Questions sur l'évangile du jour

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Questions sur l'évangile du jour

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Invité » Hier, 17:59

En complément de mon précédent message, je viens de trouver une explication sur le site de la paroisse Notre-Dame du Chêne, à Viroflay.

https://www.notredameduchene.fr/320-les ... 5507812500

Je pense que l'essentiel est résumé en peu de lignes, ma compréhension de la parabole s'en trouve rectifiée et accrue.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » Hier, 15:12

Hantouane a écrit :
Hier, 2:08

On peut se demander qu'est-ce qui est habile dans le comportement du gérant.
Merci de vos réflexions, cher Hantouane. :)
Lc 16, 1 Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
En dilapidant les biens de son employeur, le gérant nuit à son maître, n’est-ce pas ? Il dilapide ces biens sans considérer les conséquences.
Lc 16, 3-4 Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.”
À cause de la dilapidation des biens de son maître, le gérant perd son emploi. En rendant moins forte les dettes des débiteurs, le gérant continue à nuire à son maître.

L'habileté reconnue par le maître c’est la vivacité d'esprit du gérant de se faire des amis « avec l’argent malhonnête ».

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Invité » Hier, 14:02

J'interprète cette parabole de manière très différente.

Bien qu'il soit trahi, le maître reconnaît que son gérant est habile. Il voit en lui un fin calculateur : avisé de son "licenciement" à venir, le gérant prépare déjà la suite pour ne pas avoir à travailler ou mendier. Il se dit qu'en diminuant les dettes des gens, il s'attirera leur faveur et que l'un des débiteurs sera disposé à l'accueillir chez lui.

Leur arrangement est gagnant / gagnant : le gérant s'attire la sympathie de ses débiteurs qui, de leur côté, voient leur situation financière revenir à l'équilibre. Seul le maître est lésé dans l'histoire.

Ni le gérant ni les débiteurs n'honorent leurs engagements, ce sont les "fils de ce monde" qui savent magouiller pour défendre leurs intérêts, contrairement aux Chrétiens (les "fils de la lumière").

J'ignore si cette interprétation est la bonne mais c'est ainsi que je comprends les versets.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » Hier, 2:08

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
Il le convoqua et lui dit : “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant.”
Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.
Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.”
Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : “Combien dois-tu à mon maître ?”
Il répondit : “Cent barils d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.”
Puis il demanda à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Il répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, écris quatre-vingts.”
Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. »
Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.
Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande.
Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ?
Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »
On peut se demander qu'est-ce qui est habile dans le comportement du gérant. Je crois voir plusieurs aspects :

:arrow: rendre moins forte la dette fait qu'ils remboursent plus vite voire peuvent rembourser immédiatement

:arrow: le maître est alors vu comme quelqu'un de généreux, ce qui est louable pour sa réputation et sa prospérité

:arrow: le fait de commencer par la première personne à une remise de 50℅, puis de 80℅. On voit là une démarche commerciale. Le gérant ne pouvait pas oublier le deuxième, car il aurait pu savoir que l'autre avait eu une remise. Mais le gérant si il accorde une remise au deuxième, il lui accorde moins que le premier, économisant ainsi d'autant plus pour le maître.

Est-ce que vous voyez d'autres raisons à l'habileté reconnue par le maître ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » dim. 15 sept. 2019, 20:54

Hantouane a écrit :
ven. 13 sept. 2019, 22:31
Hantouane :

Chacun croit être dans son bon droit, détenir la vérité et capable de critiquer son prochain.
Aucun être mortel n’est le maìtre souverain de la vie éternelle, cher Hantouane. :)
CEC 679 Le Christ est Seigneur de la vie éternelle. Le plein droit de juger définitivement les œuvres et les cœurs des hommes appartient à Lui en tant que Rédempteur du monde. Il a " acquis " ce droit par sa Croix.
« Le plein droit de juger définitivement les œuvres et les cœurs des hommes appartient » uniquement à notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. :oui:

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » ven. 13 sept. 2019, 22:31

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ?
Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.
Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ?
Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »
Chacun croit être dans son bon droit, détenir la vérité et capable de critiquer son prochain. Mais pour juger son prochain, c'est pas une paille mais une poutre qu'on a. Si on juge, on sera jugé et il y aura toujours des péchés à nous reprocher. Pourtant, la justice des hommes existent. Donc cela ne s'applique évidemment pas aux personnels qui appliquent la loi. Eux sont assermenté pour donner la justice, et eux-mêmes étant d'ailleurs sujet à la loi des hommes. Mais je pense qu'ici il s'agit de péchés faisant offense à Dieu, et pas seulement de crimes ou délits. En bref, chacun doit se faire son examen de conscience, se reconnaître pécheur et essayer de se convertir en permanence gommant le plus possible ses péchés. Voilà ma réflexion sur ce passage de l'évangile, peut-être hors sujet.

[...]

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » mer. 28 août 2019, 14:11

zelie a écrit :
mer. 28 août 2019, 9:37
zelie :
Je me permets de reprendre juste un point :
Carolus a écrit :
ven. 23 août 2019, 20:17
Est-ce que les « chrétiens convertis à l'Islam » sont dignes de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ?😢
Mais qui est digne du Christ parmi les hommes, même parmi les anges, même sa si Sainte Maman?
Personne.
Merci de votre réponse, chère zelie. :)
Mt 10, 32 Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux.
En se déclarant publiquement pour notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, on devient digne de LUI, n’est-ce pas ? :oui:

Re: Questions sur l'évangile du jour

par zelie » mer. 28 août 2019, 9:54

gerardh a écrit :
ven. 23 août 2019, 9:43
__

La parabole du bon Samaritain est à double lecture : le prochain c'est bien sur l'homme blessé, mais surtout le prochain, c'est jésus, le bon Samaritain. Nous voyons cela en examinant de près la texture du passage;
___
Le prochain n'est-il pas tout homme dont nous avons connaissance du malheur qui lui arrive, toute âme qui a besoin de quelque chose de notre part, ne serait-ce qu'une sincère prière au moins?

En ce qui concerne la réflexion du Pape, loin de moi l'idée d'aller contre surtout quand je n'ai pas pris la peine de lire tout son discours, comme c'est le cas.
Mais elle s'inscrit dans une manière de penser et de faire passer une idée typiquement liée à la société humaine actuelle, où on a l'impression que l'argent prend un sens assez incongru. Je prends un exemple, mais qui je pense sera facile à comprendre: la variation du prix d'une chose selon qu'on sait que tout le monde la veut ou que personne ne la veut. Comme un billet de place de match, les billets de train ou d'avion, ou le prix des ventilateurs qui triple en cas de canicule. Comme si on ne vendait plus selon le coût de fabrication, mais bel et bien selon ce qu'on pourra en tirer pour s'enrichir au maximum; c'est un rapport inquiet et agressif à l'argent et au pouvoir...
Comme si on en était plus à se satisfaire d'un peu moins pour partager, parce que quelque part, la crainte que la machine politique du pays déraille, qu'on soit à cours de moyen de survie plus rapidement, qu'on manque de moyens sur nos vieux jours, quand la rente de la retraite, en nette peau de chagrin, aura entamé nos réserves, tout un tas de craintes diffuses ainsi...

A coté de l'argent, n'oublions non plus les choses gratuites et sans prix: un sourire, un moment de patience ou de disponibilité, une aide à traverser, au ménage, un don gratuit d'une couverture dont finalement, on ne sert pas vraiment, une écoute même si on ne sait pas quoi répondre, un moment de consolation où on pleure ensemble, une promenade pour faire plaisir, une surprise très simple, comme ranger la maison pour que son épouse soit soulagée en rentrant, s'appliquer à cuisiner quelque chose que l'époux aime, arranger un bricolage qui traine, bref...
C'est la tendresse qui se donne sous n'importe quelle forme qui fait que le prochain se sent tout à coup aimé, pris en considération. Et la tendresse, pour être communicative, est faite d'effort sur soi et d'engagement.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par zelie » mer. 28 août 2019, 9:37

Je me permets de reprendre juste un point :
Carolus a écrit :
ven. 23 août 2019, 20:17
Trinité a écrit :
mar. 20 août 2019, 23:52
Trinité :


[…] mais vous trouverez également sur le" net" beaucoup de témoignages de chrétiens convertis à l'Islam , même si j'ai du mal à bien comprendre leur démarche spirituelle! :(
Est-ce que les « chrétiens convertis à l'Islam » sont dignes de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ? 😢
Mais qui est digne du Christ parmi les hommes, même parmi les anges, même sa si Sainte Maman?
Personne.
A une sainte qui disait au Christ combien elle se sentait indigne de Lui, il répondit :
"tu n'es pas digne de Moi, c'est vrai. Mais Moi, Je suis digne de toi...."

Nous hommes, nous sommes voleurs, menteurs, diffamateurs, apostats, idiots, etc...
Jésus le sait.
C'est même pour cela qu'Il est venu sur la Croix, et rien de ce qu'on pourrait faire, jamais, ne L'empêchera de nous aimer. Parce qu'il est Amour, Miséricorde et Justice, et qu'Il ne peut aller contre sa nature même.

Il a bien fait d'un persécuteur des chrétiens, un Klaus Barbie de l'époque, un grand saint, un évangélisateur, et il l'a bien emmené au septième ciel... Alors, qui est comme Dieu, qui peut dire que l'apostat ne sera pas un autre Paul, un autre Dismas?

Car rien n'est impossible à Dieu. (Lc 1: 37)

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » mer. 28 août 2019, 2:28

Hantouane a écrit :
mar. 27 août 2019, 23:06
Hantouane :

Il ne s'agit pas de faire bonne apparence pour se montrer juste, encore faut-il faire preuve de vrai amour.
Merci de votre réflexion, cher Hantouane. :)
CEC 2262 Davantage encore, le Christ demande à son disciple de tendre l’autre joue (cf. Mt 5, 22-39), d’aimer ses ennemis (cf. Mt 5, 44).
Le vrai amour, selon notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, c’est « tendre l’autre joue » et « aimer ses ennemis » (CEC 2262).

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous dit : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent (Mt 5, 44).

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » mar. 27 août 2019, 23:06

En ce temps-là, Jésus disait : Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu’il fallait pratiquer sans négliger le reste.
Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron, et vous avalez le chameau !
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette, mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance !
Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur aussi devienne pur.
Il ne s'agit pas de faire bonne apparence pour se montrer juste, encore faut-il faire preuve de vrai amour. Et comme dit le Pape, c'est quand on s'attaque au portefeuille que l'on voit le vrai amour, la vrai valeur d'une personne. On ne peut dire aimer une personne et la laisser tomber. L'argent est témoin de l'amour qu'une personne a pour une autre. L'intérieur, mauvais, se reflète alors ...

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » dim. 25 août 2019, 14:11

Hantouane a écrit :
dim. 25 août 2019, 9:15
Hantouane :

La porte étroite, pour moi, est l'Église catholique. En tant que membre de cette Église, on a un trésor convoité.
Merci de votre réflexion, cher Hantouane. :)
CEC 2656 On entre en prière comme on entre en Liturgie : par la porte étroite de la foi. A travers les signes de sa Présence, c’est la Face du Seigneur que nous cherchons et désirons, c’est sa Parole que nous voulons écouter et garder.
CEC 2656 parle de « porte étroite de la foi », n’est-ce pas ?

D’après CEC 2656, « c’est sa Parole que nous voulons écouter et garder ».
Jn 14, 15 Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.
La porte étroite de la foi, c’est écouter et obéir aux commandements de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Hantouane » dim. 25 août 2019, 9:15

En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant.
Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit :
« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas.
Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.”
Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.”
Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.”
Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »
La porte étroite, pour moi, est l'Église catholique. En tant que membre de cette Église, on a un trésor convoité.[…..], alors viendront par toute la terre des personnes volant ce trésor, se convertissant en masse. Seul celui qui aura persisté jusqu'au bout aura la victoire et sera sauvé.

Re: Questions sur l'évangile du jour

par Carolus » ven. 23 août 2019, 20:17

Trinité a écrit :
mar. 20 août 2019, 23:52
Trinité :
Carolus a écrit :
dim. 18 août 2019, 15:14
Carolus :

La femme (Fati Cuny) mentionnée ci-dessus est digne de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, n’est-ce pas ?
Mon cher Carolus,

Il est évident que je cautionne les critères de conversion de cette jeune musulmane, […]
Merci de votre réponse, cher Trinité. :)
Trinité a écrit :
mar. 20 août 2019, 23:52
Trinité :
[…] mais vous trouverez également sur le" net" beaucoup de témoignages de chrétiens convertis à l'Islam , même si j'ai du mal à bien comprendre leur démarche spirituelle! :(
Est-ce que les « chrétiens convertis à l'Islam » sont dignes de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ? 😢

Re: Questions sur l'évangile du jour

par gerardh » ven. 23 août 2019, 9:43

__

La parabole du bon Samaritain est à double lecture : le prochain c'est bien sur l'homme blessé, mais surtout le prochain, c'est jésus, le bon Samaritain. Nous voyons cela en examinant de près la texture du passage;


_____

Haut