Pénitence ou réjouissance?

Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Pénitence ou réjouissance?

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par pierrot2 » lun. 18 déc. 2017, 1:12

Je ne sais pas ce que les accros de la rectitude religieuse en penseront, mais je suis sûre que Jésus appréciera.
J'ai vérifié sur la publication d'Estelliane, cela est en conformité:
Can. 1251 - L'abstinence de viande ou d'une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l'année, à moins qu'il ne tombe l'un des jours marqués comme solennité; mais l'abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par Trinité » dim. 17 déc. 2017, 23:42


Pénitence est le mot qui convient pour s'associer au jeun que Jésus mit en oeuvre pendant 40 jours. Faire mémoire de cette épreuve, c'est à dire au minimum ne pas la laisser tomber en oubli est un effort qui coûte quand même quelques pensées de reconnaissance.
Je suis bien d'accord avec vous.

C'est pourquoi, à la prochaine occasion, je penserai à Jésus, et à Jésus seulement et je délaisserai les merveilleux produits de la mer amoureusement cuisinés chez moi pour me limiter (si j'ai vraiment besoin de manger) à une misérable galette de boeuf haché de chez McDo.

Je ne sais pas ce que les accros de la rectitude religieuse en penseront, mais je suis sûre que Jésus appréciera. ;)
Je pense également que Jésus appréciera! :)

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par papillon » dim. 17 déc. 2017, 15:24


Pénitence est le mot qui convient pour s'associer au jeun que Jésus mit en oeuvre pendant 40 jours. Faire mémoire de cette épreuve, c'est à dire au minimum ne pas la laisser tomber en oubli est un effort qui coûte quand même quelques pensées de reconnaissance.
Je suis bien d'accord avec vous.

C'est pourquoi, à la prochaine occasion, je penserai à Jésus, et à Jésus seulement et je délaisserai les merveilleux produits de la mer amoureusement cuisinés chez moi pour me limiter (si j'ai vraiment besoin de manger) à une misérable galette de boeuf haché de chez McDo.

Je ne sais pas ce que les accros de la rectitude religieuse en penseront, mais je suis sûre que Jésus appréciera. ;)

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par pierrot2 » dim. 17 déc. 2017, 8:58

Façon d'allier l'utile à l'agréable, la réjouissance à la pénitence (mais c'est pas très honnête, c"est sûr, et ça enlève tout son sens à la règle)

Pénitence ? peut-être, pour qui prend les règles au pied de la lettre
Bonjour Papillon,

Pénitence est le mot qui convient pour s'associer au jeun que Jésus mit en oeuvre pendant 40 jours. Faire mémoire de cette épreuve, c'est à dire au minimum ne pas la laisser tomber en oubli est un effort qui coûte quand même quelques pensées de reconnaissance. Omettre d'entretenir ce souvenir de reconnaissance risque de nous faire entrer en tentation, la tentation de reconnaître autre chose.

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par papillon » sam. 16 déc. 2017, 23:44

Ceci n'est pas une provocation:
Quelqu'un saurait-il me dire si ce vendredi doit être jour de pénitence, comme tous les vendredis, ou jour de réjouissance, pour la fête de l'immaculée conception?
En bref, puis-je manger un steak ce midi, ou dois-je me contenter de ma boite de sardine?
Moi, je me préparerais un succulent filet de saumon riche en oméga-3, bien assaisonné, en papillotte. ;) (un régal !!!)
Façon d'allier l'utile à l'agréable, la réjouissance à la pénitence (mais c'est pas très honnête, c"est sûr, et ça enlève tout son sens à la règle)

Pénitence ? peut-être, pour qui prend les règles au pied de la lettre. Dans les faits, pas du tout !
Réjouissance ? sûrement .

Je me demande bien quel est le sens de suivre au mot des règles religieuses basées sur des contraintes alimentaires qui datent d'une époque où les critères et standards nutritionnels (et l'art culinaire) n'avaient rien à voir avec ceux d'aujourd'hui.
C'est un peu ridicule, tout ça.
Perso, pour faire pénitence, je devrais remplacer mon saumon par un bigmac.... en contravention des règles de l'Eglise. :s

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par pierrot2 » jeu. 14 déc. 2017, 6:48

Rebonjour Christophe,

Vous n'y êtes pas. Mon intention sur ce sujet n'est pas l'observance scrupuleuse. C'est une meilleure connaissance des personnes qui m'apportent le salut, de ce que je dois en la matière à chacune d'elle, en vue de mieux les aimer.

Grand merci tout de même

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par Christophe67 » jeu. 14 déc. 2017, 3:33

Bonjour Pierrot2,


je comprends votre attitude, elle est un cheminement quasi logique chez un nouveau converti. Mais attention, l'obéissance scrupuleuse à des "règles", pour le seul respect de la règle, peut faire verser rapidement dans une certaine forme de pharisaïsme. Les paroles du Christ sur à leur intention sont abondantes.

La foi est avant tout relation. Comme l'explique si bien le Psaume 50 :
18 Si j'offre un sacrifice, tu n'en veux pas, tu n'acceptes pas d'holocauste.

19 Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé ; tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un coeur brisé et broyé.
(Attention à la signification de "brisé" et "broyé", ici c'est plutôt dans le sens de la contrition).


Je ne dis pas qu'il ne faut pas obéir aux recommandations de l'Église, loin de moi cette idée, mais l'esprit de la lettre dépasse souvent la lettre même.


Cordialement.

Re: Pénitence ou réjouissance?

Message par pierrot2 » dim. 10 déc. 2017, 1:18

Si vous célébrez l'immaculée Conception, alors vous pouvez suspendre vos efforts de l'Avent ce jour.
Bonjour Paxetbonum,
Je ne vous ai pas obéi, je m'en suis repenti en confession, car le verglas d'une part m'avait retenu chez moi, et la fatigue a été la plus forte.
Après la confession toutefois, je suis reparti avec des forces nouvelles, et je me suis aperçu d'un double signification de mots, dans la Bible, qui répondait à mon questionnement. J'espère que vous partagerez ma joie d'avoir progressé dans la vérité, ce qui me tient à coeur décidément. :)
UDP,
Pierrot

Re: pénitence ou réjouissance?

Message par PaxetBonum » ven. 08 déc. 2017, 18:17

Si vous célébrez l'immaculée Conception, alors vous pouvez suspendre vos efforts de l'Avent ce jour.

Re: pénitence ou réjouissance?

Message par pierrot2 » ven. 08 déc. 2017, 17:24

Merci Estelliane pour cette info. Je suis particulièrement intéréssé par la genèse de ce dogme, et ai trouvé les quelques lignes de nominis réconfortantes, car l'on sent qu'une trame a existée, dans laquelle les esprits catholiques ont sans doute pu converger. J'en suis arrivé aussi à croire à ce dogme, et c'est bien pourquoi je posais cette question, à laquelle le seul argument de la solennité comme réponse me laisse sur ma faim.
Car enfin tout ceci m'amène à me demander à qui, de Marie ou Jésus, je dois imputer l'origine de mon salut de croyant, puisqu'elle fut la première à croire, Jésus ayant probablement des prérequis pour faciliter sa croyance personnelle, puisque dans Jean, il est dit que nul n'a vu le Père si ce n'est celui qui vient de Dieu.Lui, il a vu le Père. Or, tout ce qui est vu ne peut plus être cru. Pour croire quelquechose, il faut ne l'avoir jamais senti avec l'un de ses sens; on parle alors de savoir, non de croyance. Donc, à priori, j'attribuerais la maternité de ma croyance à Marie, la paternité de la rémission des péchés à Jésus, et je fatigue à réfléchir. Quelqu'un peut-il m' aider?

Re: pénitence ou réjouissance?

Message par Estelliane » ven. 08 déc. 2017, 13:38

Le code de droit canonique dit que :

Can. 1251 - L'abstinence de viande ou d'une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l'année, à moins qu'il ne tombe l'un des jours marqués comme solennité; mais l'abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ.

D'après le site Nominis, qui je crois est assez sérieux, la fête de l'Immaculée Conception est une solennité donc, a priori, pas d'abstinence de viande aujourd'hui.

http://www.vatican.va/archive/FRA0037/_P4L.HTM

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/23 ... ption.html

Pénitence ou réjouissance?

Message par pierrot2 » ven. 08 déc. 2017, 11:40

Ceci n'est pas une provocation:
Quelqu'un saurait-il me dire si ce vendredi doit être jour de pénitence, comme tous les vendredis, ou jour de réjouissance, pour la fête de l'immaculée conception?
En bref, puis-je manger un steak ce midi, ou dois-je me contenter de ma boite de sardine?
Qu'en dit l'Eglise, officiellement?

Haut