François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par Gaudens » jeu. 16 mai 2019, 13:25

Chers Bibracte et Socrate d'Aquin( dont je viens de découvrir le blog),vous rejoignez un de mes souhaits (voir le fil"mettre fin à la guerre des messes" que la modération a verrouillé hier,j'espère provisoirement, en raison de l'affrontement devenu stérile et aigre entre deux paricipants).
Puisse ce voeux devenir réalité dans les années à venir.

PS Ce fil ne devrait-il pas être renommé?

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par Bibracte » mer. 15 mai 2019, 10:35

Benoit XVI désirait un enrichissement mutuel, il n'a pas dit que le motu proprio y mènerait mécaniquement. Il faudrait de nouvelles réformes dans le même esprit que le motu proprio (rétablissement de l'orientation des autels en forme ordinaire, nouveau lectoral ou au moins sanctoral pour la forme extraordinaire afin d'accroître l'unité de l'Eglise, retour du grégorien en forme ordinaire, Pater chanté par toute l'assemblée en forme extraordinaire...) mais en 2008 c'était plus un souhait pour l'avenir qu'un ordre.

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 17:09

Merci
Fort intéressant

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par Socrate d'Aquin » lun. 10 juil. 2017, 16:50

Si on le voit comme le moyen de réconcilier les catholiques entre eux et de permettre à ces deux formes de s'enrichir mutuellement, certainement pas.
Je ne sais pas quel "enrichissement mutuel' vous attendez ?
L'enrichissement est pour l'Eglise qui conserve son trésor millénaire qui a produit tant de saints.

Je ne vois que 3 "enrichissements" possibles : que la forme ordinaire gagne en rigueur et cesse d'innover n'importe quoi librement.
Que la forme ordinaire retrouve le sens liturgique en rétablissant l'orientation des autels.
Que la forme extraordinaire bénéficie d'un sanctoral remis à jour.
Je n'attend aucun enrichissement mutuel. En revanche, Benoit XVI en désirait un; les désirs du Saint-Père sont des ordres.

Si vous voulez, j'ai traduit un petit article que vous pouvez consulter sur mon blogue, ici: http://reflexioncatholiques.over-blog.c ... naire.html

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 16:05

Si on le voit comme le moyen de réconcilier les catholiques entre eux et de permettre à ces deux formes de s'enrichir mutuellement, certainement pas.
Je ne sais pas quel "enrichissement mutuel' vous attendez ?
L'enrichissement est pour l'Eglise qui conserve son trésor millénaire qui a produit tant de saints.

Je ne vois que 3 "enrichissements" possibles : que la forme ordinaire gagne en rigueur et cesse d'innover n'importe quoi librement.
Que la forme ordinaire retrouve le sens liturgique en rétablissant l'orientation des autels.
Que la forme extraordinaire bénéficie d'un sanctoral remis à jour.

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 16:00

Peut-être faut-il argumenter, sans polémiquer. Ce serait l'occasion, rêvons un peu, d'essayer de se comprendre entre personnes de sensibilités différentes.
Une élément : ""Selon Andrea Grillo, François envisagerait même, à terme, d’abolir Summorum Pontificum, à partir du moment où l’ancien rite serait préservé au sein de la prélature personnelle offerte à la FSSPX. "

La FSSPX serait seule récipiendaire de cette autorisation de l'ancien ordo ?
Hier c'était le diable, demain ils seraient les gardiens de la tradition liturgique de l'Eglise…
Certes le côté positif serait de leur faire gravir une marche de plus vers la réconciliation avec Rome.

Pourquoi se serait une erreur de laisser un prêtre libre de choisir l'ordo qu'il veut utiliser ?
A l'abbaye de Fontgombault les messes privées des moines sont librement célébrées dans les deux formes.
A l'époque l'évêque ne voulait pas donner librement le choix à toute la communauté. Il avait demandé au père Abbé que chaque moine qui désirerait pouvoir célébrer dans la forme extraordinaire vienne lui en faire la demande… tous les pères sont passés un à un dans son bureau…

Certaines communautés florissantes adoptent petit à petit la forme extraordinaire.
Cela éveille toujours la suspicion de Rome.
Récemment des communautés se sont vues retirées ce droit (pour les remettre dans le 'droit chemin').
Demain ces communautés risquent de se faner à cause de cette imposition de liturgie.
Demain on risque de n'avoir d'autre choix que de suivre la FSSPX pour bénéficier de la forme extraordinaire…

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par Socrate d'Aquin » lun. 10 juil. 2017, 15:52

Et puis les fruits de Summorum Pontificum... pour le moment, je ne les vois guère, il n'y a pas d'enrichissement mutuel.
En voici un : http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... listes.php
Merci pour cet article.

Deux remarques:

Je suis d'abord étonné que l'on considère la Communauté Saint-Martin comme une communauté "traditionaliste". Que je sache, ils ne militent pas pour la "Messe de S. Pie V".

Ensuite... est-ce vraiment un fruit de Summorum Pontificum ? Si l'on voit ce texte comme la possibilité d'avoir une "Eglise tradi", oui (une logique très lefebvriste d'ailleurs). Si on le voit comme le moyen de réconcilier les catholiques entre eux et de permettre à ces deux formes de s'enrichir mutuellement, certainement pas.

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par PaxetBonum » lun. 10 juil. 2017, 15:43

Et puis les fruits de Summorum Pontificum... pour le moment, je ne les vois guère, il n'y a pas d'enrichissement mutuel.
En voici un : http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... listes.php

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par Socrate d'Aquin » lun. 10 juil. 2017, 15:23

Avant tout, il convient de se dire qu'il ne s'agit là que de rumeurs. Pour le moment, le Pape n'a rien décidé du tout et Summorum Pontificum reste en vigueur. Alors n'anticipons pas.

Il me semble que les intentions sont louables. Je trouve effectivement étrange que chaque prêtre soit libre de choisir le Missel dans lequel il dira la Messe.
Et puis les fruits de Summorum Pontificum... pour le moment, je ne les vois guère, il n'y a pas d'enrichissement mutuel.

Cela étant dit, je pense que ce serait une très mauvaise idée de la part du Pape que d'abroger Summorum Pontificum. Rétablir l'unité dans l'Eglise latine est assurément louable, mais maintenant, c'est trop tôt. Et surtout, la situation est telle que Motu proprio ou non, rien ne changera, il n'y aura aucune unité. Et on provoquera peut-être un nouveau schisme dont l'Eglise n'a vraiment pas besoin.

Cela étant dit, si Summorum Pontificum est abrogé, Ecclesia Dei adflicta restera en place. La célébration du Vetus Ordo ne sera donc pas empêchée pour autant.

Et encore une fois, rien n'a été décidé pour le moment. Wait and see... et ayons confiance dans le Saint-Père.

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par prodigal » ven. 07 juil. 2017, 15:28

Ce serait en effet une absurdité. Sauf à considérer que l'Eglise d'aujourd'hui a rompu avec l'Eglise d'hier.
Mais il faut se méfier des "informations" au conditionnel, dont on ne sait si elles expriment des faits ou des souhaits.
Et peut-être faut-il expliquer pourquoi ce serait une catastrophe, qu'elle ait lieu ou non du vivant de Benoit XVI. Peut-être faut-il argumenter, sans polémiquer. Ce serait l'occasion, rêvons un peu, d'essayer de se comprendre entre personnes de sensibilités différentes.

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par whisperhill » ven. 07 juil. 2017, 10:26

Si cela devait arriver cela me poserait problème car je tâtonne dans ma foi et la liturgie qui est proposée dans le cadre de l'ancien missel m'a permis de trouver une certaine "paix", la messe est en petit comité dans une paroisse à côté de chez moi, j'ai discuté avec le prêtre qui la donne et ça m'a fait vraiment franchir le pas de faire ma communion.

Avant j'allais à la messe un peu quand j'en avais envie alors que là je ne la manquerai pour rien au monde et je suis toujours content d'y aller car j'ai l'impression que cela m'aide à trouver la voie du Christ.

Bref, tout ça pour souligner aussi que l'ancien missel ne concerne pas que les "vieux de la vieille" ou les personnes qui ont été élevées dans un cadre très religieux et traditionnels, des nouveaux venus peuvent aussi trouver leur compte dans l'ancien missel.

Du reste je ne comprends pas la logique de l'argument selon lequel en "introduisant un choix subjectif du rite par le prêtre, le motu proprio a fragilisé l’unité liturgique de l’Église et créé parfois des Églises parallèles jusque dans les paroisses. C’est une rupture de la tradition" pour deux raisons :

- en premier lieu, la volonté de la majorité des partisans de conserver l'ancienne liturgie est la tradition, le nouveau missel y est analysée comme une rupture.

On avance donc qu'il n'est pas possible de conserver l'ancien missel, soit de poursuivre la tradition, car cela entraînerait ... une rupture de la tradition.

c'est incohérent.

- en second lieu, il parle de conserver la messe en latin uniquement au sein d'une prélature personnelle ce qui crée à mon sens une église parallèle puisqu'on aurait l'Eglise = nouveau missel et la prélature personnelle FSSPX = ancien missel.

On crée donc une fracture avérée au sein de l'Eglise via une prélature personnelle pour éviter la potentielle création d'une fragilisation de l'unité de l'Eglise.

Là encore, je peine à comprendre la logique du truc.

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par PaxetBonum » ven. 07 juil. 2017, 9:40

Je pense que Le Motu Proprio ne peut être aboli que quand les déviances du nouveau rite seront clairement condamnées et combattues mais l'article n'ouvre pas de perspectives là-dessus : " le pape qui refuse toute idée de « réforme de la réforme »."

""Selon Andrea Grillo, François envisagerait même, à terme, d’abolir Summorum Pontificum, à partir du moment où l’ancien rite serait préservé au sein de la prélature personnelle offerte à la FSSPX. « Mais il ne mettra pas cela en œuvre tant que Benoît XVI est en vie », prévient-il aussitôt."

Bref, prions que le Seigneur accorde longue vie à sa sainteté Benoît XVI…

Re: François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par PaxetBonum » ven. 07 juil. 2017, 9:33

J'ai du mal à comprendre en quoi le fait d'aller sur les désaccords théologiques n'a pas été une bonne nouvelle pour la FSPPX ?

Par contre le retrait de Summorum Pontificum serait catastrophique à mon sens.

François envisagerait-il d’abolir Summorum Pontificum ?

Message par AdoramusTe » ven. 07 juil. 2017, 9:26

De Nicolas Senèze sur le site du journal La Croix
Le pape François réfléchit à l’avenir du motu proprio

Le pape, qui a conscience des tensions qu’a pu entraîner la possibilité pour les prêtres de choisir leur rite pourrait profiter de l’accord avec les lefebvristes pour réserver l’ancien rite à leur seule prélature personnelle.

Dans les couloirs du Vatican, Summorum Pontificum n’est plus vraiment un texte d’actualité. Plus importantes semblent être aujourd’hui les discussions avec la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX) pour qui le texte de Benoît XVI n’a pas forcément été une bonne nouvelle : en sortant du débat la question liturgique, le pape allemand avait en effet permis d’aller au fond des désaccords théologiques.
La suite sur Belgicatho : http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... 61021.html

Haut