Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par JCNDA » jeu. 16 nov. 2017, 21:50

on ne donne pas une "arme" à quelqu'un qui réagit dans l'émotivité ou qui ne sait pas la manier ou la contrôler avec raison.
Bonsoir,
Effectivement, vous avez raison.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Christophe67 » jeu. 16 nov. 2017, 17:55

Bonjour Kerniou,


Il ne faut pas réagir de façon épidermique et me faire dire ce que je n'ai pas dit, ou ne voir la situation que dans le sens dans lequel vous la voyez.

L'agresseur n'est pas le voleur dans la situation actuelle.
La légitime défense ou le droit à se défendre n'est pas en cause ici, cela l'aurait été si le voleur avait voulu violenter Marie Madeleine.
On peut dire que la légitime défense c'était le coup de tête du voleur, je comprends que cela vous paraisse excessif mais c'est la réalité de nos lois.

Je comprends également qu'en tant que femme vous ayez été confronté à une violence envers laquelle vous vous êtes sentie désarmée, ou démunie, mais quand on ajoute l'émotionnel à un art martial, on est un danger pour tous. Quand on appose son sentiment d'injustice à cette situation les faits en sont déformés. Avec votre propre expérience, auriez vous été en mesure de poser une réaction adaptée ?

Maintenant voilà ce qui aurait pu se passer. Le voleur suffisamment malicieux (et même sans l'intervention du mari) reste à terre (même pour simuler) et refuse de se relever avant l'arrivée du SAMU. Il prétexte un mal de dos que toutes les radios aux urgences ne pourront confirmer ou démentir. Devinez qui sera au tribunal pour agression et qui aura une sentiment de plus grande injustice ?

Maintenant ce que vous ne prenez pas en cause, c'est qu'à la lecture du récit j'ai eu envie de m'excuser, à sa place, envers tous les pratiquants d'arts martiaux. Le voleur je m'en fiche royalement, le sort de Marie Madeleine m'importe plus mais on ne donne pas une "arme" à quelqu'un qui réagit dans l'émotivité ou qui ne sait pas la manier ou la contrôler avec raison.


Cordialement.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Kerniou » mar. 14 nov. 2017, 20:21

Merci, Christophe, de vos conseils pertinents et avisés !
Mesdames si on nous vole quelque chose, ne réagissons pas ! Il ne s'agit que de quelque chose de matériel !
Si l'on nous agresse, ne nous défendons pas !
Et vous, messieurs si vous êtes témoins d'une agression, surtout n'intervenez pas !
La notion d'assistance à personne en danger n'est qu'une ruse diabolique des femmes pour porter préjudice à de pauvres agresseurs malmenés par des femmes hystériques et malfaisantes ...
C'est bien pourquoi les femmes ne portent pas plainte ... au tribunal, la stratégie des agresseurs est de plaider qu'ils ont été obligés de se défendre face à des femmes qui les ont attaqués ! ...
J'ai été, peu de temps après mon mariage, agressée à mon domicile. je me suis défendue et, dans la bagarre, j'ai blessé mon agresseur, un jeune de quinze ans qui a reconnu avoir prémédité son geste. A la police qui a convoqué les parents, sa mère a déclaré qu'elle me suspectait d'être la maîtresse de son mari et d'avoir attiré son fils à mon domicile !!! ...SIC...
En fait, son fils était venu chez le dentiste dans l'immeuble, il avait vu mon mon encore précédé de" Mademoiselle" et il s'est dit, selon sa propre déclaration :
"qu'une femme seule ferait très bien l'affaire" ...
Mon mari, prévenu tout de suite, par les voisins a pu quitter son travail sur le champ pour être avec moi.
résultat des courses:
Le tribunal a déclaré que mes contusions n'étaient pas suffisamment graves pour encourir une quelconque sanction ou suivi éducatif !
Par la suite, j'ai souvent croisé mon agresseur dans la rue ou chez les commerçants ...

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Astya » mar. 14 nov. 2017, 13:54

Chère MarieMadeleine, chère Axou,

même en tant que femme, je crois qu'il nous faut écouter attentivement ce que dit Christophe : il nous parle de l'égalité véritable entre hommes et femmes. Si une femme, MarieM, a acquis une supériorité dans un sport de combat, elle doit en faire un usage raisonné et juste.

MarieM nous dit que l'image (fort et héroïque ?) qu'elle avait de son mari se révèle imaginaire et qu'elle est déçue. Mais peut être que lui aussi, il avait une image de son épouse (douce et charmante ?) qui se révèle erronée, et qu'il est lui aussi assez déboussolé ?

Chacun va devoir réadapter l'image qu'il a de l'autre et aussi l'image qu'il a de lui même : votre mari a peut être simplement commencé à réadapter ces images : il est dans l'impossibilité de se poser en protecteur, puis qu'il a admis que vous n'avez pas besoin de protection : vous allez de l'avant, il accepte de rester à l'arrière. C'est un militaire qui réagit : l'un va au combat, l'autre reste en appui et demande des renforts. C'est logique comme réaction.

En temps que femme, je crois qu'on ne peut pas demander aux hommes qu'ils nous traitent à la fois comme des égales et comme des petites choses fragiles. Et si on se met à être leurs égales sur le plan qu'ils considèrent comme le noyau de leur masculinité, le plan physique et combatif, on déstabilise l'image qu'ils ont d'eux mêmes. A mon avis, chère MarieMadeleine, votre mari a besoin de savoir que vous avez besoin de lui : peut être ce que vous vivez comme une déception amère, lui le vit beaucoup plus mal et qu'il ne sait plus où il en est. Parlez lui, c'est important. Et pourquoi pas essayer la danse de salon comme sport à deux ? Je veux dire par là : au lieu de pratiquer ensemble un sport où vous vous retrouvez en compétition, pourquoi pas un sport ou une occupation où vous êtes tous les deux dans la coopération ?

NB la majorité des dames n'étant pas combattantes, ça serait sympa que la majorité des messieurs continuent à nous défendre en cas d'agression ! Merci d'avance !

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par axou » mar. 14 nov. 2017, 0:05

(....), il a peut être évité ainsi de sortir une arme blanche ou à feu. Cela aurait peut être été différent s'il s'était senti irrémédiablement coincé. Soyons heureux que nous ne soyons que dans la spéculation sur cette possibilité, pour eux mais aussi pour les enfants.

C'est en parlant de ce problème avec son époux qu'il se résoudra, sans ressenti et pas forcément à charge exclusive, ce qui était le cas.


Cordialement.
Cher Christophe, j'aime votre manière de voir les choses de la manière la plus positive et constructive possible vu les circonstances! :)
Axou

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Christophe67 » dim. 12 nov. 2017, 4:22

Bonsoir Axou,
La vraie question de Marie-Madeleine est : comment pardonner à son mari après s'être sentie autant abandonnée ? Comment parvenir à lui faire à nouveau confiance ? Comme appréhender une telle déception ? En tant que femme, je peux vous dire que lorsqu'on est physiquement en danger et qu'un homme ne vous aide pas, on ne peut que ressentir une forte insécurité et une cruelle déception.
Justement c'est en cela que ce pardon passera plus rapidement par la reconnaissance d'une action inadaptée, il y a un ressenti négatif face à la non intervention de son époux. Peut-être le juge-t-elle trop durement et devrait, avec du recul, envisager que sa réaction était la plus adaptée à défaut d'être la plus chevaleresque.

Son agresseur a réussi à s'enfuir, il a peut être évité ainsi de sortir une arme blanche ou à feu. Cela aurait peut être été différent s'il s'était senti irrémédiablement coincé. Soyons heureux que nous ne soyons que dans la spéculation sur cette possibilité, pour eux mais aussi pour les enfants.

C'est en parlant de ce problème avec son époux qu'il se résoudra, sans ressenti et pas forcément à charge exclusive, ce qui était le cas.


Cordialement.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par axou » ven. 10 nov. 2017, 20:55

Vous confondez courage et témérité !
[...] C'est vrai que c'est difficile pour les hommes d'être témoins du courage d'une femme, lorsqu'ils n'ont pas ce courage eux-mêmes ou pas la même réactivité. Cela pose la question de la virilité et nous sommes en pleine crise de la virilité de manière générale ! C'est peut-être une des clés du souci qu'a eu Marie-Madeleine.

Bien à vous,

Axou

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par axou » ven. 10 nov. 2017, 16:24

Bonjour Axou,
(....)
Marie Madeleine a agit comme si elle venait d'obtenir une arme (devant les tribunaux c'est considéré comme tel) et qu'elle avait sauté sur la première occasion de voir si elle pouvait faire, en situation réelle, le même "carton" que sur un stand de tir.
(....)
La pratique des arts martiaux a pour but de former des gens responsables, qui par conscience de l'efficacité de leurs actions vont éviter de les utiliser autant que possible.
Celui qui est fort le sait, il n'a pas à le prouver. Au contraire il doit être humble et magnanime et laisser le plus de chances à l'adversaire de préserver son intégrité.
(.....)
Les faits sont que Marie madeleine est celle qui agresse, le voleur lui n'en voulait qu'au bien matériel et non à sa personne. Le fait même de bousculer quelqu'un pour s'échapper n'est pas une agression.
Bonjour Christophe,

Vous m'interpellez, je vous réponds.

Nous ne parlons pas du même sujet : vous parlez de la pertinence de l'intervention de Marie Madeleine envers un voleur. Je ne sais pas ce qu'il est bon de faire dans ce cas. Vous pensez qu'il ne faut pas intervenir, c'est votre droit de penser ainsi et au regard du droit, vous avez peut-être raison.

[...]

La vraie question de Marie-Madeleine est : comment pardonner à son mari après s'être sentie autant abandonnée ? Comment parvenir à lui faire à nouveau confiance ? Comme appréhender une telle déception ? En tant que femme, je peux vous dire que lorsqu'on est physiquement en danger et qu'un homme ne vous aide pas, on ne peut que ressentir une forte insécurité et une cruelle déception.

Cela m'est arrivé, en danger, d'être plus courageuse que les hommes en présence et croyez-moi, cela ne réjouit nullement, cela ne fait aucun bien, cela donne juste l'impression de ne pas pouvoir compter sur ceux qui devraient vous soutenir et ça fait mal et après la colère, ça peut donner du chagrin.

Je comprends entièrement le sentiment de Marie-Madeleine qui a toute mon empathie :
"Son attitude m'a profondément choquée, lui l'ancien militaire laisse son épouse se faire agresser sans bouger le petit doigt... Je vous avoue qu'après 20 ans de mariage c'est une facette de mon époux que j'ai découvert... J'ai le sentiment que la confiance est rompue, en tout cas je vous avoue que j'ai du mal à le pardonner."
Marie-Madeleine, je crois que la première chose à faire pour commencer à digérer tout cela, c'est de prier et de demander au Seigneur de visiter cette plaie ouverte, et donc ouverture à la grâce. J'y crois, que cette blessure est occasion de grâce.

De tout coeur avec vous, en Christ,

Axou

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Christophe67 » ven. 10 nov. 2017, 11:15

Bonjour Axou,

Encore bravo, vous pouvez être fière de vous, vous êtes à l'image de ces femmes fortes de la Bible !
Même si je comprends l'empathie et l'admiration féminine face à cet acte d'auto défense (?), je ne pense pas qu'il faille le cautionner.
J'ai bien conscience de ce que mes mots vont susciter mais il faut les dire.

Plaçons la situation dans le contexte réel mais différemment.

Marie Madeleine a agit comme si elle venait d'obtenir une arme (devant les tribunaux c'est considéré comme tel) et qu'elle avait sauté sur la première occasion de voir si elle pouvait faire, en situation réelle, le même "carton" que sur un stand de tir.

La pratique des arts martiaux a pour but de former des gens responsables, qui par conscience de l'efficacité de leurs actions vont éviter de les utiliser autant que possible.
Celui qui est fort le sait, il n'a pas à le prouver. Au contraire il doit être humble et magnanime et laisser le plus de chances à l'adversaire de préserver son intégrité.

Les faits sont que Marie madeleine est celle qui agresse, le voleur lui n'en voulait qu'au bien matériel et non à sa personne. Le fait même de bousculer quelqu'un pour s'échapper n'est pas une agression.

Un ressentiment à l'égard du mari plane dans certaines réponses et le mot lâcheté reste sous-jacent bien que n'apparaissant pas. Cependant c'est peut être son expérience de militaire qui lui a permis de mieux juger de la situation et de ne pas en ajouter, son épouse étant dans l'illégalité la plus totale. Il a forcément appris le maniement des armes et la notion bien militaire de "tir pour tuer", il connait donc parfaitement les règles d'application de la légitime défense. Et quand je disais qu'il avait peut être mieux jaugé la situation je fais allusion à cela.
Qu'est-ce que la légitime défense ?

La pratique des arts martiaux entraîne une responsabilité, morale mais aussi juridique, et cette "arme" doit être employée avec précaution et en dernier recours uniquement. Cela demande une maturité et du sang froid, on ne fait pas des arts martiaux pour démonter quelqu'un car on juge être dans son droit, on ne pratique pas un art martial pour se transformer en justicier.

Marie madeleine s'en tire avec une lèvre ouverte, qu'elle soit reconnaissante que ce ne soit que cela et apprécie le côté positif de la leçon.
Avec un délinquant plus déterminé cela aurait pu être pire.


Marie Madeleine je m'adresse directement à vous, dans le système occidental des grades Kyu (représentés par les ceintures de couleurs) on acquiert qu'un niveau d'apprentissage (jusqu'à la marron). En Asie on acquiert les kyu mais on garde la ceinture blanche jusqu'au jour du passage à la noire, cela symbolise beaucoup plus que jusqu'à la ceinture noire on est des apprentis, des débutants. Le véritable enseignement arrive après, en passant ses dans.
Gardez à l'esprit que jusque là l'enseignement que vous recevez sont des bases, que votre pratique va aller crescendo et qu'elle sert à vous renforcer mentalement et physiquement et pas à devenir une arme. Si vous ne vous maîtrisez pas, qui va nous protéger de vous ?
Je ne connais pas l'état d'esprit dans votre dojo mais peut être que votre enseignant est un peu trop "occidental" et n'enseigne rien d'intéressant en dehors du geste technique ? Qu'en pense t'il ?

Restez humble face à cet enseignement, la pratique la plus intensive ne vous rendra jamais plus rapide qu'une balle, surtout si vous n'êtes pas à distance de saisie. Ce qu'on appelle vulgairement "la bagarre de rue", bien pratiquée est toute aussi efficace qu'un art martial, le vice remplaçant la déontologie elle peut être aussi beaucoup plus létal. Ne la sous estimez pas.

Désolé d'avoir tenu le rôle de l'accusateur public mais en remplaçant l'art martial par une arme à feu, je suis certain que vous comprendrez.


Cordialement.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par papillon » ven. 10 nov. 2017, 5:53

[...] il ne faut pas risquer sa vie pour un Ipad. Cependant, Marie-Madeleine croyait sûrement que son mari au passé militaire allait spontanément la seconder et qu'à deux, avec leurs compétences combinées, ce serait vite réglé.

Mais quoi qu'il en soit, en admettant que l'initiative de Marie-Madeleine n'était pas une bonne idée, il reste un fait : une fois la bagarre bien engagée entre elle et le voleur, il ne s'agissait plus pour le mari de sauver un Ipad mais bien de sauver sa femme. C'est quand même étonnant qu'il n'ait rien fait d'autre que téléphoner à la police.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par axou » jeu. 09 nov. 2017, 18:17

Chère Marie-Madeleine,

d'abord bravo pour votre capacité à vous défendre et sans doute à votre capacité à défendre les autres contre toute injustice.
Ce sport vous donne davantage de confiance en vous ? C'est qu'il est pour vous.

Concernant l'évènement avec votre mari [Merci d'éviter des attaques personnelles irrespectueuses contre une personne dont la version des faits n'est pas connue]

A votre place, je serais folle de rage mais ce que Cendrine et Kerniou vous ont dit est sage. Quand ce sera un peu réposé, il sera nécessaire d'en reparler avec votre mari et de lui demander des explications, il doit vous répondre de son attitude.
Il est possible qu'il ait eu ce qu'on appelle un accès de sidération, étonnant pour un ancien militaire mais tout est possible.

Vous avez réagi avec un courage instinctif, vous avez eu des c..... et étonnamment, il en a perdu les siennes !

C'est une vraie épreuve pour vous au bouts de 20 ans de mariage, peut-être qu'en parler avec un prêtre seule ou à deux pourra vous aider.
Mais le principal sera de parler ensemble avec votre mari quand ce sera possible.

Encore bravo, vous pouvez être fière de vous, vous êtes à l'image de ces femmes fortes de la Bible !

Axou

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Altior » jeu. 09 nov. 2017, 13:42

Bonjour à tous,

judo (...) que je prenne le dessus (...) jujitsu qui nous plait et nous correspond plus (...) je prends le dessus (...) entraînements (...) des prises que nous avions répété (...) bloquant le bras (...) un bon coup de genoux (...) grâce au jujitsu (...) faire recoudre (...) hématomes un peu partout (...) très remontée
Une chose est claire: lorsqu'on fera connaissance, Marie Madeleine, je serais gentil avec vous. Très, très gentil...

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Christophe67 » jeu. 09 nov. 2017, 12:18

Bonjour Marie Madeleine,


Je vais essayer de vous répondre en tant qu'ancien militaire et que pratiquant de sports de combat (boxe thaï et Aîkibudo ).

Je dirais que quelque part votre mari se sent probablement atteint dans sa masculinité, qui intègre le passé militaire, du fait que vous preniez le dessus physiquement sur lui. A mon sens je vois deux erreurs :

Il est possible que votre présence refroidisse l'ardeur de votre mari, peut être plus conscient du risque d'un mauvais coup, ou de l'usage d'une arme blanche ou à feu, de la part de quelqu'un qui n'a pas le dessus. Votre voleur se sentant coincé était probablement prêt à utiliser tout moyen afin de ne pas être arrêté, peut être que votre mari a mieux jaugé le risque que vous ? Et du coup qu'il est eu plus peur pour vous que pour lui-même, ce qui semble modifier votre regard le concernant.

Vous avez de l'ardeur, je n'en doute pas, cependant votre voleur ayant tenté de prendre la fuite - avant tout affrontement - vous l'avez "agressé". Ceci est contraire à la philosophie des arts martiaux, la menace prenant fin par le fait qu'il s'enfuit vous auriez du en rester là. Vous n'avez donc pas à vouloir prendre un risque insensé, et contraire au principe de légitime défense.

Je suis désolé de me faire l'avocat du diable, mais si vous l'aviez tabassé à deux c'est vous qui auriez été en tort et justiciables (et même perdre votre licence de jujitsu).

Pratiquer les arts martiaux entraîne une grande responsabilité. Ce n'est pas un moyen de dominer l'autre mais d'apprendre à en faire bon usage. N'oublions pas que c'est comme détenir une arme, à qui sait l'utiliser puisque potentiellement létal.

Seconde erreur à mon sens si vous avez un esprit compétitif , même à l'égard de votre mari, pourquoi l'avoir suivi dans le jujitsu après cette expérience négative du judo ? Pourquoi ne pas pratiquer séparément ou dans une discipline différente (par exemple Jujitsu brésilien pour l'un et pas l'autre) ? Et si les sports de combats vous opposent, par votre envie de gagne, et que vous souhaitez pratiquer une activité commune alors pourquoi ne pas faire autre chose ?

Selon mon avis, en me référant à vos propos (lâcher tout) le sport de combat que vous avez choisi n'est probablement pas adapté à votre esprit de compétition ou votre explosivité. Il pourrait être intéressant de revoir ce point.

Je ne vous connais pas mais je pense qu'un sport de contact de type boxe (anglaise, kick boxing, thai, taekwondo, karaté shotokan ...) ou de techniques de défenses ( Krav Maga, self defense ... ) serait plus adapté; ce n'est pas forcément le cas du jujitsu ou l'aïkido/aïkibudo qui demandent d'abord une maîtrise de soi. Il semble que vous ayez besoin de faire parler la poudre, choisissez le sport en conséquence, vous en tirerez plus de bénéfices.

Et pour sortir du domaine martial et redevenir plus chrétien, parlez en avec votre mari. Peut être n'ose t'il pas dire que votre façon de pratiquer ne lui convient pas, qu'il ne souhaite pas être en compétition avec vous. Que cette mauvais eexpérirnce soit l'occasion d'avancer ensemble et non de jauger l'autre.


Cordialement.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Kerniou » jeu. 09 nov. 2017, 12:11

Chère Marie - Madeleine,

Comme je vous comprends ... Face à l'agression votre mari et vous n'étiez, de toute évidence, pas sur la même longueur d'onde ... C'est un euphémisme de le dire et je comprends que vous ne soyez pas contente voire déçue de l'attitude de votre mari ! Vous vous en êtes sortie toute seule ! Félicitations ! Les agresseurs sont toujours surpris sinon désarçonnés de se retrouver face à des femmes qui se défendent ... Ils misent sur leur panique paralysante ! ...

Votre mari a réagi avec la raison, alors que le temps que la police intervienne, l'agresseur avait largement le temps de partir, ce qui, d'ailleurs, s'est produit. On aurait pu s'attendre qu'il écoute son coeur et réagisse sous le coup de l'émotion ce qu'il n'a pas fait et qui vous a blessée. Il a pensé rationnellement, plus en professionnel qu'en mari ... sans doute n'a-t-il pas mesuré votre peur ... Il n'a vu que votre capacité à vous défendre ... J'espère que vous pourrez vous en expliquer avec lui ... Vraiment, de nos jours, les preux chevaliers qui volent au secours de leur princesse se font décidément trop rares ! ... Et le secours à toute personne en danger, alors !... Je dirais qu'il a pêché par trop grande confiance en vous ...

Bon courage.

Re: Agressée, mon époux me laisse me débrouiller toute seule!!

Message par Cendrine » jeu. 09 nov. 2017, 11:18

Chère Marie-Madeleine,

Cette mauvaise rencontre a provoqué deux chocs, celui du vol et de la violence et celui de la sensation d'avoir manqué d'aide de la part de votre mari. Il est normal que vous vous sentiez chamboulée et fragile et vous avez besoin d'un peu de temps pour vous remettre physiquement et psychologiquement, cela va sans dire.

Mais au delà de ceci, le danger est que cette remise sur pied soit parasitée par votre déception et votre colère envers votre mari et que cela ne s'ancre dans votre vie d'épouse d'une façon négative.

Quand vous vous sentirez un peu apaisée vis à vis du choc de l'agression en elle-même, quand cette tension sera retombée, il serait vraiment bon que vous parliez à votre mari du sentiment d'abandon que vous avez ressenti le concernant. Vous dites :
j étais très remontée envers Louis et je le lui ai bien montré
mais il faudrait, je pense, aborder à nouveau le sujet avec la distance procurée par le repos, la réflexion et les jours qui se sont écoulés depuis. Peut-être qu'en effet votre mari aurait été bien avisé de vous venir en aide, en particulier au moment où vous aviez mis le voleur à genoux et que deux personnes auraient suffit à le maîtriser et à le surveiller tout en appelant la police. Avant ça votre mari a vu que vous étiez en train d'avoir le dessus et dans la confusion il a sans doute pensé bien de vous compléter en appelant les secours et en cherchant le spray. Quand on est dans ce type de situation il y a souvent une sorte de fixation, d'acharnement sur la chose qu'on a d'abord cru bon de faire, et c'est comme si on devenait aveugle à d'autres possibilités, c'est là un des traits propres à une situation traumatique. Je crois que c'est ce que votre mari a vécu, même si cela n'enlève rien au fait que son intervention aurait été plus efficace pour l'arrestation de l'individu et pour votre sécurité.

Une fois le choc passé et l'émotion apaisée, il vous faut parler tous les deux de la douleur, de la peur et de la déception, vous de la vôtre et lui de la sienne. Il y a toujours quelque chose qui peut faire grandir un couple à partir d'une meilleure connaissance, y compris des failles de l'un et de l'autre. Le pardon est nécessaire aussi, cela fera grandir votre amour et vous aidera à faire votre deuil de la personne idéale que l'on croit épouser.

Je crois que la grande force du mariage catholique, c'est de se rendre compte que notre époux n'est pas un dieu, et que seul le Christ est cet époux, cet homme parfait dont on rêve quand on est jeune fille : si beau, si intelligent, si doux, si fort, si homme, si courageux, si amoureux, si Dieu, si ardent... :) En comparaison notre mari est bien fragile, malhabile, pauvre et faible et nous leur femme, nous sommes de la même eau. Il faut donc que dans la miséricorde nous soyons deux à vivre cette faiblesse qui néanmoins s'offre à Dieu.

Il vous faut à la fois être clairs comme de l'eau de roche l'un devant l'autre, exigeant et clair, mais aussi doux et toujours prêt à donner le pardon, même si l'un ou l'autre ne se rend pas toujours compte de l'effort que ça nous coûte ; avec la grâce du Seigneur, cela porte toujours des fruits et l'amour croît selon des chemins innatendus.

Bon courage Marie-Madeleine. :fleur:

Haut