Le Christ et le végétarisme

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le Christ et le végétarisme

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par helios » il y a 23 minutes

Dans l'improbable éventualité où la dél...dénonciation d'Altior serait prise en considération, j'attire respectueusement l'attention des Instances Modératrices sur la qualité rhétorique et la justesse de ton qui caractérisent l'ensemble des interventions de Natthi ainsi que sur la nature essentiellement métaphorique du langage qui fait que toute expression peut être considérée comme écart de langage. Et, en guise de circonstance atténuante, je prends très respectueusement la liberté d'ajouter que l'accusée n'aurait péché, le cas échéant, que par excès de compassion à l'égard de nos amis les animaux.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par helios » Hier, 23:11

Bonsoir Kitab
En toute candeur...
La vie est une chose époustouflante. Bien supérieure à l'ordre géométrique des planètes, au mystère de la temporalité, à l'insondable mystère de l'origine du cosmos...
Sans la vie point de compassion parce-que point d'Amour. En fait au départ il y a l'Amour qui se manifeste par l'entremise de la vie. Et la compassion est elle-même une manifestation de l'Amour. Je le dis ainsi parce que je crois que compatir c'est sentir la vie de l'autre dans la mienne.

Christ est Amour et Passion et compassion.
Ton questionnement insurrectionnel t'est dicté par Amour et compassion.
Les voix fortes de la Cité te diront (ou t'ont déjà dit si tu as eu le courage de remonter ce fil à la source) que tu peux en toute quiétude suivre tes penchants végétar-l-iens mais que les "TEXTES" ne stipulent aucune contrainte à cet égard.

Tu rejoins donc le cortège de ceux qui souffrent parce-qu'ils pensent que que le régime carné est incompatible avec le respect de la vie et le message d'Amour et que la grande majorité des résidents de la Cité ne s'en émeuvent pas.

Peut-être péchons-nous ainsi pour préférer l'Oeuvre au Créateur?

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par Altior » Hier, 10:53

âneries
Je vous prie d'éviter les gros mots, au moins en ce qui me concerne. Le cas échéant, la prochaine fois j'amènerai le cas au jugement de la modération, car, si vous ne pouvez pas vous modérer seul, je demanderai que vous soyez aidé.

Par ailleurs, pour quelle raison, selon vous, le bon Dieu a créé les animaux ?

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par Natthi » Hier, 6:11

La finalité de l'ordre animal est de servir à l'ordre humain.
Qu’est ce qu’il ne faut pas lire comme âneries sur ce forum parfois :D
C’est sûr qu’avec cet état d’esprit et de genre de justification, la protection des espèces animales ou végétales menacées par les activités humaines n’est pas prête d’avancer :zut:

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par Cepora » Hier, 0:11

Bonjour,

Traditionnellement lorsque les chrétiens s'abstiennent d'un aliment, cette démarche s'inscrit dans une pratique acétique et spirituelle. On jeûne afin d'être plus humble, plus disponible pour la prière, plus disposé à recevoir la vraie nourriture de l'âme, pour partager avec les plus nécessiteux. On offre notre jeûne à Dieu, on le fait d'abord pour plaire à Dieu. Et si en plus cela concorde avec une autre motivation, secondaire, telle que le respect des animaux, alors tant mieux.


[Fil fusionné avec fil existant sur le sujet des chrétiens et des animaux]

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par SergeA » sam. 20 janv. 2018, 23:42

Je suis d'accord avec vous Altior concernant l'ordre supérieur de l'homme.
Cela n'empêchait pas un grand Saint de respecter les animaux comme ses frères :
Saint François d’Assise (1182-1226), populairement appelé le « Saint aux oiseaux » au siècle du romantisme, est renommé depuis toujours pour son amour extraordinaire des animaux: oiseaux, poissons, fourmis, abeilles, lapins, agneaux, loups.
Pourquoi les aimait-il ? D’abord, parce qu’ils sont créatures de Dieu. Il se plaisait à les appeler « frères » et « sœurs », puisqu’ils ont pour origine le même Créateur. On dit qu’il avait une prédilection pour les animaux souffrants et pour ceux, qui, comme les agneaux, lui rappelaient le Sauveur.
(extrait de https://www.franciscain.org)

;)

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par Altior » sam. 20 janv. 2018, 23:32

Considérez-vous aussi qu'il est de notre devoir de respecter la vie animale en s'abstenant de viande et de poisson ?
Négatif. D'abord, parce qu'être chrétien c'est suivre Jésus. Or, Jésus mangeait certainemen du poisson (et très probablement de l'agneau aussi).
Puis, parce que, dans la concéption chrétienne, il y a un ravin onthologique entre la vie humaine et la vie animale. À la différence des évolutionnistes, nous ne croyons pas que l'homme est un animal un peu plus évolué, mais une existence complètement d'un autre ordre. Chaque ordre d'existence trouve sa finalité dans un ordre supérieur. La finalité de l'ordre animal est de servir à l'ordre humain.

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par Kitab » sam. 20 janv. 2018, 23:11

Bonsoir Serge,

Félicitations pour votre tendance végétarienne, c'est - hélas - encore trop rare, même si l'on trouve aujourd'hui plus de végétariens et végétaliens qu'il y a encore vingt ans.

En fait, Saint Paul préconisait de "s'abstenir de viande" dans ses Epitres aux Corinthiens (si je ne m'abuse), je n'ai pas le verset en tête mais vais le rechercher. En revanche, oui, Jésus consommait en tout cas du poisson. Peut-être aurait-il été végétarien de nos jours :D

L'Ancien Testament est riche de sacrifices, en effet.

Re: Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par SergeA » sam. 20 janv. 2018, 19:41

Bonjour Kitab

La première chose je pense est de respecter les animaux et de leur éviter toute souffrance inutile.
Ensuite, si on n'est pas végétarien, il n'est pas recommandé de manger ou viande ou poisson plus d'une fois pas semaine, et encore là c'est encore du luxe. Il semble que deux fois par mois suffiraient.
Je suis à tendance végétarienne mais je mange de la viande quand on m'en propose (si je suis invité).
Pour finir, il ne semble pas que dans la Bible on reçoive le conseil de ne pas manger de viande, en tout cas dans le Nouveau Testament.
Dans l'Ancien, il semble qu'on puisse clairement en consommer.
Il me semble, il est vrai, que le Christ appelait à ne plus faire de sacrifice, mais il devait peut-être manger de la viande, ne pensez vous pas ? Enfin, qui sait ?
Voila. C'était mon avis sur la question.

:)
Bonsoir.

Quand on est chrétien, on aime la vie, d'accord alors devenons végétariens !

Message par Kitab » sam. 20 janv. 2018, 19:05

Bonjour à tous,

Il me semble que nous devrions tous devenir végétariens puisque l'amour du prochain et de la vie font partie de notre religion et du message du Christ.

J'essaie de l'être malgré quelques rechutes...mais c'est très difficile, effectivement !

Considérez-vous aussi qu'il est de notre devoir de respecter la vie animale en s'abstenant de viande et de poisson ?

A bientôt de vous lire!

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par elisabeth » sam. 18 nov. 2017, 20:53

Je pense que le choix du végétarisme ou végétalisme ( je suis végétarien a tendance végétalienne) et oui un choix éthique envers hommes et écologique pour la planète. Chacun est libre des ces choix, je ne m'appuis pas sur La Saint Bible qui n'interdit ni promet un régime alimentaire.
Tant que le régime alimentaire ne porte pas atteinte à notre santé libre a nous a faire nos choix en reconnaissant les conséquences.

Mt 7,1-2
Ne jugez pas, pour ne pas être jugés: de la manière dont vous jugez, vous serez jugés: de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.

Le problème est que quand on est végétarien et (croyant) les gens font un amalgame entre choix éthique ou même de santé dans certains cas et la religion. La seule prescription dans La Sainte Bible est de ne pas manger de sacrifice aux idoles qui généralement était ou sont faire par de la viande mais aussi d'autre nourriture.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par axou » lun. 30 oct. 2017, 16:38

Grand merci pour ces références Alexis !

Axou

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Alexis E. » sam. 28 oct. 2017, 18:22

Bonjour à tous,

Sur la question des animaux et du végétarisme, l’Eglise enseigne à juste titre que l’homme a été établi par Dieu roi de la terre, à l’image de ce qu’Il est Lui-même. Aussi l’empire que l’homme-roi exerce sur les autres créatures-sujets doit-il être, dans l’ordre normal des choses, empreint de vertu, toujours à l’image de Dieu.

On pourrait citer quantité de références scripturaires, patristiques et magistérielles. Mais saint Basile de Césarée (IVe siècle) résume bien le sujet :

« On ne connaissait point le vin dans le paradis terrestre, on n’y tuait point d’animaux, on n’y mangeait point de chair. C’est après le déluge (…) lorsqu’on a désespéré de leur perfection, qu’on leur a accordé cette jouissance (…) Lorsque l’abstinence (ndlr : le végétarisme) règne, nul animal ne déplore son trépas : le sang ne coule nulle part, nulle part une voracité impitoyable ne prononce une sentence cruelle contre les animaux : le couteau des cuisiniers se repose ; la table se contente des fruits que donne la nature. » (Homélie sur le jeûne)

Pour approfondir la question, je vous recommande les deux ouvrages suivants:
- L’Eglise et la pitié envers les animaux (Marquise de Rambures): http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9 ... rk=21459;2;
- Traité historique et moral de l’abstinence de viande (R.P. dom Grégoire Berthelet): https://books.google.ci/books/about/Tra ... edir_esc=y.

Voilà pour ma petite contribution.

Fraternellement dans le Seigneur!

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par helios » jeu. 29 juin 2017, 16:59

Bonjour

S'il n'y avait qu'à suivre l'Ecrit, pourquoi m'aurait-Il donné la capacité de "produire du sens". Pour l'Ecrit suffit le discernement. La production de sens est en relation immanente avec la liberté et me responsabilise autrement. Et si, dans un même mouvement de pensée, je vous parle d'Amour et de bête égorgée (pour juste un supplément de plaisir car l'assouvissement du besoin procure déjà le plaisir) irez-vous dissoudre la contradiction dans un fragment d'Apologétique?... Etre vivant est absolument époustouflant, surtout "Etre Homme", et celui-ci ne peut réduire celui-là à quelque chose que l'on vise avec une fourchette.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Simili modo » mar. 18 avr. 2017, 22:49

Salutations,

Je n'ai pas lu l'intégralité de la conversation au sujet du végétarisme mais j'aimerais apporter une clé de lecture qui n'a peut-être pas encore été évoquée ici. Le texte sur lequel je m'appuie est un postulat très classique mais mérite peut-être d'être discuté car je n'en trouve aucun trace sur le forum.

Avant cela, j'aimerais préciser que je suis moi-même végétarien et catholique affirmé, et que l'exclusion de viande du régime alimentaire n'a rien d'incompatible avec le catholicisme. Toutefois, je considère que la controverse qui pourrait émerger de cette question est, avant tout, doctrinale : chaque courant de pensée est pleinement capable de développer des arguments aboutissant à un raisonnement cohérent allant dans le sens désiré. En somme, tout dépend de l'angle de lecture des textes veterotestamentaires, selon moi.

C'est pour cela que je souhaite proposer une lecture favorable au végétarisme dont j'ai récemment eu connaissance. Elle provient d'un de mes maîtres à penser de philosophie qui s'est lui-même inspiré de commentateurs juifs (il est rabbin).


Le texte sur lequel l'on pourrait s'appuyer est Genèse 3,18 :
"De lui-même, il te donnera épines et chardons, mais tu auras ta nourriture en cultivant les champs"
Une traduction en française provenant de la Torah juive et/ou du protestantisme donnerait (me donne davantage satisfaction) : "il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.


Les commentateurs juifs qui font de ce texte un fondement du "végétarisme originel" allaient également dans le sens que ce végétarisme par nature se retrouve dans la notion de "kasher" dans le judaïsme. Est kasher l'animal qui a les sabots fendu et est herbivore, sorte de rappel de cet état adamique.
D'ailleurs, les mêmes commentateurs juifs que j'avais lus considéraient que la possibilité de manger de la viande était une "concession" (sic) faite par Dieu après le déluge.

Qu'en pensez-vous, chers amis?

Haut