Masturbation "de temps en temps" ?

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Masturbation "de temps en temps" ?

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Phylos » lun. 18 févr. 2019, 23:16

Il n'y a pas de mal à propos de la vivacité de votre réaction, on y tend tous un peu derrière notre écran.

Oui, le célibat non choisi est une réelle souffrance et le désir sexuel complique la chose. Mais je pense que dans cette situation, l'interprétation pragmatique des versets de Saint Paul risque d'être culpabilisante et d'ajouter à la peine car se marier n'est pas si simple ou rapide.

Tout ce que les prêtres sont capables de dire dans ce cas se résume à :" soyez saint dans votre célibat". Quand j'entends cela, pour le coup je partage votre agacement devant cet idéalisme ou angélisme.

Sur ces versets de Saint Paul, il faudrait que je lise un jour le commentaire de Saint Thomas d'Acquin, et je pense que le tour serait peut-être joué.

La "veuve", ou toute veuve, je ne la vois pas tant comme une femme mariée que comme une âme sans "Dieu", donc non croyante ou sans foi, mais en attente de cette rencontre (la veuve de Sarepta, par exemple).
De même j'entends l'homme non marié comme une intelligence "impuissante", tant qu'une femme (le "pouvoir" de l'homme, ou sa puissance auxiliaire) ne l'oriente pas vers Dieu. Au risque de rester obscur, je ne développe pas pour éviter le pavé.
L'interprétation sexuelle, que j'ai appelée au "premier degré", doit être considérée bien sûr, mais elle ne me semble pas suffisante et surtout problématique.

Jean Hani était orthodoxe, professeur à Amiens et a renoué avec le véritable symbolisme de l'art chrétien et le "sens" de la Messe, au delà des "rubriques".

Bonne soirée.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Pathos » lun. 18 févr. 2019, 19:47

- le mariage n'empêche aucun époux de se masturber seul.
:oh: :non:

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Auporche » lun. 18 févr. 2019, 19:19

Bonjour,

Excusez-moi pour ma réaction un peu vive.
Je m'agaçais d'une certaine tendance à l'"angélisme" qu'on pouvait retrouver dans votre réponse.

Bien sûr, Paul ne veut pas dire que, dans l'absolu, le mariage empêche de se masturber... et on constate tous les jours qu'il n'empêche pas non plus l'homme de commettre adultères et même, crimes, par exemple sur des enfants...

Il me semble évident par ailleurs que le verset 9 ne s'adresse qu'à "ceux qui ne sont pas mariés" et non aux "veuves" (verset 8) !

Plus simplement, il me semble — comme vous semblez d'ailleurs le considérer vous-même —, que Paul ne donne pas ici une "définition" du mariage, mais voit dans le mariage une solution alternative pour ne pas se consumer dans la luxure, et d'abord "intérieure" ("brûler de désir"), si le célibat est difficile. C'est une position "pragmatique", et relativement sous-déterminée : en ce sens je suis d'accord pour ne pas surinterpréter.

Mais je préfère cette simplicité des origines aux raffinements souvent "angéliques" de la théologie et de la pastorale officielles...

On voit bien qu'il y a par exemple l'impensé du "célibat non choisi", et les proclamations emphatiques du Magistère sont à recevoir bien sûr, mais non suffisantes.

Vous éveillez ma curiosité avec Jean, Hani, merci pour la référence !

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Phylos » lun. 18 févr. 2019, 15:22

Bonjour Au porche,

Je ne relis pas Saint Paul de la même façon.

Plusieurs points:

- le mariage n'empêche aucun époux de se masturber seul. De fait, il n'y est pas un frein.
Si c'est ce qu'a voulu dire Saint Paul, c'est un peu raté.

- Lisant les versets 8 et 9, Saint Paul enjoindrait donc aux veuves de commettre l'adultère en se mariant (?).

- dans ma lecture au premier degré de Saint Paul, il s'agit plutôt d'empêcher la fornication dans l'adultère avec femmes et hommes déjà mariés, et la fornication hors concubinage.

- Je ne crois pas que Jean Paul II dans son TDC, ni Paul VI aient jamais envisagé l'époux comme exutoire sexuel. Ni Pie XII qui rappelle les justification et but du mariage comme: l'amour entre les époux puis la procréation. Nulle trace du mariage comme d'un "moindre mal".

- Jean Hani dans son livre "La Vierge noire" a dénoncé cette interprétation simpliste de Saint Paul comme catastrophique et en a donné une autre interprétation. A lire, à cause de la longueur de sa réflexion.

Mais il s'agit d'autre chose dans ma question à Abandonné. Il dit bien qu'il s'est marié par amour, et de plus je ne lui reproche pas du tout la masturbation.
J'aurais seulement voulu savoir de lui le rapport de cet acte avec le mariage et réfléchir avec lui, c'est tout.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Auporche » dim. 17 févr. 2019, 18:08

je ne saisis pas le rapport avec la question de la masturbation. Serait-ce à dire que le mariage sert aussi à éviter la masturbation (?).
Saint Paul lui le voyait très bien... trêves de dévôteries artificielles, le scrupule doctrinal n'empêche pas la lucidité, sauf pharisaïsme :
Premier lettre aux Corinthiens (trad. AELF) :

07 Je voudrais bien que tout le monde soit comme moi-même, mais chacun a reçu de Dieu un don qui lui est personnel : l’un celui-ci, l’autre celui-là.

08 À ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je déclare qu’il est bon pour eux de rester comme je suis.

09 Mais s’ils ne peuvent pas se maîtriser, qu’ils se marient, car mieux vaut se marier que brûler de désir.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Phylos » mar. 22 janv. 2019, 19:58

Bonjour Abandonné,

Je ne suis pas sûr de comprendre. A vous lire ce serait plus dur de ne pas se masturber à cause d'un abandon conjugal que pour un célibataire.
Je compatis à votre souffrance qu'est cet abandon conjugal (j'ai subi la trahison) mais je ne saisis pas le rapport avec la question de la masturbation. Serait-ce à dire que le mariage sert aussi à éviter la masturbation (?).

Amicalement.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Abandonné » mar. 22 janv. 2019, 15:05

Bonjour,

Et comment résister lorsque la femme que vous aimez (mariage catholique) vous a quitté pour une relation adultère et que vous retrouvez seul depuis un an ? Faut-il s’émasculer ?

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par DeusPrimus » mer. 28 févr. 2018, 14:22

BonJour,
Désolé, mais mes enfants ne sont pas élevés avec ces valeurs.
En fait, elles sont même anti-chrétiennes !

Vive Dieu!

DeusPrimus

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Invité » sam. 24 févr. 2018, 12:21

D'accord avec vous Murielle.
Depuis quelques décennies, on glorifie la masturbation et on incite les plus jeunes à la pratiquer.
Cela est dans le même sens que la sexualité débridée, sans limites pour la recherche unique de la satisfaction et du plaisir...
Désolé, mais mes enfants ne sont pas élevés avec ces valeurs.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Murielle 4 » mer. 21 févr. 2018, 11:28

Il ne peut pas y avoir de masturbation de 'temps en temps' au mon d'un certaine tolérance.

Je peux comprendre ce 'geste'' chez les jeunes (adolescents) ce qui ne veut pas dire accepter ou inciter. J'ai mis en garde mes enfants sur cette pratique en les incitant à y renoncer.

Quand aux adultes, en couple cela me parait totalement déplacé. Se masturber quand on est marié est une abomination, c'est tromper l'autre, tourner le dos à l'amour et au respect de l'autre.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par pierre_ » ven. 02 févr. 2018, 23:41

Je ne suis pas arrivé à trouver une solution durable pour l'instant. Malheureusement.

Courage, courage. Que Dieu nous vienne en aide.
Ne vous inquiétez pas ! Priez encore et encore, demandez à Dieu de vous éclairer sur votre chemin et faîtes de votre mieux.

Pierre

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Kerniou » mar. 30 janv. 2018, 19:14

Au delà de l'aspect religieux, la masturbation quand elle subsiste, reste un plaisir solitaire, centré sur son propre plaisir alors que la vie sexuelle se partage entre époux.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par DeusPrimus » lun. 29 janv. 2018, 22:28

Bon Jour,

Je suis pleinement d'accord avec vous, en plein dedans aussi (quoique plus jeune).

Miserere nostri, sancta Dei Genitrix !

Vive Dieu !

DeusPrimus

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par Dieu_est_amour » lun. 29 janv. 2018, 19:06

Bonjour,

Je me permets de réagir à ce sujet, que certains disent mineur et sans importance. Pour moi c'est un sujet qui a une place très importante dans notre société, il faut donc en parler. Ne pas en parler ne fait pas disparaître le problème. Voici MA réflexion sur le sujet.

Le péché et le pécheur:
- Il FAUT condamner durement le péché et dès le début ! Un péché est un péché. Un péché est grave.
- En revanche, le pécheur, il faut l'aider et l'accompagner. En essayant de lui montrer tout l'amour que Jésus a pour lui. Il ne faut pas l'enfoncer mais l'élever vers Dieu.

Qui sommes-nous d'ailleurs pour condamner le pécheur ???? N'est-ce pas un immense péché que de se prendre pour Dieu ? Jésus a été aussi très clair sur ce sujet. Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre. Le grain de sable et la poutre. Etc...

Pour la masturbation. Je ne vais malheureusement pas d'être d'un grand secours car je suis en plein dedans. A mon grand désespoir. Depuis l'adolescence, jusqu'à aujourd'hui je n'ai pas trouvé LA solution. Je suis pourtant marié aujourd'hui, avec des enfants.

Pour moi, OUI la masturbation est un péché. Grave ? Oui très certainement.
La masturbation m'éloigne de Jésus.
La masturbation m'éloigne de ma femme.
La masturbation ronge mon coeur.
La masturbation me détruit.

C'est un acte solitaire, égoïste, recherchant le plaisir immédiat plutôt que le bonheur à long terme. Je ne suis pas arrivé à trouver une solution durable pour l'instant. Malheureusement.

Courage, courage. Que Dieu nous vienne en aide.

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message par axou » ven. 10 nov. 2017, 16:40


L'Ancien Testament c'est de nettoyer l'extérieur de la coupe en premier, balayer la maison, c'est à dire s'essayer à ficher dehors un petit démon personnel, le faire par soi-même et ensuite balayer ... corriger ci et ça ... Mais le Nouveau consiste plutôt à se laisser saisir au coeur par la gloire de Dieu d'abord, et ce, même si la coupe à l'extérieur est encore sale. C'est la grande idée qui traverse les Évangiles. Il s'agit de ne pas se regarder soi avec ses imperfections, mais de tourner son coeur vers le Christ. Il s'agit de s'offrir soi-même, de se mettre à disposition pour que lui, Jésus, vienne opérer le changement, la métamorphose. Le nettoyage à l'extérieur se trouve repousser vers la fin. C'est l'Intérieur d'abord.

Comme disait un vieux moine : On nourrit son mal à trop le considérer.
Merci pour ces paroles pleines de sagesse Cinci !

Axou

Haut