Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.

Répondre


Cette question est un moyen de lutter contre les publications automatisées indésirables.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Mac » mar. 03 déc. 2013, 16:39

Bonjour,

En ce qui concerne le rosaire je vous propose de bien méditer ce texte très explicite:

Extrait de l'évangile de Luc :

« En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers le haut pays, dans une ville de Juda. Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Or, dès qu'Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, l'enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie du Saint Esprit. Alors elle poussa un grand cri et dit : « Tu es bénie entre les femmes, et béni le fruit de son sein ! Et comment m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi ? Car, vois-tu, dès l'instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l'enfant a tressailli d'allégresse en mon sein. Oui, bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »

Si la salutation de Marie a fait tressaillir Saint Jean Baptiste c'est bien que elle et Son fils ne font qu'un. Ce n'est pas Jésus Christ qui salue mais bien Marie, et sa seule salutation a fait tressaillir celui que Dieu a envoyé préparer le chemin du Juste : Jésus Christ, notre Seigneur et Sauveur.

Par ailleurs, Marie n'est pas Dieu puisque nous l'affirmons clairement dans le " Je vous salue Marie," en disant tu es béni entre toutes les femmes" et non entre tous les dieux.

Enfin, Jésus étant roi, qui peut donner naissance à un roi si ce n'est une reine??? Si Jésus n'était pas roi, Marie ne serait pas reine, mais Il (Jésus Christ) est roi.

Fraternellement en Jésus Christ. :coeur:

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Peccator » dim. 01 déc. 2013, 22:49

Merci Peccator pour le lien. Qu'en pensez-vous?
Beaucoup de bien. Si j'avais découvert plus tôt ce document, je n'aurais pas autant tardé à me mettre à prier le rosaire. C'est la plus belle présentation que j'ai pu en lire.

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Sunshine » sam. 30 nov. 2013, 23:56

Comme je suis vraiment fanatique de la priere du rosaire, je voulais aussi savoir d'où vient-elle et j'ai vue que c'était dans une apparation de la Vierge Marie qui demandait de la reciter

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Minne » sam. 30 nov. 2013, 23:26

Merci Peccator pour le lien. Qu'en pensez-vous?

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par poche » ven. 29 nov. 2013, 9:56

La racine du rosaire est la prière dans le temple. Les Actes des Apôtres nous dit que les disciples ont assisté aux prières du Temple. Dans le temps, ces prières sont devenus ce qu'on appelle aujourd'hui la Liturgie des Heures. C'était la coutume dans certains monastères de prier tous les 150 psaumes chaque jour. Parce que la grande majorité de la population ne savait pas lire, une modification a été apportée à la règle sur la lecture de tous les 150 psaumes chaque jour. Au lieu de cela, ils étaient à prier le Notre Père 150 fois par jour. Le temps a passé et le chapelet a été modifié de sorte qu'il est devenu ce qu'il est aujourd'hui.
Un des éléments essentiels de la prière du Rosaire est la méditation sur les différents mystères par rapport à la vie, la passion et la mort de notre Sauveur Jésus-Christ. J'aime à dire que lorsque je prie le chapelet, je prie la Bible

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par gerardh » mar. 26 nov. 2013, 9:10

_______

Merci beaucoup Cinci !

J'ai j'apprécie votre humour, et je n'hésite pas à me moquer de moi-même !



_________

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Cinci » mar. 26 nov. 2013, 1:18

Dieu n'a jamais parlé du rosaire parce que c'est une construction purement humaine.
... comme gerardh.

«Fruit d'un procédé de génération humaine». gerardh n'est pas issu d'un engendrement du Père Éternel avant tous les siècles. Or si gerardh est rachetable, le rosaire l'est certainement aussi.

:siffle:

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Peccator » sam. 23 nov. 2013, 18:21

(si quelqu'un peut mettre le lien svp?)
Demandez et vous recevrez ;) Voici donc :
http://www.vatican.va/holy_father/john_ ... ae_fr.html

Merci d'avoir signalé cette lettre apostolique, je vais moi aussi la découvrir grâce à vous.

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Minne » sam. 23 nov. 2013, 14:45

Vous pouvez si vous le souhaitez Lukamini, consulter sur le site du Vatican, la lettre apostolique du pape Jean-Paul II consacrée au rosaire: Lettre apostolique Rosarium Virginis Mariae.
(si quelqu'un peut mettre le lien svp?)

Cette lettre explique bien le pourquoi et comment du Rosaire.

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Lukamini » ven. 22 nov. 2013, 23:30

Si vous le voulez bien, il va y avoir quelques points à corriger d'urgence :)

1/ La relation charnelle entre un mari et sa femme n'est pas un péché ! au contraire, même : elle est signe de l'union entre le Christ et son Eglise, de l'union entre Dieu et notre âme (cf le Cantique des Cantiques). C'est bien parce que cette union est sainte que l'on prend autant de soin à ne pas la désacraliser.

2/ dans la formule "conçue sans péché", le "sans péché" concerne Marie, et non l'acte de sa conception. Cette formule signifie que Marie n'a pas été marquée par le péché originel. Elle n'en a pas hérité au moment de sa conception, et ce par une grâce toute spéciale de Dieu.

Pour rendre la formule plus claire dans votre tête, comparez avec "Marie a été conçue sainte". Sainte est un adjectif se rapportant à Marie, et non un adverbe se rapportant à la manière dont elle a été conçue.
En lisant votre réponse, je me rend compte de l'énormité que j'ai rédigée.
Evidemment que l'acte sexuel entre un homme et une femme n'est pas un péché... comment ai-je pu sous-entendre ça, je devais être le nez trop dans le guidon... enfin l'essentiel est que les futurs lecteurs en soient informés.

Il est bizarre que ces questionnements aient resurgis ces jours-ci, est-ce une coïncidence ?...

Quoiqu'il en soit merci pour les réponses qui ont été apportées.

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Peccator » ven. 22 nov. 2013, 18:50

Hier, c'était la Présentation de la Vierge Marie au Temple.

Dans la forme extraordinaire du rite romain, le missel donnait comme lecture d'évangile le passage suivant :
En ce temps-là, comme Jésus parlait au peuple, une femme, élevant la voix au milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui vous a porté, et les mamelles qui vous ont allaité. Mais il dit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent. (Luc. 11, 27-28.)
A la lecture de ces lignes, on pourrait croire que Jésus rabaisse sa mère. Mais il n'en est rien : car la première, Marie écoutait la parole de son fils et la gardait dans son coeur.

En cela, elle est pour nous tous le modèle du chrétien, et en disant ces mots, Jésus nous la donne pour exemple.

Ces deux versets me semblent être une excellente introduction à la méditation du rosaire. Ils sont d'une extraordinaire "densité" à la fois sur ce qu'on y apprend de Jésus et sur ce qu'on y apprend de Marie.

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Peccator » ven. 22 nov. 2013, 18:37

Y a t'il incompatibilité entre exercice spirituelle de st Ignace et le rosaire?
Absolument pas ! Aurais-je laissé entendre le contraire ? Ils ne s'utilisent pas dans le même cadre.

Je ne cherche pas à rabaisser le rosaire, qui est un véritable trésor de l'Eglise. Je commentais simplement le fait que je ne crois pas que l'on puisse dire que tel ou tel support de méditation soit le plus puissant. Tout est question de contexte, d'objectif, de personnalité... Et comme vous le dites vous-même, on peut prier de rosaire de différentes façons.


Si je ne croyais pas que le rosaire est un trésor, je n'aurais pas pris la peine de répondre à Lukamini comme je l'ai fait ;)

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Belin » ven. 22 nov. 2013, 18:23

Exemple, je peux utiliser diverses méthodes pour méditer par le rosaire. Pour citer deux méthodes extrême.
- Avec la première méthode, je fais une dizaine de chapelet en 40 min et parfois même 50 environ.
- Avec la deuxième je fais une dizaine en 10 ou 15 min.

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message par Belin » ven. 22 nov. 2013, 18:14

Sur le plan puissance et efficacité, j'ai suggéré les Exercices spirituels ignatiens. C'est plutôt "décapant", semble-t-il (je n'ai jamais fait la retraite de 40 jours, mais quand je vois déjà ce qu'on a en 5 jours, je suis tout prêt à croire ceux qui me disent que les 40 jours, c'est particulièrement "puissant").

Et je présume que d'autres familles spirituelles auront quelque chose à proposer de très efficace aussi.

Est-ce mieux ou non, franchement je ne sais pas comment juger : chaque "méthode" a ses objectifs propres et son cadre propre. Comment alors les comparer ?


Je pense qu'il y a suffisamment de variété dans l'Eglise pour que chacun trouve une forme de dévotion qui lui convienne. Je ne vois guère l'intérêt de dire qu'il y en a une qui soit supérieure aux autres. Tout est une question de personnalité, de contexte et d'objectifs. Ce n'est pas un concours pour savoir qui a la meilleure lessive.



PS : juste comme ça, la messe à elle seule peut être vécue comme une méditation de toute la vie du Christ (et un peu plus), et quand on s'y plonge vraiment, c'est particulièrement puissant... D'autant qu'elle ne se limite pas à cela, il se passe bien d'autres choses pendant la messe. Ce n'est pas un hasard si elle est source et sommet de la vie de l'Eglise.
Y a t'il incompatibilité entre exercice spirituelle de st Ignace et le rosaire? le rosaire est un support de méditation, les exercices de st Ignace je crois est une méthode de méditation.

Vous parlez de messe on doit comparer ce qui est comparable la messe ne se compare pas avec des dévotions. On juge un arbre par ses fruits (entendre fruits spirituels) . Il y en a tellement de témoignage des fruits du rosaire!

Haut