Questions sur l'évangile du jour

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Questions sur l'évangile du jour

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Raphy » Aujourd’hui, 2:26

Jésus rétablit un équilibre, une certaine justice. Tout le monde a droit au bonheur et à la félicité
C'est un beau message en tout cas :)

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » Aujourd’hui, 1:56

Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon.
Et Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous.
Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez.
Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme.
Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes.
Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation !
Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. »
Jésus rétablit un équilibre, une certaine justice. Tout le monde a droit au bonheur et à la félicité, et la roue tourne comme on dit. Il faut se méfier des personnes pour qui tout va. Ça ne dure qu'un temps, et en effet ils meurent comme tout le monde et ont droit aux souffrances à la fin de leur vie, alors que celui qui n'a pas voit approcher la mort avec sérénité, car il a eu besoin de Dieu quand tout allait mal dans le passé, contrairement aux riches, aux repus qui n'ont pas besoin du recours à Dieu dans leur existence quand tout va bien. Le riche qui n'est pas clairvoyant en pensant qu'il n'a pas besoin de Dieu est dans l'erreur. Un jour viendra où il faudra se remettre à Lui, et là, il sera jugé selon qu'il a honoré ou non le Seigneur pendant son existence. C'est du moins ce que je comprends des béatitudes.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Cepora » Hier, 20:59

C'est le chapitre quinze de l'Évangile selon saint Mathieu.

Concernant le sens spirituel des nombres : les sept pains représentent l'Évangile, et les « quelques » petits poissons sont les saints du Nouveau Testament.

On trouve un récit similaire au chapitre précédent du même Évangile, sauf que les nombres ne sont pas identiques : Il y a cinq pains et deux poissons. Les cinq pains représentent les livres de la loi, et les deux poissons, Jean-Baptiste et les prophètes.

Cela évoque un changement de nourriture spirituelle pour ceux qui suivent le Seigneur « dans le désert », c'est-à-dire pour le peuple de Dieu, en référence à l'exode.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » Hier, 19:59

Hantouane :
[Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 8,1-10.]

En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule, et que les gens n’avaient rien à manger, Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
« J’ai de la compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger.
Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en chemin, et certains d’entre eux sont venus de loin
. »
[…]
Ils avaient aussi quelques petits poissons, que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
Les gens mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille.
Mais quel est la signification de la multiplication de poissons ?
Vous posez de bonnes questions, cher Hantouane. :)

Considérons : Il y avait une grande foule d’environ quatre mille personnes, cependant il n’y avait que quelques petits poissons pour ces gens-là.

Est-ce qu’on peut rassasier quatre mille personnes en leur donnant seulement quelques petits poissons ? Certes pas !

La multiplication de poissons était donc un miracle pour contenter la faim physique de quatre mille personnes, n'est-ce pas ? :oui:

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » Hier, 19:08

En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule, et que les gens n’avaient rien à manger, Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
« J’ai de la compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger.
Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en chemin, et certains d’entre eux sont venus de loin. »
Ses disciples lui répondirent : « Où donc pourra-t-on trouver du pain pour les rassasier ici, dans le désert ? »
Il leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils lui dirent : « Sept. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Puis, prenant les sept pains et rendant grâce, il les rompit, et il les donnait à ses disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule.
Ils avaient aussi quelques petits poissons, que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
Les gens mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille. Puis Jésus les renvoya.
Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il alla dans la région de Dalmanoutha.
On parle souvent de la multiplication des pains, mais moins de la multiplication des poissons. Pourtant, on peut faire le rapprochement avec la pêche miraculeuse. Dans les 2 cas, il s'agit sûrement de multiplication de poissons, vivants pour la pêche miraculeuse, morts pour ce passage. Mais quel est la signification de la multiplication de poissons ? Si la multiplication des pains peut être assimilé au corps du Christ distribué à la multitude, le poisson est assimilé à des hommes pris dans les filets de Pierre, donc assimilable à la conversion des pécheurs. C'est ça ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Kerniou » Hier, 18:44

La médecine, en effet, Fée Violine a raison, ne guérit pas tous les sourds. Certaines formes de surdité sont incurables pour le moment ... mais avec le temps ... qui sait ? ...

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » Hier, 15:50

Fée Violine :
La médecine ne guérit pas les sourds. Tout ce qu'elle peut faire, c'est appareiller un malentendant pour augmenter le peu d'audition qu'il a.
Vous avez raison, chère Fée Violine. :oui:
Lc 12, 25 Quis autem vestrum cogitando potest adjicere ad staturam suam cubitum unum?
Jésus a posé la question rhétorique suivante : D’ailleurs qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à sa stature ?
CEC 275 Avec Job, le juste, nous confessons : " Je sais que Tu es Tout-Puissant : ce que Tu conçois, Tu peux le réaliser " (Jb 42, 2).
L’homme n’est pas tout-puissant.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Fée Violine » Hier, 9:37

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.
Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui.
Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient.
Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »
Ce miracle de Jésus, à savoir guérir un sourd muet n'est-il pas ce que la médecine est sur le point de réaliser s'ils ne l'ont pas encore fait ? La médecine fait des miracles aujourd'hui, est-ce un signe des temps ? De même, le miracle de multiplication de pains n'est il pas envisageable par la génétique, la physique quantique ou que sais je ? La science, si elle est bien dirigée, semble pouvoir réitérer les miracles dont parle Jésus. On pourrait aussi parler du miracle de Jésus qui marche sur l'eau, on peut penser à divers équipements qui permettent d'être en lévitation au dessus de l'eau. Et à quand l'homme augmenté par la génétique qui pourra nager dans les abysses, voler dans le ciel, dans l'espace, même si c'est discutable éthiquement ?
La médecine ne guérit pas les sourds. Tout ce qu'elle peut faire, c'est appareiller un malentendant pour augmenter le peu d'audition qu'il a.
Quant à multiplier les pains ou nous donner des ailes, on en est bien loin !

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Foxy » ven. 15 févr. 2019, 13:06

Seulement, les miracles de Jésus sont aussi à prendre au spirituel me semble t-il.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » ven. 15 févr. 2019, 2:53

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.
Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui.
Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient.
Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »
Ce miracle de Jésus, à savoir guérir un sourd muet n'est-il pas ce que la médecine est sur le point de réaliser s'ils ne l'ont pas encore fait ? La médecine fait des miracles aujourd'hui, est-ce un signe des temps ? De même, le miracle de multiplication de pains n'est il pas envisageable par la génétique, la physique quantique ou que sais je ? La science, si elle est bien dirigée, semble pouvoir réitérer les miracles dont parle Jésus. On pourrait aussi parler du miracle de Jésus qui marche sur l'eau, on peut penser à divers équipements qui permettent d'être en lévitation au dessus de l'eau. Et à quand l'homme augmenté par la génétique qui pourra nager dans les abysses, voler dans le ciel, dans l'espace, même si c'est discutable éthiquement ?

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » jeu. 14 févr. 2019, 21:59

Hantouane :
Seuls ceux qui accueillent ses disciples ont la chance de voir Jésus.
Vous avez raison, cher Hantouane. :oui:
CEC 765 Le Seigneur Jésus a doté sa communauté d’une structure qui demeurera jusqu’au plein achèvement du Royaume. [...] Les Douze (cf. Mc 6, 7) et les autres disciples (cf. Lc 10, 1-2) participent à la mission du Christ, à son pouvoir, mais aussi à son sort (cf. Mt 10, 25 ; Jn 15, 20). Par tous ces actes, le Christ prépare et bâtit son Église.
Les " autres disciples (cf. Lc 10, 1-2) participent à la mission du Christ ".

Qui sont les autres disciples ?
[Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10, 1-2]
En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
Jésus dit : La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.

Etant disciples du Christ, participons donc activement à la mission du Christ, car seuls " ceux qui accueillent ses disciples ont la chance de voir Jésus ".

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Cepora » jeu. 14 févr. 2019, 18:57

Jésus a-t-il dit aux 72 disciples où se rendre ? Cela fait 36 ville ou localité. Cela fait beaucoup. Admettons qu'il reste quelques jours à chaque fois dans ces endroits cela fait des mois voire 1 an pour que Jésus parcourt toutes ces localités ... Mais ces disciples préparent le chemin à Jésus pour qu'il soit accueilli dans tous ces endroits, pour qu'il puisse y dormir et manger à sa faim. Seuls ceux qui accueillent ses disciples ont la chance de voir Jésus.
L'Écriture ne mentionne pas qu'il y eût trente-six villages que les disciples parcouraient deux par deux, mais que sur la route de Jérusalem, Jésus désigna soixante-douze disciples pour l'annoncer dans chaque village où il passa. Il est possible que ces derniers aient pu se rendre, en même temps, dans chaque village, deux par deux, et qu'il n'y eût pas trente-six villages, mais seulement quelques uns.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » jeu. 14 févr. 2019, 16:26

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.
Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ‘Paix à cette maison.’
S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.
Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »
Jésus a-t-il dit aux 72 disciples où se rendre ? Cela fait 36 ville ou localité. Cela fait beaucoup. Admettons qu'il reste quelques jours à chaque fois dans ces endroits cela fait des mois voire 1 an pour que Jésus parcourt toutes ces localités ... Mais ces disciples préparent le chemin à Jésus pour qu'il soit accueilli dans tous ces endroits, pour qu'il puisse y dormir et manger à sa faim. Seuls ceux qui accueillent ses disciples ont la chance de voir Jésus.

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Carolus » lun. 11 févr. 2019, 21:20

Hantouane :
On pourrait peut-être appeler ce passage la multiplication des poissons ? A moins que ce soit par un pouvoir d'attraction de Jésus qui a rassemblé les poissons au niveau des barques, ou encore qu'il a commandé aux courants. Comment explique-t-on ce miracle ?
Il s'agit d'un miracle car il n'y a pas d'explication naturelle, cher Hantouane. :)
CEC 547 Jésus accompagne ses paroles par de nombreux " miracles, prodiges et signes " (Ac 2, 22) qui manifestent que le Royaume est présent en Lui. Ils attestent que Jésus est le Messie annoncé (cf. Lc 7, 18-23).
Ce miracle atteste " que Jésus est le Messie annoncé " (CEC 547).

Re: Questions sur l'évangile du jour

Message par Hantouane » lun. 11 févr. 2019, 2:21

En ce temps-là, après la traversée, abordant à Génésareth, ils accostèrent.
Ils sortirent de la barque, et aussitôt les gens reconnurent Jésus :
ils parcoururent toute la région, et se mirent à apporter les malades sur des brancards là où l’on apprenait que Jésus se trouvait.
Et dans tous les endroits où il se rendait, dans les villages, les villes ou les campagnes, on déposait les infirmes sur les places. Ils le suppliaient de leur laisser toucher ne serait-ce que la frange de son manteau. Et tous ceux qui la touchèrent étaient sauvés.
La traduction est-elle exacte ? A la fin de ce passage, il est dit que tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau étaient sauvés. Ce terme est plus fort que guéris, ils sont sauvés.

Haut