Le Christ et le végétarisme

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le Christ et le végétarisme

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par elisabeth » sam. 18 nov. 2017, 20:53

Je pense que le choix du végétarisme ou végétalisme ( je suis végétarien a tendance végétalienne) et oui un choix éthique envers hommes et écologique pour la planète. Chacun est libre des ces choix, je ne m'appuis pas sur La Saint Bible qui n'interdit ni promet un régime alimentaire.
Tant que le régime alimentaire ne porte pas atteinte à notre santé libre a nous a faire nos choix en reconnaissant les conséquences.

Mt 7,1-2
Ne jugez pas, pour ne pas être jugés: de la manière dont vous jugez, vous serez jugés: de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.

Le problème est que quand on est végétarien et (croyant) les gens font un amalgame entre choix éthique ou même de santé dans certains cas et la religion. La seule prescription dans La Sainte Bible est de ne pas manger de sacrifice aux idoles qui généralement était ou sont faire par de la viande mais aussi d'autre nourriture.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par axou » lun. 30 oct. 2017, 16:38

Grand merci pour ces références Alexis !

Axou

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Alexis E. » sam. 28 oct. 2017, 18:22

Bonjour à tous,

Sur la question des animaux et du végétarisme, l’Eglise enseigne à juste titre que l’homme a été établi par Dieu roi de la terre, à l’image de ce qu’Il est Lui-même. Aussi l’empire que l’homme-roi exerce sur les autres créatures-sujets doit-il être, dans l’ordre normal des choses, empreint de vertu, toujours à l’image de Dieu.

On pourrait citer quantité de références scripturaires, patristiques et magistérielles. Mais saint Basile de Césarée (IVe siècle) résume bien le sujet :

« On ne connaissait point le vin dans le paradis terrestre, on n’y tuait point d’animaux, on n’y mangeait point de chair. C’est après le déluge (…) lorsqu’on a désespéré de leur perfection, qu’on leur a accordé cette jouissance (…) Lorsque l’abstinence (ndlr : le végétarisme) règne, nul animal ne déplore son trépas : le sang ne coule nulle part, nulle part une voracité impitoyable ne prononce une sentence cruelle contre les animaux : le couteau des cuisiniers se repose ; la table se contente des fruits que donne la nature. » (Homélie sur le jeûne)

Pour approfondir la question, je vous recommande les deux ouvrages suivants:
- L’Eglise et la pitié envers les animaux (Marquise de Rambures): http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9 ... rk=21459;2;
- Traité historique et moral de l’abstinence de viande (R.P. dom Grégoire Berthelet): https://books.google.ci/books/about/Tra ... edir_esc=y.

Voilà pour ma petite contribution.

Fraternellement dans le Seigneur!

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par helios » jeu. 29 juin 2017, 16:59

Bonjour

S'il n'y avait qu'à suivre l'Ecrit, pourquoi m'aurait-Il donné la capacité de "produire du sens". Pour l'Ecrit suffit le discernement. La production de sens est en relation immanente avec la liberté et me responsabilise autrement. Et si, dans un même mouvement de pensée, je vous parle d'Amour et de bête égorgée (pour juste un supplément de plaisir car l'assouvissement du besoin procure déjà le plaisir) irez-vous dissoudre la contradiction dans un fragment d'Apologétique?... Etre vivant est absolument époustouflant, surtout "Etre Homme", et celui-ci ne peut réduire celui-là à quelque chose que l'on vise avec une fourchette.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Simili modo » mar. 18 avr. 2017, 22:49

Salutations,

Je n'ai pas lu l'intégralité de la conversation au sujet du végétarisme mais j'aimerais apporter une clé de lecture qui n'a peut-être pas encore été évoquée ici. Le texte sur lequel je m'appuie est un postulat très classique mais mérite peut-être d'être discuté car je n'en trouve aucun trace sur le forum.

Avant cela, j'aimerais préciser que je suis moi-même végétarien et catholique affirmé, et que l'exclusion de viande du régime alimentaire n'a rien d'incompatible avec le catholicisme. Toutefois, je considère que la controverse qui pourrait émerger de cette question est, avant tout, doctrinale : chaque courant de pensée est pleinement capable de développer des arguments aboutissant à un raisonnement cohérent allant dans le sens désiré. En somme, tout dépend de l'angle de lecture des textes veterotestamentaires, selon moi.

C'est pour cela que je souhaite proposer une lecture favorable au végétarisme dont j'ai récemment eu connaissance. Elle provient d'un de mes maîtres à penser de philosophie qui s'est lui-même inspiré de commentateurs juifs (il est rabbin).


Le texte sur lequel l'on pourrait s'appuyer est Genèse 3,18 :
"De lui-même, il te donnera épines et chardons, mais tu auras ta nourriture en cultivant les champs"
Une traduction en française provenant de la Torah juive et/ou du protestantisme donnerait (me donne davantage satisfaction) : "il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.


Les commentateurs juifs qui font de ce texte un fondement du "végétarisme originel" allaient également dans le sens que ce végétarisme par nature se retrouve dans la notion de "kasher" dans le judaïsme. Est kasher l'animal qui a les sabots fendu et est herbivore, sorte de rappel de cet état adamique.
D'ailleurs, les mêmes commentateurs juifs que j'avais lus considéraient que la possibilité de manger de la viande était une "concession" (sic) faite par Dieu après le déluge.

Qu'en pensez-vous, chers amis?

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par NewG » lun. 27 mars 2017, 9:39

Je ne compte pas signer cette initiative, mais il est à noter que si les catholiques jeûnaient vraiment, ils s'abstiendraient de viande, voire de produits laitiers, pendant tout le Carême, et cela épargnerait la vie de nombre d'animaux d'élevage. Rétablissons donc la pratique du jeûne et de l'abstinence, plutôt que d'inciter les catholiques à se priver d'un bon repas carné le jour de Pâques ! Sans compter que chercher à culpabiliser les chrétiens parce qu'ils mangent de l'agneau à Pâques, animal symbolique par excellence dans le christianisme, me paraît fort déplacé.
Rien ne vaut un bon jeûne pour la santé spirituelle et physique, ca ne serait pas un mal s'il était rétabli en effet. Pour le reste effectivement cela semble relever d'une volonté de culpabilisation mais de l'homme en général. Tant que le productivisme, le règne de la quantité sur la qualité domineront l'économie, l'industrie agroalimentaire ne se préoccupera pas de la souffrance animale. La banalisation de la consommation de viande animale a éclaté le rapport qu'entretenait l'homme avec les animaux que Dieu lui avait mis à disposition. Il faut changer de paradigme et arrêter de manger autant de viande, revenir à une certaine modération ce qui permettra en plus de retrouver une qualité de produit. Fini les animaux gavés aux antibiotiques, aux farines animales etc..

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par helios » dim. 26 mars 2017, 9:50

Bonjour
Non plus. Je me pose la question pourquoi ces associations de papier (car Google n'offre aucune trace) prennent pour cible les chrétiens et non pas les juifs
etc...
Peut-être, tout simplement, parce-que les gens ont une conception du christianisme où prédominent douceur et amour... alors la difficulté de s'émanciper ou de transcender ou de sublimer ?

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par axou » ven. 24 mars 2017, 15:31

Les associations C.OR.E. et FSLIRA mènent conjointement une campagne de sensibilisation des autorités chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante) pour les inviter à prendre position sur la coutume consistant à consommer de la viande d'agneau à Pâques.

A l'occasion de cette fête, le nombre d'agneaux tués double en France, avec les violences que l'augmentation du rythme de traitement (transport et abattage - joli mot) engendre.
Cela entre en parfaite contradiction avec le sens de la Pâques, fête de la vie.
Je vous invite à visiter le blog de la campagne https://agneauxdepaquesvivants.wordpress.com/ et à signer la pétition accessible depuis l'onglet correspondant ou directement via ce lien : https://www.change.org/p/conf%C3%A9renc ... m=copylink
Damien Gangloff
merci de nous faire connaître ces associations cher Damien.
je vous informe également du carême végétarien que je suis proposé par https://chretiensunispourlaterre.wordpress.com/
voir aussi http://www.caremepourlaterre.org/

"L'homme a peu de chances de cesser d'être un tortionnaire pour l'homme, tant qu'il continuera à apprendre sur l'animal son métier de bourreau." (Marguerite Yourcenar)

Bien à vous,

Axou

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Altior » jeu. 23 mars 2017, 16:40

Je ne compte pas signer cette initiative,
Non plus. Je me pose la question pourquoi ces associations de papier (car Google n'offre aucune trace) prennent pour cible les chrétiens et non pas les juifs, car la coutume de l'agneau pascal est bien un héritage de «nos frères ainés» (apud Jean Paul II). Ou bien les mahométans, qui consomment bien plus de viande d'agneau que les chrétiens.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Suliko » jeu. 23 mars 2017, 13:34

Bonjour à tous,

Je vous partage un lien relatif à cette conversation :

Les associations C.OR.E. et FSLIRA mènent conjointement une campagne de sensibilisation des autorités chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante) pour les inviter à prendre position sur la coutume consistant à consommer de la viande d'agneau à Pâques.

A l'occasion de cette fête, le nombre d'agneaux tués double en France, avec les violences que l'augmentation du rythme de traitement (transport et abattage - joli mot) engendre.

Cela entre en parfaite contradiction avec le sens de la Pâques, fête de la vie.

Je vous invite à visiter le blog de la campagne https://agneauxdepaquesvivants.wordpress.com/ et à signer la pétition accessible depuis l'onglet correspondant ou directement via ce lien : https://www.change.org/p/conf%C3%A9renc ... m=copylink

Tout cela est aussi, bien sur, une invitation à faire de Pâques une vraie fête de la vie en découplant la joie des temps de fête avec la mise à mort que présuppose la consommation de viande.

A l'horizon, on fêtera en jeûnant :+) !

Le meilleur à tous

Damien Gangloff
Je ne compte pas signer cette initiative, mais il est à noter que si les catholiques jeûnaient vraiment, ils s'abstiendraient de viande, voire de produits laitiers, pendant tout le Carême, et cela épargnerait la vie de nombre d'animaux d'élevage. Rétablissons donc la pratique du jeûne et de l'abstinence, plutôt que d'inciter les catholiques à se priver d'un bon repas carné le jour de Pâques ! Sans compter que chercher à culpabiliser les chrétiens parce qu'ils mangent de l'agneau à Pâques, animal symbolique par excellence dans le christianisme, me paraît fort déplacé.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Damien Gangloff » jeu. 23 mars 2017, 12:09

Bonjour à tous,

Je vous partage un lien relatif à cette conversation :

Les associations C.OR.E. et FSLIRA mènent conjointement une campagne de sensibilisation des autorités chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante) pour les inviter à prendre position sur la coutume consistant à consommer de la viande d'agneau à Pâques.

A l'occasion de cette fête, le nombre d'agneaux tués double en France, avec les violences que l'augmentation du rythme de traitement (transport et abattage - joli mot) engendre.

Cela entre en parfaite contradiction avec le sens de la Pâques, fête de la vie.

Je vous invite à visiter le blog de la campagne https://agneauxdepaquesvivants.wordpress.com/ et à signer la pétition accessible depuis l'onglet correspondant ou directement via ce lien : https://www.change.org/p/conf%C3%A9renc ... m=copylink

Tout cela est aussi, bien sur, une invitation à faire de Pâques une vraie fête de la vie en découplant la joie des temps de fête avec la mise à mort que présuppose la consommation de viande.

A l'horizon, on fêtera en jeûnant :+) !

Le meilleur à tous

Damien Gangloff

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par helios » jeu. 29 déc. 2016, 10:50

Bonjour

Esaïe 11 (6 à 9)
merci à celles et ceux qui viennent ou reviennent prolonger ce fil

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par Fée Violine » mar. 27 déc. 2016, 21:21

C'est dans Isaïe, mais je ne sais pas la référence exacte.

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par axou » mar. 20 déc. 2016, 21:22


nous, humains, ne devons pas cautionner la souffrance infligée aux animaux...
Après bien sûr , quand on aime la viande, ce n' est pas très facile. Et c' est mon cas...
Mais être chrétien est un peu, par définition, être capable de faire des sacrifices, à chaque fois qu' on fait le choix de la vertu et de la compassion ...
C'est mon cas aussi ! j'ai une passion pour la viande ! j'ai décidé de ne plus en acheter mais il m'arrive de craquer. Comme j'envie ceux qui n'aiment pas la viande !

Je crois que c'est dans l'Apocalypse ou est décrit le monde tel qu'il doit être dans le coeur de Dieu, le jour ou le Christ aura définitivement vaincu le monde . "l'enfant tiendra dans ses mains un cobra, le lion sera couché près de l'agneau (...) et la mort n'existera plus."
Ce texte correspond bien à vos propos. Quelqun va peut-être nous donner la référence ?

Bien à vous,

Axou

Re: Le Christ et le végétarisme

Message par phil480 » mar. 20 déc. 2016, 17:25

Ouvrez les yeux :
la maladie, le mal et la mort sont sur Terre.
Un chrétien dirait- il pour autant, que , parce que ça existe, Dieu le voulait à l' origine... ?
Je crois qu' on peut se poser la même question au sujet du fait que les créatures se mangent entre elles .
Personnellement ça me semble impensable de penser que Dieu a pleinement voulu que le lion mange le pauvre gnou, après les souffrances qu' on peut imaginer.
Il y a apparemment sur Terre un véritable désordre, non voulu par Dieu à l' origine, et tuer et faire souffrir pour se nourrir en fait parti.

En tant que chrétien, nous devons combattre toutes sortes de souffrances, y compris envers les animaux, qui sont, je pense, l' égal de nous, aux yeux de Dieu, et doivent bénéficier des mêmes considérations. Un être , parce qu il serait moins intelligent, aurait-il moins sa place dans le royaume de Dieu ?
Si oui , alors vous pouvez être pour l' avortement. Un embryon n' a rien de spirituel.... et tuez aussi tous les enfants de moins de 4 ans, si vous n' avez rien à manger... ils sont moins intelligents qu' un perroquet....

Heureusement, on peut apparemment se passer de viande et de poisson. Les végétariens en sont la preuve vivante.
Si on ne peut pas faire comprendre aux animaux carnivores d' êtres végétariens, comme on ne peut pas faire comprendre aux hommes
d' arrêter de faire la guerre etc.... , nous, humains, ne devons pas cautionner la souffrance infligée aux animaux...
Après bien sûr , quand on aime la viande, ce n' est pas très facile. Et c' est mon cas...
Mais être chrétien est un peu, par définition, être capable de faire des sacrifices, à chaque fois qu' on fait le choix de la vertu et de la compassion ...

Haut