Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » mar. 03 déc. 2019, 23:51

Hantouane a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 21:43
Hantouane :

Je lis dans Matthieu 11:19 :
Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses oeuvres.
En quoi ça démontre que le christianisme est fait pour les hommes de toutes les nations :?: Il me semble que Matthieu 8:28 suffit pour le démontrer.
Mt 11, 19 n'est pas cité pour démontrer "que le christianisme est fait pour les hommes de toutes les nations ", cher Hantouane. :)
CEC 543 Tous les hommes sont appelés à entrer dans le Royaume. Annoncé d’abord aux enfants d’Israël (cf. Mt 10, 5-7), ce Royaume messianique est destiné à accueillir les hommes de toutes les nations (cf. Mt 8, 11 ; 28, 19).
Voici le verset que vous avez cité :
Mt 8, 11 Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux
Et voici le deuxiéme verset cité par CEC 543 :
Mt 28, 19-20 Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. [...]. »
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous dit : Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé (Mt 28, 19-20). :oui:

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Hantouane » mar. 03 déc. 2019, 21:43

Carolus a écrit :
mar. 03 déc. 2019, 15:09
Hantouane a écrit :
lun. 02 déc. 2019, 21:34
Hantouane :
[…]. En effet, le christianisme n'est pas fait que pour les Juifs, mais pour les peuples du monde entier, de l'Orient à l'Occident.
Exactement, cher Hantouane. :)
CEC 543 Tous les hommes sont appelés à entrer dans le Royaume. Annoncé d’abord aux enfants d’Israël (cf. Mt 10, 5-7), ce Royaume messianique est destiné à accueillir les hommes de toutes les nations (cf. Mt 8, 11 ; 28, 19). Pour y accéder, il faut accueillir la parole de Jésus
Pour accéder au Royaume de Dieu, « il faut accueillir la parole de Jésus » (CEC 543).

Accueillons donc la parole de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !
Je lis dans Matthieu 11:19 :
Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses oeuvres.
En quoi ça démontre que le christianisme est fait pour les hommes de toutes les nations :?: Il me semble que Matthieu 8:28 suffit pour le démontrer.

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » mar. 03 déc. 2019, 15:09

Hantouane a écrit :
lun. 02 déc. 2019, 21:34
Hantouane :
[…]. En effet, le christianisme n'est pas fait que pour les Juifs, mais pour les peuples du monde entier, de l'Orient à l'Occident.
Exactement, cher Hantouane. :)
CEC 543 Tous les hommes sont appelés à entrer dans le Royaume. Annoncé d’abord aux enfants d’Israël (cf. Mt 10, 5-7), ce Royaume messianique est destiné à accueillir les hommes de toutes les nations (cf. Mt 8, 11 ; 28, 19). Pour y accéder, il faut accueillir la parole de Jésus
Pour accéder au Royaume de Dieu, « il faut accueillir la parole de Jésus » (CEC 543).

Accueillons donc la parole de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Hantouane » lun. 02 déc. 2019, 21:34

En ce temps-là, comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia :
« Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. »
Jésus lui dit : « Je vais aller moi-même le guérir. »
Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.
Moi-même qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : “Va”, et il va ; à un autre : “Viens”, et il vient, et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »
À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.
Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux. »
Si nous devions sortir un exemple à ceux qui pensent que Jésus n'est là que pour le peuple élu de l'AT, nous pourrons toujours sortir ce passage d'évangile. En effet, le christianisme n'est pas fait que pour les Juifs, mais pour les peuples du monde entier, de l'Orient à l'Occident.

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » sam. 30 nov. 2019, 21:07

Altior a écrit :
sam. 30 nov. 2019, 8:13
Altior :

[…] C'est dans le Ciel et la Terre d'après que Satan ne trouvera plus sa place. C'est alors que son Royaume sera instauré de façon publique.
Maranatha!
Merci de votre réflexion, cher Altior. :)
CEC 451 La prière chrétienne est marquée par le titre " Seigneur ", que ce soit l’invitation à la prière " le Seigneur soit avec vous ", ou la conclusion de la prière " par Jésus-Christ notre Seigneur " ou encore le cri plein de confiance et d’espérance : " Maran atha " (" le Seigneur vient ! ") ou " Marana tha " (" Viens, Seigneur ! ") (1 Co 16, 22) : " Amen, viens, Seigneur Jésus ! " (Ap 22, 20).
Prions pour que nous soyons prêts pour la seconde venue de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ! 🙏

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Altior » sam. 30 nov. 2019, 8:13

Bonjour, Hantouane!
Hantouane a écrit :
ven. 29 nov. 2019, 14:37
En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples cette parabole :
« Voyez le figuier et tous les autres arbres.
Regardez-les : dès qu’ils bourgeonnent, vous savez que l’été est tout proche.
De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche.
Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout cela n’arrive.
Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.
Jésus a été crucifié à Pâques, au printemps. Et le royaume de Dieu, l'été, est proche. Mais n'a-t-il pas dit avant que le Royaume de Dieu est déjà parmi eux, à plusieurs reprises ? Ou bien le royaume de Dieu est complètement présent après sa résurrection ? Car il dit : cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive. Et que dire de sa phrase : le Ciel et la Terre passeront, mes paroles ne passeront pas ? Est-ce pour dire que Dieu, créateur du Ciel et de la Terre, passera, à travers le Christ, c'est-à-dire mourra, mais qu'il ressuscitera dans une nouvelle création, le royaume de Dieu ?
À mon avis, dans ce passage il ne s'agit pas de la Résurrection, mais des évènement de la fin du monde (voir aussi les versets d'avant pour mettre en contexte). C'est alors que le ciel et la terre passeront, car la fin du monde ne sera pas seulement un évènement terrestre, mais cosmique. «Mes paroles ne passeront pas» c'est pour dire que l'Evangile (et tout ce que Dieu nous a dit à travers de la Parole de Dieu qui est la Bible) est valable jusqu'à la fin du monde.

Quant au Royaume de Dieu, il est vrai que Jésus l'a inauguré, mais il s'agit, au moment actuel, d'un royaume caché. Dans nos coeurs, dans le tissu de la Sainte Église. Car, du point de vu publique, on ne peut pas encore dire que le monde est le royaume de Dieu. Au contraire, c'est son adversaire, c'est Satan qui continue d'être le «prince de ce monde». Il y a presque 2000 ans, le Fils de Dieu s'est incarné en humilité et dans des condition d'extrème pauvreté. Il a eu raison de Satan à l'occasion de la triple tentation, mais cela a été en solitude et dans le désert. Nous savons bien que la victoire apparente de Satan, la mort de Dieu a été en réalité sa défaite (il le sait tout aussi bien, car c'était pour l'empêcher d'aller jusqu'au bout qu'il a osé la triple tentation et c'est pourquoi Jésus dit à St Pierre «ad me tergo, Satana!» quand celui-ci veut le dissuader de prendre la croix). Cette victoire de Jésus marque le début du Royaume qui, jusqu'à la fin est in statu viae (en acheminement). Il sera definitif au deuxième Avent, quand Jésus viendra pas en humilité, mais dans tout l'éclat de sa majesté, comme il l'a préfiguré à l'occasion de sa Métamorphose. Pas en anonimat, mais comme un éclaire visible depuis l'Est vers l'Ouest. Pas en solitude, mais accompagné d'une énorme suite de témoins vainqueurs: les anges et les saints. C'est dans le Ciel et la Terre d'après que Satan ne trouvera plus sa place. C'est alors que son Royaume sera instauré de façon publique.
Maranatha!

Dieu ne veut pas se passer des hommes

par etienne lorant » sam. 30 nov. 2019, 7:55

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frère, si de ta bouche, tu affirmes que Jésus est Seigneur,ni, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé.Car c’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut. En effet, l’Écriture dit: Quiconque met en lui sa foi ne connaîtra pas la honte. Ainsi, entre les Juifs et les païens, il n’y a pas de différence: tous ont le même Seigneur, généreux envers tous ceux qui l’invoquent. En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Or, comment l’invoquer,si on n’a pas mis sa foi en lui ? Comment mettre sa foi en lui, si on ne l’a pas entendu ? Comment entendre si personne ne proclame ? Comment proclamer sans être envoyé? Il est écrit : Comme ils sont beaux, les pas des messagers qui annoncent les bonnes nouvelles ! Et pourtant, tous n’ont pas obéi à la Bonne Nouvelle. Isaïe demande en effet : Qui a cru, Seigneur, en nous entendant parler ? Or la foi naît de ce que l’on entend; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ.  Alors, je pose la question : n’aurait-on pas entendu ? Mais si, bien sûr! Un psaume le dit : Sur toute la terre se répand leur message et leurs paroles, jusqu’aux limites du monde.

 

PSAUME
(Ps 18 (19),
R/ Par toute la terre s’en va leur message.
Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l'ouvrage de ses mains.
Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.
.
Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s'entende ;
mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André,qui jetaient leurs filets dans la mer; car c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit: « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes.» Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. De là, il avança et il vit deux autres frères,bJacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela.   Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.

   – Aelf, Paris

La méditation réside tout entière  dans le titre. En effet, le Seigneur a fait alliance avec l'homme en vue du salut de toute l'humanité. Il s'est choisi des hommes et des femmes qui témoigneront au milieu de nous par l'amour de Dieu dont ils ont été investis. Il n'y a pas que les prophètes, les prêtres, les missionnaires, les moines et les moniales, mais aussi :  les ermites, les auteurs de romans inspirés,  tout comme les simples fidèles dont les œuvres brillent jusqu'au fond du quotidien le plus "ordinaire".

Il est tout à fait clair que les saints du calendriers sont comme des arbres qui cachent  la forêt ! Chaque fois que nous renonçons  à nous-mêmes en faveur d'autrui, c'est bien la foi et l'amour de Dieu qui est à l'oeuvre.  Les  fidèles sont comme "l'armée des ombres" qui  servent et agissent comme un levain enfouie dans la pâte et la font lever dans le secret.

La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne peuvent la contenir !




.

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Hantouane » ven. 29 nov. 2019, 14:37

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples cette parabole :
« Voyez le figuier et tous les autres arbres.
Regardez-les : dès qu’ils bourgeonnent, vous savez que l’été est tout proche.
De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche.
Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout cela n’arrive.
Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.
Jésus a été crucifié à Pâques, au printemps. Et le royaume de Dieu, l'été, est proche. Mais n'a-t-il pas dit avant que le Royaume de Dieu est déjà parmi eux, à plusieurs reprises ? Ou bien le royaume de Dieu est complètement présent après sa résurrection ? Car il dit : cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive. Et que dire de sa phrase : le Ciel et la Terre passeront, mes paroles ne passeront pas ? Est-ce pour dire que Dieu, créateur du Ciel et de la Terre, passera, à travers le Christ, c'est-à-dire mourra, mais qu'il ressuscitera dans une nouvelle création, le royaume de Dieu ?

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » sam. 23 nov. 2019, 19:01

Hantouane a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 17:05
Hantouane :

Mais il y avait aussi des gens qui croyaient en lui, et en nombre.
Bien sûr, cher Hantouane. :oui:

Néanmoins, considérons le passage suivant :
Lc 23, 4 Pilate s’adressa aux grands prêtres et aux foules : « Je ne trouve chez cet homme aucun motif de condamnation. »
Quelle était la réponse des foules ?
Lc 23, 21 Mais ils vociféraient : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! »
« Mais il y avait aussi des gens qui [voulaient la mort de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ], et en nombre, », n’est-ce pas ? 😢
Hantouane a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 17:05
Hantouane :

On peut se demander légitimement où ces personnes étaient-ils lors de la crucifixion de Jésus ? Par peur de l'autorité ?
Sans doute, beaucoup d’entre eux se sont cachés par peur de l’autorité.

S. Luc parle de la réaction de quelques-uns de ceux qui croyaient en lui lors de la crucifixion.
Lc 23, 27 Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus.
Selon S. Luc, il y avait une minorité de femmes qui suivaient notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ jusqu’à la fin. 🙏

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Hantouane » sam. 23 nov. 2019, 17:05

Carolus a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 1:30
Hantouane a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 0:53
Hantouane :

Je suis étonné ici par la phrase : "le peuple tout entier". Tout le peuple juif suivait donc Jésus, car suspendu à ses lèvres, ils l'écoutaient ...
Cette phrase ne veut pas dire que tout le peuple juif suivait Jésus, cher Hantouane. :non:
Lc 19, 47 Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir […]
Les « grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables » font partie du peuple juif aussi.

Malheureusement, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ avait beaucoup d’ennemis parmi le peuple juif.
CEC 530 La fuite en Égypte et le massacre des innocents (cf. Mt 2, 13-18) manifestent l’opposition des ténèbres à la lumière : " Il est venu chez lui et les siens ne l’ont pas reçu " (Jn 1, 11).
Recevons donc notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ! :oui:
Mais il y avait aussi des gens qui croyaient en lui, et en nombre. A moins que vous ne me prouvez le contraire. On peut se demander légitimement où ces personnes étaient-ils lors de la crucifixion de Jésus ? Par peur de l'autorité ? Ou par respect pour la prophétie de Jésus qui devait être mis à mort et ressusciter le troisième jour ?

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » sam. 23 nov. 2019, 1:30

Hantouane a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 0:53
Hantouane :

Je suis étonné ici par la phrase : "le peuple tout entier". Tout le peuple juif suivait donc Jésus, car suspendu à ses lèvres, ils l'écoutaient ...
Cette phrase ne veut pas dire que tout le peuple juif suivait Jésus, cher Hantouane. :non:
Lc 19, 47 Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir […]
Les « grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables » font partie du peuple juif aussi.

Malheureusement, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ avait beaucoup d’ennemis parmi le peuple juif.
CEC 530 La fuite en Égypte et le massacre des innocents (cf. Mt 2, 13-18) manifestent l’opposition des ténèbres à la lumière : " Il est venu chez lui et les siens ne l’ont pas reçu " (Jn 1, 11).
Recevons donc notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ! :oui:

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Hantouane » sam. 23 nov. 2019, 0:53

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait :
« Il est écrit : ‘Ma maison sera une maison de prière’. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir,
mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.
Je suis étonné ici par la phrase : "le peuple tout entier". Tout le peuple juif suivait donc Jésus, car suspendu à ses lèvres, ils l'écoutaient ... Ceux qui voulaient sa mort ne purent se saisir de lui, car le peuple faisait barrage à ce moment. Mais la réflexion que j'ai, c'est tout ce peuple converti, lors de la crucifixion de Jésus, où était-il ? Peut-être Jésus a enseigné au peuple la volonté de Dieu de se faire mettre à mort en souffrant beaucoup et de ressusciter le troisième jour. Le peuple ne s'est donc pas opposé à la volonté de Dieu de mourir sur une croix. Je ne vois que ça, le peuple a laissé faire par confiance en Jésus, ce qui est logique. Le peuple n'a pas réagi comme Pierre, qui a été qualifié de Satan lorsqu'il voulait s'opposer à sa destinée.

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » jeu. 21 nov. 2019, 5:51

Hantouane a écrit :
mer. 20 nov. 2019, 1:24
Hantouane :

"Tu retires ce que tu n'as pas mis en dépôt, tu moissonnes ce que tu n'as pas semé." J'ai du mal à comprendre cette parole. Est-ce qu'il prend de l'argent aux autres ? Et récolte sur le travail des autres ? Est-ce pour ça qu'il est détesté par ses concitoyens ?
Merci de votre question, cher Hantouane. :)
Lc 19, 20-21 Le dernier vint dire : “Seigneur, voici la somme que tu m’avais remise ; je l’ai gardée enveloppée dans un linge. En effet, j’avais peur de toi, car tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n’as pas mis en dépôt, tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.”
Ce sont les mots d’un serviteur ingrat.
CEC 2094 L’ingratitude omet ou récuse de reconnaître la charité divine et de lui rendre en retour amour pour amour.
Reconnaissons donc la charité de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et rendons-lui en retour amour pour amour, n’est-ce pas ? :oui:

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Hantouane » mer. 20 nov. 2019, 1:24

En ce temps-là, comme on l’écoutait, Jésus ajouta une parabole : il était près de Jérusalem et ses auditeurs pensaient que le royaume de Dieu allait se manifester à l’instant même.
Voici donc ce qu’il dit : « Un homme de la noblesse partit dans un pays lointain pour se faire donner la royauté et revenir ensuite.
Il appela dix de ses serviteurs, et remit à chacun une somme de la valeur d’une mine ; puis il leur dit : “Pendant mon voyage, faites de bonnes affaires.”
Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : “Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.”
Quand il fut de retour après avoir reçu la royauté, il fit convoquer les serviteurs auxquels il avait remis l’argent, afin de savoir ce que leurs affaires avaient rapporté.
Le premier se présenta et dit : “Seigneur, la somme que tu m’avais remise a été multipliée par dix.”
Le roi lui déclara : “Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l’autorité sur dix villes.”
Le second vint dire : “La somme que tu m’avais remise, Seigneur, a été multipliée par cinq.”
À celui-là encore, le roi dit : “Toi, de même, sois à la tête de cinq villes.”
Le dernier vint dire : “Seigneur, voici la somme que tu m’avais remise ; je l’ai gardée enveloppée dans un linge.
En effet, j’avais peur de toi, car tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n’as pas mis en dépôt, tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.”
Le roi lui déclara : “Je vais te juger sur tes paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n’ai pas mis en dépôt, que je moissonne ce que je n’ai pas semé ;
alors pourquoi n’as-tu pas mis mon argent à la banque ? À mon arrivée, je l’aurais repris avec les intérêts.”
Et le roi dit à ceux qui étaient là : “Retirez-lui cette somme et donnez-la à celui qui a dix fois plus.”
On lui dit : “Seigneur, il a dix fois plus !
– Je vous le déclare : on donnera à celui qui a ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les devant moi.” »
Après avoir ainsi parlé, Jésus partit en avant pour monter à Jérusalem.
"Tu retires ce que tu n'as pas mis en dépôt, tu moissonnes ce que tu n'as pas semé." J'ai du mal à comprendre cette parole. Est-ce qu'il prend de l'argent aux autres ? Et récolte sur le travail des autres ? Est-ce pour ça qu'il est détesté par ses concitoyens ?

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

par Carolus » mar. 19 nov. 2019, 23:53

joe a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 22:56
Joe :
Carolus a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 22:33
Selon S. Matthieu, il y a donc plusieurs personnes qui appellent notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ fils de David , n'est-ce pas ? :oui:
Cher Carolus, :) [...]
Merci de votre question, cher Joe. :)
joe a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 22:56
Joe :
Et dans Saint Marc et Saint Jean? Rien?
Considérons d'abord l'évangile de S. Marc :
Mc 10, 47 Quand [le fils de Timée, Bartimée, un aveugle] entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
Dans l'évangile de S. Marc, ce n'est que Bartimée, fils de Timée, qui le nomme fils de David.

L'évangile de S. Jean ne mentionne personne qui l'ait nommé fils de David.

Haut