Question sur l'évangile du jour

Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Question sur l'évangile du jour

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Fée Violine » Hier, 10:21

Non, pas plus, car le vin ne se gardait pas, avant l'invention de la bouteille et du bouchon. C'est même pour ça qu'ils ont manqué de vin au milieu de la fête. Ils croyaient avoir une bonne provision, mais il avait tourné.
Dieu nous donne en abondance et en surabondance.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » Hier, 5:26

Dans le miracle de cana, il est dit que six jarres de 100litres ont été remplies d'eau. Soit 600 litres en tout. À t on une idée du nombre de convives aux noces ? Ça me paraît bien plus que nécessaire ... Ça pourrait même rembourser les frais des noces, pourquoi pas ? Jésus aurait fait ce miracle pour qu ils aient du vin pour les noces et bien plus...

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Carolus » jeu. 10 janv. 2019, 17:16

:arrow:
Alexandre :
Carolus,

Objectivement, les deux interprétations de Matthieu ne correspondent absolument pas au sens que les prophètes leur attribuaient
Merci pour votre réponse, cher Alexandre. :)

Considérons :
CEC 687 " Nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l’Esprit de Dieu " (1 Co 2, 11). Or, son Esprit qui le révèle nous fait connaître le Christ, son Verbe, sa Parole vivante, mais ne se dit pas lui-même. Celui qui " a parlé par les prophètes " nous fait entendre la Parole du Père.
Les prophètes étaient inspirés par l’Esprit de Dieu (CEC 687).

Est-ce que " les deux interprétations de Matthieu ne correspondent absolument pas au sens que [Dieu] leur [attribuait] " :?:
CEC 106 Dieu a inspiré les auteurs humains des livres sacrés.
S. Matthieu est l'un des auteurs humains des livres sacrés, n'est-ce pas ?
S. Matthieu était donc inspiré par l’Esprit de Dieu (CEC 106).
CEC 107 Les livres inspirés enseignent la vérité.  (DV 11).
S. Matthieu enseigne la vérité (CEC 107).

Donc, les deux interprétations de Matthieu correspondent absolument au sens que Dieu leur attribuait. :oui:

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Alexandre. » jeu. 10 janv. 2019, 11:16

Carolus,

Objectivement, les deux interprétations de Matthieu ne correspondent absolument pas au sens que les prophètes leur attribuaient :

Jérémie : parole de consolation de Dieu envers Rachel qui ne doit pas pleurer car ses enfants reviendront de Babylone où ils sont en exil (et d'où ils reviendront effectivement grâce à l'empereur perse Cyrus II) . Matthieu lui donne un sens opposé pour servir son récit du massacre des innocents.

Osée : "pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils " = Dieu se manifeste pour faire sortir son peuple Israël d'Égypte (référence à l'épisode de l'exode sous la conduite de Moïse)
Matthieu : "D’Égypte, j’ai appelé mon fils" = Dieu est en Égypte pour y appeler Jésus afin qu'il l'y rejoigne (fuite pour échapper à Hérode)

Matthieu a complètement modifié l'ordre des mots de la phrase d'Osée et lui a donné un sens qui n'a plus rien à voir : il n'est plus question de sortir d'Égypte mais d'y aller. Il n'est plus question d'Israël mais de Jésus. Bref, c'est une retouche complète de la phrase d'Osée pour servir son récit, mais un procédé qui n'est pas honnête intellectuellement.

Matthieu souhaite tellement démontrer que Jésus accomplit l'Ancien Testament afin de convaincre l'auditoire juif pour lequel il écrit, qu'il n'hésite pas à sortir des phrases de leur contexte (exil à Babylone, sortie d'Égypte) et à leur donner un sens opposé à ce que les prophètes ont voulu exprimer.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Carolus » jeu. 10 janv. 2019, 5:45

Alexandre :

Carolus,

Avec assurance, nous pouvons dire que Jérémie n'a à aucun moment prophetisé le massacre des innocents.
Merci pour votre commentaire, cher Alexandre. :)
CEC 530 La fuite en Égypte et le massacre des innocents (cf. Mt 2, 13-18) manifestent l’opposition des ténèbres à la lumière
Il y a beaucoup d’opposition « des ténèbres à la lumière », n’est-ce pas ?
Mt 2, 14-15 Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils
S. Matthieu fait référence au livre d’Osée : pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils (Os 11, 1).

Pour S. Matthieu, il s’agit de l'accomplissement de « la parole du Seigneur prononcée par le prophète » Osée.
CEC 711 Jésus accomplit les prophéties qui le concernent.
Pour S. Matthieu, la fuite en Égypte et le massacre des innocents sont des prophéties accomplies qui concernent notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Alexandre. » jeu. 10 janv. 2019, 1:26

Carolus,

Avec assurance, nous pouvons dire que Jérémie n'a à aucun moment prophetisé le massacre des innocents. Quand on lit le chapitre en question, il s'agit même d'une parole de réconfort : Rachel pleure ses enfants qui sont partis en Exil à Babylone mais Dieu la console en lui assurant qu'ils reviendront.
Ainsi parle le Seigneur : Un cri s’élève dans Rama, une plainte et des pleurs d’amertume. C’est Rachel qui pleure ses fils ; elle refuse d’être consolée, car ses fils ne sont plus. Ainsi parle le Seigneur : Retiens le cri de tes pleurs et les larmes de tes yeux. Car il y a un salaire pour ta peine, – oracle du Seigneur : ils reviendront du pays de l’ennemi. Il y a un espoir pour ton avenir, – oracle du Seigneur : tes fils reviendront sur leur territoire.
Matthieu a fait une relecture de cette pseudo prophétie qui du temps de Jésus était déjà accomplie pour lui donner une nouvelle naissance. Sauf qu'il ne s'agit plus d'une parole de réconfort mais d'un massacre en bonne et due forme qui n'a rien à voir avec ce que Jérémie a voulu exprimer...

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Trinité » jeu. 10 janv. 2019, 1:15

Merci Carolus,

En effet, cela me parait clair! Il y a bien eu deux événements.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Alexandre. » jeu. 10 janv. 2019, 0:25

"Rama" " Ramsès", il est évident que ce ne sont pas les mêmes lieux!
D'aucuns prétendre que le deuxième évènement n'aurait pas eu lieu, et que Matthieu n'en aurait fait mention que simplement en mémoire du premier évènement Egyptien, pour la mise en garde de Jésus vis à vis d'Hérode;
Tout comme je l'expliquais ICI, le massacre des innocents et la fuite en Égypte ont clairement une motivation théologique puisque Matthieu souhaite indéniablement faire de Jésus un nouveau Moïse à travers ce récit de l'enfance.

Son historicité ne peut être attestée ni même inffirmée. Elle est cependant plausible car Hérode n'a pas hésité à faire exécuter plusieurs de ses propres fils.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Carolus » mer. 09 janv. 2019, 23:46

Trinité :

"Rama" " Ramsès", il est évident que ce ne sont pas les mêmes lieux!
On est donc d'accord concernant ce détail, cher Trinité. :oui:
Trinité :
D'aucuns prétendre que le deuxième évènement n'aurait pas eu lieu, et que Matthieu n'en aurait fait mention que simplement en mémoire du premier évènement Egyptien, pour la mise en garde de Jésus vis à vis d'Hérode;
Le deuxième événement c'est le massacre des enfants innocents par Hérode.
Mt 2, 17 Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.
Le prophète Jérémie vivait au VIe siècle avant Jésus-Christ.
Je 31, 15 Ainsi parle le Seigneur : Un cri s’élève dans Rama, une plainte et des pleurs d’amertume. C’est Rachel qui pleure ses fils ; elle refuse d’être consolée, car ses fils ne sont plus.
Le prophète Jérémie prononça cette prophétie 600 ans avant la naissance de Jésus-Christ.
Ex 1, 22 Pharaon donna cet ordre à tout son peuple : « Tous les fils qui naîtront aux Hébreux, jetez-les dans le Nil. »
Pharaon donna cet ordre au XVIe siècle avant Jésus-Christ, c'est-à-dire 1 000 ans avant la prophétie prononcée par Jérémie. Est-il logique de prétendre que le prophète Jérémie aurait parlé d'un événement du passé :?:

En fin de compte, une prophétie (par définition), c'est l'annonce d'un événement futur, n'est-ce pas ? :)

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Carolus » ven. 04 janv. 2019, 23:39

antoine75 :
Bonjour et merci Carolus pour votre réponse.
Je vous en prie, cher antoine75. :)

Vous citez le verset suivant de l'Evangile du jour :
[Évangile du 4 janvier 2019]

[Jn 1, 42] Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.
Vous posez la question suivante :
antoine75 :
Pourquoi l'évangéliste ne traduit il pas le mot araméen Kephas directement ? Ma question est donc : Jésus ne s'adresse pas à Simon-Pierre en araméen, mais en quel langue le Christ lui parle-t-il ici ? (Car seul le mot Kephas est araméen) . Ou est-ce pour insister sur le sens commun du mot pierre ?
Si, Jésus s'adresse à Simon-Pierre en araméen (translittéré) : ᵓnt hw šmᶜwn brhdywnᵓ ᵓnt ttqrᵓ kᵓpᵓ

Jésus ne dit que les mots suivants : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas ».

Pour ceux qui parlent araméen, chaque mot signifie quelque chose, même les noms propres :
- Simon (šmᶜwn) = entendant, écoutant
- Jean/Jonas (dywnᵓ) = colombe
- Kèphas (kᵓpᵓ) = pierre

Jésus n'a pas besoin de traduire le mot/nom "Kèphas (kᵓpᵓ)" pour que les gens puissent comprendre. Ceux qui parlent araméen savent que kèphas veut dire pierre.

Notre Seigneur et Sauveur n'a donc pas besoin d'ajouter « ce qui veut dire : Pierre. »

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » ven. 04 janv. 2019, 12:48

Bonjour et merci Carolus pour votre réponse.
En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.
Pourquoi l'évangéliste ne traduit il pas le mot araméen Kephas directement ? Ma question est donc : Jésus ne s'adresse pas à Simon-Pierre en araméen, mais en quel langue le Christ lui parle-t-il ici ? (Car seul le mot Kephas est araméen) . Ou est-ce pour insister sur le sens commun du mot pierre ?

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Carolus » ven. 04 janv. 2019, 0:53

antoine75 :
Bonjour,
[Évangile du 3 janvier 2019]

[Jn 1, 33] Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.”
Qui est donc celui qui a envoyé baptiser dans l'eau Jean Baptiste ? Le Père ?
Oui, c’est Dieu le Père qui a envoyé Jean le Baptiste, cher antoine75. :oui:
CEC 717 " Parut un homme envoyé de Dieu. Il se nommait Jean " (Jn 1, 6).
Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean (Jn 1, 6).

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Trinité » jeu. 03 janv. 2019, 21:49

Trinité : Mon cher Carolus,

[…] vous allez peut-être éclairer ma lanterne sur ces 2 récits.
Volontiers, cher Trinité. :)

Vous citez de l’Évangile du 28 décembre 2018 :
Mt 2,18 Un cri s'élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte; c'est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas qu'on la console, car ils ne sont plus.
Ce passage vous rappelle un autre événement :
Trinité: C'est étrange car l'évangile nous dit qu'il s'agit du massacre des Saints innocents par Hérode, mais cela rappelle également le massacre par pharaon des petits Hébreux avant l'exil?
Il y a une similitude bien évidente entre les deux séries de faits. :oui:

Comparons :
Ex 1, 22 Pharaon donna cet ordre à tout son peuple : « Tous les fils qui naîtront aux Hébreux, jetez-les dans le Nil. »
Mt 2, 16 Alors Hérode […] envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région
Le parallélisme est bien évident : Pharaon et Hérode donnent l’ordre de tuer des enfants.
Trinité : Rama se trouve bien en Egypte, il y a deux histoires en une?
Quel est votre avis?
Comme Fée Violine l’a déjà indiqué : « Rama est en Judée. » Mais le nom de cette ville en Judée rappelle sans doute celui d’une ville en Égypte. En effet, il s’agit d’une ville mentionnée dans l’ensemble des circonstances dans lesquelles se produit le massacre de petits Hébreux :
Ex 1, 11 On imposa donc aux fils d’Israël des chefs de corvée pour les accabler de travaux pénibles. Ils durent bâtir pour Pharaon les villes d’entrepôts de Pithome et de Ramsès.
La ville en Égypte s’appelle RAMSÈS. :)

Bonne année à vous et à quiconque lira ce message.
"Rama" " Ramsès", il est évident que ce ne sont pas les mêmes lieux!
D'aucuns prétendre que le deuxième évènement n'aurait pas eu lieu, et que Matthieu n'en aurait fait mention que simplement en mémoire du premier évènement Egyptien, pour la mise en garde de Jésus vis à vis d'Hérode;

Bonne année également Carolus.

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par antoine75 » jeu. 03 janv. 2019, 14:55

Bonjour,
En ce temps-là, voyant Jésus venir vers lui, Jean le Baptiste déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ;
c’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était.
Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. »
Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui.
Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.”
Moi, j’ai vu, et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »
Qui est donc celui qui a envoyé baptiser dans l'eau Jean Baptiste ? Le Père ?

Re: Question sur l'évangile du jour

Message par Carolus » mar. 01 janv. 2019, 23:58

Trinité : Mon cher Carolus,

[…] vous allez peut-être éclairer ma lanterne sur ces 2 récits.
Volontiers, cher Trinité. :)

Vous citez de l’Évangile du 28 décembre 2018 :
Mt 2,18 Un cri s'élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte; c'est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas qu'on la console, car ils ne sont plus.
Ce passage vous rappelle un autre événement :
Trinité: C'est étrange car l'évangile nous dit qu'il s'agit du massacre des Saints innocents par Hérode, mais cela rappelle également le massacre par pharaon des petits Hébreux avant l'exil?
Il y a une similitude bien évidente entre les deux séries de faits. :oui:

Comparons :
Ex 1, 22 Pharaon donna cet ordre à tout son peuple : « Tous les fils qui naîtront aux Hébreux, jetez-les dans le Nil. »
Mt 2, 16 Alors Hérode […] envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région
Le parallélisme est bien évident : Pharaon et Hérode donnent l’ordre de tuer des enfants.
Trinité : Rama se trouve bien en Egypte, il y a deux histoires en une?
Quel est votre avis?
Comme Fée Violine l’a déjà indiqué : « Rama est en Judée. » Mais le nom de cette ville en Judée rappelle sans doute celui d’une ville en Égypte. En effet, il s’agit d’une ville mentionnée dans l’ensemble des circonstances dans lesquelles se produit le massacre de petits Hébreux :
Ex 1, 11 On imposa donc aux fils d’Israël des chefs de corvée pour les accabler de travaux pénibles. Ils durent bâtir pour Pharaon les villes d’entrepôts de Pithome et de Ramsès.
La ville en Égypte s’appelle RAMSÈS. :)

Bonne année à vous et à quiconque lira ce message.

Haut