Souffrances dans les relations de couple

Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Souffrances dans les relations de couple

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Astya » mer. 25 avr. 2018, 18:46

Bref j'ai du mal à me sentir très serein dans ce genre de situation. Surtout je me dis que même si j'obtiens gain de cause pour certaines choses, quelle futilité !!! je n'aurais que sauver les meubles sachant que j'ai de toute façon perdu l'essentiel
Pauvre Fraréca ! quelle tristesse !

Mais je rejoins ce qu'ont dit les filles de Trinité : comme elles, mes parents ont divorcé et mon père n'avait pas souci de protéger ses avoirs, ni avec ma mère, ni avec sa nouvelle épouse : il a été plumé !

Vous avez une fille : même si c'est avec sa mère que vous êtes en concurrence, il faut penser à elle : il n'est pas du tout certain que votre ex-épouse exige de l'argent pour le bénéfice de votre fille, donc ce n'est pas futile de se protéger financièrement : vous protégez aussi votre fille, et votre futur à tous les deux : un jour votre fille aura besoin de cet argent pour faire ses études et démarrer dans la vie.

Amitiés

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Trinité » mar. 24 avr. 2018, 12:05

Merci pour vos messages de soutien.

Effectivement il me reste à lutter pour un partage équitable. J'ai l'impression de faire les choses de façon juste, mes proches me disent que je suis trop gentil. Et mon ex m'insulte dès que je m'oppose à ses velléités de possession et d'appropriation excessive qu'elle justifie par le fait "qu'elle gagne moins". Bref j'ai du mal à me sentir très serein dans ce genre de situation. Surtout je me dis que même si j'obtiens gain de cause pour certaines choses, quelle futilité !!! je n'aurais que sauver les meubles sachant que j'ai de toute façon perdu l'essentiel
j'ai réagi exactement comme vous!
Lorsque ma femme a demandé le divorce me laissant mes 3 filles (13 ans - 12 ans et 10 ans 1/2 ) pour partir avec quelqu'un qui avait une grosse situation, mon avocat n'était pas content car il estimait que je laissais tout aller du côté financier.
Je trouvais cela tellement secondaire et futile ces connotations de'fric" par rapport au drame que je vivais.
Mais mon ex femme n'en a pas profité outre mesure.
J'ai retrouvé plus tard une personne avec qui j'ai vécu 2 ou 3 ans et acheté un bien commun, cela c'est mal passé et nous nous sommes séparés.
Cette fois lorsqu'elle m'a racheté ma part du bien, je me suis fait avoir au grand désespoir de mes filles qui estimaient que je m'était fait grugé.
Lorsque je suis en peine dans l'affectif je délaisse complètement le côté matériel mais je dois avoir tort! :)

Courage!

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Fraréca » mar. 24 avr. 2018, 10:59

Merci pour vos messages de soutien.

Effectivement il me reste à lutter pour un partage équitable. J'ai l'impression de faire les choses de façon juste, mes proches me disent que je suis trop gentil. Et mon ex m'insulte dès que je m'oppose à ses velléités de possession et d'appropriation excessive qu'elle justifie par le fait "qu'elle gagne moins". Bref j'ai du mal à me sentir très serein dans ce genre de situation. Surtout je me dis que même si j'obtiens gain de cause pour certaines choses, quelle futilité !!! je n'aurais que sauver les meubles sachant que j'ai de toute façon perdu l'essentiel

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Trinité » lun. 23 avr. 2018, 21:53

Et voilà mon épouse a demandé le divorce
La séparation est effective
Maintenant elle veut tout pour elle, me dépouiller...en fait elle ne m'aimait pas
C'est d'une grande violence
Il me faudra des siècles pour me reconstruire....
J'ai connu cela! :(
Je suis de tout coeur avec vous! :coeur:

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Chipsy » lun. 23 avr. 2018, 20:13

Cher Fraréca,
Je ne sais que vous dire, mais sachez que je prie pour vous, que le Seigneur vous soutienne dans cette terrible épreuve et vous donne de la force pour y faire face. Faites vous conseiller un bon avocat pour obtenir un partage équitable.
Que le Seigneur vous guide dans vos démarches et vous apporte le réconfort de sa présence !
In Christo

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Fraréca » lun. 23 avr. 2018, 15:07

Et voilà mon épouse a demandé le divorce
La séparation est effective
Maintenant elle veut tout pour elle, me dépouiller...en fait elle ne m'aimait pas
C'est d'une grande violence
Il me faudra des siècles pour me reconstruire....

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Astya » jeu. 30 nov. 2017, 21:39

Vous avez raison, MarcO : je me suis mal exprimée : c'est le consentement qui est invalide ; lorsque le consentement est non libre , soit sous contrainte soit que l'une des personnes souffre d'un trouble , le tribunal ecclésiastique peut déclarer la nullité du mariage.

https://www.cairn.info/revue-dialogue-2 ... age-21.htm

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Marc Oh » jeu. 30 nov. 2017, 0:28

Cher Frareca, ne soyez pas trop négatif !

Est-ce que votre femme est une bonne catholique ? Dans ce cas, elle devrait comprendre votre détresse et certainement ne pas vous dire de mauvaises choses. Dans le mariage les deux époux s'obligent l'un envers l'autre, si l'un d'entre eux rejette ses obligations, le mariage est invalide. Le mariage est un sacrement ET un contrat. En aucun cas l'un des époux ne peut se soustraire à sa part du contrat : c'est simplement malhonnête par rapport à l'autre.

C'est comme si un prêtre disait : je continue à être votre prêtre mais je vous dirai plus la messe parce que ça m'embête : c'est pas possible !
Mon père s'est retrouvé dans votre situation ; j'avais 4 ou 5 ans. Je comprenais juste que quelque chose clochait. Trente ans plus tard ma mère a commencé à voir un psy et à se soigner.

Amitiés
Bonsoir. Je ne comprend pas "Dans le mariage les deux époux s'obligent l'un envers l'autre, si l'un d'entre eux rejette ses obligations, le mariage est invalide. "
Merci de m'expliquer.

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par axou » mer. 29 nov. 2017, 17:20

Je ne pense pas qu'elle soit une bonne catholique. Croyante, je ne sais même pas...c'est pas très clair Elle a eu une éducation religieuse, il lui reste certaines valeurs, mais elle a tendance à considérer tout cela comme quelque chose de totalement dépassé. Et sur ce point, comme sur bien d'autres...elle refuse d'en parler!
Bonjour Fraréca,

avez-vous essayé de consulter ensemble un(e) conseiller conjugal ?
leu but est justement d'autoriser une parole et une communication qui ne pouvait plus se vivre dans le couple.

Bien à vous,

Axou

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Fraréca » mer. 29 nov. 2017, 14:21

Je ne pense pas qu'elle soit une bonne catholique. Croyante, je ne sais même pas...c'est pas très clair Elle a eu une éducation religieuse, il lui reste certaines valeurs, mais elle a tendance à considérer tout cela comme quelque chose de totalement dépassé. Et sur ce point, comme sur bien d'autres...elle refuse d'en parler!

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Marc Oh » lun. 27 nov. 2017, 11:05

Aujourd'hui je me dis que peut-être je dois me résoudre à l'accepter : je ne ferai plus jamais l'amour de ma vie :-@
Bonjour Fraréca, permettez moi d'être franc: Vous ne pouvez pas savoir de quoi sera fait demain et à quel "pire" vous réchappez. Franchement un "coït" n'est pas une fin en soit (même si lorsque c'est "à propos" c'est une grande et belle et sainte action)! C'est un moyen certainement. Cette lourde épreuve et je le pense pour vous une opportunité. Vous étiez et peut-être encore vous êtes dans la révolte et je le comprend très bien car je l'ai vécu. Mais je suis sur que vous saurais en tirer avantage (mais pas seul) mais cela vous échappe en grande partie et vous ne pouvez pas tout controler. Vous n'avez d'autre choix de faire ce qu'il faut et de vous en remettre à Dieu.

J'ai vu des couples se retrouver après des dizaines d'années de froid! Comme quoi c'est possible.
Je vais continuer à prier pour vous deux.

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Astya » lun. 27 nov. 2017, 2:03

Cher Frareca, ne soyez pas trop négatif !

Est-ce que votre femme est une bonne catholique ? Dans ce cas, elle devrait comprendre votre détresse et certainement ne pas vous dire de mauvaises choses. Dans le mariage les deux époux s'obligent l'un envers l'autre, si l'un d'entre eux rejette ses obligations, le mariage est invalide. Le mariage est un sacrement ET un contrat. En aucun cas l'un des époux ne peut se soustraire à sa part du contrat : c'est simplement malhonnête par rapport à l'autre.

C'est comme si un prêtre disait : je continue à être votre prêtre mais je vous dirai plus la messe parce que ça m'embête : c'est pas possible !
Mon père s'est retrouvé dans votre situation ; j'avais 4 ou 5 ans. Je comprenais juste que quelque chose clochait. Trente ans plus tard ma mère a commencé à voir un psy et à se soigner.

Amitiés

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Fraréca » dim. 26 nov. 2017, 22:04

Aujourd'hui je me dis que peut-être je dois me résoudre à l'accepter : je ne ferai plus jamais l'amour de ma vie :-@

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par axou » mar. 14 nov. 2017, 0:01

Bonjour

Et si votre conjoint vous répond:
"Si tu as envie de faire l'amour, va donc voir des prostituées"
Vous faites quoi ?
j'essaye de me mettre à votre place en me disant que je suis un homme et que ma femme me dit cela : Je tente un truc, je lui dis que par respect de moi-même, je n'irai jamais voir une prostituée mais qu'en revanche je vais prendre une maîtresse, je lui dis ça d'un ton très sérieux pour voir comment elle réagi, pour voir si elle se sent en danger affectif, pour voir ou elle en est dans notre couple. Provoquer, tenter un truc....
Mais j'ai un tempérament à faire ce genre de test....Ce n'est pas le cas de tout le monde.

Sinon, une phrase pareille, ça évoque un peu du passage dépressif...Un trop plein... N'est-elle pas en dépression plus ou moins larvée ?
Vous parliez d'accumulation. Cher Fraréca, s'il elle est en dépression (avouée ou rampante), c'est mort, la libido est au 36 ième sous-sol, rien à faire,parler de sexualité à un (e) dépressif, c'est parler de marathon à un handicapé en fauteuil roulant.
Il faut prendre en compte et soigner cette état maladif, avant toute chose.

Comment prend elle soin d'elle? Qu'est ce qui lui donne de la joie dans la vie actuellement ?
Et vous même, qu'est ce qui vous donne de la joie, à quoi pouvez vous vous raccrocher ?

Pouvez-vous parler ensemble avec l'aide d'un tiers ? Un psy ? Un prêtre ? Un conseiller conjugal ?

Bien à vous,

Axou

Re: Souffrances dans les relations de couple

Message par Marc Oh » dim. 12 nov. 2017, 18:15

Aujourd'hui, j’essaie de comprendre dans quel état elle peut bien être pour dire des horreurs pareilles! La "forcer" sera probablement inefficace et ne vous apportera rien de bon! Au mieux du mépris, au pire de la haine. Je suis sûr qu'au prix de votre rachat vous valez tout deux et même pris individuellement bien mieux que ça! Essayez de l'écouter, c'est ce que vous avez de mieux à faire.

Je suis un homme avec des problèmes thyroïdiens traités sans problèmes. Pour moi, pas de problème sur ma libido propre (celle de mon épouse: ???), mais c'est bien une hormone avec un effet certain à différents niveaux! Je ne serais pas surpris que les effets chez la femme c soient bien différents, nous ne sommes pas si identique que ça!

Aujourd'hui au moins apparemment mon épouse m'a quitté et je regrette bien d’avoir été "insistant" sous la couette. Si nous nous étions éduqués à la continence (autodiscipline sexuelle argumentée par différentes raisons légitimées), je suis persuadé que cela n'aurait pas tourné si mal. Tenir la main de son épouse, c'est quelque chose d'énorme! Croyez-moi! Au bout de quelques année de travail, on peut se passer très bien de ce type d'activité génitale. Cela demande des efforts, mais c'est vrai pour tout.

Quelles sont vos alternatives? Une quête inexorable du plaisir fera de vous un monstre et un prédateur mais avant tout un malheureux. Si c'est dur: parlez-en, vous n'êtes pas le premier à être passé par là et vous ne serez pas plus minable que la moyenne.

Bon, allez, elle a peut-être tort, admettons. Mais ce n'est pas pour cela que vous avez raison! Donnez-lui de bonnes raisons de ne pas vous fuir. Je sais que vous souffrez mais cela pourrai être pire.

Haut