La présidence d'Emmanuel Macron

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : La présidence d'Emmanuel Macron

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Trinité » jeu. 28 mars 2019, 12:39

Moi je voudrai bien voir Mélenchon!
Oui, je sais ...curieux pour un catholique! :)
Dommage qu'il ait une position aussi tranchée sur le cléricalisme et notamment l'éducation nationale laïc par excellence, car je cautionne beaucoup de ses positions!

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Invité » jeu. 28 mars 2019, 3:04

Royal et NKM n'ont strictement aucune chance vu leur impopularité et sont des fantômes dont on ne parle guère (surtout la deuxième). Dans quel monde vivez-vous pour être autant déconnecté ?

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par zelie » mer. 27 mars 2019, 22:26

Par ailleurs, en mai 2022, il sera vraisemblablement encore face à la fille Le Pen et gagnera l'élection, la droite classique avec le conservateur ultra Wauquiez et la gauche socialiste ou extrême étant toujours dans les choux....
En mai 2022, il perdra l'élection, ou plutôt fera tout pour la perdre, comme Sarkozy en son temps, et se hâtera de passer à autre chose, comme encore le même Sarkozy. Parce qu'il l'a dit avant son élection actuelle, et parce que les gilets jaunes, une fois ça suffit quand on est président; il a assez tremblé pauvre homme, il est grand temps pour lui de fuir les mandats politiques pour aller s'enrichir dans les banques et les entreprises qui vont s'arracher son carnet d'adresses.
En 2022, on élira une femme, de droite possiblement ou de gauche pour l'alternance. C'est Attali qui s'en est vanté dans une interview qui date un peu.
Ségolène Royal n'a pas dit son dernier mot et occupe la scène médiatique du mieux qu'elle peut et NKM recule, mais des fois que ce soit pour mieux sauter?
Je vous en fiche mon café (ou mes prunes, je ne suis pas sectaire).

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Bassmeg » mer. 27 mars 2019, 17:10

J'aime bien les prunes, Bassmeg,, mais je pense que le Macron sera toujours à son poste en cette fin d'année plus les années suivantes. Par ailleurs, en mai 2022, il sera vraisemblablement encore face à la fille Le Pen et gagnera l'élection, la droite classique avec le conservateur ultra Wauquiez et la gauche socialiste ou extrême étant toujours dans les choux....

Pari tenu.
Pari tenu, Briscard.

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Briscard » mer. 27 mars 2019, 15:42

J'aime bien les prunes, Bassmeg,, mais je pense que le Macron sera toujours à son poste en cette fin d'année plus les années suivantes. Par ailleurs, en mai 2022, il sera vraisemblablement encore face à la fille Le Pen et gagnera l'élection, la droite classique avec le conservateur ultra Wauquiez et la gauche socialiste ou extrême étant toujours dans les choux....

Pari tenu.

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Bassmeg » mer. 27 mars 2019, 2:52

Bonsoir Briscard,

Je vous parie des prunes que Macron ne passera pas le reveillon du 31 à l' Élysée. Si les prunes ne vous vont pas, je veux bien parier un café.

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Briscard » mar. 26 mars 2019, 14:05

Il est malin le bougre et ce que vous écrivez me paraît juste. Trop jeune pour présider notre pays mais assez clairvoyant pour faire payer le contribuable à sa place ! Ça c'est certain.

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par zelie » lun. 25 mars 2019, 11:43

Je viens de tomber sur un reportage sur les coulisses du grand débat, des débats organisés dans chaque grande ville de France en ce beau mois d'avril 2019.
Il en ressort (à partir de 9:00 jusqu'à 10:50, conclusion du reportage) que ces grands débats régionaux vont coûter entre 10 et 15 millions d'euros (service presse du gouvernement), vont être payés avec nos impôts (donc par nous), et que le temps de parole d'Emmanuel Macron sera inclus dans son temps de parole télévisé pour les élections européennes ... !!!
En clair, nous contribuables français lui payons sa campagne européenne...
Ca a comme un air de déjà vu : quand il était ministre, qu'il explosait les budgets de fonctionnement pour aller faire une campagne électorale avant tout le monde, une campagne présidentielle qui ne disait pas son nom...

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Cinci » jeu. 01 nov. 2018, 16:14

Bonjour,

Un exposé assez long commandé à Emmanuel Todd dans un cadre estudiantin universitaire. Ça date du 3 octobre dernier. C'est long mais super intéressant, convivial et instructif au moins quant à ce que le professeur Todd pense de la déconstruction de la société française ou de l'évolution de la présidence française et l'écrasement de l'ancienne ligne de fracture entre la droite et la gauche.

Je signale d'emblée que son analyse se révèle plutôt "assassine" pour le personnage Macron naturellement. Il faudrait voir, par exemple, ce qu'aurait pu évoquer pour lui l'épisode Benalla ("gamin", selon Todd).

(... entre 24'' 30 et 27''44 ...)


https://www.youtube.com/watch?v=3Z0yih4Md74

Qu'est-ce que le macronisme ?

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Cinci » dim. 20 mai 2018, 22:28

"I want this country open to disruption" - E. Macron

Sur la couverture du magazine ... On voit ce qui retient l'intérêt des plus riches, ou cet "obscur objet du désir" dont les éditorialistes de Forbes sont certains qu'il sera le plus accrocheur auprès de leur public-cible ou leur lectorat,

;)

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Cinci » dim. 20 mai 2018, 22:09

Tiens, en visitant le blogue d'omicron, je tombe sur cet article référencé et daté du 8 mai 2018 :

http://plunkett.hautetfort.com/archive/ ... .html#more

Macron insolemment ultralibéral : "NO OTHER CHOICE !"
Une interview donnée par Emmanuel Macron au magazine Forbes et que tout catholique devrait lire ...

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Kerniou » ven. 04 mai 2018, 11:41

Emmanuel Macron est malade ? ... je ne savais pas ! A moins que le fait d'être jeune soit en soi, une maladie ...
On peut ne pas être d'accord avec les idées du président, mais de là à dire qu'il est malade ...

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par JCNDA » jeu. 03 mai 2018, 3:51

Puis je dis ici, terminant, à l'intention des intervenants franco-français, trop épris de cette détestable manie culturelle qui consiste à prendre tout exposé du moindre raisonnement politique pour la révélation d'un quelconque délire, d'un fantasme complotiste : c'est notre Saint Père à Rome, le pape François, qui nous dit qu'il aime moins le modèle de la laïcité française. Cette laïcité serait "trop dure" avec les religions ...
De toute manière, la laïcité ne tient plus la route. C'est de la poudre aux yeux depuis un certain temps. Les non-croyants ne vont plus reconnaître la France, vivement la prochaine étape.

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Hadrien » mer. 02 mai 2018, 17:48

Macron est trop jeune, voilà tout, à la limite, je dirais qu'il est border-line, et que si on lui filait les pleins pouvoirs maintenant, il ne se rendrait pas compte de sa maladie et ferait un programme fachiste à la Marine Le Pen...

Laissons 2 ans passer, qu'il se rende compte des réalités, et de ce que le démon dans sa tête veut lui induire, et puis peut-être qu'il changera la France.

Re: La présidence d'Emmanuel Macron

Message par Relief » lun. 30 avr. 2018, 19:55

(Le Salon Beige du 28 avril)

La laïcité d'Emmanuel Macron s’apparente à ce que Benoît XVI appelait la « dictature du relativisme »

Extrait :
Le président Macron demande tout bonnement aux évêques d’éviter une attitude « injonctive » et réclame une allégeance sans compromis aux lois de la République. La laïcité, qu’il exprime par la liberté de croire ou de ne pas croire, pourrait bien s’apparenter ainsi à ce que le pape Benoît XVI appelait la « dictature du relativisme ».

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... isme-.html

Haut