Une messe de l'ICRSP

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Une messe de l'ICRSP

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par saperlipopette » mer. 02 mai 2018, 10:37

Des anciens de l'action française font ou ont fait partie du FN voire , même, comme membres fondateurs si je ne m'abuse.
Bah oui mais là vous compliquez tout, il y a forcément une raison pour laquelle on étiquette les deux d'extrême droite, il y a des liens en commun. Cependant, de façon générale, il y a une absurdité à placer dans le même mouvement Florian Philippot et Charles Maurras, ou des néonazis oligoprésents avec des populistes qui surfent sur la crise.

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par AdoramusTe » mer. 02 mai 2018, 10:23

Des anciens de l'action française font ou ont fait partie du FN voire , même, comme membres fondateurs si je ne m'abuse.
Il y a de tout dans les partis. Il y a aussi des antisémites dans les partis de gauche. On les voit dans les manifestations propalestiniennes.

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Kerniou » mer. 02 mai 2018, 10:20

Des anciens de l'action française font ou ont fait partie du FN voire , même, comme membres fondateurs si je ne m'abuse.

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par saperlipopette » mer. 02 mai 2018, 9:56

Mais l’ambiguïté est toujours présente.
On considère ici que l'Action Française est à l'extrême-droite.

Pour 80% de la population, dont personne ici ne semble faire partie, le FN est à l'extrême droite.
Dans les médias ce qui est à droite des Républicains est à l’extrême droite. Mais peut--on mettre dans un même sac le FN et l'Action Française?

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Kerniou » mer. 02 mai 2018, 9:26

Pour moi, l'extrême-droite présente, aussi, un aspect "xénophobe".

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par JCNDA » mar. 01 mai 2018, 18:59

J'ai une définition simpliste :
Le bras droit qui représente l'autorité.
La gauche, le coeur qui convient au peuple.

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Socrate d'Aquin » mar. 01 mai 2018, 16:41

Le problème, c'est que l'on qualifie d'extrême-droite ou de réactionnaire des opinions qui étaient il y a encore quelques décennies partagées par la majorité de la population... Pourquoi alors utiliser le langage de l'adversaire ?
La majorité de la population ne souhaitait ni le rétablissement de la monarchie, ni un antisémitisme d'état (comme le soutenait l'Action Française par exemple).
Je n'ai pas dit "assez minoritaire", mais "anecdotique", ce qui est bien différent.
Veuillez pardonner ma méprise.

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Suliko » lun. 30 avr. 2018, 15:29

Comme le dit Suliko, cette dernière est assez minoritaire en France
Je n'ai pas dit "assez minoritaire", mais "anecdotique", ce qui est bien différent. Le problème, c'est que l'on qualifie d'extrême-droite ou de réactionnaire des opinions qui étaient il y a encore quelques décennies partagées par la majorité de la population... Pourquoi alors utiliser le langage de l'adversaire ?

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par saperlipopette » lun. 30 avr. 2018, 9:48

L'extrême-droite existe donc bien, même s'il n'est pas facile de trouver pour chacun la nomination qui lui convient.
Oui, la définition de l'extrême-droite n'est pas la même pour tout le monde jusqu'ici, même si les différentes versions se recoupent d'un certain coté:
Il me semble que l'on qualifie ainsi les idéologues fanatiques qui, en principe, ne reculeraient devant aucune mesure de force propre à assurer la victoire de leur modèle politique béni. Ils ont "de droite" parce que perçus comme des conservateurs, des défenseurs d'une civilisation occidentale menacée, des "restaurateurs" allégués d'un ordre politique ou racial plus ancien, des contre-révolutionnaires, etc
Mais cela signifie tout simplement être radicalement opposé à la gauche. Si vous trouvez que la gauche a beaucoup plus souvent tort que la droite, vous êtes de droite. Si vous trouvez qu'elle est l'ennemi à combattre et que toutes les alliances sont permises à cette fin, vous êtes d'extrême-droite.

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Cinci » jeu. 26 avr. 2018, 18:52

Socrate d'Aquin a écrit :
Chère Cinci, je suis d'accord avec vous sur le fond; mais ce que vous dites là pourrait aussi bien s'appliquer à la gauche qu'à la droite. Parmi les "idéologues fanatiques" sans scrupule, on pourrait aussi classer des gens comme Karl Marx, Lénine, Trotsky, Staline, Mao Zedong, Pol Pot... qui ne sont pas précisément des "réactionnaires".
Ces gauchistes fameux que vous nommez ne sont pas perçus comme des "réactionnaires". C'est pourquoi ils ne sont pas rangés au rayon de l'extrême-droite. On discute simplement rangement par ici, des catégories, si vous voulez. Je ne suis pas en train de porter un jugement à savoir qui serait plus massacreur ou plus dangereux que l'autre. Je n'ai pas dit non plus que les gauchistes seraient moins des idéologues que d'autres.

En clair: ne croyons pas que tous les maux se peuvent imputer à l'extrême-droite. Comme le dit Suliko, cette dernière est assez minoritaire en France et si danger majeur il y a, il ne vient pas de ce coté-ci (pour le moment du moins).
C'est évident que l'extrême-droite ne représente rien du tout en France ! Les marginaux d'extrême-droite ne contrôlent rien du tout, et ils ont toute la "bonne société" contre eux, la totalité des cercles du pouvoir. Une menace ? Non.

Un mouvement est menaçant quand il peut au moins jouir d'une sorte de crédibilité auprès d'une bonne tranche des décideurs, des intellectuels, des politiciens, des juges, des syndicats, des présidents de compagnie, des banquiers, des aristocrates en général, etc. Donc, je suis loin de penser que "tous les maux pourraient provenir de ces marginaux d'extrême-droite". Je suis très très très très très loin de penser une chose semblable.

:)

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Socrate d'Aquin » mer. 25 avr. 2018, 22:42

Il s'agit du terme «extrême-droite», pas de sa signification. Mais je suis sûr que vous m'avez bien compris ;)
Vous devriez l'être un peu moins ;)
Qu'un terme soit utilisé à tort et à travers ne signifie pas qu'il est dénué de sens.
Je vous fais la même réponse que précédemment. Je ne place personne dans le camp du diable, je demande à mes contradicteurs de quel camp ils sont. Mais je suis sûr que vous m'avez bien compris ;)
Vous devriez l'être un peu moins ;)
Ma réponse sera la même. En ajoutant ceci: qu'est-ce qui vous fait dire que vos contradicteurs sont du diable ? Je ne suis pas d'accord avec vous ; suis-je un possédé ?

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par AdoramusTe » mer. 25 avr. 2018, 22:22

Et ce alors même que vous prétendiez connaître la nature de l'extrême-droite, à savoir qu'il s'agit purement et simplement d'un terme inventé par la gauche et ne désignant aucune réalité.
Il s'agit du terme «extrême-droite», pas de sa signification. Mais je suis sûr que vous m'avez bien compris ;)
Vous-même, en plaçant vos contradicteurs dans le camp du diable, n'avez-vous pas la même attitude que ceux que vous dénoncez ?
Je vous fais la même réponse que précédemment. Je ne place personne dans le camp du diable, je demande à mes contradicteurs de quel camp ils sont. Mais je suis sûr que vous m'avez bien compris ;)

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Socrate d'Aquin » mer. 25 avr. 2018, 21:54

Il me semble que l'on qualifie ainsi les idéologues fanatiques qui, en principe, ne reculeraient devant aucune mesure de force propre à assurer la victoire de leur modèle politique béni.
Chère Cinci, je suis d'accord avec vous sur le fond; mais ce que vous dites là pourrait aussi bien s'appliquer à la gauche qu'à la droite. Parmi les "idéologues fanatiques" sans scrupule, on pourrait aussi classer des gens comme Karl Marx, Lénine, Trotsky, Staline, Mao Zedong, Pol Pot... qui ne sont pas précisément des "réactionnaires".
En clair: ne croyons pas que tous les maux se peuvent imputer à l'extrême-droite. Comme le dit Suliko, cette dernière est assez minoritaire en France et si danger majeur il y a, il ne vient pas de ce coté-ci (pour le moment du moins).

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Socrate d'Aquin » mer. 25 avr. 2018, 21:50

Je ne sais toujours pas ce qu'est l'extrême droite. Donc je ne peux pas nier que cela existe.
Et ce alors même que vous prétendiez connaître la nature de l'extrême-droite, à savoir qu'il s'agit purement et simplement d'un terme inventé par la gauche et ne désignant aucune réalité.
Et je n'affirme rien au sujet de mes contradicteurs, je leur demande si ils sont conscients de préférer suivre le Diable en participant à la diabolisation.
Vous-même, en plaçant vos contradicteurs dans le camp du diable, n'avez-vous pas la même attitude que ceux que vous dénoncez ?

Re: Une messe de l'ICRSP

Message par Cinci » dim. 22 avr. 2018, 15:37

Adoramus Te a écrit :
Je ne sais toujours pas ce qu'est l'extrême droite.
Vous êtes sérieux ?

Il me semble que l'on qualifie ainsi les idéologues fanatiques qui, en principe, ne reculeraient devant aucune mesure de force propre à assurer la victoire de leur modèle politique béni. Ils ont "de droite" parce que perçus comme des conservateurs, des défenseurs d'une civilisation occidentale menacée, des "restaurateurs" allégués d'un ordre politique ou racial plus ancien, des contre-révolutionnaires, etc. Ce sont des puristes à leur manière et qui n'Insupportent jamais rien autant que la mixité, le mélange, la pollution, les choses qui ne sont pas claires.

Au Canada, durant les années 1930, c'est quelque chose comme un Adrien Arcand et tous ceux avec qui il peut militer, ceux avec qui il peut correspondre en France, en Angleterre, en Allemagne, etc. Ce sont des suprémacistes de la race aryenne, des amateurs d'un État policier dont le but serait justement de policer les moeurs des citoyens, veillant à ce que des influences étrangères néfastes (juives, communistes, etc.) ne viennent pas corrompre ce qui subsisterait de bon dans le peuple et qui aura été hérité des ancêtres.

Aux États-Unis, c'est le Ku Klux Klan qui apparaît dans la foulée de armées sudistes défaites. Le Klan se propose comme mouvement souhaitant mettre un frein à la dégradation de ce qui subsisterait de l'esprit du "Vieux Sud". Les klanistes veulent s'élever contre les menées des agresseurs nordistes, les puissances d'argent corrompues et autres libéraux désireux de tout mettre sans dessus dessous, pour donner droit, par exemple, à ce que "des nègres puissent épouser des blanches, que des Blancs puissent sombrer dans une condition d'esclave, etc".

Haut