Communion aux deux espèces

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Communion aux deux espèces

Re: Communion aux deux espèces

Message par Cgs » lun. 04 avr. 2016, 10:35

Je ne sais pas si il a été relevé que le calice est un vase sacré consacré que seules les mains du prêtre peuvent toucher ?

Dés lors la communion aux deux espèces doit être proposée par intinction uniquement.
Bonjour,

Plus exactement, le fidèle ne peut saisir le calice lui-même. il peut en revanche le prendre lorsque le ministre de la Communion le lui tend, et communier au calice directement.

Source :
- 103 - Les normes du Missel Romain admettent le principe selon lequel, dans les cas où la Communion est administrée sous les deux espèces «il est possible de consommer le Sang du Christ soit en buvant directement au calice, soit par intinction, soit en employant un chalumeau, ou une cuiller».[191] Quand la Communion est administrée aux fidèles laïcs, les Évêques peuvent exclure de la donner avec le chalumeau ou la cuiller, dans les lieux où ils ne sont pas en usage, en maintenant cependant toujours en vigueur la possibilité d’administrer la Communion par intinction. Toutefois, dans ce dernier cas, il faut utiliser des hosties, qui ne doivent être ni trop minces ni trop petites, et celui qui communie doit recevoir le Sacrement de la part du prêtre uniquement dans la bouche.[192]

Re: Communion aux deux espèces

Message par PaxetBonum » lun. 04 avr. 2016, 9:14

L’intinction par les fidèles est, si j’ai bien compris, dénoncée par l’Eglise catholique et ceci sans aucune ambiguïté ni possibilité d’interprétation dans l’instruction de 2004 Redemptionis Sacramentum
([/url]http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... um_fr.html[/url]) , au numéro 104, comme un abus liturgique « grave » (n°173).
Cher Marc Oh,

Le texte n'interdit pas l'intinction elle en donne le cadre :

104 - Il n’est pas permis à celui qui reçoit la communion de tremper lui-même l’hostie dans le calice, ni de recevoir dans la main l’hostie, qui a été trempée dans le Sang du Christ. De même, il faut que l’hostie, destinée à la communion par intinction, soit confectionnée en employant une matière valide, et qu’elle soit consacrée; il est donc absolument interdit d’utiliser du pain non consacré ou fabriqué avec une autre matière.

Ce n'est pas le fidèle qui trempe l'hostie dans le calice.
On ne reçoit pas l'hostie trempée dans la main.
De même on ne trempe rien d'autre qu'une hostie consacrée dans le sang du Christ.

La pratique est valide si c'est le prêtre qui trempe l'hostie et la distribue de suite au fidèle directement dans la bouche.

Re: Communion aux deux espèces

Message par Cinci » lun. 04 avr. 2016, 3:15

gérardh,
Ladite intinction est pour moi une fausse bonne idée. Car symboliquement le sang séparé du corps c'est la mort. C'est notamment ce qui est signifié par la Cène, laquelle devrait donc [uniquement?] distinguer le pain et le vin.
Non, dans le rite de la messe, on célèbre le Christ glorieux ... et ressuscité. "Nous proclamons ta mort, nous célébrons ta résurrection". C'est comme Vexillum vient de le dire. On fait mémoire des deux ordres de la réalité.

Re: Communion aux deux espèces

Message par VexillumRegis » dim. 03 avr. 2016, 18:28

Dans le rite de la Messe - ainsi que dans toutes les divines liturgies orientales -, le pain et le vin sont convertis séparément au corps et au sang du Christ. Mais lors des rites qui précèdent la communion, après la fraction, un morceau du pain consacré est plongé dans le calice : c'est le rite de la commixtion. Ce rite, en Orient comme en Occident, a été interprétée comme un symbole de la Résurrection, comme la fraction a été interprétée comme un symbole de la mort du Christ.

Car c'est bien l'ensemble du Mystère pascal que nous célébrons dans la Sante Messe et auquel nous sommes associés dans la communion, c'est le Christ mort et ressuscité, le Christ glorifié que nous recevons.

Et cela est parfaitement signifié dans le rite de la communion sous les deux espèces par intinction lorsqu'il est en usage.

- VR -

Re: Communion aux deux espèces

Message par gerardh » sam. 02 avr. 2016, 19:01

_________

Bonjour,

Ladite intinction est pour moi une fausse bonne idée. Car symboliquement le sang séparé du corps c'est la mort. C'est notamment ce qui est signifié par la Cène, laquelle devrait donc distinguer le pain et le vin.


_____________

Re: Communion aux deux espèces

Message par Marc Oh » ven. 01 avr. 2016, 15:39

Bonjour, le Christ est ressuscité, alléluia !

Concernant ce sujet j’ai creusé la question dans les textes car choqué par une pratique répété que j’ai constaté par la communion sous les deux espèces à la messe de ce Jeudi Saint réalisé très largement par l’intinction de la Sainte Ostie dans le précieux sang du Calice.
L’ignition par les fidèles est, si j’ai bien compris, dénoncée par l’Eglise catholique et ceci sans aucune ambiguïté ni possibilité d’interprétation dans l’instruction de 2004 Redemptionis Sacramentum
http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... um_fr.html , au numéro 104, comme un abus liturgique « grave » (n°173). Ce texte magistériel apparemment n’invente rien dans son fond mais rappelle. Peut-être ai-je mal interprété mais le geste n’avait pas l’air accidentel, j’ai moi-même compris que c’est ainsi que l’ignition était prévu pour la célébration. Parfois un fidèle (se ?) communiait en buvant au calice. Dans ce cas le « ministre extraordinaire de la communion », c’est-à-dire non ordonné ni institué, qui tenait le calice proclamait « le Sang du christ ».

J’ai demandé par écrit des explications par exemple si des instructions plus récente pour cette façon de faire par exemple comme prévu au n°101 de Redemptionis Sacramentum, C’est-à-dire une instruction de l’évêque et/ou de la conférence des évêques. J’attends une réponse du prêtre desservant cette église.

Bonne fin d’octave de Pâques ! (et priez pour moi, svp)
Marc

Re: Communion aux deux espèces

Message par Théodore » sam. 26 mars 2016, 11:20

Sachant que dans les traditions des Eglises orthodoxes et orientales, la communion se fait toujours par intinction. Boire au calice se trouve, il me semble, uniquement dans les traditions des Eglises luthériennes et anglicanes - et on a quelque raison de douter de l'opportunité de ce développement eucharistique.

Re: Communion aux deux espèces

Message par PaxetBonum » sam. 26 mars 2016, 9:57

Sachant que si la communion est par intinction, il faut alors que ce soit le prêtre qui prenne l'hostie dans le ciboire, la trempe dans le Sang et la donne au fidèle sur la langue.
Eh oui ! Un fidèle qui aurait déjà une hostie à la main et qui la tremperait dans le sang avant de la consommer ne ferait ni plus, ni moins que de s'autocommunier !
Certes, je n'avais même pas envisagé que quelqu'un d'autre distribue la communion, c'est le rôle essentiel du prêtre.

Re: Communion aux deux espèces

Message par Théodore » ven. 25 mars 2016, 23:09

Sachant que si la communion est par intinction, il faut alors que ce soit le prêtre qui prenne l'hostie dans le ciboire, la trempe dans le Sang et la donne au fidèle sur la langue.
Eh oui ! Un fidèle qui aurait déjà une hostie à la main et qui la tremperait dans le sang avant de la consommer ne ferait ni plus, ni moins que de s'autocommunier !

Re: Communion aux deux espèces

Message par VexillumRegis » ven. 25 mars 2016, 17:15

Je ne sais pas si il a été relevé que le calice est un vase sacré consacré que seules les mains du prêtre peuvent toucher ?
Ou du diacre... Traditionnellement, le diacre est tout particulièrement chargé du calice.

- VR -

Re: Communion aux deux espèces

Message par PaxetBonum » ven. 25 mars 2016, 16:29

Je ne sais pas si il a été relevé que le calice est un vase sacré consacré que seules les mains du prêtre peuvent toucher ?

Dés lors la communion aux deux espèces doit être proposée par intinction uniquement.

Re: Communion aux deux espèces

Message par Foxy » ven. 25 mars 2016, 15:22

Ce doit être une autre différence avec le voisin du Nord. Ici, ce n'est pas aussi répandu qu'aux Etats-Unis.

Petit tuyau pour la France : si vous avez les Fraternités monastiques de Jérusalem près de chez vous, vous communierez aux deux espèces (il doit y avoir d'autres possibilités, bien entendu, mais en ville, les Fraternités sont là.)
Bonjour.

Je pense que dans toutes les communautés religieuses, il y a aussi la communion sous les deux Espèces.

Re: Communion aux deux espèces

Message par Nanimo » ven. 25 mars 2016, 14:40

Ce doit être une autre différence avec le voisin du Nord. Ici, ce n'est pas aussi répandu qu'aux Etats-Unis.

Petit tuyau pour la France : si vous avez les Fraternités monastiques de Jérusalem près de chez vous, vous communierez aux deux espèces (il doit y avoir d'autres possibilités, bien entendu, mais en ville, les Fraternités sont là.)

Re: Communion aux deux espèces

Message par Muriel » ven. 25 mars 2016, 0:48

Bonjour à tous,
Ayant vécu plusieurs années en Californie du sud, j'ai été surprise en arrivant en France de ne pas communier aux deux espèces. Quelle que soit la ville dans laquelle je me trouvais, nous communions au corps du Christ et si nous le souhaitions au sang du Christ. Il y avait d'abord la communion au corps et une personne se tenait disponible avec le calice pour ceux qui le souhaitaient. Qu'il y ait 30 personnes ou 500 personnes dans l'église ne changeaient rien. Et honnêtement, je trouve ça formidable. Selon les évangiles, c'est vraiment de cette façon que l'Eucharistie a été instituée. Je voulais juste témoigner du fait que c'est vraiment la pratique courante dans ce lieu et que ça se passe très bien.
Bonne fête de Pâques.

Re: Communion aux deux espèces

Message par Laurent L. » sam. 24 avr. 2010, 2:07

Pour la restriction de la communion sous les deux espèces, l'une des raisons est aussi que l'intégralité du précieux sang doit être consommée après la communion des fidèles. Inutile de faire un dessin ;) ...

Haut