La fin du monde

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : La fin du monde

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » sam. 15 sept. 2018, 16:12

[Quand la Science appelle à l'aide pour l'humanité ? Aurélien Barrau, Astrophysicien ]

https://www.youtube.com/watch?v=XO4q9oVrWWw

Re: La fin du monde

Message par Carolus » mar. 11 sept. 2018, 22:44

Jesper Andieu :

Je ne dis pas "qu'il" ne le fera pas, je dis que pour le faire il lui suffit de nous laisser faire.
Dieu le fera directement et non pas indirectement en nous laissant faire, cher Jesper Andieu. :)
CEC 326 Dans l’Écriture Sainte, l’expression " ciel et terre " signifie : tout ce qui existe, la création toute entière.
" La terre et le ciel " veut dire l'Univers entier.
Ap 20, 11 devant sa face la terre et le ciel s'enfuirent et il ne fut plus trouvé de place pour eux
Les hommes manquent totalement de capacités nécessaires pour faire disparaître " la terre et le ciel " (la création toute entière), c'est-à-dire l'Univers entier, n'est-ce pas ? :oui:

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » mar. 11 sept. 2018, 16:55

Je ne dis pas "qu'il" ne le fera pas, je dis que pour le faire il lui suffit de nous laisser faire.

Re: La fin du monde

Message par Carolus » mar. 11 sept. 2018, 15:37

Jesper Andieu :

Donc l'Apocalypse est un avertissement symbolique de ce qui menace l'humanité si elle se détourne de Dieu.
Il y aura un ultime ébranlement cosmique, cher Jesper Andieu. L'homme n'est pas l'auteur de cet ébranlement.
CEC 677 Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, 8) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10) qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).
Ce monde passera à cause d'une action divine et non pas à cause d'une crise environnementale globale (provoquée par des activités humaines). :non:
2 P 3, 11-12 Puis donc que toutes choses sont destinées à se dissoudre, [...] les cieux enflammés se dissoudront, et les éléments embrasés se fondront
C'est Dieu qui fera tout cela.

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » lun. 10 sept. 2018, 18:09

[Eau rage, eau des espoirs!]

https://www.youtube.com/watch?v=wH9dMNWjL2s

Re: La fin du monde

Message par SergeA » lun. 10 sept. 2018, 17:57

L'étoile s'arrête au-dessus de la crêche.
Lorsque qu'un corps a un trajet elliptique, il peut sembler devenir statique lorsque qu'il s'éloigne d'un des centres de l’ellipse (vue d'une région proche de ce centre), comme lorsqu'il s'en approche d'ailleurs.

Cela dit je ne trouve pas clair ce que vous voulez démontrer. Soit qu'une catastrophe naturelle ait été prophétisée (en l'état "divinationnée") au temps de l'écriture de ce texte, ce qui alors soulève la question du libre-arbitre. Soit que Dieu est un père fouettard furibond qui massacre à tour de bras hommes femmes et enfants.
Soit toute l'apocalypse, et avec elle toute la Bible est à prendre à la lettre - ce que font certaines sectes - soit ce texte est un texte symbolique comme l'indique l'avertissement "heureux celui qui entend les paroles de ce livre". Après tout, il est question ailleurs d'un ange déchu qui tombe du ciel comme l'éclair...
Quoi qu'il en soit pas besoin d'étoile pour rendre les eaux amères. On n'est pas loin des deux tiers inconsommables avec tout ce que l'industrie et le consumérisme ont déjà jeté dedans.
Tout à fait.
Il y a eu de nombreuses tentatives pour interpréter l'Apocalypse de St jean, sans qu'aucune d'entre elles ne soit choisie comme seule véritable. Chacun peut donc "entendre" ce texte selon son Esprit.
Par contre, pour revenir sur l'idée que mourir d'une catastrophe serait contrevenir au libre arbitre, je ne vois pas cela comme ça.
Le libre arbitre est ce qui nous permet de choisir entre le bien et le mal ... pas plus.

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » lun. 10 sept. 2018, 17:50

L'étoile s'arrête au-dessus de la crêche.

Cela dit je ne trouve pas clair ce que vous voulez démontrer. Soit qu'une catastrophe naturelle ait été prophétisée (en l'état "divinationnée") au temps de l'écriture de ce texte, ce qui alors soulève la question du libre-arbitre. Soit que Dieu est un père fouettard furibond qui massacre à tour de bras hommes femmes et enfants.
Soit toute l'apocalypse, et avec elle toute la Bible est à prendre à la lettre - ce que font certaines sectes - soit ce texte est un texte symbolique comme l'indique l'avertissement "heureux celui qui entend les paroles de ce livre". Après tout, il est question ailleurs d'un ange déchu qui tombe du ciel comme l'éclair...
Quoi qu'il en soit pas besoin d'étoile pour rendre les eaux amères. On n'est pas loin des deux tiers inconsommables avec tout ce que l'industrie et le consumérisme ont déjà jeté dedans.

Re: La fin du monde

Message par SergeA » lun. 10 sept. 2018, 17:34

L'étoile est symbolique. La plus petite étoile dépasse la taille de la terre.
Un astéroïde ou une comète ?
Dans la Parole, qui est Parole divine, les étoiles figurent souvent les anges.
Oui, mais pas seulement.
Dans Luc une étoile "marche" devant les rois mages. C'est dire que le langage de la Bible doit être médité.
Ou bien que les rois mages se dirigent en direction d'une étoile (ou d'un astéroïde ou une comète). Ce qu'ont fait, d'ailleurs, pendant des siècles, nombre de navigateurs sur mer ou dans le désert pour ce qui est des étoiles.
Je le répète: Dieu n'est pas un homicide, sinon j'aimerais autant faire du yoga dans un ashram.
Si l'humanité n'est pas bénie, c'est parce que Dieu est méchant ou parce que les hommes sont méchants ?
Si des hommes meurent dans une guerre ou de maladies, cela fait-il une différence avec une catastrophe naturelle ?
Dieu serait-il "impliqué" dans l'un ou l'autre des scenarii ?
Vous avez raison. Dieu n'est pas un homicide. Ce sont les hommes qui se condamnent eux-mêmes.
La mort du corps n'est pas la mort de l'âme et les innocents morts ici-bas sont au ciel.
Donc l'Apocalypse est un avertissement symbolique de ce qui menace l'humanité si elle se détourne de Dieu.
Symbolique ... ou pas. Chacun décide ...
Cela dit, descendez à la rivière ou au ruisseau le plus proche de chez vous et buvez dedans un coup à ma santé.
Allons-y ensemble ... :-D

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » lun. 10 sept. 2018, 16:53

L'étoile est symbolique. La plus petite étoile dépasse la taille de la terre.
Dans la Parole, qui est Parole divine, les étoiles figurent souvent les anges.
Dans Luc une étoile "marche" devant les rois mages. C'est dire que le langage de la Bible doit être médité.
Je le répète: Dieu n'est pas un homicide, sinon j'aimerais autant faire du yoga dans un ashram.
Si l'humanité n'est pas bénie, c'est parce que Dieu est méchant ou parce que les hommes sont méchants ?
Donc l'Apocalypse est un avertissement symbolique de ce qui menace l'humanité si elle se détourne de Dieu.

Cela dit, descendez à la rivière ou au ruisseau le plus proche de chez vous et buvez dedans un coup à ma santé.

Re: La fin du monde

Message par Carolus » lun. 10 sept. 2018, 16:33

Jesper Andieu :

L'humanité est menacée d'extinction ni plus ni moins que les autres espèces. Si "les eaux deviennent amères" comme le dit l'Apoc, c'est bel et bien de sa faute.
Selon vous, si " les eaux deviennent amères [...], c'est bel et bien de [la] faute " de l'humanité, cher Jesper Andieu.

L'Apocalypse est-elle d'accord avec vous ?
Ap 8, 10-11 Et le troisième ange sonna de la trompette ; et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme une torche, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fût changé en absinthe, et beaucoup d'hommes moururent de ces eaux, parce qu'elles étaient devenues amères.
Selon l'Apocalypse, c'est bel et bien de la faute d'une grande étoile, n'est-ce pas ?

Re: La fin du monde

Message par gerardh » lun. 10 sept. 2018, 9:58

_________

Jesper écrit
On ne trouve pas non plus d'assomption. Pas plus qu'il n'est question de confirmation ou d'ordination dans les évangiles.
Cela est vrai ! Nous devrions en tenir compte.

Cela dit il y aura d'autres terribles catastrophes annoncées, notamment dans l'Apocalypse, mais pas de catastrophe écologiques

____________

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » lun. 10 sept. 2018, 6:45

On ne trouve pas non plus d'assomption. Pas plus qu'il n'est question de confirmation ou d'ordination dans les évangiles.
Si je dis cela ce n'est pas par provocation, c'est pour souligner que si la Parole de Dieu est un puissant ferment d'inspiration, elle ne dit pas toutes les choses nommément, la plupart du temps elle les suggère.
L'humanité est menacée d'extinction ni plus ni moins que les autres espèces. Si "les eaux deviennent amères" comme le dit l'Apoc, c'est bel et bien de sa faute.
Les épidémies et les famines qui sont représentées par deux des cavaliers (Ce qui arrivera si les abeilles et les oiseaux disparaissent) peuvent tout à fait être consécutives de l'idolâtrie de l'argent et du gain immodéré.

Re: La fin du monde

Message par gerardh » dim. 09 sept. 2018, 19:17

----------

Bonjour Jesper,

Il est certain que l'Apocalypse présente aussi des aspects allégoriques, symboliques ou spirituels. Mais sous l'un ou l'autre de ces aspects on ne trouvera pas de catastrophes écologiques.


___________

Re: La fin du monde

Message par Jesper Andieu » dim. 09 sept. 2018, 15:46

Rien ne nous dit que l'apocalypse décrive des faits autres que purement spirituels. Elle décrit au plus ce que deviendra l'aventure humaine si nous nous détournons de Dieu. Ainsi elle parle d'un dragon, or les dragons n'existent pas, ce qui souligne le fait que nous sommes en face d'un texte symbolique qui est SCELLÉ.
Je ne pense pas qu'elle doive être lue de manière littérale, pas plus que le récit de la genèse. Un étrange avertissement est adressé au lecteur: "Apoc 1. 3 "Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie". Le mot "entendre" concerne l'entendement, quand au mot "heureux" il souligne une bénédiction. Une prophétie au sens biblique n'a pas en vue une forme de divination grâce à laquelle nous pourrions connaître l'avenir. Une prophétie est une révélation qui tenant un langage spirituel s'adresse à des personnes spirituelles. En gros elle décrit ce qui risque d'arriver si les hommes ne se repentent pas et ne se tournent pas vers Dieu à travers le Christ. En cela le récit de l'apocalypse est ACTUEL.
La question qui se pose avec l'idée d'un dieu punisseur, c'est l'idée d'un dieu qui serait un mélange de bien et de mal. Si l'écriture affirme "qu'aucun homicide n'a la vie en lui" (1 jean 3.15) on ne voit pas très bien comment Dieu lui-même pourrait être homicide. La nouvelle économie est celle de la grâce. Tout au plus ce qui peut arriver c'est que lorsque l'homme, refusant la grâce, est laissé au seul secours de sa nature, il lui faudra supporter les conséquences de ses aveuglements. Or la destruction du monde à laquelle nous assistons relève tout à fait de cette réalité: l'homme non repenti qui par convoitise use et abuse des biens du monde jusqu'à le détruire se met de lui-même dans la situation désastreuse qui est la sienne aujourd'hui.
Quand à l'évangile il affirme: "Si vous ne vous repentez pas vous périrez tous de même." Luc 13.3
Pourtant, il faut que le bon épi et l'ivraie poussent ensemble. L'idéal d'un royaume de Dieu établi SUR TERRE par le travail des hommes y compris à travers l'église est une idée reçue qui n'apparait pas dans les Écritures. Il ne s'agit pas du plan divin.
On voit justement dans l'apocalypse la Jérusalem céleste DESCENDRE du ciel, (Apoc 21.2) et non pas s'élever de la terre. Elle ne peut être une création humaine, elle n'est pas le fruit de nos efforts aussi louables soient-ils.
Le seule initiative de l'homme dans cette perspective est l'acceuil; acceuil de la grâce, acceuil de la Jérusalem D'EN HAUT.
Son opposé, Babylone quant à elle s'élève de la terre. Elle est une construction de la volonté collective pécheresse pour se protéger des rigueurs de l'absence de grâce. Son sort sera éternellement de connaître le sort de Babel, ou de la tour décrite dans Luc: elle s'effondrera. Tous les efforts collectifs des hommes pour bâtir un monde sans dieu, que ce soit hier aujourd'hui ou demain subira la tempête qui s'abat sur la maison qui n'est pas bâtie sur le roc. (Le roc dans la Bible signifie la vérité solide sur laquelle on peut prendre appui.)

Re: La fin du monde

Message par Carolus » dim. 09 sept. 2018, 14:30

gerardh :

Nous devrions donc être attentifs à l'état de nos âmes, bien plus qu'à l'écologie.
Vous avez raison, cher gerardh.
Lc 10, 41-42 Le Seigneur lui répondit : " Marthe, Marthe, vous vous inquiétez et vous agitez pour beaucoup de choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. "
Une seule [chose] est nécessaire, […] qui ne [nous] sera point ôtée.

L’état de nos âmes est cette chose. L’état de nos âmes est donc primordial.

Haut