Masturbation "de temps en temps" ?

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Masturbation "de temps en temps" ?

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par DeusPrimus » mer. 28 févr. 2018, 14:22

BonJour,
Désolé, mais mes enfants ne sont pas élevés avec ces valeurs.
En fait, elles sont même anti-chrétiennes !

Vive Dieu!

DeusPrimus

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Invité » sam. 24 févr. 2018, 12:21

D'accord avec vous Murielle.
Depuis quelques décennies, on glorifie la masturbation et on incite les plus jeunes à la pratiquer.
Cela est dans le même sens que la sexualité débridée, sans limites pour la recherche unique de la satisfaction et du plaisir...
Désolé, mais mes enfants ne sont pas élevés avec ces valeurs.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Murielle 4 » mer. 21 févr. 2018, 11:28

Il ne peut pas y avoir de masturbation de 'temps en temps' au mon d'un certaine tolérance.

Je peux comprendre ce 'geste'' chez les jeunes (adolescents) ce qui ne veut pas dire accepter ou inciter. J'ai mis en garde mes enfants sur cette pratique en les incitant à y renoncer.

Quand aux adultes, en couple cela me parait totalement déplacé. Se masturber quand on est marié est une abomination, c'est tromper l'autre, tourner le dos à l'amour et au respect de l'autre.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par pierre_ » ven. 02 févr. 2018, 23:41

Je ne suis pas arrivé à trouver une solution durable pour l'instant. Malheureusement.

Courage, courage. Que Dieu nous vienne en aide.
Ne vous inquiétez pas ! Priez encore et encore, demandez à Dieu de vous éclairer sur votre chemin et faîtes de votre mieux.

Pierre

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Kerniou » mar. 30 janv. 2018, 19:14

Au delà de l'aspect religieux, la masturbation quand elle subsiste, reste un plaisir solitaire, centré sur son propre plaisir alors que la vie sexuelle se partage entre époux.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par DeusPrimus » lun. 29 janv. 2018, 22:28

Bon Jour,

Je suis pleinement d'accord avec vous, en plein dedans aussi (quoique plus jeune).

Miserere nostri, sancta Dei Genitrix !

Vive Dieu !

DeusPrimus

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Dieu_est_amour » lun. 29 janv. 2018, 19:06

Bonjour,

Je me permets de réagir à ce sujet, que certains disent mineur et sans importance. Pour moi c'est un sujet qui a une place très importante dans notre société, il faut donc en parler. Ne pas en parler ne fait pas disparaître le problème. Voici MA réflexion sur le sujet.

Le péché et le pécheur:
- Il FAUT condamner durement le péché et dès le début ! Un péché est un péché. Un péché est grave.
- En revanche, le pécheur, il faut l'aider et l'accompagner. En essayant de lui montrer tout l'amour que Jésus a pour lui. Il ne faut pas l'enfoncer mais l'élever vers Dieu.

Qui sommes-nous d'ailleurs pour condamner le pécheur ???? N'est-ce pas un immense péché que de se prendre pour Dieu ? Jésus a été aussi très clair sur ce sujet. Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre. Le grain de sable et la poutre. Etc...

Pour la masturbation. Je ne vais malheureusement pas d'être d'un grand secours car je suis en plein dedans. A mon grand désespoir. Depuis l'adolescence, jusqu'à aujourd'hui je n'ai pas trouvé LA solution. Je suis pourtant marié aujourd'hui, avec des enfants.

Pour moi, OUI la masturbation est un péché. Grave ? Oui très certainement.
La masturbation m'éloigne de Jésus.
La masturbation m'éloigne de ma femme.
La masturbation ronge mon coeur.
La masturbation me détruit.

C'est un acte solitaire, égoïste, recherchant le plaisir immédiat plutôt que le bonheur à long terme. Je ne suis pas arrivé à trouver une solution durable pour l'instant. Malheureusement.

Courage, courage. Que Dieu nous vienne en aide.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par axou » ven. 10 nov. 2017, 16:40


L'Ancien Testament c'est de nettoyer l'extérieur de la coupe en premier, balayer la maison, c'est à dire s'essayer à ficher dehors un petit démon personnel, le faire par soi-même et ensuite balayer ... corriger ci et ça ... Mais le Nouveau consiste plutôt à se laisser saisir au coeur par la gloire de Dieu d'abord, et ce, même si la coupe à l'extérieur est encore sale. C'est la grande idée qui traverse les Évangiles. Il s'agit de ne pas se regarder soi avec ses imperfections, mais de tourner son coeur vers le Christ. Il s'agit de s'offrir soi-même, de se mettre à disposition pour que lui, Jésus, vienne opérer le changement, la métamorphose. Le nettoyage à l'extérieur se trouve repousser vers la fin. C'est l'Intérieur d'abord.

Comme disait un vieux moine : On nourrit son mal à trop le considérer.
Merci pour ces paroles pleines de sagesse Cinci !

Axou

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Cinci » ven. 10 nov. 2017, 16:03

Le principal problème avec cette histoire récurrente de plaisir interdit, des affres ensuite de la norme violée, la culpabilité incroyable : je crois que ça tient au fait que nous vivons dans l'Ancien Testament sur le plan moral. Je veux dire : nous aurons tous la tendance "naturelle" à penser qu'il faut mériter l'amitié de Dieu. Il faut être "propre sur soi" avant d'obtenir le droit de paraître en présence de Dieu. Il faut parvenir à être impeccable d'abord, au moyen de nos propres forces, pour pouvoir fréquenter le Fils de Dieu ensuite. On a beau entendre des milliers de sermons, lire des textes ... le réflexe est là .. Plus fort que soi!

L'Ancien Testament c'est de nettoyer l'extérieur de la coupe en premier, balayer la maison, c'est à dire s'essayer à ficher dehors un petit démon personnel, le faire par soi-même et ensuite balayer ... corriger ci et ça ... Mais le Nouveau consiste plutôt à se laisser saisir au coeur par la gloire de Dieu d'abord, et ce, même si la coupe à l'extérieur est encore sale. C'est la grande idée qui traverse les Évangiles. Il s'agit de ne pas se regarder soi avec ses imperfections, mais de tourner son coeur vers le Christ. Il s'agit de s'offrir soi-même, de se mettre à disposition pour que lui, Jésus, vienne opérer le changement, la métamorphose. Le nettoyage à l'extérieur se trouve repousser vers la fin. C'est l'Intérieur d'abord.

Comme disait un vieux moine : On nourrit son mal à trop le considérer.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par mike.adoo » jeu. 09 nov. 2017, 12:19


À la différence des pollutions, les masturbations ne sont pas des actes involontaires. S'il y a l'adhésion de la volonté à la tentation, alors il y a péché.

Quoi faire ? Vaste sujet. Prier, oui, c'est la première chose à faire
Bonjour à tous

Prier , oui ! Mais quoi dire ...?
Toutes ces questions , à propos de la sexualité , je me les suis posées maintes fois jusqu'au jour où je me suis rendu compte que n'avais aucune réponse satisfaisante et que cela me faisait perdre beaucoup de temps ... Trop de temps .
Plutôt que de faire des promesses que j'aurai du mal à tenir pour la bonne raison qu'il s'agit moins de la volonté que de la testostérone , je me contente de dire : " Qu'il soit fait de moi et de ma libido selon votre volonté . " ( ou quelque chose d'approchant )
Ainsi , au lieu d'être inutilement contre-productif , je me sens disponible . Il y a en effet tant de choses importantes à accomplir ...

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Altior » dim. 05 nov. 2017, 20:11

Bonjour, Anthony,
Si quelques temps après s'être s'abstenu de masturbation, a des érections et ne pense qu'à ça, que doit-il faire?
Tout d'abord, ne pas penser à ça. On sait que tout péché est d'abord dans l'esprit. Les érections sont normales et sont un témoin que votre organisme fonctionne normalement. Mais les pensés impures ne sont pas normales. Si nous n'avons pas tout le contrôle sur nos érections, nous avons tout le contrôle sur les pensées. Si une pensé impure nous vient à l'esprit, nous devons l'écarter, car ce sont des tentations dont on a promis de nous tenir à l'écart dans l'Acte de Contrition.
Même si après avoir beaucoup prié cela ne passe pas? Que doit-il faire, le faire sans avoir recours à la pornographie? Est-ce un péché même si ce n'était pas volontaire d'avoir ses érections?

Je suis désolé de donner des détails mais je suis sûr que des personnes ont été dans ce cas-là.

Faut-il après se confesser même si on l'a fait machinalement?
Affirmatif. À la différence des pollutions, les masturbations ne sont pas des actes involontaires. S'il y a l'adhésion de la volonté à la tentation, alors il y a péché.

Quoi faire ? Vaste sujet. Prier, oui, c'est la première chose à faire. Puis, la confession-même aide à cela, car par le biais de la confession nous n'obtenons pas seulement le rétablissement de la Grâce Sanctifiante, mais nous obtenons aussi gratia sacramentalis, une espèce de grâce actuelle qui nous aide à mieux identifier la tentation et a mieux résister. Souvent on peut entendre: «mais c'est inutile. Preuve est que j'ai prié, je me suis confessé et j'ai communié, mais je suis toujours là où j'étais au départ». Ce type de réflexion ne vient pas de Dieu, mais de son singe qui vise à nous désespérer et à nous tenir loin des sacrements. Quelqu'un qui essaie de résister, qui prie, qui se confesse, qui communie est quelqu'un qui essaie de nager contre courant. On ne peut pas dire que cela ne sert à rien, car, même s'il est encore là où il était avant, c'est déjà un grand succès. Le diable, qui essaie de l’entraîner dans le courent et le pousser vers la mer n'a pas eu son dessus. Plus tôt ou plus tard il va diminuer ses efforts, car il n'aime pas que ses efforts soient vaines. Et alors, quand le courant affaiblira sa puissance, c'est le bon moment de gagner du terrain pour monter un peu vers notre source, vers Dieu.

Avez-vous entendu l'expression «la vie est une lutte», Anthony ? Eh bien, pour le chrétien cette expression a un sens spirituel, car il s'agit d'une lutte spirituelle. Une armée qui, après une étape de lutte, se trouve encore là où elle était avant, n'est pas dans le désarroi. Si c'est vrai qu'elle n'a pas gagné du terrain, c'est tout aussi vrai qu'elle est resté bien sur ses positions et alors on ne peut pas parler de défaite, mais de résistance tactique. C'est ce que l'Armée de la France à fait pendant la Grande Guerre, quand vers la fin elle était sur à peu près la même ligne du début de guerre. Mais, finalement, elle a emportée la victoire dans cette guerre cruelle, dans cette guerre d'usure.

Puis, à part ces trois (prière, Confession, Communion) il faut encore travailler pour votre but. Il y a toujours des techniques pour un meilleur rendement du travail. La meilleure technique que mon directeur spirituel m'a apprise lorsque j'avais les même soucis que vous a été d'adopter une règle de conduite très facile à tenir: lectures saintes (Bible ou vie des saints) le soir, dans mon lit, avant me coucher. «La dernière chose que vous devez lire et à laquelle vous devez réfléchir dans la journée est un aspect de la vie de Notre Seigneur, de ces saints, de la Bible», voilà son conseil qui a été extrêmement efficace (au moins dans mon cas).
Les moines, qui sont spécialement confrontés à ce type de tentation, ont d'autres techniques aussi. Par exemple, cherches du matériel sur une plante nommé (et pour cause!) Agnus Castus. Puis, il y a encore une technique, largement utilisée par les moines orientaux, dont je n'ose pas parler en public, car je risquerais de méduser les cœurs plus sensibles et les esprits plus pudibonds. Je vais vous la dévoiler par message privé, si vous êtes intéressé.

Que le bon Dieu vous bénisse!

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par anthony87 » dim. 05 nov. 2017, 14:08

Bonjour,

Excusez-moi je n'ai pas tout lu tous vos messages sur ce sujet, mais j'avais quand même une question à poser.

Si un gars a décidé d'être célibataire, de vivre dans le célibat, dans la pureté et ne veut plus se masturber.
Si quelques temps après s'être s'abstenu de masturbation, a des érections et ne pense qu'à ça, que doit-il faire?

Même si après avoir beaucoup prié cela ne passe pas? Que doit-il faire, le faire sans avoir recours à la pornographie? Est-ce un péché même si ce n'était pas volontaire d'avoir ses érections?

Je suis désolé de donner des détails mais je suis sûr que des personnes ont été dans ce cas-là.

Faut-il après se confesser même si on l'a fait machinalement?

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par PaxetBonum » ven. 14 nov. 2014, 10:21

Je suis à peu près sûr qu'elle a raison. Mais peu importe, ça ne change rien au propos chrétien. C'est de toute façon très mineur.
Vous avez raison.
Mais c'est un argument médical avancé régulièrement dans un sens comme dans l'autre, pourtant personnes à ce jour ne m'a fourni de publication médicale digne de ce nom.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Héraclius » ven. 14 nov. 2014, 9:42

Auriez-vous une étude médicale digne de ce nom à nous faire partager ?
Je suis à peu près sûr qu'elle a raison. Mais peu importe, ça ne change rien au propos chrétien. C'est de toute façon très mineur.


C'est surtout que le propos du Christianisme, c'est l'amour des autres. Le plaisir solitaire nous tourne vers nous-mêmes, il développe en nous une certaine forme d'orgueil. L'idéal chrétien est bien souvent ascétique. Il place l'Amour avant le plaisir ; sans diabloliser ce dernier, il reconnaît qu'il est dur d'être humble et dans le plaisir solitaie au même instant. Et l'humilité est le chemin obligé de l'Amour.

Rappellez vous tout ces moines, ermites, vierges consacrées de l'histoire du Christianisme. Etaient-ils frustrés, ou sur le chemin de la sainteté et de l'Amour ?


Dieu vous bénisse, :fleur:


Héraclius -

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par PaxetBonum » ven. 14 nov. 2014, 9:13

De plus il a été prouvé que la masturbation était bon pour la santé, augmentait l’espérance de vie et réduisait le risque de cancer.
Auriez-vous une étude médicale digne de ce nom à nous faire partager ?
C'est aussi un bon anti-stress qui permet de se détendre et d'évacuer les tensions, cela grâce aux hormones libérées durant l'orgasme. Je ne vois pas pour quelles raisons Dieu punirait la masturbation puisque celle-ci permet aux hommes (et aux femmes ^^) de se faire du bien ainsi que d'apaiser l'âme et l'esprit.
L'alcool, la drogue aussi, pour certains le meurtre, le vol ou le viol…
Bref ce n'est pas parce que c'est agréable au corps que c'est un bien et que c'est légitime.
De plus cela n'apaise pas l'âme, en rien bien au contraire. C'est une source de dépendance.
Nous sommes des êtres sexués, qui avons des envies sexuelles, nous ne pouvons pas refouler cette part de nous-même. Le refoulement mène à la frustration et dans le cas de la sexualité la frustration n'est pas bonne pour l'être humain. On peut mener une vie sexuelle saine tout en se masturbant, ce n'est pas incompatible, bien au contraire! Pour moi, il n'y a aucune raison de culpabiliser sur cet acte...
Une étude médicale sérieuse aussi concernant ces allégations.
Pensez-vous que tous les prêtres, moines, religieux et religieuses sont des frustrés ?

Le point essentiel est que la sexualité est un acte d'amour à partager avec son conjoint légitime.
Toute déviation est hors du plan divin et ce qui est bon et légitime devient ainsi mal et contraire à la loi naturelle.
Ainsi comme vous le reconnaissez vous-même la sexualité du couple ne sera pas suffisante pour épanouir la personne dépendante de la masturbation qui continuera ce plaisir solitaire égoïste. Dés lors le conjoint s'appartient encore en contradiction avec l'invitation de la Bible.


Haut