Questions sur l'évangile du jour

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Questions sur l'évangile du jour

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » mer. 17 avr. 2019, 21:38

prodigal :
Cela n'a pas de connotation ethnique.
On est entièrement d'accord, cher prodigal. :oui:

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » mer. 17 avr. 2019, 21:14

En ce temps-là, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres
et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d’argent.
Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.
Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples s’approchèrent et dirent à Jésus : « Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? »
Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : “Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.” »
Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.
Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze.
Pendant le repas, il déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. »
Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, chacun son tour : « Serait-ce moi, Seigneur ? »
Prenant la parole, il dit : « Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi, celui-là va me livrer.
Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux celui par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! »
Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi-même qui l’as dit ! »
Ici, Judas lui pose la question et Jésus lui répond : c est toi même qui l à dit. Je pense que c est pas tant par sa question que par le fait qu il se soit servi dans le même plat. Il faudrait voir le texte original ou d autres traductions. Ça pourrait être : C est toi qui l as prouvé, démontré, fait ...

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par prodigal » mer. 17 avr. 2019, 10:49

Je pense que par "juifs" il faut entendre les autorités religieuses et ceux qui leur étaient soumis. Cela n'a pas de connotation ethnique.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » mar. 16 avr. 2019, 21:28

Hantouane :
Vous me chercherez et, comme je l'ai dit aux juifs. Jésus parle des juifs comme d autres personnes que ses disciples. Les disciples n étaient ils pas juifs pour la majorité d entre eux ? Pourquoi faire cette distinction entre ses disciples et les juifs ?
Merci pour votre question, cher Hantouane. :)

Permettez-moi de vous citer trois versets :
Jn 7, 13 Toutefois, personne ne parlait ouvertement de lui, par crainte des Juifs.

Jn 19, 38 Après cela, Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus.

Jn 20, 19 Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint
Tout le monde était saisi de crainte des Juifs, n'est-ce pas ? :(

Dans le contexte, les Juifs sont ceux qui s'opposent à notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » mar. 16 avr. 2019, 12:17

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. »
Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait.
Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait.
Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler.
Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? »
Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote.
Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. »
Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela.
Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres.
Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit.
Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui.
Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt.
Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez pas aller”, je vous le dis maintenant à vous aussi. »
Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. »
Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! »
Jésus réplique : « Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »
Vous me chercherez et, comme je l'ai dit aux juifs. Jésus parle des juifs comme d autres personnes que ses disciples. Les disciples n étaient ils pas juifs pour la majorité d entre eux ? Pourquoi faire cette distinction entre ses disciples et les juifs ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » mar. 16 avr. 2019, 3:07

Hantouane :
D'après vous, Carolus, l’image du Linceul de Turin vient il de la myhre et de l’aloès employés selon la coutume juive d'ensevelir les morts ?
Merci pour votre question, cher Hantouane. :)

Considérons les mots suivants du discours du Saint-Père Jean-Paul II du dimanche, 24 mai 1998 :
La fascination mystérieuse qu'exerce le Saint-Suaire pousse à formuler des questions sur le rapport existant entre le Lin sacré et la vie historique de Jésus. Ne s'agissant pas d'un thème de foi, l'Eglise n'a pas la compétence spécifique pour se prononcer sur ces questions.
L’Église ne se prononce donc pas sur les questions d’authenticité du Linceul de Turin, n’est-ce pas ?

Le Linceul de Turin est un drap de lin jauni de 4,42 mètres de long sur 1,13 mètre de large.
Jn 19, 40 [Joseph d'Arimathie et Nicodème] prirent donc le corps de Jésus, qu’ils lièrent de linges, en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts
Joseph d'Arimathie et Nicodème « lièrent de linges » le corps de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, «en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts » (Jn 19, 40).

Les « linges » (pluriel) de S. Jean ne correspondent pas au Linceul de Turin (singulier), n’est-ce pas ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » mar. 16 avr. 2019, 0:30

Jn 19, 38-40 Après cela, Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Joseph vint donc enlever le corps de Jésus. Nicodème – celui qui, au début, était venu trouver Jésus pendant la nuit – vint lui aussi ; il apportait un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres. Ils prirent donc le corps de Jésus, qu’ils lièrent de linges, en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts.
Joseph d'Arimathie et Nicodème ensevelirent le corps de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ avec « un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres ». Ce melange valait à peu près 5000.00 € (5 mille euros).
D'après vous, Carolus, l image du Linceul de Turin vient il de la myhre et de l aloès employés selon la coutume juive d'ensevelir les morts ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » lun. 15 avr. 2019, 21:22

Hantouane :
Laisse la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement !
Merci pour votre réflexion, cher Hantouane. :)

Considérons le contexte :
Jn 12, 4-5 Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? »
Selon Judas Iscariote, le parfum valait « trois cents pièces d’argent » , c'est-à-dire à peu près 2000.00 € (deux mille euros).
Jn 12, 6 Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait.
Malheureusement, pour Judas Iscariote, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ne valait pas « trois cents pièces d’argent ».
Mt 26, 14-15 Alors, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d’argent.
Malheureusement, pour Judas Iscariote, notre Seigneur et Sauveur ne valait que « trente pièces d’argent » , c'est-à-dire à peu près 200.00 € (deux cents euros), le prix d'un esclave.
Jn 12, 7 Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement !
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ parle de son ensevelissement qui aura lieu dans moins d'une semaine.
Jn 19, 38-40 Après cela, Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Joseph vint donc enlever le corps de Jésus. Nicodème – celui qui, au début, était venu trouver Jésus pendant la nuit – vint lui aussi ; il apportait un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres. Ils prirent donc le corps de Jésus, qu’ils lièrent de linges, en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts.
Joseph d'Arimathie et Nicodème ensevelirent le corps de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ avec « un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres ». Ce melange valait à peu près 5000.00 € (5 mille euros).

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » lun. 15 avr. 2019, 12:43

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts.
On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus.
Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors :
« Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? »
Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait.
Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement !
Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »
Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts.
Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare,
parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.
Laisse la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Jésus fut imprégné de parfum à ses pieds. Peut-être qu avant sa passion cette même Marie enduisit tout le corps de Jésus de parfum ou encore Jésus, à partir du parfum répandu sur ses pieds, s en enduisit tout le corps. Deux explications qui pourraient expliquer l imprégnation de l image sur le Linceul de Turin... [...]

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » lun. 08 avr. 2019, 20:50

Hantouane :
Le jugement dernier correspond il au moment où notre Seigneur est descendu une fois pour toutes aux enfers pour les hommes de tout les temps ?
Merci pour votre question, cher Hantouane. :)

Le jugement dernier aura lieu au moment où notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ reviendra.
CEC 1001 Quand ? Définitivement " au dernier jour " (Jn 6, 39-40. 44. 54 ; 11, 24) ; " à la fin du monde " (LG 48). En effet, la résurrection des morts est intimement associée à la Parousie du Christ :

Car lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l’archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu (1 Th 4, 16).
La résurrection des morts et le jugement dernier auront lieu " à la fin du monde " (CEC 1001), n'est-ce pas ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » lun. 08 avr. 2019, 19:49

Hantouane :
L'heure vient où ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et ce moment est celui où Jésus descend aux enfers après sa crucifixion lors des 3 jours de sa mise au tombeau (comme dit dans le Credo). Est ce ce moment qui a pour conséquence le jugement particulier ?
Est-ce que " ce moment [...] a pour conséquence le jugement particulier ", cher Hantouane :?:
CEC 1038 La résurrection de tous les morts, " des justes et des pécheurs " (Ac 24, 15), précédera le Jugement dernier. Ce sera " l’heure où ceux qui gisent dans la tombe en sortiront à l’appel de la voix du Fils de l’Homme ; ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, ceux qui auront fait le mal pour la damnation " (Jn 5, 28-29).
Selon CEC 1038, il s'agit du Jugement dernier, n'est-ce pas ?
Le jugement dernier correspond il au moment où notre Seigneur est descendu une fois pour toutes aux enfers pour les hommes de tout les temps ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » lun. 08 avr. 2019, 14:11

Hantouane :

Dans le Temple, à la salle du Trésor. De quel Trésor s'agit-il ?
Merci pour votre question, cher Hantouane. :)
Lc 21, 1-4 Levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. »
Le Trésor signifie les offrandes apportées par les gens.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » lun. 08 avr. 2019, 10:30

En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »
Les pharisiens lui dirent alors : « Tu te rends témoignage à toi-même, ce n’est donc pas un vrai témoignage. »
Jésus leur répondit : « Oui, moi, je me rends témoignage à moi-même, et pourtant mon témoignage est vrai, car je sais d’où je suis venu, et où je vais ; mais vous, vous ne savez ni d’où je viens, ni où je vais.
Vous, vous jugez de façon purement humaine. Moi, je ne juge personne.
Et, s’il m’arrive de juger, mon jugement est vrai parce que je ne suis pas seul : j’ai avec moi le Père, qui m’a envoyé.
Or, il est écrit dans votre Loi que, s’il y a deux témoins, c’est un vrai témoignage.
Moi, je suis à moi-même mon propre témoin, et le Père, qui m’a envoyé, témoigne aussi pour moi. »
Les pharisiens lui disaient : « Où est-il, ton père ? » Jésus répondit : « Vous ne connaissez ni moi ni mon Père ; si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. »
Il prononça ces paroles alors qu’il enseignait dans le Temple, à la salle du Trésor. Et personne ne l’arrêta, parce que son heure n’était pas encore venue.
Dans le Temple, à la salle du Trésor. De quel Trésor s'agit-il ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » jeu. 04 avr. 2019, 22:21

Hantouane :
L'heure vient où ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et ce moment est celui où Jésus descend aux enfers après sa crucifixion lors des 3 jours de sa mise au tombeau (comme dit dans le Credo). Est ce ce moment qui a pour conséquence le jugement particulier ?
Est-ce que " ce moment [...] a pour conséquence le jugement particulier ", cher Hantouane :?:
CEC 1038 La résurrection de tous les morts, " des justes et des pécheurs " (Ac 24, 15), précédera le Jugement dernier. Ce sera " l’heure où ceux qui gisent dans la tombe en sortiront à l’appel de la voix du Fils de l’Homme ; ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, ceux qui auront fait le mal pour la damnation " (Jn 5, 28-29).
Selon CEC 1038, il s'agit du Jugement dernier, n'est-ce pas ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » mer. 03 avr. 2019, 8:32

En ce temps-là, après avoir guéri le paralysé un jour de sabbat, Jésus déclara aux Juifs : « Mon Père est toujours à l’œuvre, et moi aussi, je suis à l’œuvre. »
C’est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le tuer, car non seulement il ne respectait pas le sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu.
Jésus reprit donc la parole. Il leur déclarait : « Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu’il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement.
Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des œuvres plus grandes encore, si bien que vous serez dans l’étonnement.
Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, ainsi le Fils, lui aussi, fait vivre qui il veut.
Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger,
afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui ne rend pas honneur au Fils ne rend pas non plus honneur au Père, qui l’a envoyé.
Amen, amen, je vous le dis : qui écoute ma parole et croit en Celui qui m’a envoyé, obtient la vie éternelle et il échappe au jugement, car déjà il passe de la mort à la vie.
Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront.
Comme le Père, en effet, a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir, lui aussi, la vie en lui-même ;
et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme.
Ne soyez pas étonnés ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix ;
alors, ceux qui ont fait le bien sortiront pour ressusciter et vivre, ceux qui ont fait le mal, pour ressusciter et être jugés.
Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d’après ce que j’entends, et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. »
L'heure vient où ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et ce moment est celui où Jésus descend aux enfers après sa crucifixion lors des 3 jours de sa mise au tombeau (comme dit dans le Credo). Est ce ce moment qui a pour conséquence le jugement particulier ? Jésus descendant aux enfers une fois pour toutes pour les morts de tout les temps ?

Haut