Conversion au catholicisme

Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Conversion au catholicisme

Conversion

Message par Nessou360 » mer. 25 avr. 2018, 12:43

Bonjour à toutes et à tous,

Étant nouvelle sur ce forum, je souhaiterais que l'on m'aide à savoir davantage sur la communion. Avant toute chose, je suis une ex-musulmane qui souhaite se convertir au catholicisme, mais aussi me faire baptiser et communier et ça sans que ma famille soit au courant, suite à leurs mauvais jugements.

J'ai découvert le catholicisme depuis que j'ai étudié dans un lycée professionnel privé d'enseignement catholique. Tous les midis, j'allais partager mes repas en compagnie des animateurs pastoraux avec qui on a pu échanger sur le Christ et la liberté du catholicisme.

La liberté est une chose pour moi qui est primordiale parce que, dans mon ancienne religion qui est l'islam, les femmes contrairement aux hommes, ne sont pas libres du tout et pour moi Jésus est notre sauveur et que je lui resterai fidèle. Je veux me sentir libre, ouverte d'esprit et ça avec l'aide de Jésus.

Et pour terminer, j'aimerais savoir comment ça se passe la première communion ?

Cordialement

[Message fusionné avec fil existant sur la conversion. Vous y trouverez toutes sortes d'informations. Pour la communion eucharistique, ici : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... on#p302125 N'hésitez pas à poser vos questions pour tout éclaircissement. Bonne continuation parmi nous! La Modération]

Re: Conversion au catholicisme.

Message par Cgs » dim. 17 sept. 2017, 22:30

Bonsoir,

Le catéchisme de l'Eglise catholique est en ligne :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_INDEX.HTM

Vous pouvez commencer à le lire seul, mais il est bien de se rapprocher d'une paroisse pour entamer une préparation au baptême avec d'autres personnes. C'est important car la foi n'est pas qu'une connaissance ou un ressenti personnel, c'est aussi une vie fraternelle avec d'autres catholiques. Fréquentez plusieurs églises et posez vos questions. Là où vous vous sentez à l'aise, prenez le pas d'intégrer une équipe de préparation au baptême.

Il n'est jamais trop tard pour se faire baptiser et les communautés chrétiennes sont habituées à avoir des demandes de baptême de la part d'adulte. Chaque année, plusieurs milliers d'adultes sont baptisés chaque année en France, en général à la nuit de Pâques, l'une des plus grandes fêtes chrétiennes.

Beau chemin en Christ,

Conversion au catholicisme

Message par Seraphin » dim. 17 sept. 2017, 21:10

Bonsoir,

J'envisage de me convertir au catholicisme, après 3 ans de recherche, cette église semble la bonne. Je la trouve plus mature, plus disciplinée, plus sérieuse dans sa façon d'honorer Dieu, à l'inverse des églises évangélique protestantes, mais je ne vais pas m’étendra à ce sujet.

Je précise que je ne suis pas encore baptisé, je ne voulais pas me précipiter et faire un baptême n'importe comment par n'importe qui dans n'importe quelle église. Je crois savoir qu'il faut passer par deux ans de catéchisme avant de recevoir le baptême, qu'en est-il du contenu ? Car je suis adulte, le catéchisme se passe quand on est enfant, j'ai peur que cela soit trop infantilisant, où bien qu'il soit trop tard.

Pouvez-vous m'éclairer à ce sujet ? Merci d'avance.

Re: Incompréhension

Message par Cinci » dim. 16 avr. 2017, 6:08

Nirmine,
Qui est il dans le christianisme ? Je ne comprend pas le principe de trinité !
Le principe c'est que Dieu est un être relationnel. La Bible dit que Dieu veut épouser l'humanité. C'est le projet de Dieu.

Dans l'islam

Dans l'islam par contraste, on ne dit pas que Dieu veut épouser l'humanité. Dieu ne peut pas épouser l'humanité dans l'islam mais parce que Dieu ne peut pas être l'égal de l'homme. Dieu est tellement au-dessus des hommes. Il est tellement plus grand : les créatures humaines ne peuvent être que des serviteurs obéissant à un Maître. Dans l'islam, on parle plutôt de serviteurs devant soumission à un Maître. Et le Maître donnent des directives à des serviteurs.

Dans ce rapport définissant Maître et serviteur : c'est le Maître qui domine et qui est seul important dans le fond. Quand Dieu représente une unicité fermée, le un complet et parfait et dont la perfection doit résider dans le fait d'être justement un et dans le sens de mono : il n'y a pas de place pour l'homme sinon en tant que créature étrangère à Dieu. Dieu ne peut pas faire autre chose qu'être un, seul avec lui-même. Il ne pourrait pas devenir deux ou trois sans se trahir et cesser d'être Dieu. Donc Dieu ne pourrait pas épouser l'humanité puisqu'il faudrait pour cela que l'humanité soit élevée au rang de Dieu. Une hérésie!


Chez les Juifs

Dans la Bible, on emploie le langage nuptial pour définir la relation entre Dieu et son peuple. Les Juifs l'entendaient et l'entendent encore comme un langage métaphorique. Il doit s'agir d'une comparaison. Il y a l'époux qui est Dieu et Israël son épouse. On parle d'une alliance entre Dieu et son peuple. Le collectif Israël est important. Mais Dieu reste Dieu et les individus des serviteurs.


Pour les chrétiens

Il n'y a que les chrétiens pour affirmer que Dieu a pour projet réel d'épouser l'humanité, d'entretenir un projet d'intimité et d'égalité comme il en règne un entre des époux, ici entre Dieu et la créature humaine, Parler de Trinité n'est qu'une tentative pour expliquer, rendre compte du comment et du pourquoi, par quelle moyen pourrait-on concevoir que Dieu puisse nourrir un tel projet pour commencer, et comment la chose serait-elle réalisable sans que Dieu puisse perdre son identité divine?

La réponse c'est que Dieu est constitutionnellement un être dépossédé de lui-même. Un être affranchit de lui-même, totalement libre de soi et qui se donne à un autre que lui-même. Dieu est ainsi en lui-même. Dieu peut se faire néant au profit total d'un autre ... en Dieu. Il y a une relation d'altérité au sein même de Dieu.

La trinité

Un premier se donne totalement à un second et alors que le second redonne tout au premier. Un troisième reçoit communication de ce qui se vit entre les deux premiers et en sorte que ni l'un ni l'autre n'est maître (ou propriétaire) de ce qui est communiqué. Si on pense à l'amour du Père pour le Fils, alors le Père reçoit lui-même cet amour qui est le sien comme si c'était un cadeau provenant d'un autre. C'est la condition de la joie, de l'émerveillement, de la fête éternelle.

Que le Père puisse se néantiser au profit du Fils et le Fils se néantiser au profit du Père : c'est l'explication permettant de saisir comment Dieu pourrait se communiquer à ce néant qu'est la créature humaine et pour faire de cette "créature de néant" l'égale de Dieu et en tant qu'intime le plus proche. C'est la dynamique de Dieu! Il est possible d'intégrer les personnes en Dieu.

Cette compréhension des choses que les chrétiens possèdent leur provient de l'expérience propre de Jésus-Christ et de personne d'autre. Non pas même de l'un ou l'autre des anciens prophètes de la Bible! C'est juste la connaissance de Jésus et de qui il est qui vient rendre le discours trinitaire incontournable dans l'Église.

Re: Incompréhension

Message par Altior » sam. 15 avr. 2017, 21:00

Chère Nirmine,

En effet, nous croyons que Dieu est trinité. Nous le croyons car c’est ainsi qu'Il s’est révélé. Cela n’est pas une supposition fondée sur des probabilités, il ne s'agit pas non plus d'une hypothèse ou d'une conjecture. Nous le croyons car c’est ainsi que Dieu s’est révélé.

Quant à la doctrine chrétienne, elle peut se résumer simplement : les chrétiens doivent aimer Dieu de toutes leurs âmes, et aussi aimer leurs prochains comme eux-mêmes. Tous leurs efforts tendent vers cela. Voilà pourquoi, je pense, le christianisme vous paraît si paisible.

Bien fraternellement.
Excellent post, cher Baruch. En peu de mots vous avez surpris l'essence de la question: nous ne comprenons pas le mystère de la trinité, mais c'est comme ça qu'on l'a reçu.

Je me souviens d'une histoire attribuée a St Augustin. Un jour, ce grand philosophe et saint docteur de l'Église était tourmenté par la même question. Il se baladait sur la plage et réfléchissant en boucle: «comment Dieu est un seul et trois en même temps. Trois Dieux mais un seul! On ne peut pas dire qu'ils sont trois, mais un seul, pourtant ils sont trois, etc». Du coup, il rencontre un petit enfant qui faisait son château de sable. Il le voit faisant des aller-retours tantôt au bord de la mer, tantôt vers son château; il avait creusé un trou devant le château et il essayé visiblement à le remplir d'eau, à l'aide d'un petit sceau. «Mais qu'est-ce que tu fais là-bas?» demande le saint. «Mais vous voyez bien, j'essaie de vider la mer pour remplir ce trou». «Pauvre enfant! comment penses-tu que tu pourra vider la mer???». Et l'enfant répondit: «je ferai vider la mer plus vite que tu trouvera la réponse aux questions que tu te poses».

Bonnes Pâques!

Re: Incompréhension

Message par p.cristian » sam. 15 avr. 2017, 12:11

Bonjour,

Je continuerai tout ce propos avec quelques remarques.
Je salue au passage le respect envers notre jeune sœur musulmane en recherche. C'est un devoir pour nous d'être accueillant, d'aller à la rencontre de nos frères pour leur partager la bonne nouvelle. Vous serez toujours la bienvenue dans toutes les Églises, le message du Christ est là pour l'humanité entière, et rejoint les hommes où qu'ils soient.

Il y a dans la Trinité quelque chose de l'ordre de l'incompréhensible.

Dans toute messe catholique, il y a un passage qu'on nomme du mot d'anamnèse, littéralement "souvenir" mais qui contient cette parole répétée depuis des siècles (les plus érudits me corrigeront), dont l'introduction est : Il est grand le mystère de la foi.

Elle poursuit avec la foi en la résurrection, totalement d'actualité aujourd'hui puisque nous sommes aujourd'hui le Samedi Saint, le jour de la veillée pascale, qui commémore la résurrection du Christ. C'est le jour où les nouveaux baptisés passeront de la mort à la Résurrection dans le Christ... mais je m'éloigne de mon propos.

Au niveau théologique on peut y voir une nécessité, le christianisme est une religion monothéiste.. la nature du Christ a alimenté de nombreux débats au sein de l'Église naissante. Ces questions, il ne me semble pas possible de ne pas se les poser dans son propre cheminement.

Mais toute la raison du monde ne suffit peut-être pas, il y a un moment où l'on doit faire le "saut de la foi".

Pour arriver à une pleine compréhension, il faut peut-être un peu lâcher prise, certains diraient se laisser guider comme par le Père,
être comme un enfant « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. ».
https://www.aelf.org/bible/Mt/18

Si on veut une définition précise de ce qu'est la trinité, il suffit de se référer au "Credo", (en latin "je crois") qui résume l'essentiel de la foi Catholique.
Il existe sous deux formes.
Une forme courte dite symbole des Apôtres. C'est l'une des prières les plus anciennes de la chrétienté.
http://www.eglise.catholique.fr/approfo ... s-apotres/
et une plus complète mais plus précise qui est le résultat des différents conciles qui ont définit plus précisément la foi et la nature de la trinité.
http://www.eglise.catholique.fr/approfo ... -de-nicee/

(En toute honnêteté, je dois avouer que je préfère le symbole des Apôtres :oops: je ne pense pas être le seul).

On demandera aujourd'hui à chaque baptisé s'il croit chacune des phrases du Credo.. auxquels ils répondront chacun "Oui Je crois", le prêtre demandera à l'assemblée si elle croit également, et il conclura en disant que c'est la foi de l'Eglise.. aujourd'hui est un jour du renouvellement, de la résurrection dans le Christ. Je me réjouis d'avance et il me tarde d'être à ce soir. Mais je m'éloigne encore.

Pour revenir à la trinité, il y a un point important, c'est la nature humaine finie du Christ. C'est quelque chose d'assez inédit et incompréhensible, une inversion où ce qui est infini se fait petit par Amour pour nous.

On peut le retrouver par exemple en lisant Matthieu 25
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”
Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”
Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.”
Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.”
Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


Toutes ces réflexions me font venir à l'Eucharistie, la communion, qui nous fait devenir corps de Christ, membre de son Église vivante, en charge de propager la bonne parole, comme quoi tout est lié.

Une dernière piste pour approcher sans texte biblique, je vous invite à écouter un chant
https://www.youtube.com/watch?v=e28kvROMKQY
Pour l'appel à rejoindre ton peuple,
Pour le peuple où Jésus nous accueille,
Béni sois-tu, Seigneur !
Pour la voix qui transmet ton message,
La présence où rayonne ta grâce,
Béni sois-tu, Seigneur !
L'Évangile prend corps dans les tiens.
Béni sois-tu, Seigneur !
L'Évangile prend corps dans les tiens.

Pour la joie de passer par l'épreuve,
La patience où ta force est à l'œuvre,
Béni sois-tu, Seigneur !
Pour la peur qui se change en confiance,
Le désert et le temps du silence,
Béni sois-tu, Seigneur !
Les eaux-vives murmurent ton nom.
Béni sois-tu, Seigneur !
Les eaux-vives murmurent ton nom.

Pour tous ceux que l'amour illumine,
Le regard qui discerne tes signes,
Béni sois-tu, Seigneur !
Pour le Christ honoré dans le pauvre,
Le partage annonçant le Royaume,
Béni sois-tu, Seigneur !
Notre cœur est en fête pour toi.
Béni sois-tu, Seigneur !
Notre cœur est en fête pour toi.

Pour la Pâque et le pain de l'Église,
Pour les eaux et le feu qui baptisent,
Béni sois-tu, Seigneur !
Pour le Corps où l'Esprit nous rassemble,
Pour l'appel à chanter ta louange,
Béni sois-tu, Seigneur !
Sois loué d'habiter notre chant.
Béni sois-tu, Seigneur !
Sois loué d'habiter notre chant.

Pour conclure cette longue réponse, troublé par mon enthousiasme pour Pâques , je vous adresse toutes mes prières.
Il n'est pas évident de s'approcher d'une foi qui n'est pas celle de votre famille.

Re: Incompréhension

Message par Baruch » ven. 14 avr. 2017, 17:34

Chère Nirmine,

En effet, nous croyons que Dieu est trinité. Nous le croyons car c’est ainsi qu'Il s’est révélé. Cela n’est pas une supposition fondée sur des probabilités, il ne s'agit pas non plus d'une hypothèse ou d'une conjecture. Nous le croyons car c’est ainsi que Dieu s’est révélé.

Quant à la doctrine chrétienne, elle peut se résumer simplement : les chrétiens doivent aimer Dieu de toutes leurs âmes, et aussi aimer leurs prochains comme eux-mêmes. Tous leurs efforts tendent vers cela. Voilà pourquoi, je pense, le christianisme vous paraît si paisible.

Bien fraternellement.

Re: Incompréhension

Message par Pierre Carhaix » mer. 12 avr. 2017, 16:38

Tout d'abord bonjour à tous !
J'espère n'offenser personne avec les questions que je vais poser dans ce poste !
Alors voilà, je m'appelle Nirmine et j'ai 19 ans. je suis née dans une famille musulmane et j'ai toujours pratiqué la religion que ma mère m'avait donner sans réellement la connaître.
Je ne prie pas 5fois par jour et ne porte pas le voile. ( pour plus de précision !) Mais j'ai la foi
Cependant, depuis quelques semaines, mon esprit se pose mille et une question !
Ça a d'abord commencer par " Comment "prêcher" l'islam si tu ne l'a connaît pas ?" Du coup, je me suis dis qu'il fallait que je connaisse mieux ma religion !
Mais au fur et à mesure de mes recherches, ma vision de l'islam change ...
Le paradis, l'enfer, nos actions sur terre, le salut ..
Plusieurs sujet qui font qu'aujoud'hui j'en viens au christianisme !
Pourquoi ? Car cette religion me semble être tellement paisible !
Mais je reste perplexe car je ne comprend pas tout ! Tout d'abord dieu ? Qui est il dans le christianisme ? Je ne comprend pas le principe de trinité !


Veuillez d'avance m'excuser si ce n'est pas l'endroit où il faut que je pose ces questions ..
j'aurai pu le faire sur un forum musulman mais je préfère avoir l'avis de chretiens, car les musulmans diront que je suis égarée sans rien m'expliquer !

Merci d'avance !
En résumé, Dieu est unique. Il n'y a qu'un seul Dieu. Dieu donne une Loi aux hommes pour bien se conduire en cette vie et se rapprocher de lui : ce sont les dix commandements. Mais les hommes sont pécheurs et incapables de respecter la Loi. Alors pour les sauver, Dieu s'incarne parmi les hommes, en la personne de Jésus Christ. Jésus est homme, mais aussi Dieu incarné. Deux personnes, père et fils, et néanmoins le même Dieu. Comment sauve t il les hommes ? En endossant tous les péchés. Il fallait qu'il s'incarne pour assumer tous les péchés du genre humain, et nous en décharger, car nous sommes incapables de nous en affranchir par nous-mêmes. La seule chose qu'il nous demande est d'être miséricordieux comme il l'a été envers nous-mêmes. Avec son aide, c'est à notre portée. Et entre le père et le fils, Dieu fait circuler son Esprit Saint, qui est également Dieu. C'est toujours le même Dieu, en trois personnes.
Enfin, ces trois personnes coexistent éternellement de toute éternité, car Dieu ne cesse d'aimer, d'agir et de créer. Ces trois personnes sont l'expression de l'amour et de l'action incessants de Dieu, et dont l'homme est l'oeuvre.

Re: Incompréhension

Message par Voyageur » mer. 12 avr. 2017, 15:41

DIEU s'est révélé aux Hommes à travers trois noms, qui nous aident à entrer en relation avec Lui.

IL est Père car IL est à l'origine de toute chose.
IL est Saint-Esprit car IL vit en chacun de nous.
IL est Fils car IL a vécu parmi nous afin de nous sauver.

Chaque fois, c'est DIEU.

Re: Incompréhension

Message par Héraclius » mer. 12 avr. 2017, 15:18

Comme on l'a bien décrit au-dessus, la Trinité est un Mystère, c'est-à-dire que c'est une vérité que l'esprit humain ne peut pas saisir. On ne peut l'accepter que dans la foi.

Ce n'est pas pour autant une contradiction, c'est-à-dire que ce n'est pas comme si on disait "1 + 1 + 1 = 3". C'est plus comme si on essayait d'enseigner la physique nucléaire à un enfant de 3 ans. Un enfant ne peut tout simplement pas comprendre, ça le dépasse. Et bien le plus grand des théologien est comme un enfant de 3 ans devant le Mystère de Dieu. En même temps c'es un peu normal : qui peut prétendre comprendre la nature du Tout-Puissant ?


Comme l'a très bien expliqué Cendrine, le coeur de la Trinité c'est l'Amour. Quand les Chrétiens disent que "Dieu est amour", ils ne disent pas juste que "Dieu aime", ou que "Dieu a pour attribut l'Amour". Pour eux c'est une affirmation radicale ; "Dieu est amour", ça veut dire, si vous voulez que Dieu est "fait d'amour", que l'amour est sa substance, sa nature profonde.


Et pour qu'il y ait amour, il fat qu'il y ait une certaine forme d'altérité (de différence, si vous voulez). On aime toujours l'autre, et donc si Dieu EST amour, c'est qu'il y a en Dieu une certaine forme de différence. Cette différence, c'est les 3 personnes.


Quand on dit "personne" d'ailleurs il faut faire très attention ; le mot n'est pas du tout utilisé dans le même sens que lorsqu'on parle d'une "personne" humaine. Dieu n'est pas 3 individus. Il est un, mais en lui, il y a 3 "personnes", trois "formes" qui s'aiment les unes les autres et qui aiment toutes chose en dehors d'elles-mêmes.



Bref, comme vous pouvez le voir, c'est compliqué. Donc quand vous dites que vous ne comprenez pas la Trinité, j'ai envie de dire : c'est normal, et nous non plus. :)



Une des conséquences de la Trinité, c'est bien sûr de dire que Jésus-Christ est Dieu ; c'est la Seconde Personne de la Très Sainte Trinité qui s'est faite chair.

Le coeur du Christianisme c'est cela : Dieu nous a tant aimé qu'il s'est abaissé dans la poussière humaine, pour laver nos péchés dans le sang de Sa Croix. En se faisant homme, Dieu a entrainé l'humanité dans la relation d'amour absolue qui jaillit de lui même entre le Père, le Fils et le Saint Esprit.


Dieu vous bénisse ! :)


Héraclius -

Re: Incompréhension

Message par prodigal » mer. 12 avr. 2017, 14:35

Chère Nirmine,
pour compléter, à mon tour.
Dieu est Dieu, et il n'y a pas d'autre Dieu que lui. Il est le créateur de toutes choses.
Dieu est Un, en trois personnes, Père, Fils et Saint-Esprit. C'est ce que nous appelons le mystère de la Trinité. Il n'y a pas trois dieux mais un seul Dieu, Dieu d'amour entre les trois personnes qui ne font qu'un en lui.
C'est le mystère qui est enseigné aux chrétiens dès leur enfance.

Re: Incompréhension

Message par Mac » mer. 12 avr. 2017, 12:37

Pour complèter :
20Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas? 21Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.
http://saintebible.com/lsg/1_john/4.htm

Fraternellement :coeur:

Re: Incompréhension

Message par Cendrine » mer. 12 avr. 2017, 12:16

Bonjour Nirmine,

Tout d'abord merci pour votre message, merci pour ces réflexions et questions, qui sont un vrai don de Dieu.

Pour les chrétiens Jésus Christ est celui qui nous permet d'appeler Dieu "père". Cela nous introduit déjà un peu dans la Trinité. Jésus est le fils de Dieu, par lui nous sommes sauvés mais nous avons quand même tout un travail à faire déjà sur terre et ce travail c'est l'amour. La relation d'amour entre Dieu et son fils crée un mouvement qui se nomme Esprit Saint, c'est comme une circulation incessante entre eux trois qui ne forment qu'un parce que Dieu est Un ; on ne peut d'ailleurs jamais vraiment parler de lui autrement que grâce au Christ en se mettant dans les mains du Saint Esprit.

Cette relation d'amour qui circule dans la Trinité vient nous saisir, l'Esprit Saint nous saisit quand nous prions, quand nous aimons les autres êtres humains. Aimer les êtres humains ce n'est pourtant pas aimer leurs mauvaises actions mais les expliquer par le péché qu'a commis Adam et qui continue de nous hanter, tous. C'est parce que nous aimons Dieu de toutes nos forces, de tout notre cœur, que nous pouvons oser espérer aimer notre prochain comme nous-mêmes et si nous savons que nous sommes fragiles, comment ne pas le comprendre des autres ?

Si ce que je dis est mal formulé, mes frères et sœurs me reprendront. L'essentiel c'est l'amour, nous ne voulons refuser aucune souffrance si cela fait croître l'amour, de cette conviction naît une grande paix et une immense joie.

Bon chemin à vous Nirmine.

Conversion au catholicisme

Message par Nirmine » mer. 12 avr. 2017, 2:29

Tout d'abord bonjour à tous !

J'espère n'offenser personne avec les questions que je vais poser dans ce poste ! Alors voilà, je m'appelle Nirmine et j'ai 19 ans. je suis née dans une famille musulmane et j'ai toujours pratiqué la religion que ma mère m'avait donner sans réellement la connaître. Je ne prie pas 5fois par jour et ne porte pas le voile. ( pour plus de précision !) Mais j'ai la foi. Cependant, depuis quelques semaines, mon esprit se pose mille et une question ! Ça a d'abord commencer par " Comment "prêcher" l'islam si tu ne l'a connaît pas ?" Du coup, je me suis dis qu'il fallait que je connaisse mieux ma religion !

Mais au fur et à mesure de mes recherches, ma vision de l'islam change ... Le paradis, l'enfer, nos actions sur terre, le salut .. Plusieurs sujet qui font qu'aujoud'hui j'en viens au christianisme ! Pourquoi ? Car cette religion me semble être tellement paisible ! Mais je reste perplexe car je ne comprend pas tout ! Tout d'abord dieu ? Qui est il dans le christianisme ? Je ne comprend pas le principe de trinité !

Veuillez d'avance m'excuser si ce n'est pas l'endroit où il faut que je pose ces questions .. j'aurai pu le faire sur un forum musulman mais je préfère avoir l'avis de chretiens, car les musulmans diront que je suis égarée sans rien m'expliquer !

Merci d'avance !

Re: Conversion au catholicisme

Message par Ambrogio » lun. 07 sept. 2015, 11:25

Bienvenue Anne-Claire, j'ai longtemps été dans la même situation que vous.

Je ne saurais que vous conseiller de vous rapprocher de votre paroisse. La plupart des paroisses organisent des permanences au sein des presbytères ou des salles paroissiales (vous trouverez sans nul doute les infos concernant le lieu et les horaires sur internet). Sinon, vous pouvez aussi tout simplement vous rendre à la messe dominicale (si vous ne la fréquentez pas encore, pensez à vérifier le lieu et l'horaire sur internet ou sur les panneaux devant l'église) et à vous présenter au prêtre à la fin de celle-ci.

Le premier pas est le plus difficile, il faut affronter sa timidité, une certaine honte/gène (qui n'a en réalité pas de véritable raison d'être), une peur du regard des autres... mais rassurez vous par avance, vous serez accueillie chaleureusement et sans être jugée.

Haut