est issu de cette terre éclairée par le soleil et la lune sur laquelle nous vivons.

Et, avec Saint Irénée, nous pouvons certainement affirmer que cette terre était « intacte et vierge » lorsque l’humanité à l’image de Dieu a été créée. Cela ne signifie pas que cette terre était inerte et immobile. Elle était déjà remplie de la vie énergétique, végétale et animale qui a précédé la création d’Adam et Eve. Des énergies se manifestaient dans tout l’univers de diverses manières. Les créatures vivantes se renouvelaient et se transformaient selon les règles de la nature créée.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » lun. 08 janv. 2018, 3:32

Cher Trinité,

Merci pour votre question.
Trinité : lun. 08 janv. 2018

Question :
A quelle époque vivait St Irénée de Lyon ?
St Irénée de Lyon vivait au deuxième siècle. Il est l'un des Pères de l'Église. Il est fêté le 28 juin dans l'Église catholique.

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Trinité » lun. 08 janv. 2018, 1:32

Question :
A quelle époque vivait St irénée de Lyon ,

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » lun. 08 janv. 2018, 0:27

Cher Xavi,

Merci pour votre réflexion.
Xavi : jeu. 31 déc. 2009

Le récit de la Genèse nous protège aussi de la tentation de confondre trop vite les humains avec les homo sapiens dont ils peuvent provenir. Il nous dissuade de séparer l’homme de la création qui le précède et dont l’évolution a produit à travers de la poussière, de l’eau, du sec, de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine au sein de laquelle Dieu a pu créer l’homme, issu des milliards d’années de l’évolution, en achevant de le former à son image, en lui insufflant une vie appelée à une communion immortelle avec lui.
Selon vous, le récit de la Genèse « nous dissuade de séparer » la "science" évolutionniste du "mythe biblique."

Le "mythe biblique" :
Vulgate : formavit igitur Dominus Deus hominem de limo terrae (Genèse 2, 7).
Qu'est-ce que cela veut dire : de limo terrae ?
Cela veut dire que Dieu forma l'homme de la poussière (עָפָר = aphar) du sol (Genèse 2, 7).

La "science" évolutionniste :
L'évolution « a produit à travers de la poussière, de l’eau, du sec, de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine ».

Pour obtenir le "vrai" récit, il faut donc combiner les deux parties :

La "vraie genèse" selon Xavi :
Dieu forma l'homme de la poussière [*] du sol (Genèse 2, 7)

[*] de la poussière = « à travers de la poussière, de l’eau, du sec, de la vie végétale, de la vie animale terrestre puis une espèce pré-humaine »

Donc selon Xavi, Dieu forma l'homme d'une « espèce pré-humaine . »

La Genèse selon St Irenée de Lyon :
Adam, a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge encore — « car Dieu n'avait pas encore fait pleuvoir et l'homme n'avait pas encore travaillé la terre » — et qu'il a été modelé par la Main de Dieu, c'est-à-dire par le Verbe de Dieu — car « tout a été fait par son entremise », et : « Le Seigneur prit du limon de la terre et en modela l'homme » —, de même, récapitulant en lui-même Adam, lui, le Verbe, c'est de Marie encore Vierge qu'à juste titre il a reçu cette génération qui est la récapitulation d'Adam.

IRENEE DE LYON
CONTRE LES HÉRÉSIES
Selon St Irenée de Lyon, « Adam, a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge encore. » St Irenée de Lyon accepte le récit de la Genèse d'une façon littérale. Il refute les hérésies gnostiques qui ne veulent pas accepter le fait de la création directe.

Selon le vrai récit de la Genèse, « Adam, a reçu sa substance d'une terre intacte et vierge encore, » car « Le Seigneur prit du limon de la terre et en modela l'homme ». (Genèse 2, 7)

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » mer. 27 sept. 2017, 16:39

Chère Galilée,

Merci pour vos deux citations :
Galilée : mer. 27 sept. 2017

"Aucun savant ne dispose ne serait-ce d'un seul argument avec lequel il pourrait contredire une pareille conception" (celle d'un créateur)

HOIMAR VON DITFURTH (1921-1989) spécialiste allemand des sciences de la nature

"Ceci (l'inouïe précision du processus du "big bang") serait le fruit du hasard ? ! Quelle idée absurde !"

WALTER THIRRING (1927- , ) physicien autrichien
Selon Hoimar von Ditfurth, le « spécialiste allemand des sciences de la nature », il faut un créateur pour avoir la nature. Ce Créateur c'est DIEU. C'est LUI qui a créé la nature.

Quant à votre interprétation du mot "poussière", rappelons-nous de ce que nous dit le prêtre le mercredi des cendres : « Souviens-toi, ô homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière ».

Comparons les mots du prêtre avec ceux de William Shakespeare :
Alexandre meure, Alexandre est enterré,
Alexandre retourne en poussière ; la poussière, c'est la terre ;
avec la terre, nous faisons de l'argile, et avec cette argile, en laquelle
Alexandre s'est enfin changé, qui empêche de boucher une barrique de bière ?

William Shakespeare
La tragédie d'Hamlet
Acte 5 Scène 1
Ni le prêtre ni Shakespeare parlent de la poussière imagée. Tous les deux parlent de la poussière réelle. Ils parlent d'un fait scientifique.

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Galilée » mer. 27 sept. 2017, 14:58

"Aucun savant ne dispose ne serait-ce d'un seul argument avec lequel il pourrait contredire une pareille conception" (celle d'un créateur)

HOIMAR VON DITFURTH (1921-1989) spécialiste allemand des sciences de la nature

"Ceci (l'inouïe précision du processus du "big bang") serait le fruit du hasard ? ! Quelle idée absurde !"

WALTER THIRRING (1927- , ) physicien autrichien


Si on prend l'évolution comme la croissance des organismes vers leur forme actuelle, sur des millions d'années, alors d'un point de vue chrétien on peut considérer l'évolution comme la création continuelle de Dieu, présente dans le processus naturel.

Quand à savoir si mot pour mot il faut comprendre le mot "poussière", ou "jour" bien sur que c'est imagé, c'est comme les chevaux dans l’apocalypse c'est une image. Il ne faut pas oublier à quelle époque on situe ces écrits bibliques.

Re: La création de l'homme

Message par Xavi » jeu. 27 août 2015, 15:39

Bonjour Marie,

Je viens de constater un problème suite à votre message et j'ai réédité les textes joints à télécharger qui semblent être devenus illisibles.

J'espère que vous pourrez désormais les télécharger sans problème :
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 91&t=20369

Merci pour votre attention.

Xavi

Re: La création de l'homme

Message par Trinité » jeu. 27 août 2015, 12:48

Bonjour Xavi!

J'ai consulté votre fil, c'est passionnant ! J'adore les statistiques et les calculs de probabilité et je cautionne tout a fait votre théorie!
D'ailleurs, je suis plus attiré par les mathématiques que par la littérature (on m'a d'ailleurs fait remarquer, avec délicatesse, :-D que ma prose et mon orthographe n'étaient pas excellents. :cool: )
Notre personne humaine à l’image de Dieu vient uniquement par le premier couple créé par Dieu, mais notre corps fait partie de la nature et provient d’une chaîne de reproductions extrêmement variée depuis le Big Bang parmi lesquelles de nombreuses générations successives d’hominidés.
En fait je pense que c'est cela l'important pour un croyant. Imaginer qu'à un moment donné, DIEU est intervenu sur l'homme pour lui donner une âme et une conscience.

Haut