Jésus n'aurait pas été crucifié!

Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Jésus n'aurait pas été crucifié!

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Christophe67 » mar. 23 mai 2017, 13:41

Bonjour,


Je suis d'accord avec Cinci sur la forme générale, je vais faire court.

Une fois je regardais un "reportage" sur la possibilité d'une autre forme de vie dans l'univers. Pour appuyer les propos, les producteurs de cette émission auraient pu faire appel à des exobiologistes, des astrophysiciens ou autre professionnels travaillant sérieusement sur le sujet pour élever le débat.

Non, à la place de cela il y avait un écrivain de science fiction, un ufologiste amateur et un blogueur sur les ovnis.
Alors là quelles références ! Et chacun y allait de ses affirmations comme si elles étaient des vérités, et non ce qu'elles étaient vraiment : des théories !

J'avais l'impression d'assister à une réunion new-age, sans aucune réflexion méthodique mais avec un tapage doctrinale certain, sans possibilité de controverse ou d'émettre simplement des suppositions.

Le problème c'est que c'est un peu cela pour tout et même dans l'info du soir, avec des pseudos spécialistes sortis d'on ne se sait quel endroit et qui alimentent des chaines, plus soucieuses de faire de l'audimat ou du buzz que de la réelle information. Echappera t'on un jour à ces grands moments de journalisme qui consistent à interviewer la voisine qui rétorque "On ne s'en serait jamais douté !" ?

La télé en elle même n'est pas une menace, après tout KTO l'utilise pour évangéliser, mais plutôt la préparation en amont du téléspectateur qui devient décérébré du fait d'être assisté par tout et en tout, de ne plus fournir aucun effort et même celui de réfléchir par lui-même.

Comme le dit Djamel dans un de ses sketchs "ils nous vendent de la peur pour mieux nous vendre du dentifrice après" ;)


Cordialement.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Cinci » lun. 22 mai 2017, 23:44

whisperhill,

Merci pour votre intérêt.
;)



Remarquez que je suggère à personne d'arrêter de vivre, de se priver de ses programmes favoris. Je ne suis pas en train de vous faire un coup de gueule contre la télé instrument du diable, etc.

Ma réflexion sur la qualité générale des programmes intervenait à la suite de Trinité, se désolant alors que le documentaire d'Arte n'ait pas été servi dans le bon écrin approprié, avec des spécialistes de l'Église pour alerter le public, contredire des éléments présentés, pour protéger le public en somme.

Je dis que l'impact qu'exerce l'ensemble de la programmation est tellement important, jour après jour, avec la répétition et tout : les quelques remarques de dix secondes des spécialistes invités ne feraient tout simplement pas le poids à côté de l'offre régulière que la machine nous présente. Que probablement le reste de la programmation pourrait être plus corrosif que le documentaire au fond. Or pour ce "reste" que les Frères des écoles chrétiennes de l'an 1934 auraient sûrement censuré, l'on ne trouvera jamais de de spécialistes invités, ni en début ni à la fin de l'émission, pour tout nous recadrer cela moralement, philosophiquement, religieusement ou autrement.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Trinité » lun. 22 mai 2017, 22:06

Bien sur ,pour l'ensemble de votre résumé Christophe! :)

Vous dites:
"Et là est le gros problème, par un phénomène d'acédie lié à un laxisme dans la réflexion, les gens préfèrent acquiescer à tout ce qui vient à eux sans prendre la peine de conserver un esprit critique, ou la curiosité de vérifier et se documenter."

C'est pour cela que les médias sont dangereux! ;)

Cordialement!

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Christophe67 » lun. 22 mai 2017, 17:32

Bonjour Trinité,


Je comprends votre propos et j'en profite juste pour rebondir sur un ou deux points. La réponse n'a donc rien de personnel.
Malheureusement votre action n'a été que locale et sa portée toute relative sur une minorité!
C'est exact mais nous ne sommes pas voués à faire des choses extraordinaires dans leur ampleur. Je n'ai pas vocation à être canonisé alors je pense que chaque petite action à son importance dans notre cheminement vers la sainteté, mais que c'est dans la répétition qu'elles deviennent extraordinaires. Si des millions de catholiques défendaient très localement les mensonges médiatisés, ce serait un tsunami de vérité. Se pose alors la question de la transmission à nos enfants, mais aussi de la disposition de chacun à s'impliquer dans la défense de sa foi. Non comme un templier sur une muraille qui ferait obstacle, mais juste en rétablissant ce qui est vrai. Laissons les choses extraordinaires à ceux qui auront vocation à être de grands saints, n'abandonnons pas pour autant les toutes petites sous l'illusion qu'elles sont quasi inutiles. Sinon j'en connais un qui peut se frotter les mains.
vous aviez les arguments et les connaissances religieuses adéquates
Je ne suis même pas certain que cela soit primordiale. Dans le cas présent nous parlions du pseudépigraphe appelé "évangile de Barnabé", mais cela s'applique à bien d'autres émissions de la même chaîne, les historiques inclues, mais aussi à d'autres chaînes. Mais tout cela n'empêche personne de vérifier, de ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui passe à l'écran et/ou sur internet. Et là est le gros problème, par un phénomène d'acédie lié à un laxisme dans la réflexion, les gens préfèrent acquiescer à tout ce qui vient à eux sans prendre la peine de conserver un esprit critique, ou la curiosité de vérifier et se documenter.

La paresse est mère de tous les vices, c'est peut être elle qui met en péril notre Église ? Générée par le confort de nos sociétés, le dédain du goût pour agir ou servir disparaît au profit d'un centrement sur soi et d’une pesanteur spirituelle. Et pour nous catholiques, ce n'est pas en se réfugiant et en s'entassant dans nos églises qu'une solution naîtra, mais bien en sortant et en proposant très localement, et très minimement, ce que chacun pourra, et les gouttes deviendront torrents.

Mais je radote peut être.


Cordialement.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par whisperhill » lun. 22 mai 2017, 13:04

Bonjour Cinci,

Tout d'abord merci pour votre réponse et je comprends votre position même si je la partage pas entièrement.

J'ai parfois l'impression que la position "dure" de la religion catholique tend à justement vouloir voir le mal partout et au final à condamner la "Vie".

Je ne prône pas de faire n'importe quoi, de faire des écrits ou des bédés insultants à l'égard de Dieu, de tomber dans la débauche, de faire des orgies, de coucher à tort et à travers. Cela dit, pourquoi adopter la vision inverse et condamner, un show de cuisine parce qu'il inciterait à la gourmandise par exemple.

Enfin, je ne suis pas aussi connaisseur que vous tous dans la religion catholique et des intentions de Dieu, mais moi voilà comment je vois les choses : Dieu est notre père à tous et comme tous les parents et bien il veut que ces enfants vivent heureux et ce n'est pas en se mortifiant que je pense qu'il est content pour nous.

Voilà, un parent voit ses enfants s'amuser, parfois ils font des bêtises et tant qu'elles ne sont pas trop gros grosses et qu'après le petit reste un fils aimant sait qu'il a fait quelque chose de mal et ne recommence pas et bien tout va bien. Il y a même des fois où je suis sûr que notre père est content qu'on fasse des petites sottises quand elles ne sont pas méchantes. Moi, je volais toujours un bout de gâteau à ma maman quand elle allait faire le café à mon père et mon père rigolait et après je donnais souvent tout mon gâteau à ma père et même si je ne le faisais pas elle était contente pour moi.

Je suis sûr que pour Dieu s'est pareil et que si on pêche parfois un peu par gourmandise ou autre sans faire de mal à personne, si cela se trouve ça le fait sourire.

Se priver, se faire du mal, etc. moi je suis désolé mais je n'y crois pas.

J'ai été malade pendant des années, je me suis privé sans cesse, j'ai eu des épisodes de scarification, de déprime et même encore quand je pense à me priver, à me "faire mal", c'est quand je ne suis pas bien, que mes parents me manquent :'( ou autre. Je ne pense pas que ça fasse plaisir à Dieu et je pense qu'il préfère voir son fils heureux et souriant.

Maintenant, là où je vous rejoins tout à fait et ce qui est important et très important à mes yeux, c'est de ne pas désacraliser le sacré. Ça oui, c'est impardonnable et il ne faut pas le faire parce que si je reprends la métaphore avec les parents et leurs enfants, il ne faut pas manquer de respect à ses parents et en ce sens il faut rendre gloire à notre Père et Seigneur et l'aimer de tout notre cœur.

Si je reprends ce que vous dénoncez point par point :

- les Simpsons : j'ai vu toutes les saisons et je ne vois pas d'anticléricalisme dedans enfin sur la masse d'épisodes, on ne doit pas en compter beaucoup. L'essentiel, est de bien séparer le côté décalé des Simpsons et le respect du sacré mais en elle même l'émission ne désacralise pas si à côté, on lit, on s'instruit, etc.

- Les émissions de cuisine : je suis passionné de pâtisserie donc je regarde surtout celle là (en streaming car je n'ai pas la TV) et je trouve que ça présente davantage un travail d'artisan, très précis, très rigoureux qu'une incitation à la gloutonnerie. L'idée est moins de se "gaver" que de faire le meilleur gâteau possible et de le déguster. Je ne vois pas ce qui contrevient à la religion là dedans. Après bien entendu, si le but est de manger du pain sec et de l'eau toute l'année, pourquoi pas mais pourquoi Dieu aurait créer le cacao, le sucre, etc. Là encore, je ne dis pas qu'il faut se laisser aller à la gloutonnerie mais si vous avez un petit, vous n'êtes pas content quand vous lui achetez une glace ou une friandise, de voir son visage s'illuminer ? moi je pense que c'est pareil.

- S'agissant du sport : Là encore, tout est dans la mesure. Bon là je suis mal placé pour parler car je suis un "sport addict" et je sais que je fais en partie ça pour mon égo donc là je suis totalement d'accord avec vous que ce n'est pas bien et que c'est pêché en ce sens là.


Enfin, bref, moi je suis d'accord qu'il ne faut pas désacraliser le sacré et notre seigneur Dieu mais je pense qu'on peut très bien le faire sans non plus nier la "Vie".

Je vous rejoins sur le fait que la TV ne véhicule pas de bonne valeur, c'est d'ailleurs pour ça que je n'en ai pas depuis mes 17 ans, et que la gratification immédiate n'est pas bonne pour l'esprit. J'aimerai également revenir à l'époque où Michel Foucault passait à l'antenne et c'est vrai qu'en ce sens vous avez tout à fait raison.

Je pense cependant qu'il faut se garder du balancier inverse et ne pas déprécier la Vie.

Vous dîtes que le
grand public est de plus en plus traité comme un enfant qu'il faut distraire avec du mouvement, des couleurs; pour l'amuser, le droguer, l'empêcher de pleurer
.

Je suis à 2000% d'accord avec vous sur le fait qu'on n'éduque pas un enfant juste avec des couleurs et de l'amusement et que Dieu n'a certainement pas voulu cela. On enseigne aussi à son enfant, le sérieux, le respect, la politesse, la valeur du travail et de la tradition. Toutefois, je pense qu'il ne faut pas pour autant enlever l'amusement et les couleurs et parfois le "clown" qui font rire et sourire l'enfant de temps à autre et que Dieu est aussi content quand il voit ça de ses enfants.

Voilà, je rappelle que je lis les écritures et les enseignements de l'Eglise depuis peu, je n'écris pas ça pour polémiquer et j'espère ne pas vous choquer en ayant écrit ce que j'ai écrit, c'est simplement pour l'instant la façon dont je vis ma Foi (peut être à tord vu que j'ai encore parfois des doutes comme je l'ai écrit ou des points qui m'empêchent de ressentir pleinement la Foi, mais comme je l'ai écris, je pense que c'est à cause de certains excès, notamment dans le sport et de la manière dont j'aborde la discipline plus que dans l'activité en elle-même).

Bref, ni voyez pas une attaque car ce n'est pas du tout ça, je respecte votre position que je partage en partie sur plusieurs points, je voulais juste présenter la façon dont je voyais la chose sur les points que je ne partage pas.

Fraternellement

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Cinci » dim. 21 mai 2017, 18:38

whisperhill,
Je ne vois pas trop en quoi les Simpsons ou des émissions de cuisine nuisent à la foi catholique :wow: mais bon whatever
Disons que je philosophais.

:)

Même d'innocentes comédies ou des "cartoons" amusants comme les Simpsons peuvent véhiculer des clichés irreligieux, des repésentations de curés tricheurs-menteurs, de fidèles névrosés, etc.

Ici c'est quand on "veut" voir le mal partout à la télé. Faut saisir l'idée. Oui, il sera toujours possible de découvrir des miasmes d'anticléricalisme tant qu'à cela. Qu'il ne serait pas tout à fait faux de penser, par exemple, qu'à force de bouffer des "cartoons" produit par des libres-penseurs, des ados pourraient se pénétrer de l'idée que la religion est bonne pour les débiles, les pauvres cruches, etc.

Avec la télé, l'on pourrait s'assimiler l'irreligion comme l'air que l'on respire.

Idem avec la démultiplication exponentielle des "shows" de cuisine ... ludiques, amusants, faciles ... qui instillent profondément l'idée qu'il faut se gâter, bien se soigner, faire attention à soi, développer un souci de bien manger et avec des ingrédients de haute qualité ... instille le souci de son ventre ... implante une disposition à ne pas se priver, rien se refuser, ne pas jeûner, etc. Tout le contraire des conseils évangéliques.

On pourrait poursuivre avec le programme qui incite à bouger, à grimper, à sauter ... ici c'est l'activisme associé à la plus haute réalisation de soi. Escalader l'Everest, sauter en parachute, pratiquer le bungee ... il faut "se dépenser" comme pour éviter de penser, s'oublier dans le mouvement. Tout dans la sensation forte! L'essentiel est d'éprouver de grandes sensations physiques. Bonheur = ressenti personnel. Négation absolue de la vie des saints ... qui ne bougent pas, qui ne s'agitent pas, qui ne pratiquent pas trente-six sports pour se défoncer ...

La programmation se poursuit et voici le roman-savon pour nous apprendre que "vivre" c'est être pris de passion pour la femme de son meilleur ami, que l'on est un "vivant" quand on a le diable au corps, quand on pique de grandes colères, que l'on est une personne intéressante quand on fait du bruit au maximum.

Il n'y a pas que le documentaire tendancieux produit sur Arte et dont le thème porte sur Jésus qui pourrait être nuisible, du côté de la bonne moyenne des Apaches, dirions-nous.

Le documentaire tendancieux peut assurément aider à rendre plus nuisible le show de cuisine et inversement, c'est à dire que l'ensemble de la programmation ludique de la chaîne peut faire office d'excellente propédeutique qui vous en prépare le client à recevoir le documentaire sur Jésus dans les bonnes dispositions, c'est à dire celles qui conviennent aux patrons de la boîte (matérialistes, athées, jouisseurs, souhaitant que tous continuent de trouver les curés "craignos", épouvantés par la perspective d'un retour du religieux, etc.) Le client hyperconditionné sera trop content d'être conforté dans son idée préalable à l'effet que les curés ne sont pas nets, "qu'ils nous cachent des choses depuis toujours". Cerise sur le gâteau : le documentaire tombe à point pour rassurer tout le monde sur le relativisme avec lequel il faut tenir toutes les religions. Non, il ne sera pas nécessaire de se priver.

La télé encourage les gens à continuer de dormir au sens métaphysique du terme. La ouate, le confort, la drôlerie, la consommation, le plaisant, le "sans effort", la récompense immédiate, etc. Il n'y a plus une seule chaîne qui vous proposera une grande entrevue d'une heure avec Gabriel Marcel sur le sens de la vie, en "prime time", à dix-sept heure, sans blague, sans drôlerie, sans effet spéciaux ... ou une pièce de théâtre de Corneille à vingt heure ... Polyeucte ... du Camus ou je ne sais-quoi ... Non, le grand public est de plus en plus traité comme un enfant qu'il faut distraire avec du mouvement, des couleurs; pour l'amuser, le droguer, l'empêcher de pleurer.

C'est notre société du spectacle.

:cool:

Rien de dramatique, ni trop moralisant, sans grand complot, qu'un effet de pesanteur ... reflet de notre monde ...

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Teano » dim. 21 mai 2017, 16:34

Bonjour à tous,

Voici un lien vers une étude rédigée par le dominicain Jacques Jomier :

http://www.eecho.fr/wp-content/uploads/ ... cryphe.pdf

Je pense que pour comprendre ce qu'est "l'évangile de Barnabé", il faudrait aller creuser du côté des "Livres de plomb de Sacromonte" :

https://cdlm.revues.org/4905

Ces livres seraient l'oeuvre de 2 faussaires morisques, Alphonso del Castillo et Miguel de Luna.

Je ne serais pas étonnée que "l'évangile de Barnabé" fasse partie du corpus puisqu'il y est déjà question d'un "vrai évangile" que Barnabé aurait confié à la Sainte Vierge.

Il faut en finir avec cette fantasmagorie ridicule.

Dans la joie de Marie,

Teano

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Trinité » ven. 19 mai 2017, 18:49

Christophe67 a écrit :
ven. 19 mai 2017, 15:15
bonjour,

Un peu dans le sillage de Cinci, je trouve que la chaîne RMC se décrédibilise d'elle même.
Même avec une vision assez proche de ce que PaxetBonum nomme "les merdias", je trouve qu'un bien ressort de ce mal.

Quand on voit la nature des reportages , mais surtout les références sensées appuyer leurs propos, cela m'abasourdi de voir qu'il y ait encore des personnes suffisamment crédules pour mordre à l'hameçon.

J'ai vu que l' "Evangile de Barnabé" était repassé récemment et je n'ai pu m'empêcher de repenser à la fable du Corbeau et du renard.
Tant qu'il y aura des reportages qui font de l'audience aux dépends de ceux qui les écoutent, ils auraient torts de se gêner.

Par contre le lendemain j'ai droit aux mêmes propos comme si c'était une vérité de foi. Mais avec une référence ou deux le reportage est décrédibilisé et tel est pris qui croyait prendre. Ce qui semblait être un argument pour venir me titiller, termine finalement en une discussion ou une réflexion sur le sujet. Réflexion qui n'aurait peut être pas été sollicitée autrement.

Au final, je les remercie, car cela me permet d'entamer un dialogue sur la fragilité des connaissances de chacun concernant le Christianisme, la facilité de manipulation que cela entraîne du fait d'une méconnaissance de ses propres racines, et la préférence à pencher vers ce qui va contre la foi chrétienne plutôt que pour.

Merci RMC de nous permettre d'évangéliser bien involontairement en permettant d'aborder des sujets (les attaques constantes de l'Eglise par une certaine société civile / l'importance de la raison qui éclaire la foi et du danger de la raison sans foi ) qui ne l'auraient pas été autrement ... j'attends le troisième passage avec impatience ! ;)


Cordialement.
Bonjour Christophe,

Vous avez pu décrédibilisé ce reportage ,car vous aviez les arguments et les connaissances religieuses adéquates pour le faire!
Malheureusement votre action n'a été que locale et sa portée toute relative sur une minorité!Aucune commune mesure avec une émission et son écoute évidemment! C'est mieux que rien vous me direz.
Ce genre d'émission est écouté ,par une majorité de personnes incapables de réfuter ce style d'argument ,même chez les catholiques!
Comme je l'ai déjà dit ,les commanditaires se gardent bien d'inviter des personnes compétentes capables d'apporter des démentis !Cela ferait tomber l'audimat!

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par whisperhill » ven. 19 mai 2017, 16:15

A peu près tout ce qui passe à la télé est nuisible à la foi catholique, Trinité! Les romans savons de l'après-midi, les séries américaines traduites, les Simpson, les émissions de cuisine, les émissions de lignes ouvertes dans le genre "un psy à l'écoute", les dramatiques visant à éduquer le bon peuple discrètement en créant des rôles d'homosexuels assumés et sympas versus des affreux curés psychotiques, etc.
Je ne vois pas trop en quoi les Simpsons ou des émissions de cuisine nuisent à la foi catholique :wow: mais bon whatever

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Christophe67 » ven. 19 mai 2017, 16:01

Cinci a écrit :
sam. 22 avr. 2017, 14:27
...
Écrire aux journaux pour se plaindre du documentaire de la chaîne Arte, allez manifester devant le théâtre où l'on présente une pièce blasphématoire insultant Jésus apparemment sont peut-être des options possibles et en fonction du tempérament du sujet.
Cela me rappelle l'exposition du "Piss Christ" financée par le groupe BHL; comme son nom l'indique un Christ plongé dans de l'urine.
On appréciera la vision artistique. La réflexion suivante était née dans mon esprit : ce même groupe aurait-il financé le mécénat d'un Coran plongé dans le même liquide ? J'ai de gros gros doutes là-dessus. Il est plus sécurisant de s'attaquer aux chrétiens !

Les réactions, mais surtout les qualificatifs, suite au bris de glace : Deux photographies d’Andres Serrano ont été détruites à Avignon.


Cordialement.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Christophe67 » ven. 19 mai 2017, 15:15

bonjour,

Un peu dans le sillage de Cinci, je trouve que la chaîne RMC se décrédibilise d'elle même.
Même avec une vision assez proche de ce que PaxetBonum nomme "les merdias", je trouve qu'un bien ressort de ce mal.

Quand on voit la nature des reportages , mais surtout les références sensées appuyer leurs propos, cela m'abasourdi de voir qu'il y ait encore des personnes suffisamment crédules pour mordre à l'hameçon.

J'ai vu que l' "Evangile de Barnabé" était repassé récemment et je n'ai pu m'empêcher de repenser à la fable du Corbeau et du renard.
Tant qu'il y aura des reportages qui font de l'audience aux dépends de ceux qui les écoutent, ils auraient torts de se gêner.

Par contre le lendemain j'ai droit aux mêmes propos comme si c'était une vérité de foi. Mais avec une référence ou deux le reportage est décrédibilisé et tel est pris qui croyait prendre. Ce qui semblait être un argument pour venir me titiller, termine finalement en une discussion ou une réflexion sur le sujet. Réflexion qui n'aurait peut être pas été sollicitée autrement.

Au final, je les remercie, car cela me permet d'entamer un dialogue sur la fragilité des connaissances de chacun concernant le Christianisme, la facilité de manipulation que cela entraîne du fait d'une méconnaissance de ses propres racines, et la préférence à pencher vers ce qui va contre la foi chrétienne plutôt que pour.

Merci RMC de nous permettre d'évangéliser bien involontairement en permettant d'aborder des sujets (les attaques constantes de l'Eglise par une certaine société civile / l'importance de la raison qui éclaire la foi et du danger de la raison sans foi ) qui ne l'auraient pas été autrement ... j'attends le troisième passage avec impatience ! ;)


Cordialement.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Cinci » sam. 22 avr. 2017, 14:27

La tactique du diable

Sa tactique consiste à ne pas se révéler, à se dissimuler pour que le mal qu'il répand devienne de plus en plus lié aux structures sociales, aux institutions, et ne puisse être identifié comme "péché personnel".

Mgr Raniero Cantalamessa a bien montré la grande confusion qui existe aujourd'hui au sujet de Satan et combien le combat spirituel qui s'engage contre lui tend à être vidé de son contenu. Contrairement à l'affirmation de l'Église, on nie la réalité de Satan, on la réduit au silence et on la présente comme la seule lutte contre des hommes et entre les hommes, contre des adversaires de chair et de sang [...] Or la Parole de Dieu nous dit que nous avons à lutter contre des forces invisibles, les puissances des ténèbres qui dominent le monde, les esprits du mal qui sont au-dessus de nous.

Mais si l'on s'écarte de Jésus, l'influence de Satan s'amplifie et s'insinue dans les institutions humaines; il agit à travers elles et prend possession de l'opinion publique, des médias et du monde de la politique. Alors ses oeuvres de mensonge et de violence se manifestent avec puissance : exaltation de la liberté pour la destruction de la vie humaine innocente, blasphème contre le nom de Jésus, etc.

L'esprit démoniaque peut transformer des gens assoiffés de pouvoir et les inciter à des actes de cruauté et de folie dont ils ne se savaient pas capables. C'est l'oeuvre du "Prince des ténèbres", des esprits du mal dans les lieux célestes, qui poussent les incrédules à résister à l'Esprit Saint, à rejeter l'Évangile, à massacrer des chrétiens.

Saint Paul nous exhorte à ne pas nous conformer à cet "esprit du monde présent" (Rm 12,2)

L'onction de l'Anti-Christ a le pouvoir d'anesthésier nos consciences et s'impose dans un climat de peur, de violence, de séduction, de corruption des valeurs morales et éthiques, de rejet de tout autorité se référant à Dieu.

Ce Dragon paraît invincible mais il demeure aussi vrai que Dieu est plus fort que le Dragon, que c'est l'amour qui l'emportera et non l'égoïsme : "N'ayez pas peur pour ce Dieu enfant, apparemment faible : il est fort, il est la véritable force. La lutte a déjà été surmontée", nous dit Benoit XVI . Jésus nous a sauvés par le bain de la régénération et de la rénovation en l'Esprit Saint pour nous associer à son oeuvre de destruction du royaume de Satan.

N'oublions pas la ruse, la feinte du diable, c'est de répandre des erreurs et des mensonges pour nuire spirituellement à l'âme, l'écarter de la voie sûre de la foi et de la Parole de Dieu. D'après saint Thomas d'Aquin, il s'acharne à empêcher la prédication de la vérité apostolique et d'en prend spécialement aux saints, à la prière et à la contemplation.

Cependant, la réalité de la présence du diable dans le monde, dans la vie des hommes et dans l'Église ne doit pas nous pousser à le voir partout. Concernant le diable, deux maux peuvent assaillir le chrétien : ne le voir nulle part, ou le voir partout. Seul l'Esprit Saint peut nous permettre de le débusquer, de déjouer ses pièges et de le laisser à sa juste place en ne lui donnant pas une importance qu'il n'il n'a plus depuis la victoire du Christ, ou en lui attribuant des situations dont il n'est pas l'initiateur.

A propos de Satan, l'essentiel est de savoir qu'il est là et qu'il agit. Nier l'existence et l,action du Mauvais, c'est manquer à la foi au Christ qui l'atteste, manquer de vigilance, lui faciliter la tâche et lui permettre d'avoir prise sur nous et nous asservir.

La victoire de Jésus

Or c'est pour détruire les oeuvres du diable que le Fils de Dieu est apparu (1 Jn 3.8) . Jésus, la "lumière du monde" nous a donné la victoire sur Satan et son royaume. Il nous avertit : "Dans le monde vous aurez à souffrir. Mais gardez courage! Moi, j'ai vaincu le monde." (Jn 16,33)

Le pape Paul VI souhaitait que les responsables de l'évangélisation soient plus attentifs à la présence agissante de Satan dans le monde et dans l'Église. Lorsqu'il a dénoncé quelques signes de sa présence dans le monde actuel, les journaux n'ont pas manqué de manifester des réactions hostiles.

Source : Jean Pliya, Le combat spirituel, pp. 24-28


En somme, l'agir chrétien vrai commence par soi-même et le véritable combat est d'ordre spirituel - la mystique est importante pour cela, prier c'est agir, la contemplation c'est de l'action, la manière d'être avec son prochain dans le métro, au volant de la voiture, à pied sur la rue, etc. Ne pas craindre non plus de s'identifier ouvertement comme croyant et chrétien et catholique bien sûr.

Écrire aux journaux pour se plaindre du documentaire de la chaîne Arte, allez manifester devant le théâtre où l'on présente une pièce blasphématoire insultant Jésus apparemment sont peut-être des options possibles et en fonction du tempérament du sujet. Toutefois, ce n'est pas prouver que ce serait là comme l'avenue la plus prometteuse possible, le moyen d'action le plus efficace pour changer réellement quoi que ce soit. Dans la tradition chrétienne, il n'est pas dit que l'activisme (téléphoner à la radio, etc.) doit se révéler une activité supérieure au simple fait de ramasser sa propre carne le dimanche matin et de la traîner à l'église pour prier et communier.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Cendrine » sam. 22 avr. 2017, 13:20

Je crois avoir lu quelque part d'un pape que "pour avoir davantage de chances d'être un bon catholique, il serait bon de ne pas posséder de télévision"...

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Voyageur » sam. 22 avr. 2017, 12:17

Ce n'est pas une découverte. Les chaînes télévisées tiennent une fonction abrutissante, qui est plébiscitée par la masse. Elle sert d'analgésique à une génération meurtrie par un emploi précaire, qui nie leur dimension humaine. C'est une conséquence de notre mode de vie, une preuve de sa décadence.

Comme le suggère Monsieur Carhaix, la solution ne tient pas dans un repli autarcique ou communautaire, mais dans une action efficace au cœur du système. Il faut absolument reprendre possession de nos vies. Récupérer ce temps que d'autres se sont approprié, au dépend de notre équilibre personnel.

Re: Jésus n'aurait pas été crucifié!

Message par Cinci » sam. 22 avr. 2017, 3:49

Trinité,

J'ai l'impression que ce n'est pas tant un quelconque "buzz" à propos d'un "nouvel évangile" qui éloigne réellement les gens de la foi que toute notre société de consommation et son ambition d'éliminer la souffrance. Il me semble que le climat général instillé par notre mode de vie (distraction, agitation, musique 24 hr, pornographie, publicité, propagande diffusée à l'école, etc.) reste un embûche permanent pour la foi et un embûche d'un poids beaucoup plus considérable.

Pour les fausses lumières agitées brièvement telles les histoires apocryphes de Marie Madeleine, de Judas, de Barnabé ou autres : il me semble que ce qui existe déjà doit suffire largement pour contrebalancer ces toxines. Je pense aux bibliothèques publiques, les revues, Youtube, sans même parler bien sûr de tous les religieux facilement joignables. N'importe qui peut toujours assister à n'importe quelle conférence donnée par des catholiques, par des clercs ou des laïcs.

Haut