L'apparition de la vie sur la terre

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : L'apparition de la vie sur la terre

Re: L'apparition de la vie sur la terre

Message par TREBLA » Hier, 17:47

Cher Xavi,

Merci pour votre réponse.
Xavi : sam. 20 janv. 2018

Pour les végétaux comme pour tous les êtres qui se meuvent sur la terre, la Parole de Dieu nous indique que la volonté divine fut « que la terre produise » (Gn 1, 11-12 et Gn 1, 24).
Pour vous, « que la terre produise » veut dire que la matière a produit « les végétaux [et] tous les êtres qui se meuvent sur la terre. »

Considérons le contexte.
Genèse 1

24 Dieu dit: " Que la terre fasse sortir [ יָצָא = yatsa] des êtres animés selon leur espèce, des animaux domestiques, des reptiles et des bêtes de la terre selon leur espèce. "
25 Et cela fut ainsi. Dieu fit [ עָשָׂה = asah] les bêtes de la terre selon leur espèce, les animaux domestiques selon leur espèce, et tout ce qui rampe sur la terre selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon.
Question : Est-ce que c'est la terre qui produit des êtres animés selon leur espèce, des animaux domestiques, des reptiles et des bêtes de la terre selon leur espèce ?
Réponse : Bien sûr que non. C'est Dieu qui fit [ עָשָׂה = asah] les bêtes de la terre selon leur espèce, les animaux domestiques selon leur espèce, et tout ce qui rampe sur la terre selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon.

Comparons l'emploi de ces deux verbes dans des contextes indépendants.

1) sortir [ יָצָא = yatsa]
Dieu dit à Noé : " Sors [ יָצָא = yatsa] de l'arche, toi et ta femme, tes fils et les femmes de tes fils avec toi." (Genèse 8, 16)

Question : Est-ce que c'est l'arche qui produit Noé, sa femme, ses fils et les femmes de ses fils ?
Réponse : Bien sûr que non !

2) faire [ עָשָׂה = asah]
Et Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu'en ce jour-là il s'était reposé de toute l'oeuvre qu'il avait créée en la faisant [ עָשָׂה = asah] (Genèse 2, 3).

Question : Qui est le Créateur qui a fait toute l'oeuvre ?
Réponse : Dieu a fait [ עָשָׂה = asah] le ciel et la terre, la mer et tout ce qu'elle renferme; il garde à jamais sa fidélité. (Psaume 146, 6).

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: L'apparition de la vie sur la terre

Message par Xavi » Hier, 15:46

Je ne peux que vous renvoyer à ce que Cgs vous a écrit, tout en vous rappelant aussi que la Genèse ne nous dit pas que Dieu a créé la vie végétale ou la vie animale à partir du néant.

Pour les végétaux comme pour tous les êtres qui se meuvent sur la terre, la Parole de Dieu nous indique que la volonté divine fut « que la terre produise » (Gn 1, 11-12 et Gn 1, 24).

Re: Stabilité des espèces et évolution

Message par TREBLA » Hier, 14:40

Cher Xavi,

Merci pour votre réponse.

Xavi : sam. 20 janv. 2018

Le désaccord, parfois justifié, sur certains détails ou explications ne peut pas justifier d’écarter tout ce qui est aujourd’hui sérieusement prouvé.
Je suis d'accord avec vous.
« Le désaccord [...] ne peut pas justifier d’écarter tout ce qui est aujourd’hui sérieusement prouvé. »

Voici quelque chose « qui est aujourd’hui sérieusement prouvé. »

La vraie science de Louis Pasteur nous enseigne que TOUTE VIE VIENT DE LA VIE.
Le mystère de l'origine de la vie ne commence à ce disiper que depuis une période très récente. Ce n'est que depuis le XIXe siècle (avec les travaux de Pasteur) que l'on sait que la génération spontanée n'existe pas et que les myriades d'organismes microscopiques (comme les virus et les bactéries) ne viennent pas de la matière qu'ils parasitent ou qu'ils agressent. La vie ne peut naître que de la vie.

FOUREAUX, Francis. Dictionnaire de culture générale. Paris : Pearson Education France, 2010. 449 p.
La fausse science des évolutionnistes enseigne que la vie apparaît à partir de la matière.

Question : Est-ce que vous comprenez que la première bactérie ne peut pas être le produit d'une évolution lente mettant de millions d'années ?

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » ven. 19 janv. 2018, 3:21

Cher Cgs,

Merci pour votre réponse.
Cgs : jeu. 18 janv. 2018

Ceci n'exclut pas, d'ailleurs, des périodes de rémission et d'appauvrissement génétique (par exemple lors de la crise cétacé-tertiaire), mais la tendance globale est nettement en faveur d'un enrichissement génétique.
Selon vous, « la tendance globale est nettement en faveur d'un enrichissement génétique. »

Vous êtes optimiste !
Alors sortons un peu des clichés. La perte de biodiversité ce n’est pas seulement la disparition des éléphants ou des rhinocéros. C’est bien plus que ça. Selon les estimations du World Ressource Institute avec l’UNEP, entre 150 et 200 espèces sauvages disparaissent… tous les jours. Oui, tous les jours. Sachant qu’il y aurait environ 100 millions d’espèces animales vivantes sur la terre (selon les estimations les plus élevées), cela veut dire que nous pourrions détruire absolument toute la biodiversité animale de la planète en moins de 1500 ans (soit moins de 0.5% du temps depuis lequel l’Homo Sapiens existe).

https://e-rse.net/effets-disparition-bi ... gs.n0F7XEQ
En pendant « absolument toute la biodiversité animale de la planète », aucune biodiversité animale de la planète ne sera sauvée (« en moins de 1500 ans »).

Question : Est-ce que « la tendance globale est nettement en faveur d'un enrichissement génétique ? »
Réponse : Non, car c'est la réalité biologique qui est clairement contre l'idée « d'un enrichissement génétique

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Cgs » jeu. 18 janv. 2018, 12:49

Bonjour,

Ceci ne prouve rien du tout, puisque l'argument ne parle que des espèces qui disparaissent et non celles qui apparaissent. On pourrait très bien illustrer l'argument inverse d'enrichissement d'information en montrant que des milliers de nouvelles espèces de papillon apparaissent sur notre globe chaque année.

En réalité, il convient de regarder en tendance sur le long terme pour avoir une idée précise de ce phénomène d'enrichissement génétique dans le temps. Les chercheurs en paléontologie préfèrent regarder les grands tendances géologiques et constatent que la biodiversité s'accroît du précambrien à l'ère quaternaire. Ceci n'exclut pas, d'ailleurs, des périodes de rémission et d'appauvrissement génétique (par exemple lors de la crise cétacé-tertiaire), mais la tendance globale est nettement en faveur d'un enrichissement génétique.

Ceci est d'ailleurs confirmé par le fonctionnement même de la duplication génétique que nous connaissons bien depuis les années 2000. L'ADN humain possède 3,2 milliards de paires de nucléotides, chacune reposant sur l'une des quatre bases nucléiques A,C, T ou G. Les combinaisons génétiques résultant de cette structure sont extrêmement élevées. De plus, l'espèce humaine n'est pas l'espèce qui a le génome le plus long. Certains espèces très basiques dans le règne végétal ont davantage de gène que nous... En conséquence, la multiplication cellulaire doit nécessairement amplifier les combinaisons génétiques et donc la diversité du vivant dans le temps.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » jeu. 18 janv. 2018, 2:38

Cher Cgs,

Merci pour votre intervention.
Cgs : mer. 17 janv. 2017

On sait que la vie se propage par le codage génétique ARN/ADN et que ce codage s'enrichit avec le temps. Cette information génétique est une source de la vie.
Selon vous, « le codage génétique ARN/ADN [...] s'enrichit avec le temps. »

Vraiment ?
Alors sortons un peu des clichés. La perte de biodiversité ce n’est pas seulement la disparition des éléphants ou des rhinocéros. C’est bien plus que ça. Selon les estimations du World Ressource Institute avec l’UNEP, entre 150 et 200 espèces sauvages disparaissent… tous les jours. Oui, tous les jours. Sachant qu’il y aurait environ 100 millions d’espèces animales vivantes sur la terre (selon les estimations les plus élevées), cela veut dire que nous pourrions détruire absolument toute la biodiversité animale de la planète en moins de 1500 ans (soit moins de 0.5% du temps depuis lequel l’Homo Sapiens existe).

https://e-rse.net/effets-disparition-bi ... gs.n0F7XEQ
La disparition de chaque espèce sauvage signifie la perte du « codage génétique ARN/ADN » de cette espèce.

Question : Est-ce que « le codage génétique ARN/ADN [...] s'enrichit avec le temps » tout en perdant « entre 150 et 200 espèces sauvages [...] tous les jours. Oui, tous les jours. »
Réponse : Jamais de la vie !

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Cgs » mer. 17 janv. 2018, 22:51

Bonsoir,

L'assertion "toute vie vient de la vie" est trop générale pour en tirer quelque élément intéressant sur la problématique de l'apparition de la vie. Cette assertion est d'ailleurs fausse si on la prend du stricte point de vue biologique. En effet, on sait notre planète a connu des périodes sans vie et qu'elle est apparue à un moment donné. On sait que la vie se propage par le codage génétique ARN/ADN et que ce codage s'enrichit avec le temps. Cette information génétique est une source de la vie. On pourrait très bien imaginer que la matière s'organise avec cette information pour faire apparaître la vie. Cela reste un mystère, mais cette idée pourfend la thèse comme quoi il est nécessaire d'avoir la vie pour expliquer la vie.

Après, si la phrase "toute vie vient de la vie" est comprise au sens théologique, la vie étant la Vie de Dieu, alors oui, toute vie vient nécessairement de Dieu, qui est la Vie.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par phil » mer. 17 janv. 2018, 16:21

il y a une différence entre dire que "toute vie vient de la vie" , sous entendu la vie ne pas être créée à partir de pierres, charbon ou autre matières inertes, et votre réponse cher Trebla...

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Olivier1973 » mar. 16 janv. 2018, 12:08

Le Seigneur a une haute considération pour vous. Vous êtes son centre d’intérêt. :oui:

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » lun. 15 janv. 2018, 16:41

Cher phil,

Merci pour votre question.
phil : jeu. 11 janv. 2018

la question qu'on peut se poser c'est comment la vie peut apparaître dans une planète ?
Bonne question: Comment la vie peut-elle « apparaître dans une planète ? »

Quel est le programme de la nature pour l'apparition de la vie ?

- « Omne vivum ex vivo, toute vie vient de la vie »
- C'est le principe proposé par Louis Pasteur.
- La vie a besoin de la vie pour exister.
- La vie n'est pas produite par la matière stérile.

Votre question : « comment la vie peut apparaître dans une planète ? »
Réponse : Si Dieu ne crée pas la vie, en vain espèrent les évolutionnistes.

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par phil » jeu. 11 janv. 2018, 18:02

[hors sujet]

la question qu'on peut se poser c'est comment la vie peut apparaître dans une planète ?
comme dit plus haut il faut (en l'état des connaissances actuelles) un bon nombres de conditions pour que la vie puisse exister (sous forme rudimentaire a minima) . Une fois que la vie peut exister , on peut imaginer pleins de scenario possibles (humains ? autres êtres étranges ? etc etc )

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par phil » mer. 27 déc. 2017, 16:51

@trebla
En fait , vous pensez que tout existe comme tel depuis la nuit des temps. Que les bactéries, les humains, etc etc existent tels qu'ils existaient avant ? Qu'il y ait des bactéries complexes, c'est un fait. On ne demande pas que toute forme de vie se transforme ou évolue en mammifères ou autres espèces. Mais ca ne veut absolument pas dire qu'elles ont toujours existes ainsi.

Vous semblez aussi ne pas croire aux qualités des scientifiques en général : un scientifique ne fait pas qu'observer des choses, il est obligé (à partir de ses observations) d'interpréter , voire même d'imaginer . et ensuite de vérifier. Galilée par exemple ne faisait qu'émettre une théorie ... c'est pas pour cela qu'il avait tort.

La vie vient de matières. Nous même ne sommes composés que de matières . nous possédons les mêmes briques que les arbres, les chats, les lapins etc etc . seules les dispositions de ces briques diffèrent


@toto
pour qu'il y ait des êtres humains ailleurs, il faut que ailleurs de la vie soit possible, sinon ils vont pas faire long feu les être humains ;)

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » dim. 24 déc. 2017, 17:19

Cher Toto,

Merci d'avoir mentionné "la vie rudimentaire" :
Toto : sam. 23 déc. 2017

D'abord ce n'est pas prouvé du tout, ensuite j'ai l'impression que ce serait plutôt de la vie rudimentaire dont on parle (trucs unicellulaires).
Définition du terme "rudimentaire" : « Ce terme qualifie quelque chose qui n'est pas développé, qui se contente du minimum. Une organisation rudimentaire par exemple, est élémentaire, simple, voire peu élaborée. »

Il n'y a aucun exemple des « trucs unicellulaires » qui constitue « quelque chose qui n'est pas développé, qui se contente du minimum. Une organisation rudimentaire par exemple, est élémentaire, simple, voire peu élaborée. »

En voici un exemple : « une redoutable bactérie, la borrelia burgdorferi, responsable de la maladie de Lyme. »

La borrelia burgdorferi n'est qu'un truc unicellulaire.
Une bactérie complexe, des symptômes invalidants et des patients victimes d’errance médicale… La maladie de Lyme est une infection pernicieuse qui déroute les malades et divise le monde médical.

(TIQUES, LA GRANDE TRAQUE - Un film de Stéphanie Rathscheck (52’ / France / 2017 / Pulsasions & 17 Juin Médias)
La bactérie, la borrelia burgdorferi, n'a pas évolué en une forme de vie complexe. Chaque bactérie a été créée comme une forme de vie complexe. Elle est pernicieuse depuis la désobéissance d'Adam.

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par TREBLA » mer. 27 sept. 2017, 16:39

Chère Galilée,

Merci pour vos deux citations :
Galilée : mer. 27 sept. 2017

"Aucun savant ne dispose ne serait-ce d'un seul argument avec lequel il pourrait contredire une pareille conception" (celle d'un créateur)

HOIMAR VON DITFURTH (1921-1989) spécialiste allemand des sciences de la nature

"Ceci (l'inouïe précision du processus du "big bang") serait le fruit du hasard ? ! Quelle idée absurde !"

WALTER THIRRING (1927- , ) physicien autrichien
Selon Hoimar von Ditfurth, le « spécialiste allemand des sciences de la nature », il faut un créateur pour avoir la nature. Ce Créateur c'est DIEU. C'est LUI qui a créé la nature.

Quant à votre interprétation du mot "poussière", rappelons-nous de ce que nous dit le prêtre le mercredi des cendres : « Souviens-toi, ô homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière ».

Comparons les mots du prêtre avec ceux de William Shakespeare :
Alexandre meure, Alexandre est enterré,
Alexandre retourne en poussière ; la poussière, c'est la terre ;
avec la terre, nous faisons de l'argile, et avec cette argile, en laquelle
Alexandre s'est enfin changé, qui empêche de boucher une barrique de bière ?

William Shakespeare
La tragédie d'Hamlet
Acte 5 Scène 1
Ni le prêtre ni Shakespeare parlent de la poussière imagée. Tous les deux parlent de la poussière réelle. Ils parlent d'un fait scientifique.

Que le Seigneur vous bénisse.

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message par Galilée » mer. 27 sept. 2017, 14:58

"Aucun savant ne dispose ne serait-ce d'un seul argument avec lequel il pourrait contredire une pareille conception" (celle d'un créateur)

HOIMAR VON DITFURTH (1921-1989) spécialiste allemand des sciences de la nature

"Ceci (l'inouïe précision du processus du "big bang") serait le fruit du hasard ? ! Quelle idée absurde !"

WALTER THIRRING (1927- , ) physicien autrichien


Si on prend l'évolution comme la croissance des organismes vers leur forme actuelle, sur des millions d'années, alors d'un point de vue chrétien on peut considérer l'évolution comme la création continuelle de Dieu, présente dans le processus naturel.

Quand à savoir si mot pour mot il faut comprendre le mot "poussière", ou "jour" bien sur que c'est imagé, c'est comme les chevaux dans l’apocalypse c'est une image. Il ne faut pas oublier à quelle époque on situe ces écrits bibliques.

Haut