L'islam est-il l'Antéchrist ?

Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : L'islam est-il l'Antéchrist ?

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par PaxetBonum » ven. 26 oct. 2018, 8:53

En vérité, il faut donner une âme à la mondialisation, et l’islam peut grandement y contribuer.
Je ne connais pas l'auteur, il a quelques remarques intéressantes, mais cette dernière phrase montre son aveuglement face à l'origine de l'islam. Comment une œuvre antichrist pourrait-elle "donner une âme" à quoi que se soit ?

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Valentin » mar. 23 oct. 2018, 22:01

Pour revenir au sujet, permettez-moi de partager avec vous cet excellent article :
De nos jours, les tensions créées en pays musulman par la rencontre entre le ‘‘local’’ et le ‘‘global’’ sont très vives. Les musulmans sont ainsi amenés à déterminer ce qui, dans leurs cultures, doit être préservé. Le processus actuel, irréversible, de la mondialisation comporte donc pour les musulmans un défi paradoxalement très positif : ils sont désormais sommés de redécouvrir l’universalisme fondateur de l’islam, de dépasser les replis nationalistes, les clivages dogmatiques ou rituels (le ta‘assub madhhabî), et d’aller à l’essentiel du message islamique en se départissant des mœurs et des coutumes locales (arabes, berbères, africaines, turques, etc.), qu’il assimilent trop souvent à l’enseignement de l’islam, créant ainsi des amalgames pernicieux.
[Lire la suite ici : https://oumma.com/redecouvrir-lhumanism ... -lislam-2/
Nous ne sommes pas autorisé à publier l'intégralité d'un article]

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Valentin » sam. 13 oct. 2018, 22:44

Pardonnez-moi, Relief ; je voulais vous répondre, et puis j'ai dû m'absenter quelques mois, et cette discussion m'est sortie de la tête. Je viens de retomber sur ce fil.
Par ailleurs, si la chrétienté a été violente lors de quelques périodes, c'est toujours parce qu'elle s'était éloignée de ses textes, contrairement à l'islam, qui lui, est violent à chaque fois qu'il est fidèle aux siens.
Vous avez totalement raison sur ce point. Il n'y a rien à ajouter.
Vous vous préoccupez à juste titre du sort actuel des Chrétiens d'orient, mais curieusement pas de celui qui a été le leur lors de la conquête islamique. Mettre fin à l'esclavage et aux meurtres des Chrétiens, rétablir les pèlerinages vers la Terre sainte, et tout simplement libérer ce qui a été conquis par la force et le biais des mêmes atrocités que DAESH, voilà ce qui a motivé les Croisés. Beaucoup sont restés vivre au proche-orient, prenant pour épouse des femmes du cru.
Vous critiquez les Croisés, mais auriez-vous le courage d'aller combattre DAESH pour sauver vos frères chrétiens d'orient ?
Là encore, tout ce que vous dites est juste.
Dans le message que vous citez, je voulais simplement souligner le revers de la médaille : les massacres et injustices qui sont tout aussi indéniables que les faits que vous énoncez.

Quant à prendre les armes contre les terroristes de l’État islamique : j'y ai songé. En 2015, au plus fort du conflit, j'en ai longuement discuté avec mon ami, qui voulait comme moi rejoindre les Kurdes du Rojava. J'ignorais alors l'existence de milices chrétiennes. Finalement j'ai abandonné cette idée dès l'année suivante, pour des raisons familiales. Et puis, quand j'y repense aujourd'hui, je ne peux que remercier le Très-Haut de m'avoir détourné de ce chemin ; je n'aurais pas voulu mourir ou ne serait-ce que verser mon sang pour une entité libérale et athée telle que ce Rojava kurde, allié (malheureux certes) des Américains...
Les Serbes ont massacré 150.000 non orthodoxes
Nous touchons là à un sujet sensible et qui, si je comprends bien, vous tient particulièrement à cœur. Cependant je vous demanderai de ne pas permettre à votre jugement d'être obscurci par des idées préconçues ; tentez plutôt d'examiner la question rationnellement et le plus objectivement possible. Bien sûr, nous sommes tous des hommes : la neutralité parfaite est impossible. Mais on peut du moins essayer de ne pas colporter des erreurs.

Votre chiffre de 150 000 victimes des Serbes est sans doute très exagéré : des historiens sérieux tels que Bernard Bruneteau parlent de 150 000 morts pour l'ensemble du conflit, Serbes compris !
(Source : Bernard Bruneteau, Le siècle des génocides, Armand Colin, 2004, p. 191)

Le Transitional Justice Institute (Université d'Ulster) avance le chiffre de 140 000 morts pour l'ensemble du conflit.

Permettez-moi de vous dire que vous semblez avoir une vision très partiale (et donc erronée) du conflit, où Croates et Bosniaques seraient tous des victimes innocentes, et les Serbes tous, sans exception, des bourreaux sanguinaires. Cette vision simpliste ne correspond en rien à la réalité historique.
A ce propos, voici ce qu'à dit le 9 octobre 2017, le métropolite orthodoxe du Monténégro :
(...)
La soi-disant Église du Monténégro n'est reconnue par aucune Église orthodoxe canonique. Elle a été instituée par des Occidentaux, financée par des fonds américains. Dans quelle mesure peut-on s'attendre ne serait-ce qu'au minimum syndical de neutralité, de la part d'une telle institution ?
Valentin :
Notez en passant qu'un des distingués membres de ce forum, j'ai nommé Relief, a exprimé haut et fort sa solidarité avec les Albanais musulmans du Kosovo, ne trouvant par exemple rien à redire à la destruction, par ces derniers, d'églises orthodoxes dans ce territoire qui est le berceau national de la Serbie.
Qu'est-ce que c'est que ces élucubrations ?! Je vous prie de ne pas raconter n'importe quoi. Par ailleurs, vous avez agi de manière très discourtoise. C'est en effet par hasard que j'ai vu que vous m'incriminez dans votre message. Si vous avez quelque chose à me reprocher, dites-le moi en face.
Vous avez raison : j'aurais dû réagir directement sur le fil concerné. C'était initialement mon intention, d'ailleurs. Mais (je ne sais plus pourquoi) j'y ai renoncé, et à la place, j'ai cité votre message ici. Pour tout vous dire, je m'attendais à ce que vous le lisiez, car j'avais l'impression que vous étiez relativement actif sur le forum et que vous consultiez les nouveaux sujets. Mais ce que vous dites est parfaitement juste : il était discourtois de ma part de vous incriminer ainsi, indirectement, par une voie détournée. Je vous en demande pardon !

Pour ce qui est du fond de votre message, je me référais à l'une de vos interventions sur le fil Situation de l’Église orthodoxe au Kosovo. Vous y parliez de la destruction d'églises orthodoxes serbes en ces termes (page 1, message #4) :
Ces églises ont été détruites par les Kosovars albanais en représailles de la tentative de génocide des Serbes à l'égard de leur peuple.
Mais il faut savoir que la plupart de ces églises orthodoxes ont été construites sur les ruines d'églises catholiques détruites par les Serbes il y a plusieurs siècles.
Ce message est certes ancien, puisqu'il date de 2008. Mais vos prises de position sur le sujet n'ont globalement pas beaucoup évolué, me trompé-je ? C'est pourquoi je me suis permis de vous interpeller, car je l'avoue, votre propos m'a laissé perplexe. On dirait que vous justifiez la destruction d'églises orthodoxes par les Albanais musulmans !
Mais corrigez-moi si je fais erreur.
Ceux qui se réfèrent aux liens historiques entre Serbie et Kosovo renvoient à une bataille perdue par les Serbes contre les armées ottomanes en 1389 qui sert de mythe au nationalisme moderne serbe (proche du national-socialisme).
Non, ceux qui se réfèrent aux liens historiques entre Serbie et Kosovo parlent avant tout de la période allant du XIe au XVe siècle, et durant laquelle le Kosovo faisait partie du royaume (puis de l'empire) de Serbie. Le Kosovo était notamment un important centre de la religion serbe orthodoxe.
Or il va de soi que, comme pour les autres peuples européens, toute la culture serbe actuelle s'est élaborée à cette époque. Toutes nos institutions, coutumes et idées datent du moyen âge (à ce sujet, les excellents ouvrages de Jacques Le Goff constituent une démonstration magistrale).
Mais ces nationalistes n'en sont pas à une invention historique près puisqu'ils affirment également que les autres peuples d'ex-Yougoslavie sont en réalité des Serbes
Question épineuse. Mais à mon avis, c'est une idée assez juste, quoi que vous en disiez : tous les ex-Yougoslaves partagent une même langue (sauf les Macédoniens et, bien sûr, les Albanais du Kosovo). Leurs lois, coutumes et littératures sont par conséquent très proches.
En fait, ces peuples diffèrent essentiellement par la religion.

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Foxy » dim. 29 juil. 2018, 18:01

Bonjour

Je n'ai pas lu le fil entier, mais je viens de lire un livre "un jihab de l'amour" - l'appel bouleversant d'un musulman à la réconciliation de Mohamed El Bachiri

Et cela fait réfléchir !

Cet homme a perdu sa femme lors du métro de Bruxelles le 22 mars 2016.

C'est en hommage à sa femme et un message d'amour.

Je le conseille.

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Trinité » ven. 27 juil. 2018, 23:13

Bon!
Je vais vous mettre un petit extrait du dialogue(assez simpliste...) de ce livre:

Les hommes ont autorité sue les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leur biens.Les femmes vertueuses sont obéissantes à leur maris...

Waouw!Je ne savais pas ça!J'ai donc autorité sur ma femme et elle doit m'obéir!Je vais lui annoncer ça tout de suite et je peux vous dire qu'il y a des choses qui vont changer dans cette maison.
Ismaël:
Chérie?Chérie?
Ma femme: oui!
Ismaê: dis, tu savais que le Coran me donne autorité sur toi et que tu dois m'obéir?
Elle:Bien-sûr.Certainement mon amour.Pas de souçi.Bon, je pars à mon cours de salsa et je reviens dans une heure, et cette fois n'oublie pas de sortir la poubelle...
Moi: mais chérie...j'ai autorité et...
Elle:écoute, voilà ce que vous allez faire toi et ton autorité...
Moi: mais...
Elle: vous allez vous coucher gentiment dans le salon et tu vas t'endormir en lui racontant tes malheurs à ton autorité ou vous en parlerez ensemble dans la nuit, si tu préfères.Et moi je me soumettrai à la mienne d'autorité, seule et paisible dans mon lit, en dormant comme un bébé.A tout à l'heure et n'oublie pas la poubelle.
Rachid,c'est mon ami, et il a l'habitude d'expliquer le Coran.
C'est un spécialiste, on peut dire comme ça.Il va m'arranger mon affaire avec ma femme, me donner des arguments.Il loge pas loin de chez moi en ce moment pour un série de conférences en Belgique.
Ismaël: salut Rachid.
Rachid:salut Ismaêl, belle surprise...entre.
Ismaël:comment ça va?
Rachid: très bien et toi
Ismaêl: ben, pour tout à fait être honnête, j'ai un problème avec ma femme;
Rachid:je ne peux probablement pas y faire quelque chose, mais si tu as besoin de parler...
Ismaêl:voilà...elle refuse de m'obéir.
Rachid: c'est dans l'esprit de l'époque et ça marque une sacré progression pour notre humanité.Ma réponse, c'est tant mieux.
Pas pour toi,
Ismaël: j'en sais rien, mais le Coran insiste pour qu'elle le fasse;
Rachid: quelle fasse quoi?
Ismaêl : ben, qu'elle m'obéisse.
Rachid:ah, je comprends mieux pourquoi tu es venu me voir. Tu veux que ta femme t'obéisse et tu cherches une excuse pour ça dans le Coran.C'est bien ça?
Ismaël;ben non, ce n'est pas moi qui le veux c'est écrit dans le Coran.
Rachid: écoute Ismaêl.Déjà une femme ne doit obéir à personne, elle est ton égale et si toi tu veux quelle t'obéisse, c'est que tu as un problème mon vieux.
Ismaêl: oui mais le Coran dit que...
Rachid:le Coran dit des tas de choses Ismaël, mais est - ce qu'il les dit directement à toi ou est ce qu'il a dit des choses d'abord à un peuple du 7 siècle?
Ismaêl: ben à moi, je suis musulman.Le Coran me parle à moi.
Rachid: donc tu as le droit d'avoir des esclaves?
Ismaël: quoi, mais l'esclavage est interdit, c'est inhumain Rachid!
Rachid: oui et pourtant dans les sociétés tribales de l'Arabie du 7 siècle on le pratiquait, et donc à la Mecque et dans toute l'Arabie de l'époque, dans les pays musulmans modernes , le dernier à avoir aboli l'esclavage est la Mauritanie, seulement en 1981...
Ismaêl: mais pourquoi le Coran permettrait un truc inhumain?
Rachid: écoute Ismaêl, nous de devons pas aborder le Coranselon nos valeurs et notre vision d'aujourd'hui.Tu sais les grands textes sacrés sont des voyageurs, ils traversent les siècles voir les millénaires, ils deviennent alorts ce que les hommes de chaque époque en font.
Le coran est né dans une société, celle de l'Arabie du 7 siècleet il n'a pas pu changerbrusquement le mode de vie de tout un peuple.
Quant il a essayé, il s'est heurté très souvent à un mus "anthropologique".......




Bref!
Je vous fais grâce du reste, voilà le cadre du dialogue, assez simpliste au demeurant! ;)

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Trinité » ven. 27 juil. 2018, 22:05

D'accord.

Mais quant au livre suggéré, il faudrait l'avoir lu (ce n'est pas mon cas) ou disposer d'assez larges extraits pour se faire un peu une idée. Peut-être que si quelqu'un par-ici connaîtrait un peu le discours habituel de Rachid Benzine, serait-il en mesure aussi de pouvoir bien appréhender le genre d'informations que l'on pourrait s'attendre à trouver sous le titre indiqué.

Ce serait un gros défi pour Rachid Benzine s'il devrait s'agir pour lui d'essayer de contourner la critique de nombreux auteurs ou spécialistes existants, et comme pour nous faire découvrir un Coran tout neuf et aux antipodes de tout ce qu'on en dit sur tant de tribunes.

:)
Un petit résumé vidéo sur ce livre!

https://youtu.be/D4XSrt7gFHc

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Cinci » ven. 27 juil. 2018, 17:17

D'accord.

Mais quant au livre suggéré, il faudrait l'avoir lu (ce n'est pas mon cas) ou disposer d'assez larges extraits pour se faire un peu une idée. Peut-être que si quelqu'un par-ici connaîtrait un peu le discours habituel de Rachid Benzine, serait-il en mesure aussi de pouvoir bien appréhender le genre d'informations que l'on pourrait s'attendre à trouver sous le titre indiqué.

Ce serait un gros défi pour Rachid Benzine s'il devrait s'agir pour lui d'essayer de contourner la critique de nombreux auteurs ou spécialistes existants, et comme pour nous faire découvrir un Coran tout neuf et aux antipodes de tout ce qu'on en dit sur tant de tribunes.

:)

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Trinité » jeu. 26 juil. 2018, 21:43

Cinci,

SI si,...j'ai bien compris! :)

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Cinci » jeu. 26 juil. 2018, 18:40

Salut Trinité,

D'abord, je réalise qu'il m'aurait fallu réécrire tout le passage souligné par vous. Je suis gêné. :oops: Je m'y exprime fort mal. Je pense que j'ai procédé trop rapidement.

Voici ce que j'écrirais en reprise :

"En principe, le Coran est réputé immuable. Or tous les grands prophètes du monde ancien devront-ils livrer un même enseignement ? tous devraient tenir la même révélation ? Tous devant s'y contenter de répéter une même leçon insufflée primitivement par Allah ? D'Abraham à Muhammad, aucun progrès ou développement ne pourra-t-il intervenir ? C'est l'idéal du monde musulman, me semble-t-il. Aucun progrès ne peut intervenir. Ainsi, un musulman aimerait en rester au stade abrahamique et primitif, au moins sur le plan des connaissances que nous pouvons avoir de la Révélation divine. Et c'est pourquoi des bonshommes comme le feu cardinal Journet peuvent-ils évoquer le cas de l'islam comme le cas d'une infidélité par régression. L'islam correspondrait à une volonté de nier carrément les progrès déjà réalisés sur le plan des connaissances que nous pouvons avoir de Dieu, et ce, grâce à l'activité des prophètes du Nouveau Testament et surtout celle de Jésus pour finir. " (reprise)

Pour vous répondre :

Les spécialistes du Coran peuvent bien ne pas s'entendre entre eux et au sujet du contenu exact du Coran, et puis il peut bien y avoir matière à débat quant à la portée que tel passage du texte sacré pourrait avoir. Une certaine lecture critique du Coran est possible; je ne dis pas le contraire.

Il n'en reste pas moins que l'idée d'une progression quant à la qualité du contenu de la Révélation elle-même est une idée parfaitement étrangère au monde islamique. L'idée d'un "progrès théologique" est une idée compatible, en revanche, avec le monde de la Bible. Un savant juif et Pharisien ne sera pas scandalisé à l'idée qu'un thème comme celui de la résurrection n'aurait pas été connu du Père Abraham, même de Moïse ! Il n'est pas nécessaire que Dieu ait pu tout dire dès le départ. Je veux dire qu'il y a vraiment une dynamique différente entre celle qui anime les biblistes et les coranistes. Quand le "progrès des connaissances à propos de Dieu" est possible dans la Bible, les musulmans y verraient une trahison (= ce que je nomme une régression, comme ces hérétiques chrétiens qui nient la Trinité). Les négateurs en veulent rester à un stade plus primitif, plus frustre ou plus brouillon.

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre de vous, Trinité. Même un expert moderne et libéral du Coran ne pourra pas triturer le texte du Coran pour en arriver à lui faire cracher un truc comme la filiation divine pour les hommes, la vision directe de Dieu dans le royaume; ou que Dieu est Amour ou que les sacrifices animaux sont choses obsolètes, etc.

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Trinité » jeu. 26 juil. 2018, 13:43

Bonjour dreex,





. Le Coran nous montre plutôt une dynamique inverse, évoluant à partir d'un stade relativement raffiné (ouvert, tolérant) pour déboucher dans l'intolérance et la violence la plus aiguë.

Il n'est rien vraiment qui nous permettrait de croire que "nos" experts du Coran dans le monde islamique, d'autre part - à l'instar des anciens prophètes ou des rabbins -, auraient dû tenir une réflexion théologique véritable de leur côté, leur permettant une prise de distance légitime par rapport à un Allah guerrier, un Allah dominateur qui imposerait sa loi

Mais le Coran est immuable sur le plan temporel en principe, Tous les grands prophètes du monde devront-ils dire la même chose selon l'islam mais alors là comme exactement la même chose. Tous devant s'y contenter de répéter la même leçon apprise d 'Allah. Entre Abraham et Muhammad : il n'y aurait pas de changement. Et ça c'est l'idéal de l'islam ! Un musulman aimerait en rester au stade abrahamique. Et c'est pourquoi des bonshommes comme le feu cardinal Journet peuvent-ils évoquer le "cas de l'islam" comme le cas d'une infidélité par régression.

Bonjour Cinci,

Je pensais comme vous sur l'esprit suivre à la lettre le texte du Coran par les musulmans, mais on m'a communique un livre dispensé sous forme de dialogue entre deux interlocuteurs :Rachid benzine et Ismaël Saidi ou l'un aborde le texte d'une façon rigoureuse et sans complaisance et l'autre à une réponse explicative invariable en substance ceci" il ne faut pas prendre un texte comme le Coran d'une façon littérale, il a été édité il y a 1500 ans et doit être adapté avec interprétation à notre société actuelle"
Références : http://www.laboiteapandore.fr
Maintenant, je ne sais pas si ces 2 interlocuteurs ont l'aval des différents Imams ! :)
Le titre du livre est celui-ci:
Finalement, il y a quoi dans le Coran?

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Trinité » jeu. 26 juil. 2018, 13:39

Bonjour dreex,





. Le Coran nous montre plutôt une dynamique inverse, évoluant à partir d'un stade relativement raffiné (ouvert, tolérant) pour déboucher dans l'intolérance et la violence la plus aiguë.

Il n'est rien vraiment qui nous permettrait de croire que "nos" experts du Coran dans le monde islamique, d'autre part - à l'instar des anciens prophètes ou des rabbins -, auraient dû tenir une réflexion théologique véritable de leur côté, leur permettant une prise de distance légitime par rapport à un Allah guerrier, un Allah dominateur qui imposerait sa loi

Mais le Coran est immuable sur le plan temporel en principe, Tous les grands prophètes du monde devront-ils dire la même chose selon l'islam mais alors là comme exactement la même chose. Tous devant s'y contenter de répéter la même leçon apprise d 'Allah. Entre Abraham et Muhammad : il n'y aurait pas de changement. Et ça c'est l'idéal de l'islam ! Un musulman aimerait en rester au stade abrahamique. Et c'est pourquoi des bonshommes comme le feu cardinal Journet peuvent-ils évoquer le "cas de l'islam" comme le cas d'une infidélité par régression.

Bonjour Cinci,

Je pensais comme vous sur l'esprit suivre à la lettre le texte du Coran par les musulmans, mais on m'a communique un livre dispensé sous forme de dialogue entre deux interlocuteurs :Rachid benzine et Ismaël Saidi ou l'un aborde le texte d'une façon rigoureuse et sans complaisance et l'autre à une réponse explicative invariable en substance ceci" il ne faut pas prendre un texte comme le Coran d'une façon littérale, il a été édité il y a 1500 ans et doit être adapté avec interprétation à notre société actuelle"
Références : http://www.laboiteapandore.fr
Maintenant, je ne sais pas si ces 2 interlocuteurs ont l'aval des différents Imams ! :)

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par antoine75 » jeu. 26 juil. 2018, 0:57

Les musulmans sont sûrs de posséder la vérité, ils essaient de dominer nos émotions, et ne connaissent pas le pardon. Le pardon est à la base du christianisme. Les musulmans ne sont la que pour tendre des pièges et ensuite dénoncer. Et le terrorisme est une facette de cette religion. Et comme dit le psaume :
Ne me livre pas à la merci de l'adversaire : contre moi se sont levés de faux témoins qui soufflent la violence.

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Relief » jeu. 14 juin 2018, 20:47

Mahomet étant à l'origine du Coran, peut-on prier pour lui ?
Bonjour Antoine,

Le Coran n'a pas été écrit par Mahomet, mais par une cinquantaine d'auteurs sur une période de 200 ans.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... 0-ans.html

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Cinci » mar. 12 juin 2018, 3:51

Paxetbonum a écrirt :
Les multi fêtent tout sauf le christianisme.
Ils rompent le jeûne du ramadan, vont au dîner du Crif mais pas un mot à Pâques, pas un afichage municipal souhaitant bon carême…
Mais effectivement ils ne sont pas logiques et leur soutien parallèle de la LGBT est la mêche qui allumera la poudre de l'islam.
Cela commence à exploser mais même la LGBT fait du négationisme à ce sujet…
C'est peut-être une forme d'hommage que le vice rend à la vertu.

:)

Re: L'islam est-il l'Antéchrist ?

Message par Cinci » mar. 12 juin 2018, 1:58

Bonjour dreex,

Vous trouverez des passages de l'ancienne Alliance pouvant équivaloir à certaines des pires sourates ? Oui, c'est probable.

Mais il conviendrait surtout d'ajouter une chose; Il conviendrait de voir comment la Bible témoigne, elle-même, par-dessus tout, de l'effort collectif de re-lecture qui a été fait pour approfondir la compréhension que nous pouvons avoir de Dieu, avec l'abandon des formes archaïques et désormais caduques de discours théologiques.

[...]

Les Juifs de l'an 2000 ne raisonnent plus du tout comme leurs ancêtres de l'an 1000 avant Jésus ! On ne trouverait plus un seul rabbin dans le monde qui prônerait le supplice de la lapidation pour les femmes adultères. C'est vrai pour les Juifs, a fortiori pour les chrétiens !

La dynamique de la Révélation biblique marque-t-elle des progrès qu'elle les marque comme allant du plus brutal vers le plus raffiné. Cette progression est inscrite dans les textes de la Bible. Le Coran nous montre plutôt une dynamique inverse, évoluant à partir d'un stade relativement raffiné (ouvert, tolérant) pour déboucher dans l'intolérance et la violence la plus aiguë.

Il n'est rien vraiment qui nous permettrait de croire que "nos" experts du Coran dans le monde islamique, d'autre part - à l'instar des anciens prophètes ou des rabbins -, auraient dû tenir une réflexion théologique véritable de leur côté, leur permettant une prise de distance légitime par rapport à un Allah guerrier, un Allah dominateur qui imposerait sa loi.

La Révélation ...

La Révélation équivaut pour nous à un "développement de la pensée religieuse" dans le monde judéo-chrétien; on parle d'une amélioration, un raffinement.

Mais le Coran est immuable sur le plan temporel en principe, Tous les grands prophètes du monde devront-ils dire la même chose selon l'islam mais alors là comme exactement la même chose. Tous devant s'y contenter de répéter la même leçon apprise d 'Allah. Entre Abraham et Muhammad : il n'y aurait pas de changement. Et ça c'est l'idéal de l'islam ! Un musulman aimerait en rester au stade abrahamique. Et c'est pourquoi des bonshommes comme le feu cardinal Journet peuvent-ils évoquer le "cas de l'islam" comme le cas d'une infidélité par régression.

L'infidèle par régression est un hérétique qui préfère se rabattre sur un stade moins avancé d'un état des connaissances sur Dieu. On parlerait bien, par contraste, d'un état supérieur des connaissances auquel une théologie plus poussée nous permettrait déjà d'atteindre. Or l'hérétique boude le progrès. Un peu comme les Sadducéens boudaient les progrès théologiques réalisés, chez les Juifs, entre l'an 1000 et puis l'an 100 avant Jésus (le concept de résurrection, etc.), un peu comme ces chrétiens qui bouderaient la notion de Trinité, etc.

La pensée religieuse dans l'islam correspond bien à une pensée antichristique ... antichrist ! "De nombreux antichrists sont déjà venus", disait saint Jean.

Un chrétien c'est quelqu'un qui fait une re-lecture des anciennes Écritures, à la lumière des enseignements de Jésus. La présence d'un passage violent dans un livre écrit huit ou six cent ans avant Jésus ne peut pas discréditer le christianisme.

Haut