Questions sur l'évangile du jour

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Questions sur l'évangile du jour

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » Aujourd’hui, 13:50

Hantouane a écrit :
Hier, 3:27
Hantouane :
[Mt 11, 28] En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Il est curieux que Jésus ajoute un fardeau, son fardeau à ceux qui croulent déjà sous le poids d un fardeau déjà trop lourd à porter...
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous procurera le repos, cher Hantouane. :)
CEC 322 Le Christ nous invite à l’abandon filial à la Providence de notre Père céleste (cf. Mt 6, 26-34), et l’apôtre S. Pierre reprend : " De toute votre inquiétude, déchargez-vous sur lui, car il prend soin de vous " (1 P 5, 7 ; cf. Ps 55, 23).
S. Pierre nous encourage : De toute votre inquiétude, déchargez-vous sur lui, car il prend soin de vous (CEC 322).

Déchargeons-nous sur notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, car Il prend soin de nous ! :oui:

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » Hier, 3:27

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »
Il est curieux que Jésus ajoute un fardeau, son fardeau à ceux qui croulent déjà sous le poids d un fardeau déjà trop lourd à porter... À moins que son fardeau, qui est de devenir ses disciples, ne retire l ancien fardeau du péché subi des hommes. Et avec le Christ, on partage alors sa peine devant le péché des hommes, qui devient tout de suite plus léger car on devient alors intouchable comme le Fils De Dieu lui même... Qui donc peut pécher contre la personne de Jésus ? Certes, Jésus a un fardeau, mais léger, il reste toujours une partie de péché contre la personne de Jésus, mais c'est anodin ... :D

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » mar. 16 juil. 2019, 12:23

Hantouane a écrit :
mar. 16 juil. 2019, 0:01
Hantouane :

Le début de ce passage fait écho à une autre parole : l homme quittera ses parents et s attachera à sa femme.
Merci de votre réflexion, cher Hantouane. :)
CEC 1605 Que l’homme et la femme soient créés l’un pour l’autre, l’Écriture Sainte l’affirme : " Il n’est pas bon que l’homme soit seul " (Gn 2, 18). […] " C’est pour cela que l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux deviennent une seule chair " (Gn 2, 24)
Le mariage est dans le dessein de Dieu, n’est-ce pas ?
Hantouane a écrit :
mar. 16 juil. 2019, 0:01
Hantouane :
Il faut remarquer que si Jésus parle de fils/fille père/mère, il ne parle pas de séparer mari et épouse. Suivre Jésus est aussi faire une seule chair dans le sacrement du mariage.
Suivre Jésus peut avoir des conséquences très tragiques pour la famille. :(
CEC 2232 Les liens familiaux, s’ils sont importants, ne sont pas absolus. […] Il faut se convaincre que la vocation première du chrétien est de suivre Jésus (cf. Mt 16, 25) : " Qui aime père et mère plus que moi, n’est pas digne de moi, et qui aime fils ou fille plus que moi n’est pas digne de moi " (Mt 10, 37).
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous dit : Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison (Mt 10,34-35).

« Il faut se convaincre que la vocation première du chrétien est de suivre Jésus (cf. Mt 16, 25) » (CEC 2232), même le chrétien qui est d’une famille païenne qui n’aime pas Jésus. 😢

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » mar. 16 juil. 2019, 0:01

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.
Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère :
on aura pour ennemis les gens de sa propre maison.
Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ;
celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.
Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera.
Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé.
Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste.
Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »
Lorsque Jésus eut terminé les instructions qu’il donnait à ses douze disciples, il partit de là pour enseigner et proclamer la Parole dans les villes du pays.
Le début de ce passage fait écho à une autre parole : l homme quittera ses parents et s attachera à sa femme. Il faut remarquer que si Jésus parle de fils/fille père/mère, il ne parle pas de séparer mari et épouse. Suivre Jésus est aussi faire une seule chair dans le sacrement du mariage.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » lun. 15 juil. 2019, 1:27

Hantouane a écrit :
sam. 13 juil. 2019, 23:19
Hantouane :
Au début de cet évangile, il est dit que le disciple n est pas au dessus de son maître, mais qu il faut se comporter comme le Christ, seul Seigneur. C est que c est à notre portée de nous comporter comme le Christ.
Merci de votre réflexion, cher Hantouane. :(

Est-ce que ce passage parle du comportement des disciples ?
CEC 765 Les Douze (cf. Mc 6, 7) et les autres disciples (cf. Lc 10, 1-2) participent à la mission du Christ, à son pouvoir, mais aussi à son sort (cf. Mt 10, 25 ; Jn 15, 20).
Dans ce passage, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ parle plutôt de la participation des disciples au sort de leur maître.
Jn 15, 20 Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre.
CEC 530 fait référence au verset cité ci-dessus : « Toute la vie du Christ sera sous le signe de la persécution. Les siens la partagent avec lui (cf. Jn 15, 20). »

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ « appelle à accepter librement le dénuement et les persécutions » (CEC 520). 😢

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » dim. 14 juil. 2019, 22:55

En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »
Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? »
L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. »
Jésus lui dit : « Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. »
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? »
Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté.
De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté.
Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion.
Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.”
Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? »
Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »
Une expression qui revient souvent dans l évangile est avoir la vie éternelle en héritage. Or, on hérite fréquemment de ses ascendants. En posant ce terme, on affirme qu on hérite la vie éternelle de Dieu, notre ascendant dans le sens de notre créateur.

Ensuite, après l énoncé des 2 commandements de Dieu tel que Jésus l'a validé, la question est de savoir qui doit on aimer comme soi même. Et la réponse de Jésus dans la parabole est troublante. Le prochain ici n est pas son ennemi, mais celui qui a fait preuve de pitié en acte auprès de l homme tombé aux mains des bandits. Derrière l homme tombé aux mains des bandits se cache Jésus. Il faut faire preuve de charité envers Jésus, car le jugement se traduira par la manière dont on accueille Jésus. Ainsi se reconnaîtront les prochains de Jésus à son retour, les élus du royaume de Dieu et de la vie éternelle. Mais peut-être que je me trompe.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » sam. 13 juil. 2019, 23:19

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur.
Il suffit que le disciple soit comme son maître, et le serviteur, comme son seigneur. Si les gens ont traité de Béelzéboul le maître de maison, ce sera bien pire pour ceux de sa maison.
Ne craignez donc pas ces gens-là ; rien n’est voilé qui ne sera dévoilé, rien n’est caché qui ne sera connu.
Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en pleine lumière ; ce que vous entendez au creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits.
Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps.
Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille.
Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés.
Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux.
Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux.
Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux. »
Au début de cet évangile, il est dit que le disciple n est pas au dessus de son maître, mais qu il faut se comporter comme le Christ, seul Seigneur. C est que c est à notre portée de nous comporter comme le Christ.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Fée Violine » mar. 09 juil. 2019, 9:49

Bonjour Hantouane,

la parole n'est pas un sens !
Jésus ne guérit pas non plus de maladies concernant le goût.
Et il guérit toutes sortes de maladies sans rapport avec les cinq sens (épilepsie, hémorragies, maladies mentales, fièvre, possession etc.).

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » mar. 09 juil. 2019, 0:26

En ce temps-là, voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet.
Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »
Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »
Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.
Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.
Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
Ici, l évangile du jour mentionne la guérison d un sourd muet par Jésus. Jésus guérit aussi à un autre moment un aveugle. Il y a aussi la guérison d une main "raide". Jésus guérit donc l ouïe, la parole, la vision et le toucher. Jésus guérit donc chacun des 5 sens hormis l olfaction. Est ce une ignorance de ma part ? Y a t il un passage dans l évangile où Jésus guérit l olfaction ? Si non, y a t il un sens à donner ? Merci d avance de votre participation.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » sam. 06 juil. 2019, 17:24

Hantouane a écrit :
sam. 06 juil. 2019, 4:40
Hantouane :
Le jeûne est une prescription de l'ancienne alliance.
Considérons la parole de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ dans l’Évangile du jour, cher Hantouane. :)
Mt 9, 15 Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront.
Les disciples de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ n’ont pas jeûné « pendant le temps où l’Époux [Jésus-Christ était] avec eux ».

Cependant, depuis l’Ascension, ils jeûnent de nouveau.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » sam. 06 juil. 2019, 4:40

En ce temps-là, les disciples de Jean le Baptiste s’approchent de Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront.
Et personne ne pose une pièce d’étoffe neuve sur un vieux vêtement, car le morceau ajouté tire sur le vêtement, et la déchirure s’agrandit.
Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. »
Le jeûne est une prescription de l'ancienne alliance. Le vin nouveau, c'est Jésus, et les outres neuves, c est la nouvelle alliance. Et la nouvelle alliance n'est pas un ajout, un complément de ce qui aurait été dit dans l'ancienne alliance, mais une partie indépendante, la nouvelle alliance étant la révélation de Dieu, la parole de Dieu et de son messie. Mais est-ce que ça voudrait dire que la nouvelle alliance est la seule alliance valable et que l'ancienne alliance est "caduque" ? Qu'en la nouvelle alliance la parole de Dieu se suffit à elle-même, est son accomplissement complet et suffisant ? Doit-on délaisser l'Ancien testament car le Nouveau testament est l'accomplissement plein et entier de la parole de Dieu ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » mer. 03 juil. 2019, 16:08

Hantouane a écrit :
mer. 03 juil. 2019, 13:38
Hantouane :

Ce passage est une preuve irréfutable que Jésus à bien été crucifié et qu il n à pas été remplacé par un autre lors de la crucifixion.
Oui, ce passage est une preuve, cher Hantouane. :oui:
CEC 642 [Les] " témoins de la Résurrection du Christ " (cf. Ac 1, 22) sont avant tout Pierre et les Douze, mais pas seulement eux : Paul parle clairement de plus de cinq cents personnes auxquelles Jésus est apparu en une seule fois, en plus de Jacques et de tous les apôtres (cf. 1 Co 15, 4-8).
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ « est apparu en une seule fois » à « plus de cinq cents personnes » (CEC 642).

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » mer. 03 juil. 2019, 13:38

L'un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c'est-à-dire Jumeau), n'était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Ce passage est une preuve irréfutable que Jésus à bien été crucifié et qu il n à pas été remplacé par un autre lors de la crucifixion. C est un argument de poids face aux musulmans par exemple qui croient qu un autre à été crucifié à la place de Jésus... À moins bien sûr que l évangéliste ait menti ou que les évangiles aient été falsifiées au cours du temps, mais même là, la source la plus fiable de vérité est ce qu en dit l'Église catholique, or elle les a retenu depuis le début dans la Bible, la parole de Dieu comme digne de foi et de vérité. C est la mieux placée pour juger de la véracité ou non des écrits, car institué par Jésus lui même.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » lun. 01 juil. 2019, 0:49

Hantouane a écrit :
sam. 29 juin 2019, 5:04
Hantouane :
La dénomination fils de l homme est elle synonyme du Messie, du Christ ?
Merci de votre question, cher Hantouane. :)
CEC 440 Jésus a accueilli la profession de foi de Pierre qui le reconnaissait comme le Messie en annonçant la passion prochaine du Fils de l’Homme (cf. Mt 16, 16-23). Il a dévoilé le contenu authentique de sa royauté messianique à la fois dans l’identité transcendante du Fils de l’Homme " qui est descendu du ciel " (Jn 3, 13 ; cf. Jn 6, 62 ; Dn 7, 13) et dans sa mission rédemptrice comme Serviteur souffrant : " Le Fils de l’Homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude " (Mt 20, 28 ; cf. Is 53, 10-12).
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est le Messie, le Fils de l’Homme, le Fils de Dieu, le Fils de David, notre Agneau Pascal, etc... Chaque dénomination montre un aspect distinct du rôle de DIEU LE FILS.

Bien que la dénomination fils de l’homme ne soit pas « synonyme du Messie, du Christ », etc., elle fait également référence à notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. :oui:

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » lun. 01 juil. 2019, 0:27

En ce temps-là, Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive.
Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. »
Mais Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
Un autre de ses disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »
Suivre Jésus est exigeant, il n y a pas d endroit où reposer sa tête. Mais la récompense est la vie éternelle, car en le suivant on l'obtient. C'est du moins comme ça que je comprends ce passage de l'évangile.

Haut