A propos du pardon

Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : A propos du pardon

Re: A propos du pardon

Message par poche » mer. 13 juin 2018, 13:01

C'est Dieu qui nous pardonne. Si nous sommes désolés et commettons un acte de parfaite contrition, alors Dieu nous pardonnera, même si les gens que nous avons lésés ne nous pardonnent pas.

Re: Pardonner ou oublier

Message par JCNDA » sam. 09 juin 2018, 10:38


En effet.
Je n'en suis pas si sûr. On peut régler le problème par l'oubli, l'indifférence, une forme d'inertie dans les sentiments (un peu comme une grosse épaisseur de graisse qui se montrerait indifférente à la ridicule et hargneuse morsure reçue), ou une forme de léthargie, ou de paresse par lassitude, ou encore d'abnégation (acceptation d'avaler la couleuvre, et de regarder ailleurs pendant que ça se passe), mais on ne peut pas réellement éliminer le dégoût ressenti. On peut tout au plus le mettre sous le tapis pour ne plus le voir, en veillant bien à ne plus y retourner. Est-ce que c'est ça, le "pardon", je ne sais pas.
Je pense qu'il faut être optimiste. Dieu décidera.

Re: Pardonner ou oublier

Message par Carhaix » ven. 08 juin 2018, 21:29

C'est du pardon que l'on décide. L'oubli vient ou pas avec le temps ...
En effet.
Je n'en suis pas si sûr. On peut régler le problème par l'oubli, l'indifférence, une forme d'inertie dans les sentiments (un peu comme une grosse épaisseur de graisse qui se montrerait indifférente à la ridicule et hargneuse morsure reçue), ou une forme de léthargie, ou de paresse par lassitude, ou encore d'abnégation (acceptation d'avaler la couleuvre, et de regarder ailleurs pendant que ça se passe), mais on ne peut pas réellement éliminer le dégoût ressenti. On peut tout au plus le mettre sous le tapis pour ne plus le voir, en veillant bien à ne plus y retourner. Est-ce que c'est ça, le "pardon", je ne sais pas.

Re: Pardonner ou oublier

Message par JCNDA » ven. 08 juin 2018, 7:23

C'est du pardon que l'on décide. L'oubli vient ou pas avec le temps ...
En effet.

Re: La rupture de relation

Message par JCNDA » ven. 01 juin 2018, 17:01

Carhaix,
Vous parlez des religions ?

La rupture de relation

Message par Carhaix » ven. 01 juin 2018, 0:41

À une époque, où j'étais un nouveau chrétien exalté, je croyais que l'on pouvait facilement pardonner, et que l'on pouvait tout pardonner, que l'on n'a au fond pas de véritable ennemi sur terre, que tout le monde est réconciliable.

J'en suis revenu, avec notamment deux expériences exactement inverses.

D'abord, j'ai expérimenté que l'on pouvait soi-même gravement blesser quelqu'un. Et en pareil cas, demander pardon semble inutile, car on ne peut pas faire en sorte que la blessure n'a pas eu lieu, et on ne peut pas empêcher d'être pour toujours aux yeux de l'offensé celui qui est l'auteur de l'offense. La blessure sera toujours un obstacle entre lui et moi. La relation est irrémédiablement rompue. Le bourreau ne peut pas être l'ami de celui qu'il a fait souffrir. Humainement, on ne peut pas l'exiger.

Ensuite j'ai expérimenté la même situation en sens inverse, et j'ai pu éprouver à quel point c'était vrai. Lorsque le mépris et la haine sont allés si loin et ont été connus, comment supporter un tel voisinage ? Je pense aux brebis et aux boucs. Au jour du jugement, ils seront enfin séparés, car c'est une expérience très pénible pour la brebis de vivre au milieu des loups, et la séparation enfin survenue ne peut qu'apporter un soulagement. Comment le persécuté pourrait il sans souffrir être exposé à la présence du persécuteur ?

Alors qu'est-ce que le pardon ? N'est il pas finalement au dessus des forces humaines ? Est-ce que l'humilité ultime ne serait pas de reconnaître que soi-même, on ne peut que s'en remettre à Dieu, et pour ce qui est de l'ennemi, le mieux à faire serait de s'en éloigner le plus possible, et sans haine, avec une certaine résignation ?

Re: Pardonner ou oublier

Message par axou » lun. 09 oct. 2017, 2:10


Quant à vos questions sur cette relation, pour y avoir réfléchit aujourd'hui, et en avoir parlé avec mon mari, je ne suis pas certaine qu'elle était bonne pour moi. J'ai repassé pas mal de choses dans ma tête, des choses que j'avais mises de côté durant les années d'amitié, et je me rends compte maintenant qu'il y avait des problèmes depuis un moment. Je pense que cette amitié aurait fini par s'arrêter à un moment ou un autre, même si j'aurais aimé que ce ne soit pas aussi violent. J'ai l'impression (et mon mari le ressent pareil) que le soutien, l'écoute, étaient surtout dans un seul sens. Quant aux valeurs, nous n'avions pas vraiment les mêmes. Ce qui nous avait réuni c'était surtout une passion commune, passion que j'ai perdue depuis quelques mois. Et depuis, nous nous sommes moins vues, même si les rencontres se faisaient encore un peu. Même pour les conversations par internet, là où avant nous parlions plusieurs fois par jour, il a pu s'écouler des semaines ces derniers temps. J'ai même eu envie d'attendre qu'elle vienne me parler, pour voir combien de temps ça allait durer, mais je ne l'ai pas fait, je me suis même sentie coupable d'avoir pensé ça.
(...)
C'est dommage, surtout au bout de plusieurs années, mais cette amitié n'était pas des plus saines je pense, et je me dis que c'est un mal pour un bien, même si pour le moment la blessure est là.

Merci à tous ceux qui m'ont répondu, ça m'a permis de faire le point avec moi même.
Merci à vous chère Estelliane pour votre ouverture à nous et votre confiance !

Peut-être cette amitié ne vous offrait-elle pas un vrai climat de confiance et de soutien, cette chose si précieuse et indéfinissable qui fait que l'on peut se montrer complètement à nu devant l'autre en étant assurré de n'être jamais jugé mais d'être toujours aimé comme on est, totalement protégé par une chaleur et une bienveillance, un amour qui veut notre bonheur. C'est cela la vraie amitié, cella qui donne une vraie sécurité intérieure.

Bien à vous,

Axou

Re: Pardonner ou oublier

Message par Kerniou » sam. 07 oct. 2017, 14:41

C'est du pardon que l'on décide. L'oubli vient ou pas avec le temps ...

Re: Pardonner ou oublier

Message par PaxetBonum » sam. 07 oct. 2017, 9:55

merci de votre réaction. heu... on donne réciproquement lorsque l'amour est réciproque. Il me semble que on peu aimer sans réciprocité.
Notre Séraphique Père pirait ainsi :
"Car
c'est en donnant...qu'on reçoit
c'est en s'oubliant ...qu'on trouve
c'est en pardonnant...qu'on est pardonné
c'est en mourrant...qu'on ressucite à l'éternelle vie."

En donnant on reçoit pas obligatoirement de celui à qui on donne, mais on reçoit déjà le bonheur d'avoir donné.
Et comme le dit justement Fée Violine, il faut parfois une bonne dose d'humilité pour recevoir

Re: Pardonner ou oublier

Message par Estelliane » ven. 06 oct. 2017, 23:39

Bien sûr. Mais ce n'est pas de ça que je parlais. Je voulais dire que pour recevoir, il faut autant (ou plus) de générosité que pour donner. Pour recevoir, il faut de l'humilité.
(pardon, Estelliane, je fais dévier votre sujet...)
Pas de soucis, j'ai eu la réponse que j'attendais, et même plus encore.

Re: Pardonner ou oublier

Message par Fée Violine » ven. 06 oct. 2017, 23:37

Bien sûr. Mais ce n'est pas de ça que je parlais. Je voulais dire que pour recevoir, il faut autant (ou plus) de générosité que pour donner. Pour recevoir, il faut de l'humilité.
(pardon, Estelliane, je fais dévier votre sujet...)

Re: Pardonner ou oublier

Message par Marc Oh » ven. 06 oct. 2017, 23:00

Aimer c'est donner et pas recevoir.
Oh non ! Aimer, c'est donner ET recevoir.
merci de votre réaction. heu... on donne réciproquement lorsque l'amour est réciproque. Il me semble que on peu aimer sans réciprocité.

Re: Pardonner ou oublier

Message par PaxetBonum » ven. 06 oct. 2017, 18:42

A défaut d'être de la sainteté, c'est une réaction naturelle, il y a de quoi être très en colère !
(je dis tout cela sans jugement sur vous, je cherche à mettre des mots sur ce qui se passe)
Je suis assez d'accord avec Axou sauf pour la phrase que je cite ci-dessus.
Je pense que c'est un défaut de formulation ou de compréhension : la colère exprimée n'est en rien une manifestation de sainteté.

Votre amie fait œuvre d'humilité pour vous demander pardon.
Je ne sais pas comment vous l'avez formulé mais elle comprend que vous lui refusez ce pardon.
Au lieu de poursuivre dans la voie d'humilité qu'elle avait emprunté et de repartir pénitente, l'orgueil l'emporte et elle se met en colère et cherche à vous blesser en retour (avec des paroles qu'elle ne pensait peut-être pas).
Ca démarche était louable mais pas totalement authentique (partage-t-elle votre foi ?).
Mais je ne peux la blâmer, elle fait penser au pénitent à la contrition bien imparfaite qui entre dans le confessionnal (j'en suis si souvent…).

Re: Pardonner ou oublier

Message par Fée Violine » ven. 06 oct. 2017, 17:05

Aimer c'est donner et pas recevoir.
Oh non ! Aimer, c'est donner ET recevoir.

Re: Pardonner ou oublier

Message par Marc Oh » ven. 06 oct. 2017, 16:57

Bonjour Estelliane.
Un point important à ne pas oublier c'est que quelqu'un (vous ou votre amie) en colère c'est quelqu'un qui soufre et cherche aussi à partager sa souffrance. On se fait tous avoir ce qui devrai nous aider à accepter les emportements des autres.
Aimer c'est donner et pas recevoir. Recevoir c'est pourtant bien agréable! Donner pour recevoir c'est une action intéressé c'est pas le modèle que nous à laisser le Maitre. Donc on devrai recevoir par surprise pour avoir une attitude pleinement "chaste" (au sens chrétien).

Pardonner c'est une bonne idée, certain n'y arrive pas et c'est bien dommage pour eux car c'est celui là qui est plus encore à plaindre. Celui qui ne pardonne pas est séparé de Dieu.
Je n'ai pas la prétention de vous donner des leçons c'est plutôt un argumentaire pour moi même (acquit et développé dans le cadre de relations conjugales) mais je vous le sert au cas ou il vous serai utile.

En tout cas ce qui est fait est fait ne vous torturez pas. Si en conscience vous lui avez fait du tors, attendez le "bon moment" pour lui demander pardon. Surtout évitez de "régler les comptes". Si elle vous tire les vers du nez en vous demandant votre ressenti allez y mais doucement en précisant bien que ce n'est qu'un ressenti et qu'il peu très bien y avoir illusion. L'esprit de division rode constamment comme un lion qui rugit! Se taire et taire la vérité peu être parfois la bonne solution si l'oreille face à vous n'est pas prête

Je trouve dans ces problèmes intéressant d'échanger les rôles : comment fait Notre Seigneur lorsque nous le blésons, trahissons... etc.

Notre propre misère doit nous aider à mieux accepter celle des autres et c'est peu être bien sa raison d'être?

Je sollicite votre prière et vous assure la mienne.

Haut