Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Message par Murielle. t » mer. 24 mai 2017, 10:56

j 'ai déjà donné mon avis sur ce sujet !
merci pour les témoignages de ceux qui ont montré leur approbation
j'ajouterais que notre époque permets et banalise tout et n'importe quoi dans l'intimité
libre a chacun d'agir selon son avis ou son absence de valeurs !
ce n'est pas mon cas, le mariage est une chose importante ou le respect de la moralité doit s'appliquer et se vivre a deux y compris dans la sexualité.
l'absence de toute pudeur , la contraception, la recherche absolue du plaisir de ne font parties de mes convictions de femme

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Message par Voyageur » sam. 25 févr. 2017, 13:20

Tout à fait d'accord avec vous, Agnès et Murielle !
Idem. :oui:

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Message par Kerniou » ven. 24 févr. 2017, 12:42

Tout à fait d'accord avec vous, Agnès et Murielle !
Le respect des corps qui prime dans les relations sexuelles n'entrave nullement le plaisir ni la jouissance comme on tendrait à nous le faire croire actuellement ...

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Message par Kerniou » ven. 24 févr. 2017, 12:41

Tout à fait d'accord avec vous, Agnès et Murielle !
Le respect des corps qui prime dans les relations sexuelles n'entrave nullement le plaisir ni la jouissance comme on tendrait à nous le faire croire actuellement ...

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Message par agnès » sam. 18 févr. 2017, 19:58

Tout à fait d'accord avec vous, chère Murielle ! Le mariage ne permet pas tout dans l'intimité.

On peut faire preuve de chasteté en étant marié. La recherche du plaisir systématique, en faisant n'importe quoi , n'importe comment est à la mode, mais pas pour nous avec mon mari. Il n'est pas frustré et moi non plus contrairement à ce que véhiculent certaines personnes dans les médias. Quant à la masturbation, elle me parait totalement déplacée dans un couple; je la tolère pour les plus jeunes à un certain âge, mais à condition que ce ne soit pas abusif ou trop répétitif; nos enfants sont éduqués dans ce sens.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

Message par murielle. S » jeu. 08 déc. 2016, 19:40

mais non, tout n'est pas permis dans les relations d'un couple marié !
le mariage n'autorise pas a faire n'importe quoi dans l'intimité du lit conjugal
je me suis mariée vierge après deux années d'attente et nous avons longuement discuté avec mon futur mari de ce que serait notre sexualité. il doit toujours y avoir le respect de l'autre. Certaines pratiques sont '' a la mode'' mais nous les refusons. La sodomie, la fellation et autres nous sont étrangères et nous dégoûtes. La nature a prévu les organes les plus adaptés a l'acte sexuel: ce sont la verge de l'homme et le vagin de la femme et rien d'autres. j'ajoute que la masturbation n'a pas sa place dans un couple, c'est un acte égoïste de plaisir facile sans amour ni partage;
enfin, un minimum de pudeur existe dans notre couple et on n'exhibe pas nos corps n’importe comment ou n'importe quand.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par adagio » ven. 09 nov. 2012, 20:55

Parfois j'ai l'impression qu'on cogite beaucoup trop... les préliminaires tant qu'ils restent des préliminaires, ne remplacent en rien un acte abouti... la fellation ou le cunilingus pratiqués dans un couple marié, avec amour, n'ont rien de déviants. On reste dans l'amour et le don de soi exprimé physiquement. Depuis quand vouloir donner du plaisir à son mari ou à sa femme est déviant ? Le plaisir est un don de Dieu, le mal ne crée rien.
C'est ce qui incite à un acte, ou la pensée sous-jacente, qui peut être pervers. Si un homme demande une fellation à sa femme pour reproduire ce qu'il a vu dans un film pornographique par exemple.
Il me semble que Jean Paul II, dans sa théorie des corps, insistait surtout sur le fait qu'un acte sexuel devait rester potentiellement porteur de vie. Hors un préliminaire en tant que tel ne remplace en rien l'acte "classique". Traquer les caresses qui seraient déviantes ou pas, en voilà une gageure... il ne faut pas confondre christianisme et puritanisme. La pornographie n'a pas inventé les préliminaires, elle les a salis. Un acte fait avec amour n'a rien à à voir. Faut-il bannir le plaisir, ou bien le réenchanter par l'amour et pureté du don de soi ? Faut-il laisser la pornographie modeler notre vision de la sexualité ?
Au risque de me faire envoyer à confesse par Jean Leblanc (il a raison, j'en ai bien beoin), je souscris à votre vision des préliminaires. A force de codifier on finit par dénaturer; on ne fait pas l'amour avec un traité des bonnes pratiques ouvert sur le lit ! "La pornographie n'a pas inventé les préliminaires, elle les a salis" dites-vous. Vous avez raison et je pense qu'on peut appliquer la même formule au puritanisme.
La comparaison avec la nourriture a été utilisée dans cette rubrique; elle me semble pertinente. Si on s'alimentait uniquement pour se nourrir, les plaisirs de la gastronomie n'existeraient pas. Personne ne trouve à redire dans un certain raffinement culinaire: non seulement c'est bon, mais c'est une façon de mettre de l'esprit, de la finesse, du bonheur dans une activité destinée à satisfaire un besoin primaire et naturel. Il en va de même pour l'érotisme qui, s'il est pratiqué avec une intention droite, magnifie l'acte d'amour et le "réenchante" à chaque fois pour reprendre votre heureuse formule.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par ti'hamo » mer. 02 mai 2012, 23:59

Concernant l'infanticide, rassurez-vous, on y revient, certains commencent à proposer que ce soit légal - ce qui est dans la logique de l'avortement tel qu'il est présenté de nos jours, de toute façon.


Pourquoi l'Église s'oppose-t-elle à la contraception ?
Notamment parce qu'elle voit une grande différence entre, d'une part, réduire l'amour conjugal aux seules unions, les rechercher presque comme un dû, jusqu'à vouloir modifier son épouse,
et d'autre part développer autrement l'amour et la fécondité, apprendre à user de notre nature et de notre temps tels qu'ils nous sont donnés - apprendre, pour l'homme, à entreprendre un travail sur lui-même, d'éducation et de responsabilité, plutôt que de faire reposer sur son épouse seule la responsabilité des naissances, plutôt que d'attendre de son épouse qu'elle se rende disponible par des traitements, comme si son fonctionnement naturel était une maladie !

Parce que penser et pratiquer l'union conjugale de la sorte, cela influe forcément sur la vision et la compréhension qu'on en a - et que la contraception porte en elle une vision réductrice de la sexualité, de la femme, de l'homme, et de l'amour physique.

De ce fait, l'Église voit dans l'espacement dit "naturel" des naissances un bon usage de nos dons, de nos corps,
et dans la contraception un abus.


(Je précise que par "naturel", dans "méthodes naturelles", il ne s'agit pas de "la Nature", il ne s'agit pas d'une opposition entre "naturel" et "chimique", puisque pour pratiquer cet espacement on apprend justement à s'éduquer, à canaliser et éduquer certains élans naturels)

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par vega42 » ven. 27 avr. 2012, 18:13

si vous parlez de moi tourist j'ai dévoilé un peu ma vie privée face aux problèmes de la contraception et l'avortement, mais en quoi j'ai exhibé mon intimité de couple ?
merci pour votre réponse Griffon sur les methodes naturelles , il y a eu des avancées sur ces methodes. :)
Tourist vu qu'il y a une éthique de l'Eglise Catholique face à ces questions alors oui on peut en parler à un prêtre sans dire je fais ceci cela avec mon conjoint !

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par Griffon » ven. 27 avr. 2012, 14:35

Bonjour Touriste,

Pouvez-vous nous donner un exemple de ce que vous appelez "exhiber son intimité" ?

Cordialement,

Griffon.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par Invité » ven. 27 avr. 2012, 13:06

Pardonnez-moi ma naïveté, mais j'ai peine à comprendre comment les couples peuvent "exhiber" leur intimité sur un site internet, voire en discuter ouvertement et l'afficher à des inconnus ou même à des prêtres. Je n'ai aucun blocage, mais je considère que la vie intime entre une femme et un homme est une chose sacrée dans un couple.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par Kerniou » jeu. 26 avr. 2012, 21:57

A Cinci,
Autrefois, il était difficile de compter les avortements puisqu'ils restaient cachés, sauf quand ils tournaient mal. Ils étaient, parait-il, beaucoup plus fréquents qu'on ne l'imagine. Aux dires des personnels hospitaliers, beaucoup tournaient mal et même quand on a anesthésié le curetage, il était fait à vif quand les médecins soupçonnaient un avortement. Quand les femmes en mouraient, on parlait de fausse couche. Les conditions d'hygiène étaient plus que précaires et les conditions sordides. Les femmes aisées, avant d'aller à l'étranger, trouvaient des médecins complaisants et avortaient dans des conditions décentes.
Les grossesses hors mariage étaient plus que mal vues dans la société et la plupart du temps, les familles chassaient du domicile familial les filles enceintes hors mariage. J'en ai connu qui n'y sont jamais revenues du vivant de leurs parents. Elles se retrouvaient seules au loin, en ville avec "l'enfant du péché"... Les choses ont changé au début des années 70, tant dans le regard de la société que dans celui des hommes.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par vega42 » jeu. 26 avr. 2012, 20:36

Cinci je ne parle pas du moyen age la mais de l'époque après la deuxième guerre mondiale, la vaccination existait et les enfants ne mouraient déja plus comme des mouches.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par vega42 » jeu. 26 avr. 2012, 20:33

cinci , relisez moi, je n'ai pas dit que j'étais pour l'avortement, relisez SVP, je parlais de la contraception, mais l'avortement à l'étranger, ou clandestin était très courant, j'ai connu des personnes qui y avaient eu recours, même plusieurs fois :mal:
Sachez que j'ai été enceinte avant mon mariage, je suis allée voir un gynécologue qui était pret à me faire avorter si je voulais, les mères célibataires ce n'était pas encore très bien vu, j'ai eu des reflexions dans mon travail, :siffle: je ne savais pas ce que mon amoureux (mon mari) déciderait , mais pour moi il n'en a jamais été question.

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message par Cinci » jeu. 26 avr. 2012, 18:46

[ un détai; veuillez excuser la parenthèse]




Vega42
Je trouve qu'à notre époque il y a de graves dérives mais il y avait plus d'avortements que maintenant, les femmes "se débrouillant " toutes seules.
Non, je ne crois pas que jadis il y aurait eu «plus» d'avortements et puis d'une nature clandestine.

Il y avait tout simplement une mortalité plus élevée chez les jeunes enfants, et comme simplement dû aux maladies, à l'absence de soins de santé adéquats, à la pauvreté, etc. Il y avait beaucoup d'enfants qui étaient abandonnés aux orphelinats, et c'est alors les bonnes soeurs qui héritaient du boulot de s'occuper de ceux-ci, le temps de recaser ces derniers ici et là. Les orphelinats n'existent plus dans l'Europe actuelle. Il n'est plus moyen pour personne non plus d'adopter un bébé, de race blanche, d'extraction normande, saxonne ou bretonne. Non, parce que la suppression se fait à l'origine maintenant. Le crématorium pour disposer des restes des «non-personnes» s'est substitué aux maisons pour orphelins.

Les femmes qui osaient passer à l'acte pour tenter d'avorter et jusqu'à commettre un infanticide : ce ne fut toujours qu'une infime minorité, marginale dans le plus marginale. Normal ! Dans un cas, il s'agissait de mettre sa propre vie en jeu pour commencer, tandis que dans l'autre aurait-il fallu se rendre jusqu'à assassiner clairement une autre personne. Dans tous les cas, il s'agissait d'un crime clairement condamné par pratiquement tous et toutes.

Bonne journée.

Haut